Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

1 Mai 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #France Ile de France

Pendant cette période de confinement, je viens vous aérer par une promenade historique et artistique à Vaux le Vicomte. Je suis obligée de vous parler du surintendant des Finances de Louis XIV : Nicolas Fouquet, fondateur de ce superbe palais !

( Situé à 50 km au sud-est de Paris, proche de Melun.)

Le reportage étant assez long, je suis obligée de le diviser en 3 parties (peut-être 4)

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

VAUX-LE-VICOMTE  est certainement un des châteaux les mieux réussis du XVIIe siècle. Son concepteur et propriétaire fut Nicolas Fouquet, le surintendant des Finances sous Louis XIV, dont nous apprenons dans les livres d’histoire de France, qu’en tant que Trésorier du roi, il dut relever le défi de redresser les finances publiques en banqueroute (après la guerre de 30 ans).

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

 

gravure de Nanteuil

Né en 1615, cette nomination intervient en 1653.

L’homme : Politique, juriste, financier, intelligent, cultivé, galant, il aime le raffinement.

Nicolas Fouquet a toujours du goût pour les belles demeures. Il achète, à Paris, l'hôtel d'Émery, qu’il agrandit. De même, à Saint-Mandé, il achète une belle maison et en fait une résidence très élégante. Il y ajoute à des jardins remplis de plantes rares, et d'immenses serres où on compte plus de deux cents orangers.

1641 : Il a vingt-six ans lorsqu’il prend possession du domaine de Vaux, ayant hérité d’une grande fortune par son père( qui avait acheté ces terres de Vaux),  et d’une autre fortune au décès de sa première femme.

1653:  Nicolas Fouquet décide de transformer le manoir médiéval.

Vaux le Vicomte et les dépendancesVaux le Vicomte et les dépendancesVaux le Vicomte et les dépendances

Vaux le Vicomte et les dépendances

Mais tout commence en 1656, où il s’entoure d’hommes d’exception :

l’architecte Le Vau, le décorateur Le Brun, et le paysagiste Le Nôtre.

Le Vau
Le Brun
Le Nôtre

 

On peut penser qu’il a été leur collaborateur car Il revoit et corrige les plans, il y apporte sa touche personnelle en matière d’Art.

Cette œuvre ne lui a pas coûté, seulement une somme considérable, mais comme vous allez le lire un peu plus loin, il va le payer de ses biens, de son honneur et de sa liberté.

Cet homme soutient les Arts, les lettres, il sera très proche de Jean de La Fontaine. C’est un artiste, épris de tout ce qui est beau.

Avant de mourir en 1661, Mazarin  a desservi le surintendant Fouquet dans l'esprit du roi.

Le roi Louis XIV n'a que 22 ans et décide de gouverner le pays. 

Il oblige Nicolas Fouquet à utiliser Colbert, qui heureux d’avoir été remarqué par le roi n’a de cesse, à dévaloriser Fouquet, en mettant sous les yeux de Louis XIV les preuves des dilapidations et de l'irrégularité des comptes de Fouquet!

Aurait t’il confondu ses deniers personnels et fait bourse commune avec les finances de l'État ? Aujourd’hui on parlerait de détournement de fonds publics ! Nul ne le sait vraiment !

 Il semble aussi que Fouquet avait adressé une lettre étrange à  Louise de La Vallière, maîtresse du roi qui profondément blessée, aurait tout raconté au roi, qui fut très en colère et jaloux.  

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Le 17 août 1661,  Nicolas Fouquet organise une grande fête pour le roi. Six mille invitations sont lancées. Louis XIV en arrivant est étonné de tant de splendeur. Il visite les jardins et reste très admiratif de la création de Le Nôtre; le souverain serait- il envieux de tant de réussite ?

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Dix-neuf jours après la fête de Vaux, le 5 septembre 1661, la cour est rassemblée à Nantes pour la tenue des États de Bretagne; Nicolas Fouquet, souffrant y participe, et à la sortie du conseil, le mousquetaire d'Artagnan le fait arrêter sur ordre du roi.
Le procès dure trois ans. Au jugement, neuf voix le condamne à mort et treize au bannissement.
Fouquet méritait un châtiment, mais la colère du roi, les manœuvres de Colbert, les lenteurs et les péripéties du procès, ont concouru à retourner l'opinion et à gagner à l'accusé de la pitié.
Les juges ont voté le bannissement, mais le roi est au-dessus des lois et il décide que Nicolas doit être condamné à la prison.

Fouquet, alors âgé de cinquante ans, fut transféré au château de Pignerol, où il resta treize ans sans aucune communication avec l’extérieur. Il avait pour voisin de cellule le Masque de fer.

