Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 14/22 par JP Franssens.

25 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 14/22 par JP Franssens.

De l'éducation.   

 

Seuls, la Samaritaine et Cognacq-Jay vont s'y intéresser :

Achat du château de Samoreau près de Fontainebleau,

-château de 1532 par François 1er, 50ha de domaine et appelé « Pressoirs du Roy »,- Ce domaine ouvre une école d'horticulture pour les jeunes hommes. Entretien et culture, les jardins apportent la nourriture et la viande fournie par l'élevage des porcs et chevaux : En effet chaque élève disposait de son propre jardin et était envoyé à la treille du Roy, sous surveillance, au sein du Domaine du Château de Fontainebleau.

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 14/22 par JP Franssens.
Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 14/22 par JP Franssens.

55 lits étaient ouverts en internat et priorité aux enfants des employés Samaritaine.

 Avec les mêmes conditions et contrôles qu'à Monnetier-Mornex, les jeunes gens rentraient pour 3 ans en internat à l'âge de 13 à 15 ans. Les frais 2400 frs l'an. Discipline  hyper stricte et uniforme obligé. Ils sortaient à 18 ans formés au monde du travail rural en l’occurrence.

Les jeunes filles ne sont pas oubliées. La fondation acquiert un collège à Argenteuil, centre d'apprentissage Jeanne d'Arc  au 20 rue de la Liberté en place depuis 1916 : Formation pratique à la profession de lingère, brodeuse, ouvrières en confection...     

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 14/22 par JP Franssens.

 Aussi des cours de coupes, de dessin, enseignement ménager, leçons de français, anglais et arithmétique. L'établissement est ouvert aux orphelines ou délaissées. Entrées à l'âge de 13 ans et jusqu'à 18 ans. Il faut travailler pour couvrir les frais de 80frs jour. Si la prestation dépasse les frais, il est ouvert un livret postal disponible à 18 ans. En sortant, retour en famille ou vendeuse Samaritaine ou en atelier de Haute culture Samar de luxe.

L'établissement visite et contrôle régulièrement leurs ex-élèves.

De plus, la fondation ouvre 50 demi-bourses au sein d'une école privée, l'école Saint Nicolas.

Lire la suite

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 13/22 par JP Franssens.

18 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Retrouvons Jean-Pierre dans cette fabuleuse histoire des grands magasins.

 Il nous reste au niveau des œuvres sociales de ces années d'après-guerre jusqu'en 1936, à découvrir les actions des Grands Magasins, au niveau de l'enfance

Les Maisons pour l'Enfance

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 13/22 par JP Franssens.

Le BHV n'a pas de maison et seuls, le Bon Marché et la Samaritaine en possèdent,

Le Bazar effectue une prise en charge de l'enfant uniquement en cas de problème graves ou de maladies graves ou d'un enfant délaissé par sa famille.

En ce cas l'enfant était aidé par la fondation  Chardon-Lagache, située au :1 rue Chardon-Lagache Paris 16ème et existant depuis 1865.

L'établissement est tenu dans les années 1920 à 1930 par les filles de la Charité de St Vincent de Paul. L'accueil comprenait 161 lits et 23 chambres d’époux.

Dans les années 30, le prix annuel en dortoir était de 2000frs et en chambre individuelle 4000frs. Par contre, il fallait être plus que prévoyant !! car entre l'inscription et une attribution de place, le délai était entre 3 et 7 ans !

Le Bon Marché, toujours selon la volonté de Marguerite Boucicaut a ouvert plusieurs maisons mais destinées à des filles-mères. Mont St Aignant dans l'Orne, Châlons sur Saône en Bourgogne, Roubaix dans le Nord et Bellême-Orne. Roubaix est repris par l'Assistance Publique en 1925 et est devenu « Maternité Boucicaut et œuvre des mères abandonnées ».

La Samaritaine, elle, donne priorité aux orphelins…mais. Uniquement, ceux de Savoie et Haute-Savoie et de sexe féminin. Accueil et aide à Monnetier-Mornex, le fief Cognacq-Jay.

L'enfant peut être intégré à l'âge de 3 ans et jusqu'à 18 ans, avec extrait de naissance, baptême, certificat médical-pas de germe de maladie héréditaire ou contagieuse, Renvoi en cas de maladie grave. Renoncement de tout droit pour la famille éventuelle qui, si existante doit payer d'avance 75 frs par mois.

A 14 ans les jeunes filles étaient éduquées et employées en ménage, tenue de maison, travaux d'aiguilles etc... ce qui, si pas de famille leur permettait de payer leurs frais, et dépenses d'entretien.

