Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Michel Rat : La Coquille St Jacques

29 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 3 Bretagne

Bonjour à tous

Fidèle lecteur de notre blog Rezo-Bazar j'ai pensé vous faire partager par ces quelques lignes notre plaisir d'habiter une charmante petite ville des Cotes d'Armor : ERQUY.


Outre la situation géographique très agréable proche de DINARD et SAINT MALO notre ville a l'énorme avantage d'être la capitale de la Coquille Saint Jacques

Nous sommes actuellement en pleine période de pêche de ce merveilleux mollusque. Cette pêche est très règlementée et dure au maximum 45 minutes par jour, 2 jours par semaine de Novembre à Avril ceci pour respecter les réserves naturelles. Je disais très réglementée mais aussi très surveillée on voit souvent le petit avion des Affaires Maritimes passer en rase mottes (si je puis dire au dessus de l'eau)  ou la vedette des Douanes pour surveiller les temps de pêche ou la taille des prises (minimum 10,2 cm de diamètre) et gare aux contrevenants qui risque de fortes amendes en cas de fraude.

Néanmoins c'est une pêche fort intéressante pour les chalutiers locaux car elle ne nécessite pas de long départs en mer la pêche se faisant en Baie de Saint Brieuc exclusivement pour respecter l'appellation et donc moins couteuse en fuel, gros problème des pêcheurs aujourd'hui. De plus le temps limité de pêche, même s'il est suivi d'un travail d'environ trois heures après chaque pêche pour calibrer nettoyer et mettre en sac les quelques 900 à 1000 kilos de coquilles ramenées permet de conserver l'activité habituelle des bateaux aussi bien en pêche des coquillages (bulots praires) que des crustacés (araignées de mer ou homards) et bien sur toutes sortes de poissons.

Chaque année environ 6000 tonnes de coquilles Saint Jacques sont débarquées dont environ 2500 à la Criée d'Erquy il en arrivait prés de 10000 tonnes dans les années 70 mais les accords passés avec les marins sur les recommandations de l'IFREMER ont ramené ces quantités à une plus juste préservation du patrimoine.

Très recherchée par les grands cuisiniers cette "Pecten Maximus" diffère des coquilles Normandes (excellentes aussi mais restons un peu chauvins) car elle ne possède pas de corail (organe reproducteur de jolie couleur mais sans gout véritable) pendant la période de pêche ce qui accroit la qualité de sa chaire.
Il faut environ 10 Kg de coquilles pour faire 1 Kg de Noix de Saint Jacques.
Les recettes sont innombrables mais pour  moi la plus simple reste la meilleure : comptez 4 à 5 belles noix par convive simplement revenues 2 minutes de chaque coté dans une poêles avec du beurre salé bien sur et un hachis d'échalotes (pas d'ail le gout est trop fort) et un peu de persil haché.

Tous les trois ans en alternance avec deux autres ports coquilliers Costarmoricains Loguivy de la mer et Saint Quay Portrieux a lieu la Fête de la coquille en Avril pour clôturer la saison de pêche occasion de grandes "Fez Noz" populaires avec chant de marins, bagads, sorties en mer et bien sur dégustation de coquilles.

Voila, si ces quelques lignes vous ont donné envie d'en savoir plus sur notre région et notre gastronomie (qui ne s'arrête pas a la coquille) n'hésitez pas et surtout si vous passez par là, pensez à nous joindre par téléphone ou mail nous serons toujours heureux mon épouse et moi de vous revoir et de vous faire partager notre joli pays.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires à Michel.
Merci Michel, pour cet article hyper interessant et les photos qui illustrent ton article.

