Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

En passant par Amiens article 2/2

21 Octobre 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 2 Nord Normandie

Voici donc la suite de mon article sur la Cathédrale d'Amiens.

Quand vous l'aurez lu et regardé les photos, vous comprendrez pourquoi c'est la plus grande et une des plus belles Cathédrales de France. A la fin, ce petit ange qui pleure ne vous laissera pas indifférent!...

En passant par Amiens article 2/2

La cathédrale : l'intérieur

La Nef à 6 travées s’élance vers le ciel  et sa voûte d’ogive est à 42 m de haut.

Le Transept de 70 m de large, à 3 travées avec bas-côtés est harmonieux

1 Chœur bien développé à 4 travées

1 Chevet à 7 pans avec déambulatoire sur lequel s'ouvrent 7 chapelles rayonnantes.

En passant par Amiens article 2/2
Elle vous surprend par sa pureté, certainement une des plus pures de l’architecture gothique, la luminosité est intense : le tout est remarquable :
 
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2

Le chœur : Admirons ce jubé orné de sculptures et ses grilles

En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2

Le maître autel du chœur est baroque : « la gloire eucharistique » tout en marbre et en dorure .

Fort jolie, cette représentation baroque de la résurrection du Christ :   ce halo eclatant de rayons de lumière entourés d’anges et d'aiguilles dorées explosant au milieu des nuages d’où s’envole, la colombe symbolisant l’Esprit Saint et la paix.

 

En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2

On ne peut que s’attarder que sur la clôture du Chœur (réalisée entre 1488 et 1530) qui déploient la vie des saints picards, dont St Firmin, plus loin vous découvrez la vie de St Jean-Baptiste, Jésus chassant les marchands du temple, l’histoire de St Jacques : œuvres réalisées par la générosité d’un prévôt : Adrien de Hennecourt.

On ne peut que s’attarder que sur la clôture du Chœur (réalisée entre 1488 et 1530) qui déploient la vie des saints picards, dont St Firmin, plus loin vous découvrez la vie de St Jean-Baptiste, jésus chassant les marchands du temple, l’histoire de St Jacques: œuvre permise par la générosité d’un prévôt : Adrien de Hennecourt.
1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste
1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste
1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste

1 St Jacques, 2 st Firmin 3 St Jean Baptiste

La chaire en bois de style baroque, élevée  par ses statues : la foi, l’espérance et la charité.

En passant par Amiens article 2/2

Au dos du Chœur, dans le chevet : un ange pleure ! ou : «  ch'l'einfant brayeux » en Picard

Ce chérubin a sa main gauche posée sur un sablier qui symbolise la durée de la vie. Son bras droit appuie son coude sur le crâne d'un squelette, symbolisant ainsi la mort. Symboles funéraires qui ornent le mausolée du chanoine Guilain Lucas mort en 1628.

(qui s'occupait des orphelins)

 

 

 

Détails du tombeau du Chanoine Guillain Lucas
Détails du tombeau du Chanoine Guillain Lucas

Détails du tombeau du Chanoine Guillain Lucas

En passant par Amiens article 2/2

Les 110  stalles en chêne sculptées (les plus belles qui existent) en style art flamboyant vous font découvrir plus de 4000 figures. : Ancien testament, Adam et Eve, Noé, Jacob, David, Job…Vierge Marie, Joseph, Nativité, scènes de la vie de jésus etc…. et enfin récit du moyen âge, vous informant sur les us et coutumes de cette période. Elles ont été sculptées par des Maîtres Huchiers. Leurs dos sont ornementés de fleur de lys.(fleur mariale).

En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2

Le Chef de st Jean Baptiste

En 1206, un croisé picard nommé, chanoine de Picquigny, rapporte à Amiens la sainte relique du crâne de Saint Jean-Baptiste. Très rapidement, cette relique devient l'objet d'un important pèlerinage. Attirant  particulièrement les gens épileptiques, sourds ou aveugles.

Cette vénérable relique est fragile et ne peut être exposée les mois d’hiver, aussi une icône est placée les mois d’hiver. Curieusement on peut se demander comment elle est parvenue jusqu'à Amiens.

Saint Jean fut décapité dans une prison de Palestine. Sa tête emmenée fut cachée à Jérusalem. Des moines hérétiques, l'emportèrent avec eux en Cilicie. L'empereur Théodose prit cette relique et fit bâtir à Constantinople une église pour la recevoir. Mais les Croisés ayant fait la guerre à l'empereur grec, prirent Constantinople  en avril 1204. Ils cherchèrent les reliques du saint et là, Wallon de Sarton, chanoine de Picquigny, près d’Amiens trouva son crane dans les ruines d'un vieux palais et le ramena à Amiens.

 

 

 

 

Fin mai, c'était toujours l'icone.

Fin mai, c'était toujours l'icone.

Le labyrinthe octogonal : Placé au milieu de la nef, il peut vous surprendre ! Ce dallage courant au moyen-âge, appelé aussi « dédale », du nom du héros mythologique crétois où était enfermé le Minotaure, et  Thésée ne put sortir que grâce au fil d'Ariane. D’autres vous diront  que dans la tradition kabbalistique, il est appelé Labyrinthe de Salomon et représente l'œuvre à accomplir.

