Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Naissance des ventes flash au BHV par Alain Dégranges

3 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous sommes dans les années 70, l’un d’entre vous pourra peut-être préciser la date avec plus d’exactitude. Bravo Alain pour cet article: mémoire du passé au BHV.

Toujours en quête du développement du CA, nous cherchons, sur la suggestion de l’acheteur du rayon "chemises", le moyen de se déstocker et de profiter en même temps de l’offre exceptionnelle de remise donnée par le fournisseur pour écouler les références concernées.

Après réflexion et en plein accord avec l’équipe de vente du rayon, alors situé au deuxième étage, nous décidons de proposer pendant une heure à un moment de forte fréquentation au BHV, tout un lot de chemises à un prix très attractif.

 

Pour ce faire, nous modifions l’implantation du rayon et demandons à Monsieur Coquelle de nous installer une bergerie au centre du rayon avec des comptoirs chêne 60X130 cm, comme bien d’autres meubles de vente du magasin.

Nous demandons au Service "Pancartage" de réaliser des grandes flèches à suspendre au plafond sur lesquelles nous écrivons, "chemises nylon du 38 au 44" et le prix proposé en très gros caractères. Ces flèches sont recouvertes de papier kraft que nous n’enlevons qu’à l’heure dite.

Deux caisses enregistreuses sont mises en place pour la circonstance afin de pratiquer l’encaissement direct.

Au jour dit et à l’heure exacte prévue, le premier message annonce en direct la vente, sur la sonorisation générale qui a recruté pour ce travail, l’une de ses speakerines. Tous les 4 à 5 minutes les messages se succèdent précisant « il ne vous reste plus que x minutes pour profiter de… » En vantant la qualité des chemises proposées et surtout le prix imbattable jusqu’à épuisement des stocks.

Naissance des ventes flash au BHV par Alain Dégranges

L’effet est immédiat et bientôt le rayon est noir de monde et le personnel prévu débordé car il faut continuer en même temps de vendre la marchandise du rayon et satisfaire les clients de la vente spéciale annoncée. Rapidement, les assistants de vente de la promotion des ventes se joignent aux cadres du rayon dans la bergerie et commencent à vendre et encaisser. Le stock file à une vitesse rapide et il faut changer les bandes de caisses. Au bout d’une heure, à la fin de la vente flash, il ne reste plus rien ou presque et c’est le lendemain que nous apprenons le CA réalisé par la vente flash et pour le rayon en totalité.

C’est un énorme succès et bientôt des demandes des acheteurs, affluent à la promotion des ventes.

Afin de simplifier la mise en place des ventes la Direction convient de réaliser ces ventes flash sur un sous rayon entier, puis sur un rayon avec un taux de remise de 20% sauf points rouges. Nos Directeurs et Administrateurs suivent de près le CA généré par ce système de vente, ainsi que leur contenu.

C’est ainsi que j’ai pendant des années établi le planning des ventes « flash » à partir des demandes des acheteurs. Je le montais aux chefs de groupe pour accord, puis à Monsieur G Boulot pour accord, dans son bureau. Il lui est arrivé de refuser quelques ventes flash, mais je n’avais aucun mal à les remplacer, s’il le fallait.

Nous en sommes arrivés à organiser deux ventes flash le matin et trois l’après-midi. Les ventes du samedi étaient les plus appréciées.

Chaque vente était commentée sur place par un animateur professionnel recruté à l’extérieur et les annonces sur la sono générale, enregistrées car ces ventes revenaient régulièrement.

Nous avons été copiés au bout de quelques temps par d’autres grands magasins qui ont apprécié ce nouveau système de vente active !

C'est avec plaisir que nous accueillerons vos souvenirs, n'hésitez pas. CD

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jeanPierre Franssens 06/02/2017 18:39

.....J'ai du faire une fausse manoeuvre..stoppé l'article réponse....alors je continue.
Des animateurs étaient présents le samedi, mais..quelquefois, en semaine, ou en cas d'abscence de ceux-ci, des bonnes volontés étaient recrutées pour animer, au micro quelques opérations. J'ai pratiqué "ce sport" durant des années et je me plaisais à dynamiser les ventes et ....à déstocker.
Ce n'est pas évident et il m'avait fallu plusieurs semaines d'entrainement pour être à l'aise en public avec des yeux qui vous lorgnent en attendant l'annonce...mais après... on en redemande et on fait du CA=satisfaction. Alain continue avec "collection Passion" en Sud Essonne.
Toute mon amitié.

jeanPierre Franssens 06/02/2017 18:27

Bonjour Alain et merci de relater cet évènement.
Je ne pourrais pas apporter les souvenirs des années 70 à Rivoli, car en sept 67 j'étais déjà à Montlhéry et... comme certains ne l'ignorent pas, les animations flash ont apporté du CA et un aspect tout a fait nouveau ...hors centre Paris...Des animateurs étaient souvent présents et en particulier le samedi.

Guyot Georges 04/02/2017 11:31

Bonjour Alain Bonjour à tous merci ALAIN pour nous remettre en mémoire ces moments forts de Notre BHV où nous innovions imaginions inventions des techniques de ventes avec le sucés que nous lui connaissons et l'implication de tout le personnel à cette nouvelle formule Bien sûr comme toute bonne idée nous avons été vite copié et notre savoir faire jalousé . A cette période également le BHV avait créé la quinzaine de la parfumerie à la rotonde du rez de chaussé avec l'installation d'une immense fontaine à eau de Cologne d'où coulait l'eau de Cologne de la marque BIEN ÊTRE marque la plus vendue à cette époque avec l'eau de Cologne de la marque Mont Saint Michel . Beaucoup de clients imbibaient leur mouchoir à cette fontaine d'autres remplissaient de petits flacons en faisant semblant de rien faire .Durant cette période le BHV se transformait rénovation total de toute son installation électrique et bien sûr la mise en place de l'air climatisé dans le magasin. ( Petite anecdote ) Pour informer la gêne occasionnée par les travaux dans le magasin de grandes banderoles étaient fixées au plafond où était inscrit " POUR VOTRE CONFORT VOTRE BHV INSTALLE L'AIR CLIMATISE " le standard téléphonique ainsi que de nombreux vendeurs étaient sollicités car les clients pensaient que nous installions l'air climatisé chez eux .Je suis fier d'avoir connu cette période étant rentrè en 1966 au rayon parfumerie . Je voudrais rendre hommage à mes responsables acheteuse Madame FLIPO et ses secondes Madame BONTEMPS et Madame CONIL LACOSTE qui m'ont formé et su m'imprimer l'esprit Bazar . Amitié Georges

RUBIS 04/02/2017 02:17

Bonjour monsieur DESGRANGES.Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi M RUBIS je suis arrivé à la promotion des ventes quelques années avant que vous ne quittiez le BHV. Je m'occupai à cette époque d'accompagner les animateurs sur l'espace des ventes flash et je leur donnai les directives et les conseils pour mener à bien ces opérations Spécial Ventes Flash. Pendant une heure les clients envahissaient l'espace , heureux d'avoir profiter de bonnes réductions. C'était la glorieuse époque.....