Lire la suite

Rue de Rivoli 1925 et dec 2008

28 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV news

















Construction du Métro 1925-1930
















Noël 2008

















Merci à Guy Laennëc pour les 2 photos  noir et blanc, de la construction du Métro

Noël au BHV
Source de l'article:
Sandrine Monnet, responsable de la communication

Le catalogue Noël du BHV (jouets et cadeaux) fut  le fruit d’une communication axée sur les thèmes Légendes de Noël et de la Forêt Enchantée .Il s’ouvrait sur une pleine page «  Les Top Cadeaux de Noël 2008 », qui présentait une sélection pointue d’articles basée sur le beau, l’utile et le style. Le catalogue s’ouvrait comme un livre de contes de Noël, nous plongeant au cœur de la Forêt Enchantée. De l’or, du bronze, du métal martelé, des références médiévales conjuguées à la modernité : placé sous le signe du Modern’ Age, un Noël de légende renoué avec la tradition  des vitrines d’un Noël  « grand magasin » !

 La forêt enchantée de Brocéliande* et un arbre magique en fil conducteur ont servi  de toile de fond aux vitrines. Une licorne pour l’univers féminin et un dragon pour le masculin, réalisé en sculptures, étaient là pour  magnifier les vitrines dotées chacune d’une couleur spécifique.

 

*Brocéliande est une forêt située dans le département de l’Ile et Vilaine en Bretagne  à environ 30 km au sud-ouest de Rennes, elle abrite les légendes du Roi Arthur, des chevaliers de la Table Ronde, des fées telles Viviane, Morgane, et de Merlin

Nous remercions d’avance  le Breton qui pourrait nous écrire un article sur ce sujet,  pour nous faire rêver !....

 

 

 

 

Lire la suite

Le rayon Cave au 13 rue des Archives

27 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV news

Le rayon Cave a déménagé
(Info de la responsable de la communication BHV)

Tout l’univers du vin à portée de main

Verres, carafes, tire-bouchons mais

aussi livres, tabliers et torchons...


Entièrement dédié à l’univers du
vin, le BHV La Cave a ouvert ses portes le 31 octobre dernier au 13 rue des Archives, à deux pas du magasin Rivoli. Présenté à la presse à l’occasion du Beaujolais

Nouveau, ce loft de 100 m2 aux matières brutes, aux meubles customisés et codes empruntés à la brasserie, au bistrot et à la cave à vin, décline toute une gamme de solutions expertes autour du vin. Du plaisir de la dégustation aux choix des flacons, des secrets de l’embouteillage à réaliser soi-même à la joie d’offrir, le BHV La Cave s’impose déjà comme un lieu authentiquement  pro, moderne et chaleureux.

Lire la suite

Rencontres dans le rezo-bazar

23 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Rencontres

Le réseau, c'est cela!

-          c’est la joie de se téléphoner, de s’envoyer un mail, une photo…

-          C’est la joie des couples : André Poulichot , Jean-Claude Lavat, Jean- Marie Drieu la Rochelle qui se sont retrouvés pour une galette…

-          C’est la joie des  délicieuses retrouvailles, l’été dernier, raconté par François Paris.

 ….Alors qu’ils erraient dans cette belle région de France (de Clermont Ferrand à Montpellier) en flânant de camping en camping, ils quittèrent l’autoroute pour passer sous le " Pont de Millau " puis longèrent la vallée de l’Hérault avec ses gorges somptueuses et s'arrêtèrent a Fabrégues (*1). 
  
 






Là,  nous avions décidé de  les retrouver afin de leurs éviter la traversée de Montpellier , où nous habitons .Ce qui fut dit, fut fait et c'est ainsi que je récupérais Mr et Mme Gerard Strobel et Georges Lagrafeuille.


Après avoir disparu des radars depuis 1989, année de mon départ du  BHV, j’ai eu le plaisir de retrouver deux fidèles compagnons de tant d'années  et de franche collaboration. Ce qu'il y a de bien, c’est qu’ils n’ont pas changé ! Ils ont toujours la même voix !!!  C'était le 25 juin 2008. 
 (Sur la photo Gérard Strobel, votre Serviteur François, et Georges Lagrafeuille, à droite).

