Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Lus pour vous dans la Presse : Les Galeries Lafayette et la Redoute.

21 Septembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Lu dans la Presse

Voici quelques articles reprenant le nouvel accord entre les Galeries Lafayette et La Redoute

Une analyse différente dans ces 4 articles, où nous voyons que la Redoute va apporter sur le plan numérique et logistique un fabuleux avenir aux GL .

 Nous  sommes heureux de voir également que La Redoute qui a eu de grosses difficultés en 2014  ne va pas sombrer, bien au contraire.

Place aux articles :

  • Le plan économique
  • La stratégie avec l’interview de Nathalie Balla et Nicolas Houzé,
  • L’immobilier
  • L’ avancement des GL sur le plan technologique et digital.

http://www.immoweek.fr/wp-content/uploads/2017/09/2017-09-01.jpg

Econostrum : 31/08/2017  Eric  Apim

Les Galeries Lafayette prennent une participation majoritaire dans La Redoute

FRANCE. Le groupe Galerie Lafayette (3,8 mrds€ de chiffre d'affaires et 14 000 salariés) annonce, jeudi 31 août 2017, son rapprochement avec La Redoute (750 M€ de chiffre d'affaires et 1 70 salariés). Le groupe parisien prend, via sa holding  Motier, une participation majoritaire (51%) dans le spécialiste du prêt-à-porter et de la décoration basé à Roubaix. L'objectif affiché est de monter à 100% à terme. 

Par cette acquisition, il met notamment la main sur La Redoute.fr - et ses plus de neuf millions de visiteurs uniques par mois - qui représente 85% du chiffre d'affaires France du vépéciste. Selon un communiqué, ceci va "notamment permettre au groupe Galeries Lafayette d'accélérer sa transformation digitale, et à La Redoute de consolider son avenir et un développement rentable et durable en s'adossant à un groupe familial, actionnaire de long terme". 

Présent dans une vingtaine de pays, La Redoute a
 connu de grosses difficultés avant de se redresser grâce à un plan de transformation initié en 2014 et incluant un resserrement des références et l'abandon du sacro-saint catalogue papier fin 2015. Les deux co-présidents de La Redoute, Nathalie Balla et Eric Courteille, restent en poste. Ils envisagent d'"atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires à horizon 2021".

 

France Info : publié le 01/09/2017  Jean Leymarie

Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute, et Nicolas Houzé, directeur général du groupe Galeries Lafayette. (RADIO FRANCE)

Les Galeries Lafayette vont racheter La Redoute, pour profiter de sa réussite sur internet. Les deux entreprises n'ont pas divulgué le prix de la transaction. Ces deux enseignes ont des histoires très différentes, mais ont trouvé un terrain d'entente, pour "imaginer une complémentarité dans l'univers du digital et dans l'univers du physique avec les magasins des Galeries Lafayette" a déclaré vendredi 1er septembre sur franceinfo Nicolas Houzé, directeur général du groupe Galeries Lafayette.

" Ensemble on sera plus forts demain" a ajouté Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute. "On touchera 20 millions de clients et c'est ça qui est intéressant" s'est enthousiasmé, le directeur général du groupe Galeries Lafayette.

France info : qu'est-ce qui vous a poussé à ce rapprochement ?

Nicolas Houzé : C'est une histoire humaine, une histoire de rencontres entre les dirigeants des deux entreprises, une histoire de complémentarité pour nos deux entreprises. On a voulu imaginer une complémentarité dans l'univers du digital et du physique avec les magasins des galeries Lafayette. C'est le digital qui est fondamental pour nous, pour le futur du commerce et c'est bien évidement cette aventure qui nous a intéressés.

Nathalie Balla : Ce que ça va nous apporter, c'est la présence physique de la marque. La Redoute, c'est 750 millions d'euros de chiffres d'affaires dont les trois quarts réalisés avec nos propres marques. Pouvoir donner plus de visibilité à nos marques en ayant une présence physique, c'est essentiel pour développer La Redoute pour le futur.

Quelle est votre stratégie ?

NB : On a la conviction qu'il y a une convergence entre le monde du commerce digital et du commerce physique. Il y a une expérience-client qui doit être unique pour les clients et qui passe par cette convergence.

NH : C'était notre conviction. On a un site internet mais on doit aller encore plus loin. Le digital est fondamental pour les clients des Galeries Lafayette, pour les clients de La redoute. Ensemble on sera plus forts demain.

Qu'est ce qui va changer pour votre offre commerciale ?

NH : Ce sera une offre nouvelle, plus accessible que celle des Galeries Lafayette que l'on va pouvoir proposer grâce à La Redoute. Ce sera des marques également et un développement dans l'univers de la maison beaucoup plus fort chez La Redoute que chez Galeries Lafayette. C'est une vraie complémentarité. Aujourd'hui, on développe nos propres marques Galeries Lafayette dans les accessoires textiles dans la maroquinerie, ils auraient tout à fait leur présence sur le site de La Redoute.

NB : On a déjà une expérience très fructueuse, puisqu'on vend notre marque de mobilier haut de gamme au BHV du Marais. On a déjà des expériences communes qui nous confortent dans ces objectifs.

