Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Culture : L'Aïd El Kebir 2009

28 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Photo : Gabriel arrête le bras d'Ibrahim prêt à sacrifier son fils.
 

L’Aïd El Kebir signifie littéralement : La grande fête, c’est la plus importante de l’Islam. Dans certains pays d’Afrique cette fête peut s’appeler Tabaski ou Tafaska

Selon l'histoire la fête de l'Aïd EL Kebir commémore l'asservissement d’Abraham à Dieu qui lui ordonna de sacrifier son fils Ismaël en l’égorgeant.
 
(Selon la culture juive et chrétienne, tirée de la Torah :(1ere partie de la Bible dans l'épisode du sacrifice, c'est le second fils d’Abraham : Isaac qui a failli être sacrifié et non Ismaël).
 
Dieu, au dernier moment envoya un mouton par l'entremise de l'archange Gabriel pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle. Cela reste donc pour les musulmans le modèle du croyant.
En souvenir de cette soumission d'Ibrahim à Dieu: les familles musulmanes sacrifient généralement un mouton
(bélier, chèvre peuvent remplacer) en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'Aïd.

En souvenir de cette soumission d'Ibrahim à Dieu: les familles musulmanes sacrifient généralement un mouton (bélier, chèvre peuvent remplacer) en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'Aïd 

Cette fête appelée aussi la « Fête du Sacrifice » ou « Fête du mouton » marque la fin du pèlerinage et a lieu chaque année au dernier mois du calendrier musulman.

 

Lire la suite

Villers sur mer et Bernard Gallet

28 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 2 Nord Normandie

A près la rencontre avec les Normands nous avons décidé de découvrir la Côte Fleurie, si chère à certains comme la famille Gallet, Jacqueline Danvers et bien d'autres encore...
(Située en Calvados, Basse Normandie à 2 h de Paris).
Cette superbe région au ciel souvent pluvieux, a la chance d’être bordé d’un littoral de sable fin. Quand les nuages s’estompent, le soleil apparaît et une luminosité extrême vient retoucher ce tableau pour intensifier les couleurs de verdure du paysage et d’argent entre terre et mer.

D’Ouistreham à Honfleur vous découvrez des petites stations balnéaires et d’autres plus connues… Beaucoup portent le nom de « ville »en 2éme partie de nom ! Auberville, Bénerville, Blondville, Deauville ( ex : Dos Ville), Gonneville, Trouville, Franceville-Merville etc.. Nous y trouvons des exceptions comme Cabourg et Villers sur mer…et c’est de cette dernière que nous parlerons aujourd’hui

Bernard, bonjour, tu es retraité, que deviens-tu ?

Avec mon épouse Michelle qui a travaillé aussi au BHV, nous partageons notre temps, entre Gargenville en région Parisienne et Villers sur Mer, où nous avons la chance de pouvoir profiter d’un appartement situé à 50 m de la mer.
L’air est vivifiant.






L'esplanade


J’aime à me promener sur la plage et surtout pêcher :

 -         La pêche à la ligne : carrelets, soles, maquereaux, bars.

-         La pêche à la crevette avec une épuisette ou havenet.

-         La pêche à la coquille : moules et coques.

Michelle se charge activement de la cuisine ! Et nous
avons le plaisir de déguster ces plats fraîchement préparés.

La mairie

J’aime beaucoup nager à la mer et quand le temps ne s’y prête pas, je me rends à la piscine d’eau de mer de Deauville.

Nous aimons beaucoup cette Côte Fleurie : Villers, Cabourg, etc. Mais, nous nous promenons aussi dans toute la Normandie.


A voir : l’église St Martin et ses vitraux.



et la rue piétonne

Villers capte notre attention, c’est une ville de 3500 habitants qui est très agréable à vivre par ses côtés animés. Tous les mois, des spectacles, des animations, une médiathèque….et bientôt un musée sur « les Falaises des vaches noires ».

30 ha de marais qui accueillent de nombreux oiseaux : marouette, locustelle, bergeronnette au printemps 

En hiver, c’est le refuge de canards colverts, de sarcelles et de foulques noires ; toute l’année les hérons cendrés, les goélands argentés, les cygnes blancs se donnent rendez-vous
 Nous ne savons pas ce qu’ils se disent !....

J’invite les membres du Rezo-bazar à venir découvrir cette superbe région un peu plus au Nord de Franceville-Merville qui a rassemblé des membres cet été.