  
Et puis le 22 août 2008 en revenant de vacances de Croatie, nous avions convenu de nous retrouver chez Sylvie et Lionel Costenberg à Cavalaire(*2)
 sur notre route du retour.

 

La aussi, que de chaleur et d'émotions partagées pendant ce séjour.

Bien s
ûr dans les deux cas, nous n'avons pas mangé… et l'eau a coulée à flot.











Et oui!! Tout comme les joueurs de bridge dans un bulletin pr
écédent.


Nous avons entrepris une petite virée, à 80 km de Montpellier à Sauvian(*3), chez Albert CHAMMAH  et son épouse Paulette.

Cette rencontre dinatoire, préparée par la maîtresse de maison un vrai « Cordon Bleu !», s’est achevée par une ballade sur la plage de Valras, par un temps superbe : journée mémorable !




A  tous : un " profond remerciement " et particuli
èrement au "Réseau "de pouvoir nous permettre de telles rencontres.

 




Alors vous aussi, dans vos d
éplacements si vous en avez l'occasion,  n'hésitez pas à vous rencontrer ou simplement faites l'effort d'appeler un ami, car si vous attendez chacun que l'autre appelle, vos idées seront parallèles et jamais ne se rencontreront.

L'inspecteur "BON FLAIR



‘*1)FABREGUES (du latin "Fabricae" : forges) fut habité depuis au moins le VIème siècle avant J. C. les vestiges d'un oppidum en témoignent,  le village existe en tant que communauté depuis le IXème siècle. L'urbanisme particulier (en "circulade") remonte au XIème et XIIème siècles. A voir : Pont, chapelle St Baudile, prieuré, clocher….

 (*2)CAVALAIRE  :A l’origine : « Cavalairo ou Cavalaira » était une petite terre dépendante du vaste domaine de Jean de Cossa de la Baronnerie de Grimaud.Cavalaire est Station balnéaire  pleine de vie de renommée internationale : plaisir de la plage, des animations de rue, de la découverte du patrimoine  mais aussi aux diverses activités comme des promenades sur les sentiers et randonnée dans le Massif des Maures…. (Pour Christiane Goret !)   

 (*3)SAUVIAN  Origine du nom du village : Villa romaine de Salvinus.

A voir l’église de Sauvian(XIV et XV éme siècle, la porte de l’horloge(XII ème siècle), le château féodal, la fontaine à obélisque, la métairie de Thou et la borne AN 44 de notre ère ainsi que de nombreux vestiges gallo-romains

Ci-dessous 2 photos de Sylvie pour évoquer sa région. 











par Les federateurs du reseau Bazar publié dans : Echos des membres
Lire la suite

Gilbert LABAUME-ERMONDI nous adresse un message

20 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres


Bonjour à tous  et bonne année 2009

Je me présente tout d'abord à ceux qui ne me connaissent pas, car à la direction financière nous n'avions pas forcément beaucoup de contacts avec les autres parties de l'entreprise

Je m'appelle Gilbert LABAUME-ERMONDI et j’ai été chef comptable du BHV de 1980 à 2006

Actuellement en retraite, je suis trésorier bénévole d'une association qui s'appelle huiji (convergence en Chinois) et qui s'occupe de l'aide à l'intégration des migrants par

-          l'apprentissage du français en 1er 

-          des cours sont donnés tous les jours par des professeurs,

-          la formation civique ensuite et enfin

-          l'aide aux démarches administratives

Nous comptons : 7 salariés : 3 français 4 chinois et une soixantaine de bénévoles

Nous avons besoin d'aide pour toute la partie administrative et comptable, si certains d'entre vous ont un peu de temps à consacrer, ils seront les bienvenus.

Le président de cette association est un français ancien propriétaire d'une boîte de formation en management. Son cabinait était intervenu au Bhv pour la formation des cadres du temps de JL Servant .