Au moyen-âge, certains pèlerins, voulant se sanctifier venaient se recueillir sur les reliques de Saint Jean-Baptiste. Puis ils s’agenouillaient et suivaient à la manière d'un chemin de croix,  la ligne noire, longue de 234 mètres.

Au centre, la rose des vents indique les 4 points cardinaux, l'évéque et  les trois maîtres d'oeuvre y sont incrustés.

Le labyrinthe et le centre en rose des vents .
Le labyrinthe et le centre en rose des vents .

Le labyrinthe et le centre en rose des vents .

Le monument funéraire du Chanoine Niquet

En passant par Amiens article 2/2

La chapelle du pilier rouge et ce superbe tableau se situe dans le transept.

Le retable de Notre Dame du Puy, regardez ce détail où la vierge sort un enfant du puits.

En passant par Amiens article 2/2
En passant par Amiens article 2/2

Autres chapelles et curiosités

quelques chapelles
quelques chapelles
quelques chapelles
quelques chapelles
quelques chapelles

quelques chapelles

Les vitraux et les orgues

Vitraux du transept du bras nord

Vitraux du transept du bras nord

Rosace "Flamboyant", vitraux et orgues
Rosace "Flamboyant", vitraux et orgues
Rosace "Flamboyant", vitraux et orgues

Rosace "Flamboyant", vitraux et orgues

EXTRAIT du petit poème pastoral (ou églogue) prêté par Edouard III roi d’Angleterre, à Philippe de Valois, roi de France. Par M Berville avocat.

 

Un jour, abandonnant les modestes hameaux,

Ils marchent vers la ville où, par douze canaux,

La Somme, divisant ses ondes fugitives,

A, pour servir les arts, multiplié ses rêves.

A peine ils ont franchi ses paisibles remparts,

Un antique édifice appelle leurs regards

C'est un Dieu qui l'habite, et sa majesté sainte

Semble du temple auguste environner l'enceinte

« Entrons, dit le vieillard plus d'un grand souvenir

A ces lieux révérés devra longtemps s'unir

Des illustres destins, qui furent leur partage,

Ces murs avec orgueil conservent l'héritage .

Il dit, et tous les trois, d'un pas religieux

Franchissent de la nef le sol majestueux.

Ils entrent, et longtemps dans un profond silence

Admirent la grandeur de cette voûte immense,

Ce dôme si hardi, qu'un art industrieux

Sur de légers appuis suspendit dans les cieux

Et ce marbre vivant, où le ciseau mobile,

Artistement conduit par une main habile,

A nos yeux de l'enfant exprimant les douleurs

De la pierre amollie a su tirer des pleurs.

En passant par Amiens article 2/2

Voici donc un exemple de nos trésors patrimoniaux. Vous qui passez trop rapidement sur les routes et autoroutes, arretez-vous et admirez ces chefs d'oeuvre. (Amiens n'est qu'à 130 km de Paris!)

Christine D

(photos mai 2015)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

JiPé.fr 30/10/2015 09:57

Poésie, petit ange....quelles suite merveilleuse. Il y a peu de temps j'ai revu un reportage sur Notre Dame...."C'est pas mieux, c'est pas moins bien.....c'est différent..". Je réitère mon compliment sur l'écriture et la passion. On ne peut plus dès lors passer à côté sans s'arrêter. Merci. Amitiés.

costenberg sylvie 24/10/2015 16:25

bravo pour ce magnifique reportage, tu entres dans les détails avec beaucoup d'aisance et nous te suivons avec plaisir. bravo pour ces belles photos amicalement.

Bindault Michel 23/10/2015 09:32

2e partie de reportage remarquable : photos et commentaires.
Merci pour ce très beau travail qui a du nécessiter beaucoup de temps mais dont le résultat est formidable.
Amitiés.

kerzerho nicole 23/10/2015 01:58

Bonjour Christine,tu as un appareil photos qui te fait des vues magnifiques,c'est un vrai bonheur,cette cathédrale,je me souviens d'avoir été impressionnée par sa majesté lorsque j'étais rentrée à l'intérieur.
Encore merci pour cette visite très documentée
Amitiés

habert claude 22/10/2015 19:00

Super Christine, les photos sont superbes , j'ai visité cette cathédrale il ya qqes temps elle est vraiment magnifique, il parait qu'ils font en été des jeux de lumière colorisé comme elle était il y a 500 ans, ça doit valoir le détour, bises à bientôt

Georges Guyot 22/10/2015 01:03

Bonjour Quelle beauté ces photos lumineuses et le plaisir de se promener dans ce vaisseau de calcaire . On ne sait où poser son regard tellement c'est beau .Elle a traversé les siècles et nous plonge dans un autre temps , celui où les ouvriers ayant bien moins d'outils qu'aujourd'hui avaient la passion de leur travail disons de leurs œuvres .Sa construction aura demandé 68 ans de 1220 à 1288 pour un chef d'œuvre .Merci Christine pour cette magnifique ballade Amitié