 

Le dinosaure est l’emblème de Villers sur mer. En effet, très proche, se trouvent les falaises « des vaches noires* » qui constituent un lieu important de recherches paléontologiques de renommée mondiale où on y découvrit des fossiles de dinosaures.

C’est ainsi que les jardiniers responsables des espaces verts de Villers implantèrent au centre de la ville devant l’esplanade un dinosaure de 7 m de haut et 12 m de long constitué de 9000 plantes.

 

* Ce nom de vaches noires a été donné par les marins en mer. Lorsqu’au pied de la falaise, ils apercevaient des grands blocs calcaires écroulés qui leur donnaient l’impression d’être un troupeau de vaches.



Merci Bernard et Michelle et beaucoup de plaisir à Villers.


Un petit coucou de Bernard aux membres!


 

Lire la suite

Jean-Claude Charmoy : fabrication d'un sapin

27 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Fabrication d'un sapin de Noël 

Amis Bricoleurs du réseau, voici une bonne idée de sapin de Noël.
Je me suis inspiré des sapins de Noël savoyards, fabriqués là bas, avec des branches d'arbre et cloués et croisées entre elles.


Matériel pour un sapin d'environ 65 cm :
1 tige filetée
8/10 tourillons en 1m

3 écrous

3 rondelles crantées.


Découper des morceaux de bois de différentes tailles :
2 à 3 de 35 cm

5 de 30,

4 de 25,

4 de 20,

4 de 15,

4 de10 et 1 de 5 cm.

Les percer en leur milieu et enfiler sur la tige filetée en les fixant à leur extrémité par un écrou + rondelle crantée.





Réserver 2 morceaux fixés en croix pour le socle et vous obtenez un magnifique sapin en bois "Bio" et réutilisable.




Il suffit ensuite de le décorer à vôtre goût










































Bonne idée FACILE, en effet!
Bravo Jean-Claude de nous avoir inspirer .
Que ceux qui le réaliseront, nous envoient leur photos afin que nous puissions les présenter sur le blog. Merci.



Lire la suite

Fabuleux Fabuliste Jean de Nerville !

22 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Jean de La Fontaine (1621-1695) poète fabuliste et moraliste est l'un des plus grands auteurs de Fables connu dans la littérature Française.

J’ai travaillé avec Jean de Nerville dans les années 77 à 80. Il n’y avait pas mieux au BHV pour éditer une note de service claire et précise. Mais cela ne lui suffisait pas, il vérifiait son application, car disait-il, (Je cite de mémoire) : sur 10 personnes qui vont recevoir la note

- 1 dira ne jamais l’avoir reçue.

- 1 la jettera à la corbeille à papier.

- 1 la posera dans un coin et ne la lira pas.

- 1 la classera dans le classeur à notes, sans la lire.

- 1 la lira, mais ne la comprendra pas…

- 1 la lira et croira la comprendre

- 1 l’interprétera !

- 3 la liront, et peut-être l’appliqueront !....

Jean avait raison !

 Mais aujourd’hui, il écrit toujours…à la manière de l'autre Jean...
Jean de Nerville écrit des fables pour ses petits enfants.
En voici une…très jolie :

À mon petit fils Pierre      

La couleuvre           

      
 



La gente serpentine est d’humeur vagabonde

L’envie souvent lui vient de parcourir le monde

Ma sœur la couleuvre un jour se réveilla

Et de son vivarium voulu franchir le pas

 

« Assez ! dit l’animal, cet espace est réduit

Mon esprit est ailleurs, rien ici me séduit

Et je veux visiter les pays d’alentours

Qu’à travers le verre, j’aperçois les contours. 

Je veux partir d’ici et manger à mon goût.

Des souris, non-merci, c’est un piètre ragoût

Qu’on me sert chaque jour et je n’en suis pas fol

Ha ne plus jamais voir souris dans ma casserole !

 

A moi les musaraignes, je veux leur chercher noise

Et si par aventure je croise une gerboise

J’en ferais un festin, à ce point que je l’aime

Et j’en aurais fini de ce temps de carême.»

 

L’animal rampant après ce beau discours

Quitta son vivarium pour une chasse sans retour

Il partit droit devant sans faire de crochets.

Pourquoi en ferait-il, puisqu’en bouche en n’avait ?

 Pour son premier gibier, ce fut un campagnol.

« Pour moi c’est trop rustique, le vilain en raffole

Je veux manger plus fin, savourer le meilleur

Courons en d’autres lieux, mes délices sont ailleurs. »

 

Un mulot passait là ; il ne le toucha point.