 Bien que la majorité des adhérents soient chinois elle est ouverte à tous et il y a actuellement 27 nationalités parmi les élèves

Elle est située  à Paris, rue du moulin Joly , Métro Couronnes, entre Belleville et Ménilmontant

Le travail y est très détendu avec une population gaie et jeune

Si vous êtes intéressés, vous pouvez me contacter, voir la liste qui vous a été envoyée en décembre ou en commentaire ci-dessous.

Encore bonne année à tous et je serai ravi que d'autres membres du Réseau Bazar me rejoignent dans cette aventure.

Gilbert

Les fédérateurs encouragent ce type de mission bénévole.
Merci à ceux qui pourront consacrer quelques heures à cette communauté.

Lire la suite

Quand "Entendre ou Voir" Philippe Besson !

15 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Entendre :
Philippe Besson a pris en en charge la rubrique livre de
“Y en aura pour tout le monde”, sur Europe 1
de 9h10 à 9h30,
la nouvelle émission de Marc-Oliver Fogiel.


Voir ou revoir Philippe Besson !

 
Vous avez manqué l’émission "Café Littéraire" du 09 janvier alors, soyez à vos télécommandes :

      - Si vous êtes du style couche-tard, alors ne manquez pas
 l’émission de Laurent Ruquier sur France 2 , 
  le samedi 17 janvier à 23h :
« On n’est pas couché »,
Philippe y participe avec la présentation de son livre.

OU:
- le dimanche 18 janvier  vers 19h30, sur  l’émission de
« Vivement Dimanche prochain »
présentée par Michel Drucker (France2).


           OU

     -   Dernier recours :
 le 22 janvier sur France 5, à 20h35
où Philippe participera à l’émission
« La Grande Librairie » présentée par François Busnel.


Merci de laisser vos commentaires après ces émissions, si vous le souhaitez sous cet article.
Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir.
 

Lire la suite

Mais qui est Philippe Besson !...

15 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Philippe est membre du réseau.
Philippe Besson est né en janvier 1967, à Barbezieux.

Son père instituteur et sa mère clerc de notaire l’élèveront dans un petit village de Charente. Son enfance se passe très paisiblement en compagnie de son frère aîné dans un appartement au dessus de l’école de campagne...

En 1999 il sortira son 1er roman, à l’âge de 32 ans…

 Philippe Besson, RRH au BHV de 1989  à  1994, écrivain, chroniqueur, était l’invité de Daniel Piccouly au « Café littéraire » sur France 2,  le 09 janvier dernier.

Il nous parle de son dernier roman :

 « La trahison de Thomas Spencer » :

Deux jeunes gens nés en même temps, au moment d’Hiroshima où débute l’histoire pour s’achever avec la fin de la guerre du Vietnam et la démission de Richard Nixon. (Voir la présentation de l’éditeur plus bas)

Pourquoi cette période de l’histoire ? lui demande Daniel Piccouly.

«  Je suis un fou de l’Amérique, j’adore ce pays, je m’y rends régulièrement et j’avais envie de rendre hommage à ce territoire là. Ces vrai que ces années 1950/1960 que je n’ai pas connues sont vécues pour beaucoup de gens de ma génération comme un âge d’or. On a le sentiment que c’était quelque chose de très beau, de l’insouciance, de l’innocence, des années de la jeunesse où tout est possible. J’ai eu envie de m’intéresser à cela. En m’intéressant de plus près, je me suis rendu compte que c’était une période traversée par beaucoup de convulsions, d’accidents, de drames et je me suis dit : « qu’est-ce qu’il arrive, si on confronte des individus à l’histoire… »

…C’est 1962 avec la perte de Marylin Monroe, une idée de la jeunesse qui s’en va…C’est l’épisode de ce premier étudiant noir entré à l’université : John Meredit… C’était, il a 40 ans, on tuait Martin Luther King…et aujourd’hui, on élit Barack Obama… »

 


 Présentation de l’éditeur :
 La trahison de Thomas Spencer,  aux éditions Julliard.

