Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

La petite histoire du BHV 7/12

6 Mai 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Décès du Fondateur du BHV : Xavier Ruel 

Le 30  janvier 1900 à 4h1/2 du matin, Xavier Ruel meurt à Cannes à la Villa des Enfants.

Le 5 février 1900 eut lieu à Notre-Dame de Paris, une impressionnante cérémonie où les 800 employés du BHV assistaient, dont Monsieur Capoulin doyen des employés. Bien sûr le préfet de Police, les conseillers municipaux et généraux de Paris  et les Hauts fonctionnaires de la Préfecture assistèrent à ses obsèques.

Xavier Ruel repose au Père Lachaise auprès de sa fille, sa femme et une de ses petites filles.

On peut lire dans l’Echo de Paris

« Monsieur Ruel, conseiller municipal de Paris, propriétaire du Bazar de l’Hôtel de Ville, vient de mourir à Cannes, dans une de ses fondations philanthropiques, la « Villa des Enfants ».

M. Ruel, qui avait à Paris, une haute situation commerciale avait eu des débuts fort modestes ; il fut placier en article de Bazar et sa femme tint une échoppe foraine dans un terrain vague du quartier de l’Hôtel de Ville.

Monsieur Ruel avait été élu conseiller municipal du quartier de Notre-Dame le 4 mai 1884.

Démissionnaire le 19 février 1986, il fut réélu  le 17 mai 1887 et son mandat fut, depuis toujours renouvelé.

Il avait fondé un réfectoire populaire dans la rue de la Verrerie, un dispensaire dans l’île Notre-Dame et une maison d’hivernage pour les jeunes filles poitrinaires à Cannes. »

On peut lire aussi dans le petit Journal.

« Monsieur Ruel, qui  depuis seize ans représentait au conseil municipal de Paris, le quartier Notre-Dame est mort d’une pneumonie, la nuit dernière dans sa villa de Cannes.

Xavier Ruel était né en 1822 à Annonay ; il avait débuté dans le commerce par les emplois les plus modestes. Avec quelques économies péniblement amassées, il ouvrit en 1846 à Lyon un petit établissement qui prospéra.

En 1854, Monsieur Ruel installait à Paris dans une boutique louée à la journée, un petit déballage qui réussit au point de devenir le Bazar de l’Hôtel de Ville. »

 

A sa mort, le BHV comptait 800 employés.

 

Notre-Dame

Notre-Dame

Le petit journal

Le petit journal

Le petit  journal suite

Le petit journal suite

Cimetière du Père Lachaise : Tombe de Xavier Ruel (photo MFL)

Cimetière du Père Lachaise : Tombe de Xavier Ruel (photo MFL)

 A suivre.... 

1900 : Quelques mois après le décès de Xavier Ruel, le monde entier a les yeux tournés sur la Capitale. Le 14 avril le président E. Loubet inaugure l’Exposition Universelle. Paris s’affirme comme la Capitale de l’Art et du Progrès Technique. Une foule de curieux du monde entier découvre Paris.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bonnier 12/05/2014 17:32

Je me permets de vous contacter tout d'abord pour vous féliciter du travail réalisé, bravo. Par ailleurs je travaille sur le quartier de la place de l’hôtel de ville, pourriez vous me dire s'il existe des photos anciennes de la rotonde du BHV, photos anciennes du début du siècle dernier après sa construction en 1912/13, le personnel a t il conservé des photos anciennes...ou puis je me renseigner. Vous en remerciant par avance, recevez mes respectueuses salutations.

CD 12/05/2014 19:18

Je vous remercie de ce commentaire. Je vous réponds par mail direct. Cordialement

Michel Bindault 12/05/2014 09:22

De retour de Normandie je prends connaissance des derniers articles de la " petite histoire " du BHV.
Episodes passionnants et étonnants car ce Grand Magasin sous l'impulsion de Xavier Ruel s'est développé avec une rapidité et un dynamisme extraordinaire sans négliger le facteur social du personnel.
La petite boutique de 1854 est devenue un gigantesque établissement commercial de 800 employés en 1900.
Il me semble que le portrait de Xavier Ruel trônait sur un mur de la salle de conférence du 7e étage du BHV Rivoli !
Mais où as-tu puisé toutes ces informations, Christine ?
Je suis admiratif devant ce travail considérable de recherche, rassemblement, organisation, illustration et mise en page qu'a nécessité ce reportage.
Merci pour ces articles qui nous font apprécier encore plus la Maison dans laquelle nous avons eu la chance de travailler.
Amitiés.

CD 12/05/2014 19:20

Merci Michel, c'est en effet une histoire passionnante. Il a fallu un certain temps de recherches!.....Amicalement

mialjo 10/05/2014 12:36

j'aimerais que les GL viennent lire ce blog...ils pourraient y trouver un peu d'humanité, ça ne leur ferait pas de mal...il parait que maintenant les employés sont au garde à vous, tellement ils ont peur de se faire licencier...en tout cas je suis bien heureuse d'avoir connu l'ancien BHV...celui de la famille Boulot...bon WE. Joëlle.

CD 11/05/2014 23:49

C'était une belle époque!

Rubinstain (Rubis) 09/05/2014 12:18

C'est un article tres interessant et émouvant.

CD 11/05/2014 23:49

Merci Rubis, heureuse de voir votre premier commentaire