Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

27 Juillet 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 5 Centre

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

Entrons maintenant en cette cité idéale,

 

par la porte de Châtellerault- nord, face à la porte du parc avec au centre la statue du Cardinal et découvrons la structure l'urbanisme et l'architecture voulus par celui-ci.

 

Construite par Jacques Lemercier la ville est établie selon une symétrie, représentant la répartition des pouvoirs. La cité idéale de la Renaissance a trouvé une application dans la construction des places fortes militaires.

Vitry le François date de 1545 est divisé en 16 ilots par 6 rues qui se coupent à angle droit et tout cela autour d'une place du Marché.

BROUAGE, fondé vers 1550 est un carré à plan orthogonal, mais dépourvu de centre. Au début du XVIIème siècle ce type d'ordonnance se prolonge avec Charleville, décidé par le neveu d'Henri IV, un Gonzague, qui propose, en 1606, une ville entourée d'un rempart percé de 4 portes et deux axes principaux qui se coupent à angle droit.

 

Vont suivre en 1609 la création d'Henrichemont enfin, et ce qui nous concerne, RICHELIEU en 1631 qui comporte, comme vous pouvez le constater sur le plan ci-joint, une Grande Rue sud-nord de porte à porte et traversant deux places de noms, Marché et Religieuses.

 Cette bourgade forme un quadrilatère de 610 mètres x 390 mètres soit 24 hectares environ. Elle comporte 6 portes, 1 au sud, 1 au nord, 1 à l'ouest et 3 à l'est sur la rivière « le Mable »-Dont 1 seule visible et condamnée aujourd'hui. 

L'actuelle place du Marché se nommait place du Cardinal et la place des religieuses, place Louis XIII. L'artère principale grande rue, ex rue Royale fait le lien entre ces deux places et c'est sur son long que se sont élevés 28 Hôtels particuliers appartenant à des notables, proches de l'autorité et qui y logèrent peu. La Fontaine en 1663 a dit en y passant ;

«Ce sont des gens de finance e sont tous identiques du conseil, secrétaires d'état, attachées à ce Cardinal qui ont fait faire la plupart de ces bâtiments par complaisance ou pour lui faire la cour ».

Ces Hôtels sont identiques : larges de 20 mètres, cinq travées de fenêtres sur deux niveaux et toits en ardoise, percés de lucarnes. Murs en moellons enduits et les chaînages et croisées en pierres blanches. Un fronton avec armoiries et ouvertures sur rue et cour.

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP FranssensRichelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

Lors de notre visite nous avons pu entrer par les porches ouverts, car ces « hôtels » pour la plupart ne sont plus, particuliers et l'intérieur des cours a été exploité soit en habitation, soit en commerce assez rapidement dès la mort du cardinal en 1642. Une chapelle a été bâtie à l'intérieur de l'un d'eux et est ouverte à la pratique et son fronton indique « Reconnaissance-Gloire Louanges- à la très Sainte Trinité ».

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

Le château de Richelieu était intégré dans un cadre de verdure, où se mêlaient, le paysage, l’architecture et l'eau. L'eau était omniprésente. La rivière « le Mable » canalisée baignait les douves du château puis les douves de la ville avant de se jeter dans la Veude, puis dans la Vienne.

A la sortie du parc, un système d'écluses permettait de réguler le niveau des eaux du Mable, évitant ainsi les eaux stagnantes. Le Cardinal a fait amener l'eau de la fontaine de Bisseuil située à un demi-lieu de là. Grâce à un système ingénieux, de canalisations, cette eau potable traversait le parc avant d'être distribuée dans la ville, où elle alimentait cinq fontaines publiques. « Le droit à l'eau » qui lui a été reconnu est né avec la ville et il était inséparable d'elle.

Et pourtant la séparation parc et ville s'est effectuée en 1870. L'hydraulicien Bollée s'en est chargé.

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP FranssensRichelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

Richelieu veut pour sa ville nouvelle une église imposante pour montrer la grandeur de l’Eglise catholique. 40 mètres de long, deux imposants clochers, une façade à deux niveaux influence de l'Art Antique et de Santa Maria Novella de Florence. La nef est inspirée du Théâtre de Marcellus à Rome. Chœur baroque, l'édifice est consacré à la Vierge Marie.

Elle a été édifiée par Pierre Lemercier, frère de Jacques l'architecte et achevée en 1629.

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

L'orgue de « Notre Dame » a été mis en place et construit en 1853 par Louis Bonn, un facteur d'orgue bavarois immigré en France. Cet orgue est classé « Monument Historique » en 1991 et rénové en 1994. Il est dit ; que cet instrument est le seul du facteur d'orgue, Louis Bonn, à n'avoir jamais été modifié depuis sa construction.

Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens
Richelieu 2/3 ou La Cité idéale Renaissance par JP Franssens

A suivre : RICHELIEU, une VILLE à la CAMPAGNE.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Georges Guyot 31/07/2017 17:31

Bonjour Jean Pierre bonjour à tous voilà encore une suite à ce récit qui nous informe sur l'histoire d'un passé qui est très proche de nous et dont nous ne connaissions pas tout. La France est riche de son passé merci Jean Pierre de nous en faire revivre quelques moments . Georges