Ils ne sont pas frères, mais se disent jumeaux. Paul Bruder et Thomas Spencer sont, en effet, nés le même jour. Ce hasard les a rendus inséparables. Leur enfance se déroule à Natchez, dans le Sud des États-Unis, au fil de baignades inoubliables dans le fleuve Mississippi. Les années 1950 sont, pour eux, un âge d or. La télévision, petite lucarne sur l'extérieur, délivre les images toutes faites d une Amérique triomphante. Les années 1960 ont le goût de la jeunesse.
Paul et Thomas connaissent des heures inoubliables. Pendant longtemps, ils croient leur amitié inaltérable. Jusqu’à leur rencontre avec Claire, une jeune femme libre, donc dangereuse...
Un parcours de trente ans dans une Amérique ambivalente, traversée par des conflits politiques qui révèlent ses contradictions. De la guerre de Corée à celle du Vietnam, de l'assassinat de Kennedy à celui de Martin Luther King, des soubresauts de la ségrégation à l'incendie des campus universitaires, l’Amérique n'en finit pas de se tordre dans ses propres convulsions et de trahir ses valeurs.
De son côté, Thomas est embarqué dans les mouvements de révolution des murs, tandis que Paul choisit, lui, l'engagement militaire contre les Vietcongs. Des divergences d'opinion qui les conduiront à commettre chacun l'irréparable.


Philippe Besson a toujours aimé observer et disséquer la complexité des liens qui se nouent entre trois personnages plongés dans une situation romanesque brève et singulière. Pour la première fois, il confronte ses personnages à la durée et à l'influence de l'environnement historique, pour en revenir à ce qu’il estime être l'essence de la vie d'un être humain : l'imparable dictature des sentiments.

Lire la suite

De la peinture...à la philosophie

13 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture

 

ART : Ginette Goma Delauney,nous présente sa nouvelle toile et vous présente ses voeux

« BONNE ET HEUREUSE ANNÈE 2009 et  longue Vie à rezo-bazar ! »

SCHÈMA DARWINIEN QUI MÈNE DE L'AUSTRALOPITHÈQUE A L'HOMO SAPIENS (huile sur toile 207x94) »

« Aujourd'hui, écrit Ginette sur son blog,  tous les scientifiques reconnaissent les capacités "humaines" des grands singes. La majorité des primatologues acceptent même de parler de "culture" quand ils mentionnent leurs sociétés. Restent encore quelques réticences, plus sémantiques que scientifiques, sur les notions d'individus et de groupe. Un mouvement marginal "les créationnistes" remet en cause les théories évolutionnistes de Darwin et donc notre parenté avec les singes. Pour eux, la terre à moins de dix mille ans.
L'homme ne "descend" pas du singe, il fait partie de la même famille » 

Pour lire la suite "Les scientifiques et Dieu" RV sur http://www.delauney.canalblog.com/

Merci Ginette d’avoir choisi ce sujet très tendance 2009, nous nous permettrons d’ajouter une réplique à ce sujet très délicat.


Darwin sera l'une des figures de l'année 2009

Jean Luc Nothias (Le Figaro Sciences) 05/ 01/2009

C'est l'un des personnages dont on devrait plus que jamais, parler en 2009. On célèbre en effet cette année un double anniversaire pour Charles Darwin : sa naissance il y a deux siècles (le 12 février 1809) et la première parution de son ouvrage fondateur : De l'origine des espèces par la sélection naturelle ou la Préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie (en novembre 1859).

