Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

La petite histoire du BHV 11/12

3 Juin 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

La Presse se déchaîne…

Décembre 1920 : La Presse en parle :

Le courrier Français : Georges Anquetil écrivait :

Séquestration de leur belle-mère multimillionnaire par les Directeurs du Bazar de l’Hôtel de Ville.

L’infamie des Lillaz- Leur situation désespérée. On peut y lire :

« L’émotion provoquée par nos révélations a été considérable, on le conçoit.

En vain, les misérables démasqués et traqués, ont-ils fait illégalement arrêter nos crieurs : ils ne pourront désormais arrêter aussi aisément la marche de l’immanente justice. En vain, ont-ils aussi fait acheter et rafler partout les exemplaires de notre dernier numéro…. En vain ont-ils acheté le silence de la Grande Presse, si petite par sa vénalité : ils ne sont pas maîtres des langues et l’ampleur de leur crapulerie comme l’horreur de leur crime en facilitent, en hâtent et en expliquent la rapide diffusion dans une cité comme Paris, où le scandale sensationnel éclate et se répand à la vitesse d’une « traînée de poudre »….

Titre du journal

Titre du journal

« - en attendant, nous demandait un magistrat impartial, quelle est la situation de Madame Pauline Becker ?

Elle est dans son hôtel particulier d’Auteuil, libre de ses mouvements en principe, bien qu’espionnée sans cesse, mais Interdite, c’est-à-dire qu’Elle n’a pas plus le droit de disposer de sa personne que de sa fortune.

Mais alors en ce moment qui administre sa fortune ?

Les Lillaz.

Ils ont donc été nommés à cet effet par le jugement d’Interdiction ?

Nullement ! Les juges ayant oublié de désigner un tuteur !....

Mystère ! Ce qu’il y a de certain c’est que les Lillaz touchent actuellement, grâce à ce qu’ils ont fait passer leur belle-mère pour folle, ses trois millions de revenus et qu’ils ont par conséquent intérêt à ce que cela dure le plus longtemps possible…..

Au surplus pourquoi les Lillaz à qui leur part dans le BHV devrait suffire largement, veulent-ils tant d’argent ?

Parce que :

1 Les affaires de Paul vont mal….

2 Henri le Jouisseur a dû emprunter 15 millions à la Banque Nationale de Crédit, voilà où l’ont conduit les femmes, les courses, la noce et le jeu…Il ne peut plus survivre aujourd’hui que grâce à l’argent qu’il vole à sa belle-mère….La seule solution pour les Lillaz-en fleur-fanée était dans la suppression pure et simple de Me Becker, et ils l’ont envisagé.

-oh, il me semble que vous allez peut-être un peu fort !

Pas assez voulez-vous dire : car ils ont froidement exécuté un plan :

Une première fois, c’était la veille du jour où me Becker fut enlevée de l’étrange maison de santé du Vésinet, par son avocat, Elle fut secrètement prévenue de ne pas se laisser faire les mystérieuses piqûres….La seconde fois, c’était à Hautefeuille dans une de ses plus belles propriétés de Seine & Marne ou Madame Becker et ses convives présentèrent des symptômes d’empoisonnement….

C’est simplement effroyable, répondit notre ami.

Ah ! Oui  c’est effroyable ! Et l’inouï calvaire gravi par la pauvre Madame Becker est bien une des pages les plus dramatiques que pourra jamais concevoir un romancier…. C’est avec son argent à Elle que ses sinistres bandits de gendres ont poursuivi toute leur ignoble machination, ont acheté les complicités, ont payés les certificats de complaisance (demandant aux médecins de la faire passer pour folle) et princièrement réglé l’armée de la basoche.

….. Il n’aura servi à rien de fracturer le coffre-fort de cette malheureuse, de lui voler son agenda intime, son recueil de pensées, de violer sa maison, d’espionner ses conversations mêmes téléphoniques, de tout tenter pour la rendre vraiment folle, puisque demain l’expertise va proclamer avec la parfaite lucidité d’esprit de cette martyre, l’infamie des Lillaz et des médecins qu’ils ont rencontrés, assez crapuleux …

Alors ce jour prochain, ce sera l’écroulement, car ce sera d’une part la flétrissure publique et de l’autre la constatation de la dilapidation de l’argent volé…..

Ainsi finira ce bluff de financiers à noix, de journalistes à la manque… »

 

BHV 1920.... pour terminer sur une note plus souriante!

BHV 1920.... pour terminer sur une note plus souriante!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

costenberg sylvie 04/06/2014 17:09

étrange, étrange voici un beau panier à crabes mais que de découvertes........!!!!

Parent 04/06/2014 08:05

Passionnant nous attendons la suite

Parent 04/06/2014 08:04

Passionnant nous attendons la suite