« Un mulot ! Quel horreur ! Allons chasser plus loin. »

Ainsi passa le temps sans manger un morceau

Pas le moindre rongeur, pas même un souriceau

 

Enfin la pauvre bête, ventre creux s’en revint

Penaude et fatiguée d’avoir chassé en vain.

Dans sa cage en silence se glisse et se replie

Ventre creux, affamée et quelque peu marri

 

Alors l’invertébré intérieurement se dit :

« Pourquoi chercher ailleurs, ici tout me sourit ! »

 

Février 2002    
Dans l’avion en revenant de Jordanie         
      
Bon Papa

Bravo et Merci Jean pour cette excellente fable.
qui mérite d'être lue aux grands et aux petits!...

Lire la suite

Saint Molf Marché de Noël

21 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 3 Bretagne


Maddy  notre ambassadrice, Grand Ouest, informe les bretons et ceux qui seraient de passage dans la région :

« Vous êtes tous cordialement invités à venir découvrir le Marché de Noël qu’organisent Nicole et Christian Griffonnet et leurs amis à Saint Molf en Loire Atlantique

De nombreuses surprises vous y attendent ainsi que plein d’idées pour vos cadeaux !!!!

Rendez-vous:
samedi 28 et dimanche 29 novembre 2009
de 10 heures à 19 heures

Salle des Sports de la Roche Blanche.Entrée gratuite » 

 

Lire la suite

Soutenir l'action de l'école des chiens d'aveugles

18 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Animaux

Merci à ceux qui ont envoyé des commentaires à Philippe sous son article, nous le lui avons communiqués.

Bonjour Monsieur Godchau, nous avons été étonnés par la capacité de Philippe Renard, non voyant à se déplacer avec son chien Bonny lors d’une réunion d’anciens. Philippe nous a écrit un article que nous faisons paraître, mais : comment vous aider.

 

COMMENT SOUTENIR NOTRE ACTION

 par Olivier Godchau , directeur de l’école chiens d’aveugles de Coubert


 
Voici les différentes façons de nous aider:

 Þ La plus simple: parler de notre action autour de vous.

Distribuer les documents de notre association à votre entourage familial, professionnel, associatif.

Þ Etre bénévole au sein de l’association: stages auprès des animaliers pour les plus jeunes, soutien logistique pour les adultes.

 Þ Devenir «famille d’accueil », de week-end, ou de séjour de nos chiots et chiens.

 Þ Offrir des cadeaux de notre association: porte-clés, peluches,  laisses, cartes de vœux,  calendriers, etc.

 ÞFaire un don ponctuel ou régulier, par chèque à l’ordre de E.C.G.A.I.F. ou par prélèvement bancaire sécurisé. Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises, dans la limite de 0,5% de leur chiffre d'affaires.

 Þ Faire une donation: Notre Association, reconnue œuvre de bienfaisance,  est habilitée à recevoir toute donation, et est totalement exonérée de droits de succession.

Donc, si vous n’avez pas d’héritiers ou que ceux-ci vous ont donné leur consentement, vous pouvez donner de votre vivant. Votre notaire vous conseillera sur les différents types de donation.

 Þ Souscrire une assurance-vie au profit de notre association.

 Þ Léguer par testament tout ou partie de vos biens à notre association.

 

Pour tout complément d’information, contactez-nous au 01 64 06 73 82

Ou par courriel: idf@chiensguides.fr

Par avance merci pour votre soutien

 

BULLETIN DE SOUTIEN

 à retourner à :

Chiens Guides d’Aveugles d’Ile de France

Lieudit «Poteau» - RD 319 77170 COUBERT

    

M.        Mme       Melle

 

Prénom                                Nom                                          

Adresse                                                                                 

 

Tel                                      Courriel

 Souhaite :

-          Etre bénévole,

-          Etre : Famille d’accueil 

-          Famille de Week-end  

-          Famille de séjour

 

Commander  des produits à l’image de l’Ecole :

Facile!....  

Peluches : Petites          x  10  =           

                   Grandes         x  20 €  =           

                      

Cartes de vœux :       paquet (s) de 10 x 10 € =       

 

Calendriers 2010 :    calendrier (s) x 10 € =             

Devenir membre bienfaiteur : 25 €

 

Effectuer un don : 20 € , 50€, 100€, Plus de 100 €                 

 

Montant :                   €. 

 

Ce don ouvre droit à une réduction d'impôt de 66 % pour les  particuliers et 60 % pour les  entreprises dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires.

