Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

De la pomme de terre à la frite !

19 Octobre 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #Cuisine

Je vous l'ai promis, voici donc l'article sur la frite!....

A Bruges vous pouvez découvrir le musée de la frite !

Jolie maison de la nation des Commerçants génois, construite à partir de 1399.

Agrandie en 1441 avec la maison du Consul. En 1551 les génois quittent la ville, la Loge sera reprise par des artisans tisseurs.

L'extérieur et l'intérieur : magnifique bâtiment.
L'extérieur et l'intérieur : magnifique bâtiment.

L'extérieur et l'intérieur : magnifique bâtiment.

L’origine de la pomme de terre reste un sujet délicat : Pérou ou Chili ?

De la pomme de terre à la frite !

Ce que nous apprenons au musée : dans les Andes, au Pérou les indiens chassaient des Alpacas et des Guanacos qui extirpaient du sol des tubercules, non comestibles.

Par hasard, les indiens découvrirent qu’en les exposant au soleil et au gel en alternance, le gout amer disparaissait. Le chiño était né.

outils et tubercules
outils et tuberculesoutils et tubercules

outils et tubercules

Pendant les mois de gel : juin/juillet, les pommes de terre sont soumises au gel nocturne pendant quelques jours, alors que dans la journée, elles sont exposées au soleil, mais paillées pour ne pas noircir. Mises à tremper dans l’eau d’une rivière, on les maintiendra dans l’eau pendant 3 semaines, toujours paillées.

Après des milliers d’années de culture et de croisement, le chiño est devenu la pomme de terre d’aujourd’hui.

L’arrivée en Europe : Ce sont les Espagnols voyageant en Colombie en 1538, qui découvrent la patate et l’amène en Espagne.

En 1567, certain Juan de la Molina expédie des pommes de terre à son frère en Belgique.

Au XVIIe siècle, la pomme de terre remplace le pain de seigle, responsable de la terrible maladie : l’ergotisme. Elle devint donc une base de nourriture.

Mais alors… Notre Monsieur Parmentier !

Apothicaire, n’ayant pas les moyens d’ouvrir une officine, Parmentier s'enrôle dans l'armée qui a besoin d'apothicaires. Il tombe plusieurs fois dans les mains de l’ennemi mais il est

C’est au cours de la guerre de Sept Ans (17756-1763), comme prisonnier militaire en Allemagne que Parmentier découvre la pomme de terre. De retour en France, il va promouvoir sa culture qui sera appréciée des riches et des pauvres.

 

Ce qu'en disent les naturopathes:

 

Au musée de la frite, on peut voir les divers coupe-frites dont certains furent commercialisés au rayon ménage du BHV

 

De la pomme de terre à la frite !
De la pomme de terre à la frite !De la pomme de terre à la frite !
De la pomme de terre à la frite !

L’origine de la frite est belge !

 La petite histoire raconte qu’autour des années 1750, au bord de la Meuse, les hiver étaient très rudes, on ne pouvait pêcher car les rivières étaient gelées, les habitants eurent l’idée de frire des lamelles de pommes de terre pour remplacer le poisson.

Pour faire de bonnes frites !...

La pomme de terre doit être ferme, de bonne taille, ronde ou ovale et plate.

En France, vous choisirez  « la spéciale frites » ou la Bintje.

La frite belge est coupée en bâtonnets de 10 à 13 mm ( les frites surgelées font souvent 7 mm et les pommes allumettes : 5 mm.

Matériel professionnel de restauration

Matériel professionnel de restauration

Dans les friteries Belges, les pommes de terre sont en principe pelées et coupées sur place.

La graisse utilisée est en principe de la graisse de bœuf non raffinée, le blanc de bœuf.

La cuisson se fait toujours en 2 fois :

Une pré-cuisson à 140° (4 à 8 mn)

Une cuisson finale à 170° (2 à 3 mn), elles doivent être dorées.

Ci-dessous friteuses d'une friterie ancienne classique.

Les conseils :

  • Sécher les frites coupées avant de les frire dans un torchon ou un papier absorbant.
  • Ne pas chauffer l’huile à + de 170°
  • Remplacer l’huile ou la graisse au bout de 10 utilisations.
  • Ne pas ajouter de l’huile dans l’ancienne.
  • Changer l’huile au bout de quelques mois si vous ne faites pas souvent des frites car l’huile s’oxyde.
  • Ne pas mettre d’autres aliments.
  • Penser à débarrasser de votre friture les petits résidus de frites.

Accompagnements :

Bien que non nécessaire, vos frites peuvent être accompagnées de mayonnaise, Piccalili, sauce andalouse (mayo/tomates/épices), moutarde, ketchup, ou vinaigre

Voilà la friterie 2018!
Voilà la friterie 2018!Voilà la friterie 2018!

Voilà la friterie 2018!

N'oublions pas cette formule ancienne :  des frites servies dans un cornet en papier !

A vous de jouer!... et bon appétit.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bindault Michel 20/10/2018 12:23

Effectivement, Christine, le récit de ton voyage en Belgique se devait d'être conclu par une évocation détaillée de la " frite belge "!
Nous l'avons tellement appréciée cette frite, nous les Nordistes, que nous l'avons importée, copiée mais jamais égalée...
Je me souviens que certains dimanches soirs, au retour de la plage de Coxyde, nous aimions acheter des frites à " l'estaminet " du coin pour le repas...
Par contre les frites servies dans un cornet ont été responsables de maintes pollutions sur la " Grand'place " de Bruxelles à l'heure de midi. Au douzième coup du " Carillon " le retourné de poignet du promeneur voulant vérifier l'heure répandait les frites sur les pavés.
( Français et Belges s'y sont fait prendre )...
Amitiés

Les federateurs du reseau Bazar 21/10/2018 00:20

Que de bons souvenirs! je ne connaissais pas le coup de la montre ! C'est sympa.