La «théorie» de l'évolution, qui n'est plus une théorie au sens hypothétique du terme, continue, aujourd'hui encore, de susciter à la fois de vifs débats «théologiques» et des recherches scientifiques aux prolongements très importants pour le monde vivant et pour l'homme en particulier. Des faits scientifiques qui, soient dit en passant, ne préjugent en rien de l'existence, ou non, de Dieu. (Fin citation Figaro Magazine)

Le point de vue Religieux :

Le 22 octobre 1996 Jean-Paul II affirme que « l’évolutionnisme est plus qu’une hypothèse ». Les papes Benoît XVI et Jean-Paul II ne s’opposent pas aux théories de l’évolution qui sont du ressort du monde scientifique, mais ils réfutent toute doctrine matérialiste qui aboutirait à faire de l’Homme : « le produit accidentel dépourvu de sens de l’évolution »

Le judaïsme présente un important éventail d'opinions sur la création, l'origine de la vie et le rôle de l'évolution dans celle-ci.

Avis du Professeur Sermonti , génétitien:

professeur à l’université de Pérouse.

« … Le darwinisme n’est pas seulement faux, il est malhonnête ! Les progrès de la génétique ne vérifient pas les idées darwiniennes : elles s’y opposent. »

  A la  question :

Quelles ont été les conséquences du développement des idées darwiniennes de notre société :

Le professeur poursuit :

           Tout d’abord l’idée que dans l’univers rien ne peut avoir un sens.

  1. Ensuite l’idée que le plus fort a toujours raison, que le seul critère pourdécider du droit de la justice est de se battre et de vaincre par n’importe quel moyen. Par principe, il n’y a plus de morale, plus de valeurs…
  2. Le racisme : Darwin était clairement raciste. De nos jours, ses supporters essaient de le « laver « de cette tare mais Darwin disait : «Entre tous les hommes, il doit y avoir lutte ouverte, et l’on ne doit pas, par des lois et des coutumes, empêcher les meilleurs d’avoir du succès et d’élever le plus grand nombre d’enfants. Dans un temps à venir, non très lointain, s’il est mesuré en siècles, il est presque certain que les races humaines les plus civilisées   extermineront et remplaceront les races sauvages dans le monde entier».

   En fait, ce n’est pas parce qu’il serait scientifiquement solide que le darwinisme est dur à combattre mais parce qu’il est en phase avec certaines idées qui ont dominé notre société.

A la question : 
 « Et vous-même, quelles sont vos conceptions philosophiques ? »

Le professeur Sermonti conclut sa pensée :

 « Je pense que nous devons nous découvrir, comprendre notre monde, son sens, sa beauté, notre devoir. Si nous croyons que l’homme n’est rien d’autre qu’un singe raté, ce sens disparaît. C’est seulement, si nous pensons qu’il y a une logique, une finalité (disons-le) dans le monde, que nous pouvons nous regarder en face et trouver des règles pour notre vie. Il me semble que ce que nous savons de la nature et de la vie est beaucoup plus en accord avec une telle vision qu’avec la vision darwinienne. »

 

Propos recueilli sur le site : http://www.freewebs.com/visalam/thoriedelvolution.htm)

 

 

 

 

Lire la suite

Christian Cheneau

8 Janvier 2009 Publié dans #Echos des membres

L'article sur le Canada a évoqué à Christian Cheneau,  une vidéo parue cet été, 16 ans après sa création, très intéressante.

Commentaire Laissé par : Christian Cheneau

       Nous reste-t-il 1 seule excuse pour ne pas agir ? Cliquez sur ce lien. C'est le discours tenu à l'ONU par une jeune adolescente aux décideurs de ce monde, Tout simplement merveilleux. http://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXg

N'hésitez pas à transférer ce message à un maximum de personnes

Réponse des fédérateurs :

 Cette vidéo datant d’il y a 16 ans où une courageuse petite canadienne de 14 ans tient un discours poignant à l’ONU a été à la base d’une prise de conscience collective, sur le devenir de notre monde. Nous pourrions dire que les états ont réagi lentement.

Mais nous avons tous senti une évolution spirituelle et des axes d’ouverture sur la défense de la planète par des émissions de télé, journaux etc.
Je me demande ce qu’est devenue cette femme de 30 ans aujourd’hui, car il est difficile de fuir son égoïsme pour s’ouvrir sur les autres et sur le monde...

