Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°16 1901 Un nouveau siècle

21 Juin 2019 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

1901 En France :

On compte au début de ce siècle 1 millier d’automobiles.

La vitesse est limitée à 20 km/h hors agglomération, et 12 km / en ville ; On ne rit pas !...

Seules les routes nationales sont goudronnées. En ville les rues sont le plus souvent pavées et quelques-unes goudronnées.

La police est à présent équipée de vélos. Ces nouvelles brigades prêtes à pouvoir aller plus vite pour arrêter les voleurs sont appelées « Les hirondelles », du nom du vélo le plus répandu et fabriqué à la manufacture de Saint Etienne.

Le gouvernement s’inquiète du faible taux de natalité qui côte 22,1% pour un taux de mortalité de 21,5%(Il est beaucoup plus élevé en Allemagne : 36% ou en Angleterre : 27%).

La France a besoin de main d’œuvre et fait appel à l’immigration : plus d’1 million d’étranger (Italiens et Belges principalement) viennent grossir les 39 millions d’habitants.

 

 « 1901 » Evocation d’une loi ! Cette loi qui survit au fil des années, cette loi qui a favorisé tous les domaines de la vie associative. De la compétition sportive à l’action humanitaire, en passant par tous les sujets, la Loi de 1901 est omni présente.

Dans le monde :

La Reine Victoria 82 ans décède après 63 ans de règne. Elle sera remplacée par Edouard VII.

C’est l’année d’attribution des prix Nobel.

Communication : 1er essai réussi de la téléphonie sans fil. La TSF est née.

 

Pour le Bazar de l’Hôtel de ville

Evolution du BHV, avec la veuve de Xavier Ruel

Le 24 janvier 1901 est créée la société Veuve Ruel et Cie : Société en nom collectif au Capital de 11 millions de Francs, composée de :

Son épouse Marie-Madeleine Ponducery-Ruel,

Sa fille Françoise et son gendre Georges Viguier,

Son autre fille Pauline et son deuxième mari Henri Becker,

Ainsi qu’un neveu Henri Ruel.

 

Le BHV comprend alors les maisons n°48 bis rue du Rivoli, n°15 rue de la Verrerie  sur un ensemble d’environ 188m²

S’ajoutent  d’autres bâtiments au 15 verrerie : 1 (sur la rue) sur caves et 5 étages et 3 (ailes droite et gauche et fond de cour) sur cave et 3 étages, + 2 cours, le tout sur 836 m²

Au 18 rue de la Verrerie : Un bâtiment de 5 étages avec entrée par un passage de porte cochère d’une superficie d'environ 1200 m. Au fond, un grand hall avec galerie au-dessus, communiquant avec l'immeuble de 5 étages du 7 rue de Moussy.

Le 16 mai 1901 : Acquisition du 5 rue des Archives.

 

Le magasin compte 800 employés et est prospère.

Le bazar commence à vendre de la mode mais reste fidèle aux comptoirs à prix uniques qui avaient été pressentis par Xavier Ruel lorsqu’il a ouvert ses premières boutiques pour répondre au besoin des classes laborieuses qui souhaitaient  trouver des boutiques ouvertes à leur choix et à leurs modiques ressources.

Le personnel travaille de 9h à 19h30 y compris le dimanche avec un jour de congés tous les 10 jours. Lors des périodes de fêtes, le magasin ouvre jusqu’à 22h

Une idée du Grand Magasin sur le plan social nous est racontée sur le Bon Marché !

Au bon marché, on retrouve l’esprit du règlement des grands magasins d’alors et la rigueur.

Dans le règlement du Bon Marché, où les horaires sont sensiblement les mêmes, on peut lire :  

« A son arrivée, le personnel doit se faire inscrire sur les livres de présence. Les absences et les retards sans autorisation ne sont pas tolérés… Une mise convenable et une bonne tenue sont recommandées à tout le personnel »

Service des réfectoires, comme vous ne l'imaginiez pas:

« Chaque employé  a droit à deux repas complets par jour, composés :

A déjeuner, d’un plat de viande au choix, d’un plat de légumes, et d’un dessert ;

A dîner, d’un potage, d’un plat de viande au choix, d’un plat de légumes, d’une salade et d’un dessert.

Il a le droit, en outre, à un demi-litre de vin par repas. Un supplément de viande est accordé à chaque repas à tous les employés qui en font la demande.

La nourriture doit être saine et abondante. La durée des repas est de ¾ d’h.

Règlement des employés logés parla maison.

Le bon Marché pourvoit au logement 1) des demoiselles qui n’ont pas de famille à Paris, au 16 rue de Babylone.

2) des jeunes gens qui ne peuvent pas habiter chez leurs parents, au 106 rue du Bac.

Ces derniers doivent rentrés à 11h précises le soir et minuit et demi le dimanche et jour de fête….

Le plus grand soin doit être apporté à la bonne tenue et à  la propreté des chambres.

Un salon de réunion, avec piano et jeux divers, est à la disposition des Demoiselles.

Depuis 1872 des cours gratuits sont à la disposition des employés afin d’utiliser d’une manière instructive leurs soirées : Un cours de langue anglaise, un cours de musique vocale avec chorale ; un cours de musique instrumentale avec orchestre d’harmonie ; Une salle d’escrime

Un médecin est attaché à la maison, et les consultations sont gratuites. »

Le monde du Commerce

Les petits magasins éprouvent une certaine haine vis à vis des grands magasins et on peut lire dans un journal leur rage...

A suivre…

CD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine D 22/06/2019 20:39

Bonjour Georges, un peu d'humour me fait du bien après l'annonce de décès de deux autres membres! j'ai pris un coup de blues! Merci pour ce sympathique message et bises à vous deux

Georges Guyot 22/06/2019 00:57

Bonjour eh bien quel article encore nous en apprenons à chaque fois et nous ne pouvons pas dire qu'il y a pas à boire et à manger dans ce récit !!!! .Ce qui me surprend c'est le demi litre de vin rouge au repas surtout l'avaler en 3/4 d'heure car il parait que le vin scie comme disait Léonard .Mais quelle grande générosité de nourrir les employés 2 fois par jour avec possibilité d'avoir du supplément de viande..Les employés travaillaient 10h30 par jour avec 2 poses de 3/4 d'heure pour le repas donc une présence de 9 heures sur leur rayon où autre .Je vois aussi qu'il n'y avait que 1000 voitures alors il faisait BON MARCHE. ( Merci Christine pour toutes ces informations et ce travail remarquable que tu fais Amitié Georges ( ce soir j'avais l'humour au bout des doigts )