Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°14 1900 à Paris

31 Mai 2019 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

1900 :

C'est nouveau ! L’observatoire de Paris décide que le jour doit se compter de 0 à 24 h.

Un siècle s’achève, témoin d’une activité créatrice et puissante il vit l’embellissement et l’assainissement de la capitale, le nouveau commencera en 1901.

Après les agitations et les luttes de cette période, les Français aspirent à des années de bonheur et d'apaisement.

L’analyse de ce XIXe siècle, à travers ce que nous venons de vous décrire, nous oblige à  constater qu'il fut une succession de progrès.

 Le niveau intellectuel s’est élevé grâce à l’instruction et l’accès aux universités pour les classes populaires.

Cette année,  on compte 2 millions et demi d’habitants à Paris.

1900 voit un événement important en l’exposition universelle.

Elle ouvrira ses portes le 14 avril et les refermera le 12 novembre. (48 millions de visiteurs)

76 000 exposants pour 55 000 en 1889.

Jamais et nulle part, on ne réussit un spectacle aussi somptueux, merveilleux, grandiose !

Des éléments marquants… demeurent encore aujourd’hui :

Le petit Palais des Beaux-Arts (6 500 m²) où sont exposés les chefs d’œuvre d’Art Français : meubles, ivoires, bijoux, bronzes, émaux, tissus, vitraux etc….

En face, le grand Palais 35 000 m²où se trouvent les expositions centennales (comme les moyens de transport) et décennales des Beaux-Arts Français et étrangers.

Face au nouveau « Pont Alexandre III », d’une seule arche, l’esplanade des invalides avec de superbes jardins entourent le palais des manufactures.

Vous admirez le Trocadéro et ses expositions coloniales, le Palais de l’électricité, le champ de Mars avec le château d’eau et les expositions le long des berges de la Seine....

Les organisateurs réussissent à faire vivre la féerie de la vie avec le spectacle de l’électricité, la décoration et mouvements lumineux, les lumières et le son !

Le XXe siècle sera le siècle de la Physique !

Petit Palais et grand Palais             (Photos BNASP ainsi que celles du diaporama)

Petit Palais et grand Palais (Photos BNASP ainsi que celles du diaporama)

Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...
Quelques photos valent mieux que des mots...

Quelques photos valent mieux que des mots...

On notera quelques éléments importants en cette année 1900 :

Au Théâtre Sarah Bernhardt joue l’Aiglon ; le cinéma est diffusé sur des écrans géants et  la grande roue est présente ! Cette année-là, Monsieur Rudolf Diesel expose son moteur révolutionnaire fonctionnant à l’huile d’arachide. Enfin, la ligne de métro n °1 Maillot-Vincennes ouvre en juillet.

 

Parlons un peu du fondateur du BHV : Xavier Ruel

 

Le prochain article  sera destiné exclusivement à Xavier Ruel, les éloges sur sa vie politique et son décès le 31 janvier 1900.

Je reviendrai quand même, aujourd'hui, sur un moment de sa vie , dont nous n'avions jamais parlé

Rappelons-nous, en mai 1884, il bat Monsieur Guyot comme conseiller municipal pour le quartier de Notre-Dame. Mais, quand on est un homme politique, les querelles vont bon train et il y a toujours des gens prêts à vous salir !...

C’est alors que le journal ", la lanterne", en février 1886 l’accuse ...

Article  : « Fumisterie Philanthropique

L'industriel-philanthrope de la rue de Rivoli, le propriétaire du Bazar de l'Hôtel-de-Ville, le fondateur du plus grand fourneau de l'univers, vient encore d'être pris en flagrant délit, de fumisterie philanthropique. Tout le monde se rappelle la réclame qui précéda l'ouverture des nouvelles galeries de cet industriel en tous genres. On devait trouver, dans les nouveaux rayons, un vaste assortiment d'objets de bijouterie, à des prix extraordinaires de bon marché. Alléchés par l'espoir d'une grosse commande, les petits fabricants du Marais vinrent, en grand nombre, offrir leurs articles!

A l'étonnement de tous, il ne fut donné que quelques maigres commissions et, encore, ne concernaient-elles que des objets de fantaisie ou de doublé. Le jour de l'ouverture du magasin-annexe, les fabricants déçus se portèrent, en foule, au grand bazar pour voir la vente des quelques articles objets achetés à l'industrie parisienne. Mais. ô surprise! Le pèlerin du bazar avait renouvelé le miracle des noces de Cana.

Au lieu et place des bijoux doublés s'étalaient quantité de montres, de pendules, de candélabres, etc. Plus fort que son maître, qui ne multipliait que des pains, le père de la cuisine industrielle avait changé du zinc en argent, du cuivre en or, des boucles d'oreilles en pendules!

Mystifiés et abattus, les fabricants du Marais s'éloignèrent et le camelot-philanthrope, du haut de sa marmite, a dû rire de leur confusion. Mais attendons la fin. Il advint, un jour, que des employés du contrôle, auxquels les miracles renouvelés du Christ n'en imposaient pas, tentèrent quelques questions touchant l'origine miraculeuse des objets exposés. Et, ils constatèrent qu'ils étaient en présence de bijoux FOURRÉS( titre inférieur au titre légal), de provenance Allemande! Ils en opérèrent la saisie et mirent également sous scellés de nombreuses caisses miraculeuses qui, venant directement d'Allemagne, attendaient, en douane, le moment de faire leur apparition….

 Nous dirons aussi au propriétaire du grand  bazar: La philanthropie ne consiste pas à distribuer des écuelles de soupe; car un grand, nombre de ceux qui viennent goûter à votre bouillon démocratique n'en seraient pas réduits à cette extrémité, si vous ne les aviez obligés à quitter leurs ateliers, fermés par les fabricants que vous ruinez par votre concurrencé déloyale, à l'aide de produits allemands. La philanthropie ne  consiste pas, en résumé, à affamer un individu pour avoir le plaisir de le gratifier d'une soupe. Il est plus humanitaire de lui donner du travail ou de lui laisser celui qui le fait vivre que de le réduire à la mendicité pour avoir la gloire de lui faire l'aumône. »

Propos violents,  diffamatoires, scandaleux!

Xavier Ruel, préfère démissionner, car pour lui un élu ne doit pas être soupçonné.

Après un procès, sa bonne foi est reconnue  et « la lanterne » est condamnée à une amende et des dommages et intérêts. D’autres attaques suivront !...

Il se présente quand même en 1887 et gagnera avec un peu plus de 1000 voix sur son adversaire.

Il restera conseiller jusqu’à sa mort.

On notera au passage qu’il fut nommé Chevalier de la Légion d’Honneur le 1er janvier 1893 pour ses œuvres philanthropiques.

A suivre...

CD

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article