Un reçu fiscal est adressé.
Montant total du versement :                 

par chèque ou mandat postal

à l'ordre de E.C.G.A.I.F.


 Voilà de bonnes idées pour vos cartes de voeux, cadeaux et faire baisser vos impôts!...

Lire la suite

Aussi beau qu'un conte de Noël... par Philippe Renard

17 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Animaux

Philippe, tu es non voyant, tu nous as surpris le 21 octobre à venir tout seul à cette réunion.

Je n’étais pas seul, j’étais avec ma chienne, Bonny et comme je vous l’ai promis,  je vais vous parler de « Chien Guide et Maitre »

Tout d’abord au niveau des écoles de chiens-guides en France, il est remis au maximum 200 chiens par an, pour 150 000 non voyants…

Le problème le plus important n’est pas un problème d’argent , mais il faut trouver des familles Tuteurs qui acceptent de prendre un chiot de 3 à 4 mois, de le garder pendant 1 an, de le sociabiliser, puis de le rendre à l’école, pour qu’il puisse être éduqué définitivement.

Les familles reçoivent la nourriture pour chien gratuitement. Les frais de vétérinaires sont pris en charge par l’école. S’il y a des problèmes de week-end ou de vacances, le chiot peut être repris.

Maintenant, Bonny vous raconte son histoire :

« Je suis née le 09 03 2006 dans un élevage. Je suis une Flat-Coated noire.

Des éducateurs de l’école m’ont choisie avec un de mes frères. J’ai rejoint l’école à 3 mois. J’ai été testée médicalement, puis remis à 4 mois dans une famille d’accueil dont le rôle était de me sociabiliser au maximum.

-          Aller partout, voiture, train, métro, ascenseur, escalator.

-          Voir un maximum de gens.

-          Ne pas éviter les endroits avec beaucoup de monde et beaucoup de bruits

-          Commencer à obéir : « Assis, debout, couché », ramener  une balle dans la main, tout ceci sous forme de jeux avec récompense.

-          Jamais me battre, la main sert à me caresser.

Après un an environ dans ma famille, j’ai rejoint l’école.

Là, une éducatrice : Valérie a commencé mon éducation :

-          Marche avec harnais

-          Eviter les obstacles au sol et en hauteur,

-          Chercher les portes de métro et de train, les boîtes aux lettres etc..

-          M’arrêter avant de descendre ou monter un trottoir, ou un escalier

-          en me couchant en travers devant un espace vide pour empêcher mon maître de tomber (Trappe, bordure du métro)

Dans l’école, il y a  deux chats pour m’habituer à ne pas courir après.

Dans ma nouvelle école de Coubert  (dans le 77), il y a même un escalator, toute une petite ville est reconstituée pour éviter trop de déplacements couteux.

Tous les week-ends, je vais dans une famille de Tuteurs, afin de m’habituer à d’autres personnes. Toutes les familles de week-end mettent des observations sur mon comportement de chien sur un cahier, qui me suit  jusqu’à ma remise à un non voyant, qui sera d’une aide précieuse pour lui.

Après environ 8 à 9 mois, j’ai été présenté avec d’autres congénères à des non ou mal voyants chez eux. J’ai fait un petit tour dans leur quartier.

Je suis donc allé chez Philippe Renard et il y a eu un coup de foudre réciproque.  J’ai été remis officiellement à Philippe fin décembre 2007, mais j’appartiens à vie, à l’école

Depuis, une éducatrice est venue nous voir 2 fois la première année, et maintenant une fois par an afin de faire un contrôle des acquits et vérifier que mon maître s’occupe bien de moi.

 Parcours du Maître :

« Après différentes formalités administratives et dossier médical, je contacte l’Ecole de Chiens Guides d’aveugles.

J’ai la visite à domicile du Directeur et d’une éducatrice. Ils ont fait avant, un tour du quartier pour voir les éventuels problèmes d’environnement en matière de déplacement. L’entretien dure environ 3 heures, on parle de tout et de rien,

 -   Quelle est ma motivation ?

-          Suis-je patient ?

-          Est-ce que j’aime les animaux

-          Ai-je de la suite dans les idées ?

-          Que ferai-je avec le chien, irai-je en ville ou à la campagne.

-          Le logement : à quel endroit sera le chien

Après ce premier entretien positif, un spécialiste en motricité vient me voir et me demande de faire un stage spécialisé dans cet organisme qui m’apprendra à traverser, à trouver des repères et à me donner pleins de trucs et astuces qui me serviront toute la vie.