Il décède le 23 mars 1680 après seize ans de captivité, au moment où il semblait que sa grâce allait lui être accordée.

Si l'histoire a fait le procès du financier peu scrupuleux, les poètes et les artistes qui l’ont soutenu, protégeront à jamais sa mémoire.

Regardons ce château et ses jardins qui l'entourent : Quelle belle harmonie des lignes et quelle pureté du style.
 

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Le jour où tout a commencé !

On rase le village de Vaux et deux hameaux qui en dépendent, on capte les eaux de la petite rivière d'Anqueuil pour faire le grand canal, et on creuse un réservoir de plus de deux mille mètres cubes dans la partie supérieure des jardins, pour alimenter les vasques, les jets d'eau, les miroirs...

Enfin Fouquet s'attache Le Brun qui arrivait d'Italie, pas seulement comme peintre mais comme décorateur et metteur en scène. Il conseille Le Vau et Le Nôtre, il donne les dessins des vasques et des fontaines, il fait les maquettes des statues, il dessine le modèle des ornements, entrant dans le détail d'une rampe d'escalier, d'une serrure, d'un tapis et d'un meuble.

Vaux fut bâti en cinq ou six ans

L'entrée est d'un aspect grandiose, avec sa première grille dont les pilastres sont formés par douze dieux taillés en façon de gaines de la plus grande allure.

 

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Quand on se trouve dans l’avant-cour, nous voyons des grands fossés. Passons le petit pont et au fond, attardons nous sur la façade majestueuse du palais, le perron occupe toute la largeur de la seconde cour.

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

La façade Nord :

Le fronton est une pure merveille :

A gauche Apollon, Dieu de la musique et protecteur des Arts. A droite Rhéa, « mère des Dieux »

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Les douves font tout le tour du château.

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

La façade sud est très belle, d'un goût épuré et simple, presque sans ornements.

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Quatre statues sur la façade nous interpellent. Elles représentent les quatre vertus :

 

De gauche à droite : La patience, la vigilance, la Fidélité et la force (de Michel Anguier)

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

De chaque côté de la façade : 2 fois 2 bustes  et sur le devant deux sphinx et deux statues féminines.

En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieurEn ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur
En ballade à Vaux le Vicomte... 1 l'extérieur

Nous nous retrouvons pour visiter les jardins, la semaine prochaine,  puis nous visiterons l'intérieur dans un autre article; Ce château est un véritable musée de l'art du XVIIe-XVIIIe siècle...

A bientôt 

CD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kerzerho Nicole 19/05/2020 15:34

Bonjour Christine,
Merci pour ce reportage sur ce magnifique château de Vaux le vicomte,très bien documenté avec de belles photos.Tu me donnes envie d'y retourner.Les visites sont à nouveau autorisées mais auparavant il faut s'inscrire.
Je t'embrasse
Nicole Kerzerho

Les federateurs du reseau Bazar 21/05/2020 15:42

Merci Nicole, c'est vrai qu'il est superbe !

Kerzerho Nicole 03/05/2020 14:25

Bonjour Christine,
Ce château de Vaux le vicomte est une splendeur.J'y suis allée 2 fois.Nous devions y aller pour un diné aux chandelles entre amis,mais hélas l'un d'eux nous a quitté et du coup c'est tombé à l'eau.
Fouquet était un homme de goût et intelligent..Mais on ne peut plaire à tout le monde et surtout ne pas faire d'envieux.C'est toujours d'actualité .
Je t'embrasse
Nicole

Les federateurs du reseau Bazar 04/05/2020 00:10

Merci Nicole, c'est vrai que c'est une vraie merveille ! Comment ai-je pu attendre aussi longtemps pour y aller! C'est grâce à Gérard B. Bises

COSTENBERG 03/05/2020 11:36

Que de détails, c'est magnifique nous attendons la suite avec intérêt bises

Georges Guyot 03/05/2020 11:08

Bonjour Christine et bonjour à tous encore une fois notre Stéphane Bern du Rézo Bazar a encore frappé avec un récit sur une période de notre histoire de France qui en a fait pour la prospérité la beauté de la France .L'histoire hélas est un éternel recommencement avec ces hommes qui se jalousent et capable de tout pour avoir une place auprès du tout puissant .Apprendre l'histoire où de la redécouvrir de cette façon est passionnant Amitié à tous Georges.

Les federateurs du reseau Bazar 04/05/2020 00:06

Sympa! Georges, ton commentaire est vrai pour l'éternel recommencement, pour le reste j'aime ajouter des anecdotes, mais je ne suis pas aussi douée que Stéphane Berne.