  

Le  superbe discours à  L'ONU SUR L'ENVIRONNEMENT de cette  jeune canadienne au sommet de Rio de Janeiro en 1992

« Salut. Je suis Séverine SUZUKI et je représente l'E.C.O. l'Organisation des Enfants en Défense de l'Environnement.

Nous sommes un groupe d'enfants canadiens, âgés de 12 à 13 ans essayant de faire des efforts.

Vanessa SUTTIE, Morgan GEISLER, Michelle QUIGG et moi.

Nous avons réunis tout l'argent pour venir par nous-mêmes pour faire 5000 miles afin de vous montrer que vous devez changer votre façon de faire. En venant ici aujourd'hui, je n'ai pas besoin de déguiser mon objectif. Je me bats pour mon futur.

Perdre mon futur n'est pas pareil que de perdre des élections ... ou quelques points de la Bourse. Je suis ici pour parler au nom de toutes les générations à venir.

Je suis ici pour parler au nom des enfants affamés de partout dans le monde, dont les cris ne sont pas entendus. Je suis ici pour parler au nom des innombrables animaux qui meurent parce qu'ils n'ont pas d'autre endroit où aller.

J'ai peur d'aller au soleil dehors maintenant à cause du trou dans la couche d'ozone.

J'ai peur de respirer l'air, car je ne sais pas quelle substance chimique il contient. J'avais l'habitude d'aller pêcher à Vancouver, mon lieu de naissance avec mon père, il y a juste quelques années en arrière jusqu'à ce qu'on trouve un poisson atteint du cancer. Et désormais, nous entendons parler d'animaux et de plantes qui s'éteignent tous les jours, perdus à jamais.

Dans ma vie, j'ai rêvé de voir de grands troupeaux sauvages, des jungles, des forêts tropicales pleines d'oiseaux et de papillons, mais aujourd'hui je me demande si ces forêts existeront toujours pour que mes enfants puissent les voir. Vous préoccupiez-vous de ces choses lorsque vous aviez mon âge ?

Toutes ces choses se passent devant nos yeux et pourtant nous continuons à agir comme si nous avions tout le temps souhaité et toutes les solutions.

Je suis seulement une enfant et je n'ai pas toutes les solutions, mais j'aimerais que vous réalisiez que vous non plus!

Vous ne savez pas comment réparer la couche d'ozone. Vous ne savez pas comment ramener le saumon dans les eaux polluées.

Vous ne savez pas comment ramener à la vie les animaux désormais éteints et vous ne pouvez pas ramener les arbres des zones qui sont maintenant des déserts.

Si vous ne savez pas comment réparer tout ça, s'il vous plaît, arrêtez la casse!

Ici il y a des délégués des gouvernements, des businessmen, des PDG, des journalistes et des politiciens, mais réellement, vous êtes pères et mères, frères et sœurs, oncles et tantes et vous tous êtes certainement des enfants.

Je suis seulement un enfant, pourtant je sais que nous faisons tous partie d'une famille forte de 5 milliards de personnes, en fait 30 millions d'espèces et les gouvernements ne changeront jamais cela.

Je suis seulement un enfant et pourtant je sais que le problème nous concerne tous, et que nous devrions agir comme un seul monde vers un seul but.

Malgré ma colère, je ne suis pas aveugle, et malgré ma peur, je n'ai pas peur de changer le monde comme je le sens.

Dans mon pays, nous faisons tant de gaspillage, achetant et jetant, achetant et jetant et pourtant les pays du Nord ne partagent pas, même quand nous avons plus que suffisamment nous avons peur de partager, nous avons peur de perdre un petit peu de notre richesse. Au Canada, nous menons une vie privilégiée avec de la nourriture, de l'eau et un abri. Nous avons des montres, des vélos, des ordinateurs et des télés. Il y a deux jours, ici au Brésil, nous avons étés choqués en passant du temps avec les enfants qui habitent dans la rue. Voici ce qu'un de ces enfants nous a dit. "J'aimerais être riche, et si je l'étais, je donnerais à tous ces enfants de la nourriture. Des vêtements, des médicaments, un abri, de l'amour et de l'affection".