J’ai rencontré aussi un psychologue spécialiste du comportement canin, avec qui je reste une heure, il me sonde gentiment :

On ne peut pas remettre un chien guide à une personne qui ne serait pas capable mentalement ou physiquement de s’en occuper.

Je reçois la visite d’éducatrices qui viennent me présenter des chiens, afin qu’elles puissent trouver, le compagnon le mieux adapté à ma personnalité.

L’école cherche le chien idéal pour chacun : suis-je rapide ou lent etc.

Puis un jour, on me présente 3 chiens et la meilleure entente se fait avec Bonny. On me la destine officiellement, à l’école on la prépare pour Moi, je prends le train, le métro etc.

Puis je vais passer une semaine à l’école comme pensionnaire pour vivre avec le chien et compléter ma propre éducation.

Bonny rentre chez Philippe et pendant 15 jours, une éducatrice vient chaque jour afin que nous fassions tous les itinéraires ensemble, là où je vais le plus souvent.







Vie quotidienne de Philippe















Puis c’est la remise officielle, on invite les tuteurs au cours d’une réception, avec Champagne.
Remise officielle avec son épouse et les éducateurs.
Je garde toujours le contact avec les Tuteurs. L’éducation de Bonny a couté  environ 15 000 euros » 

Un chien guide travaille jusqu’à l’âge de 10 ans, puis va dans une famille de Chiens-Guides retraités. Voilà la petite histoire !

Nous avons interviewé Valérie l’éducatrice de Bonny qui pratique ce métier depuis 13 ans.

Bonjour Valérie, vous avez éduqué Bonny : « C’est vrai que j’ai été très étonnée, surprise que Bonny me quitte pour courir et choisir de suite Philippe Renard. C’était très touchant ! Je venais d’éduquer Bonny et sans hésitation, elle me quitte pour travailler avec P. Renard. Lors de l’essai, cela a tout de suite collé…


Valérie, est-ce que Bonny a été facile à éduquer ?

« Au début de son éducation, je me suis posée beaucoup de question sur son avenir ! Elle avait un caractère en dents de scie, c’était une grande gamine, elle voulait jouer, et certains jours, elle ne mettait plus en pratique, ce que je lui avais appris. Mais au final, ce fut une super chienne ! » Merci Valérie.

 Philippe, pouvons nous t’aider ?

Si des personnes sont intéressées, merci de prendre contact avec l’école.

(01 64 06 73 82 pour recevoir une documentation)

Encore merci et bravo pour l’organisation de cette réunion du 21 octobre qui a été très réussie et à tous : mes amitiés et bonnes fêtes de fin d’année.

Philippe Renard

 (Voir l'article suivant)
Je vous invite à consulter le site www.idf.chiensguides.fr :
Courriel
idf@chiensguides.fr

 

 

Comme vous pouvez le ressentir à la lecture de cet article écrit par Philippe, Bonny  est devenu pour Philippe plus que ses propres yeux, "c’est son « amie, sa  confidente ", elle fait partie de sa  famille.

Lire la suite

Une école pas comme les autres....

16 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Animaux

Philippe Renard,non voyant, ancien acheteur du BHV, est venu nous rencontrer au pot  de l'amitié du 21 octobre.
Je lui ai dit:
"Philippe, mais tu es venu tout seul ?"
Il m'a répondu simplement:
"Mais non, je suis venu avec Bonny" en me montrant sa chienne.

J'ai eu alors la chance de pouvoir communiquer avec le Directeur de l'école de Coubert (77) : Olivier Godchau, dont Philippe m' avait parlé. Ce dernier a eu la gentillesse de nous remettre toutes les photos que vous découvrirez dans cet article et dans celui écrit par Philippe Renard: "Aussi beau qu'un conte de Noël..." et "comment soutenir notre action" à paraitre après ces 2  articles...

Merci à Olivier Godchau de nous avoir aussi envoyer le mot du Président :
"Depuis bientôt 35 ans, l’association « Chiens Guides d’Aveugles d’Ile de France » de Coubert a remis gratuitement plus de 400 chiens à des personnes non-voyantes ou déficientes visuelles.





Clyde                                                  Bonny

Aujourd’hui 57  équipes » sont en activité.





Sophie, un couple d'éducateurs et
          Odile responsable relations
Depuis  le 23 mai dernier, nous avons emménagé dans nos nouveaux locaux dont les équipements sont uniques : « ville miniature » reproduisant tous les obstacles  et signalisations d’un parcours urbain, escalator, hébergement adapté pour l’accueil des personnes déficientes visuelles pendant les stages de remise de leurs chiens.

