Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Article : Ma passion de Figuriniste par Georges GUYOT 1/3

12 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Georges, à quand te remonte, cette envie de créer ?

Mon enfance  (dans les années 50) fut marquée par une fréquente promenade dominicale familiale où nous admirions les vols des avions d’un club d’aéromodélisme.

Dès mon jeune âge (8 ans) j’adorais créer de mes mains.

Je me souviens avec émotion, récupérant des bouts de planches, contre-plaqué, et toutes sortes de matériaux et utilisant en douce les outils de mon père je coupais, sciais, assemblais, collais, clouais.

Tout cela déboucha sur un projet, je réalisais : un hydroglisseur (engin révolutionnaire à cette époque).

Je fouillais aussi dans la boite à couture de ma mère, vraie caverne  d’Ali Baba, pour y trouver tout ce qui pouvait servir à embellir mes constructions et  y ajouter des  détails.

J’aimais aussi beaucoup le dessin et la peinture, alors  sur des feuilles de cahier, je dessinais, je créais mon petit univers.

Lorsque j’arrivais à créer un engin du futur, content de moi, je le montrais à mes parents. J’avais peur de me faire gronder, pour  avoir  utilisé les  outils  du  père. A ma grande surprise,  mes  parents étaient  émerveillés et fiers de voir ce qu’un de leurs enfants était capable de réaliser.

Mon père montrait  à  tout  le  monde mes créations, mais cela me  gênait un peu. Je considérai que c’était mon jardin secret !

Entre  8 et 12 ans, créant toujours, je sentais une amélioration dans mes œuvres.

Georges artiste!

Georges artiste!

Georges, comment t’est venu cette passion de maquettiste?

Vers 14 ans, je me suis vu  offrir mes  premières maquettes à construire (Heller). Ce fut pour  moi un immense plaisir, mais  surtout une  grande  découverte, car  je  commençais dans  le  sérieux !....

Cette passion d’être maquettiste ne m’a plus  jamais quitté.

J’ai construit beaucoup de  bateaux et d’avions…

Puis, dans le début  des  années 80, je me  suis  lancé dans les maquettes  de camions américain à l’échelle 1 /24  (ils sont  beaux, puissants, grands et  surtout  magnifiquement décorés.) A cette  époque, c’était  une  mode  dans le monde  de la  maquette !

Je  connaissais et  fréquentais toutes les  boutiques de maquettes de  Paris aujourd’hui disparues, ainsi que  tous  leurs salons.

Pour mes 30 ans, je reçois en cadeau, une  petite  panoplie du  parfait  maquettiste :  limes,  pinces Brucelles , couteau X ACTO , pinceaux etc…

Les maquettes de camions  mesurent  entre  80 cm et 90 cm avec leur  remorque et cela prend  terriblement de place.

Avec les années, je m’améliore dans la qualité de mes réalisations en transformant même les maquettes d’origine.

Je  commence à  fréquenter aussi  les  concours   et  expositions  régionales comme visiteurs, au  début, puis après comme participant .

 
Tous genres de figurines!
Tous genres de figurines!
Tous genres de figurines!

Tous genres de figurines!

Georges, OK, mais alors pourquoi figuriniste ?

Dans les  années 90, je  découvre les concours  de  figurines.

Après avoir trouvé d’immenses plaisirs dans le domaine de la maquette, je me sens attiré par celui de me lancer dans la figurine, j’étais autodidacte dans cette passionnante discipline.

Je me lance un défi, celui de réaliser des figurines et surtout de m’y faire une place grâce à mon  expérience passée. Projet ambitieux car la figurine est  beaucoup plus compliquée à réaliser que les maquettes.

Les difficultés résident à travailler avec une échelle beaucoup plus réduite au 1/35 ou  1/72  au lieu de 1/24 pour les camions et de s’appliquer minutieusement sur les personnages. (Mes figurines mesurent : 120  ou 54 mm).

Une autre difficulté est d’apprendre et de maitriser la  peinture à l’huile.

Pendant 7 ans, j’ai construit et peint des figurines. Satisfait du résultat puisque je ne pouvais pas me comparer.

En 1997, un concours de maquettes et  figurines, ouvert à tous, est organisé à Bourg La Reine.

 

Dans les  années 90, je  découvre les concours  de  figurines.

Après avoir trouvé d’immenses plaisirs dans le domaine de la maquette, je me sens attiré par celui de me lancer dans la figurine, j’étais autodidacte dans cette passionnante discipline.

Je me lance un défi, celui de réaliser des figurines et surtout de m’y faire une place grâce à mon  expérience passée. Projet ambitieux car la figurine est  beaucoup plus compliquée à réaliser que les maquettes.

Les difficultés résident à travailler avec une échelle beaucoup plus réduite au 1/35 ou  1/72  au lieu de 1/24 pour les camions et de s’appliquer minutieusement sur les personnages. (Mes figurines mesurent : 120  ou 54 mm).

Une autre difficulté est d’apprendre et de maitriser la  peinture à l’huile.

Pendant 7 ans, j’ai construit et peint des figurines. Satisfait du résultat puisque je ne pouvais pas me comparer.

En 1997, un concours de maquettes et  figurines, ouvert à tous, est organisé à Bourg La Reine.

Vaillamment, je m’y inscris ; j’y présente des  figurines et un diorama sur la  préhistoire. Là, j’y rencontre des Maîtres de la  figurine et les  critiques sur mes œuvres furent sévères !... J’appris plus, en cette journée de concours, que durant  les dix années précédentes à peindre laborieusement mes figurines seul, dans mon coin.

Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée
Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée

Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée

Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3
Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3

Vaillamment, je m’y inscris ; j’y présente des  figurines et un diorama sur la  préhistoire. Là, j’y rencontre des Maîtres de la  figurine et les  critiques sur mes œuvres furent sévères !... J’appris plus, en cette journée de concours, que durant  les dix années précédentes à peindre laborieusement mes figurines seul, dans mon coin.

Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M.F. Lelongt 15/11/2014 19:59

Belle persévérance et magnifique résultat.... les bateaux ne vous inspirent pas ?
Amicalement.
M.F. Lelongt

Lesueur 15/11/2014 12:41

Je comprend pourquoi on parle de " l'art de la figurine " ! Bravo l'artiste

JC.Charmoy 14/11/2014 13:59

Merci georges pour ce magnifique reportage, surtout quand on a eu la chance de le voir sur place, avec les membres du RezoBzar Normand. A quand la Batterie de Merville ? Amities JC.Charmoy

costenberg 14/11/2014 10:43

finesse et précision voilà un bien merveilleux talent que vous avez là ;<merci de nous le faire partager.

Michel Bindault 13/11/2014 20:27

Georges, j'ai pu admirer chez-toi tes réalisations lors d'une visite entre voisins normands.
Le réalisme, la minutie et la mise en scène des thèmes font de tes maquettes de véritables œuvres d'art.
Je suis heureux que tu fasses partager aux membres du réseau BHV ta passion et l'exceptionnelle qualité de tes réalisations.
Amitiés.

FÉLÉCITATIONS PHILIPPE BENADINER 13/11/2014 14:06

TOUTESS MES FÉLICITATIONS PHILIPPE BENADINER

Carrara 13/11/2014 10:55

Bravo Georges. Je suis restée bouche bée ! Dommage que vous n'ayez pas révélé votre passion dans la rubrique "des talents cachés" de la lettre du BHV. Vous auriez pu aussi exposer vos oeuvres... Bien cordialement Marie-France