Si un enfant dans la rue qui n'a rien est partant pour partager, pourquoi nous qui avons tout sommes si avares ?

Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il est un enfant de mon âge et que ça fait une immense différence où on naît, que je pourrais être un de ces enfants vivant dans les favelas de Rio, je pourrais être un enfant mourant de faim en Somalie, ou victime de la guerre au Moyen-Orient ou un mendiant en Inde. Je suis seulement un enfant, pourtant je sais... que si tout l'argent dépensé en guerres était utilisé pour trouver des réponses aux problèmes d'environnement à en finir avec la pauvreté, quel endroit merveilleux cette Terre serait!

A l'école, même dans un jardin d'enfant on apprend comment se comporter dans le monde, vous nous apprenez à ne pas nous battre entre nous, de travailler dur, à respecter les autres, à faire son lit, à ne pas blesser d'autres créatures, à partager sans avarice.

Alors pourquoi sortez-vous et faites-vous les choses que vous nous dites de ne pas faire ?! N'oubliez pas pourquoi vous assistez à ces conférences; pour qui vous le faites, nous sommes vos propres enfants. Vous décidez dans quel genre de monde nous allons grandir. Les parents doivent être capables de consoler leurs enfants en disant : "Tout ira bien. Ce n'est pas la fin du monde et nous faisons du mieux que nous pouvons", mais je ne pense pas que vous pouvez encore nous dire ça. Sommes-nous seulement dans vos listes de priorités ?

Mon père disait: "tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis". Bien, ce que vous faites me fait pleurer la nuit. Vous continuez à nous dire que vous nous aimez, mais je vous mets au défi. Faites que vos actions reflètent vos mots.

Merci. »

Lire la suite

Randonnée

8 Janvier 2009 Publié dans #Santé & Sport

En avant avec Christiane Goret : une routarde sympa…

  

En France la randonnée est un sport régi par le code du Sport.

Si notre marche à pied dominicale, activité de plein air, appelée balade ou promenade nous fait du bien, la randonnée pédestre peut-être source  intellectuelle ou spirituelle.

La randonnée peut se pratiquer seule, mais est vivement recommandée avec un club de randonneurs, où elle  prendra toute sa valeur de découverte, d’exercice physique et de loisir.

En regardant Christiane sur la photo,
on ne saurait imaginer une randonnée sans le bon sac à dos, le matériel de première urgence, les aliments et boissons nutritives, les vêtements adaptés, les bonnes chaussures et une boussole (et GPS si possible).

Christiane Goret vous apportera tous les conseils nécessaires … et vous invite à la suivre.

J'anime un club de joyeux randonneurs en Seine et Marne  et qui sait, vous pourriez nous rencontrer au détour d’un GR (Sentier de Grande Randonnée) ou d’un PR (Chemin de Pays), le Dimanche. Pour ceux qui sont en province, vous aussi vous pourriez nous apercevoir, sac à dos sur les épaules, bâtons à la main, et, tout suant, sur les chemins de vos régions : cette année je vous en dirai plus quand nous aurons décidé de la région à visiter.

  Dans mon entourage, on me nomme « la routarde » ; en effet, très curieuse de découvrir les cultures, les hommes, les paysages, je parcours le monde  et ne me lasse pas de prendre l’avion, les bus chaotiques et de vivre, dans certains endroits, à la limite du salubre : quelle richesse pourtant, cela m’apporte

  Si certains ont les mêmes passions que moi, faites le moi savoir, et en route pour de nouvelles aventures……..

 

 

Lire la suite
1 2 > >>