Grâce à ce bel instrument de travail, au dévouement et à la compétence de nos éducateurs, nous nous fixons pour objectif de doubler le nombre de chiens guides remis à l’horizon 2012, c'est-à-dire de passer de 15 à 30.


Pour gagner ce pari, nous avons besoin du soutien et de la mobilisation de tous.






Par avance merci aux amis du B.H.V. qui nous apporteront leur concours.

Bien cordialement.

 Georges JOLLITON       Président de l’E.C.G.A.I.F.

                           MERCI !...

Lire la suite

Isabelle expose C-Oui

15 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Isabelle Dastroy nous  informe qu'elle expose dans divers quartiers de la Capitale, et même à Bordeaux. Alors... allez la voir, faîtes vous connaître! Photographiez-la.
Sa collection s'élargit, elle nous parlera prochainement de son nouveau site de vente à distance.
Parisiens et Bordelais, Noël approche.
Entre ses sacs et ses produits de petite maroquinerie...

Vous découvrirez des produits, vraiment TOP!
Bravo Isabelle!


SALONS  et LIEUX

DATES  fin 2009

HORAIRES

Court Circuit

 

Espace des Blancs Manteaux
48 rue Vieille du Temple
75004 PARIS
Métro " Hôtel de Ville"

(lignes 1 et 11)



Du 27 au 29 novembre


Vendredi de 15h à 21h
Samedi de

10h à 21h
Dimanche de 10h à 21h

Voir ou Avoir

 

La Cité Mondiale
18 Parvis des Chartrons
33080 BORDEAUX


Du 4 au 6 Décembre

Vendredi de 10h à 20h
Samedi de

 10h à 20h
Dimanche de 10h à 19h

Hôtel de Bohême

 

IDS
6 rue Beauregard
75002 PARIS
Métro "Grands Boulevards"

(lignes 8 et 9)


Du 11 au 13 Décembre


Vendredi de 12h à 21h30
Samedi de

 10h à 20h
Dimanche de 10h à 20h

Parcours de la Goutte d'or

 

Atelier Cherchevsky
35 rue Myrha
75018 PARIS
Métro "Barbès" (ligne 4) ou
Métro"La Chapelle" (ligne2)


Du 15 au 24 Décembre
(Inauguration le 

15 décembre)


Du mercredi au dimanche
Et mardi 15 de 12h30 à 20h

Bouche à Oreille

 

Espace Commines
17 rue Commines
75003 PARIS
Métro "Filles du Calvaire"

 (ligne 8) ou
Métro "Oberkampf"  

(lignes 5 et 9)



Du 18 au 20 Décembre


Vendredi de 17h à 22h
Samedi de

11h à 20h
Dimanche de 11h à 19h

Lire la suite

Arles : On bouge, ça fouille et ils trouvent en PACA.

14 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 6 Sud-Est

François Paris nous explique que sa région Paca est un véritable joyau historique!

Dernièrement, notre ambassadeur de Montpellier nous envoyait un article sur les côtes du Blandas.

En effet, après la découverte de la grotte du Causse de Blandas (vieille de 5000 ans), c’est la mise à jour de multiples objets et statues qui ont été trouvés par la « Drassm ». (Départements des Recherches Archéologiques subaquatiques et sous-marines) et l’équipe de Luc Long.

Une tête de « Mars »en marbre d’Italie,
une autre de Neptune,
une d’Hercule et celle d’un notable Arlésien ont été sorties du Rhône à Arles, par l’équipe de Luc Long en juillet  après un buste de César grandeur nature en Mai 2008.


De nombreuses amphores, colonnes cannelées ou torsadées, un chapiteau viennent grossir leurs découvertes. La datation remonterait à 46 avant JC jusqu’au 3éme siècle après JC.


Ceci induit à penser que le développement de la ville d’Arles s’est fait sur les deux rives du fleuve, (alors que son extension est sur la rive gauche de nos jours).


Luc , en réfléchissant se dit : « je ne vois pas pourquoi Arles n’aurait pas utilisé l’autre coté du fleuve pour y dérouler d’abord son port, puis y implanter des villas et tout ce qui est nécessaire à son organisation sociale, culturelle et religieuse....
 ...Arles était une ville double, sans doute dès le 1 er siècle après JC. Il y a encore beaucoup de choses à trouver. Le Rhône est très riche. C’est le plus grand musée naturel D’Arles ».

 

Source Midi libre du 07/09/09 et photos site Point FR

 

Lire la suite
1 2 > >>