Ne redoutez-vous pas de perdre l'un et l'autre vos clients ?

NB : On a une vraie volonté de maintenir ces deux marques iconiques, de garder leur positionnement. On a lancé une boutique de luxe avec des grandes marques et les Galeries Lafayette avec leur offre de marques nationales importantes pourront nous aider à développer et aller encore plus dans ce sens.

NH : On a cherché la complémentarité non pas la substitution. Les deux marques sont très différentes, complémentaires et donc vont permettre d'élargir le spectre. Demain ensemble on touchera 20 millions de clients et c'est ça qui est intéressant dans le mariage, des galeries Lafayette, du BHV Marais et de La Redoute.

L’immobilier de La Redoute entre aussi dans le giron des GL

Le 01/09/2017 à 12h15 - par Catherine Bocquet  Immo-week

Les Galeries Lafayette ont annoncé, jeudi 31 août, une prise de participation majoritaire de 51 % dans La Redoute, « avec l’objectif d’en réaliser l’acquisition à 100 % à terme » et de créer ainsi « le premier acteur français de l’habillement en valeur ».

Sur le plan immobilier, ce rachat a des implications limitées pour les Galeries Lafayette. En effet, si la Redoute a investi dans une plate-forme logistique de 40 000 m2 et développe des magasins AMPM, cela ne représente pas un changement important au niveau du groupe Galeries Lafayette, puisque Citynove, la société en charge de son immobilier, présidée par Eric Costa, détient et valorise déjà plus de 800 000 m2 de commerces et gère environ 250 000 m2 supplémentaires de baux externes… "

 

Galeries Lafayette veut rattraper son retard en e-commerce en rachetant La Redoute

Publié le 31/08/2017 : la Revue du Digital

Le groupe Galeries Lafayette annonce ce jour son projet d’acquisition de La Redoute. Dans un premier temps, les Galeries Lafayette vont acquérir 51% de La Redoute avec l’objectif d’en posséder 100% à terme.

Leader du commerce omni-canal

L’objectif est de créer un leader du commerce omni-canal, physique et digital, spécialiste de la mode et de la maison, aux racines françaises et au rayonnement international.  L’opération se réalise via la holding familiale Motier, propriétaire du groupe Galeries Lafayette et investisseur sur le long terme, de quoi aider au développement des initiatives de La Redoute.

En valeur, la nouvelle société deviendrait le premier acteur français de l’habillement en valeur selon les Galeries Lafayette. Les Galeries Lafayette entendent se doter d’un canal Web de vente plus performant en rachetant La Redoute.

La plateforme de La Redoute a été refondue à partir de 2014 afin de monter en puissance dans la vente sur le Web des produits de la mode et de la maison. La Redoute annonce un chiffre d’affaires de 750 millions d’euros, et 9 millions de visiteurs uniques par mois. Son positionnement est de proposer des produits au style français plus accessibles que le site Web marchand des Galeries Lafayette positionné sur des produits plus haut de gamme et coûteux.

Autre talon d’Achille des Galeries Lafayette ces dernières années : avoir trop souvent modifié le management de son informatique tout en accumulant les objectifs à atteindre à la fois en magasin et sur le Web, sans donner suffisamment de ressources face à des objectifs business erratiques.

Optimiser les achats et l’usage de la donnée

Cette acquisition doit aider les Galeries Lafayette à accélérer leur transformation digitale assurent les dirigeants du groupe. En particulier, ils souhaitent bénéficier de l’expérience de la Redoute et collaborer sur les sujets des achats, de la data et du réseau de magasins. Des réductions de postes sont en vue, des synergies étant également attendues. Nathalie Balla et Eric Courteille, co-Présidents de La Redoute, continueront de diriger l’entreprise avec l’équipe en place.

Nicolas Houzé, Directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais souligne qu’il partage la vision et les valeurs des dirigeants de La Redoute. “Sous leur impulsion et grâce à la contribution de l’ensemble des équipes, La Redoute a initié un redressement spectaculaire que nous souhaitons accompagner sur le long terme,” déclare le DG.

La Redoute et les Galeries Lafayette existent respectivement depuis 180 et 120 ans. Des développements sont prévus en France et à l’international pour La Redoute avec l’objectif de réaliser 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2021, déclare Nathalie Balla.

3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires chez les Galeries Lafayette

La finalisation de la transaction devrait avoir lieu dans les prochains mois, et reste soumise à la consultation du Comité d’entreprise de La Redoute et à l’approbation des autorités réglementaires.

Les Galeries Lafayette réalise un chiffre d’affaires de 3,8 milliards d’euros de vente au détail avec 14 000 employés. Le groupe comprend les Galeries Lafayette, le BHV Marais, RQZ-Royal Quartz Paris, Louis Pion, Guérin Joaillerie, InstantLuxe.com et BazarChic. La Redoute a 10 millions de clients actifs dans le monde et réalise 85% de son chiffre d’affaires en France sur internet.

L'ascenseur doré

Une belle aventure à suivre!..... CD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article