Lire la suite

Rencontres des membres sur Paris

11 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Rencontres

Bonjour

La rencontre du réseau prévue sur Paris, le 13 octobre est reportée au :

Lundi 17 Novembre 2014.

Elle s’adresse aux actifs et retraités, de toute la France, membres du réseau.

Un mail personnel vous sera envoyé avec les précisions.

D’ores et déjà nous confirmons que ce sera une soirée Choucroute,

Chez : Jenny :

39 Bd du temple.75003 Paris.

Place de la république.

Merci de nous réserver votre soirée.

Nous n’avons pas encore décidé d’une proposition pour l’après-midi, vous en serez informés prochainement.

A bientôt.

CD

 

Lire la suite

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 12/22 par JP Franssens.

11 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 12/22 par JP Franssens.

 Des aides en faveur des familles nombreuses.

« La Samaritaine s'illustra en la matière par une politique d'aides financières ordinaire sous forme d'allocations familiales et une autre extraordinaire qui s'illustra par une alliance  avec l'institut qui devait patronner (et continue à le faire de nos jours...texte rédigé en 2011) la future fondation Cognacq-Jay. »

Les allocations étaient accordées à des couples dont l'un des membres travaillait à la Samaritaine. La fondation paye jusqu'à l'âge de15 ans. Primes de naissance pour le 1er ; 900 francs-2ème 1200 francs, 3ème, 1500 francs, 4ème 1800 francs et au delà 500 francs par enfant.

Création par Cognacq-Jay de 90 donations annuelles de 25000 francs qui devront échoir à des familles pauvres ou de faibles ressources, et composée d'au moins 9 enfants, vivants et du même lit,

Suite à une démarche effectuée par Ernest Cognacq-Jay et sa femme, ces dotations se trouvent sous la responsabilité de l'Académie française. Le dossier candidature exigeait , une bonne éducation, une bonne morale, La dotation est élargie aussi aux jeunes ménages de moins de 35 ans, comptant 5 enfants légitimes, du même lit et vivants, Le père et la mère de nationalité française, de bonne réputation et de bonne santé. Ces dotations sont considérées pour la métropole, la corse et l'Algérie.

Le Louvre dans les années 20 et jusqu'en 1935, verse une allocation aux familles avec 3 enfants : naissance 1er, 320Frs, 800frs le 2ème et 1600 frs le 3ème. A partir de 1935, le 4ème 2400 francs et 960 frs pour toute naissance au-delà. Nous n'avons pas de précisions sur la durée.

Le Printemps paye, mais, avec toujours la condition de 1 an d'ancienneté et un revenu de mois de 5000 francs. Une prime de 100 frs au 1er enfant, 100 frs ajoutés au 2ème et plus 100frs au 3ème et ainsi de suite, Délai non connu !

Le Bon Marché à partir de 1926, verse 30 frs par enfant et aucune autre information connue,

Et notre Bazar,  lui ne verse pas d'allocations familiales sur le long terme et la prime est de 1000 frs pour toute naissance.

Les pouponnières, les aides aux femmes en couches, les aides aux familles nombreuses voilà qui correspond à un volontariat  politique pour rendre à la France sa force et sa puissance.

Le développement du sport a fait partie de cet objectif et il a été relaté sur :

-BHV d'Hier- de mai et juin 2013

L'IMS a été présenté ainsi que  son activité inter-magasin et nous ne reviendrons pas dessus.

 

Lire la suite

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 11/22 par JP Franssens.

3 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 11/22 par JP Franssens.

La natalité d'après-guerre :                                                                

Par patriotisme et sens de responsabilités envers leur pays, les Grands Magasins vont relayer les idées natalistes de l'époque. Si les femmes devaient devenir mère sans pour autant renoncer à leur carrière, il devenait nécessaire de les aider.

De ce fait :

Samaritaine

Samaritaine

Les pouponnières des Grands Magasins.                      

 

 
Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 11/22 par JP Franssens.

La Samaritaine ouvre sa pouponnière au 7ème étage. 30 lits pour les bébés de moins de 15 mois, des employées bien entendu.

Celles-ci ont droit à 3 poses de 30 minutes pour allaitement. Il y avait terrasse et prise d'air, voir soleil pour ce faire. Cinq infirmières étaient sur place.

Une autre pouponnière était ouverte à Rueil-Malmaison  avec un accueil de 60 bébés jusqu'à 3 ans, par période de 6 mois et après examens médicaux

( 90 francs par mois en 1933).

Il y eut une extension jusqu'à l'âge de cinq ans.

 

Louvre la salle de bain de la pouponnière

Louvre la salle de bain de la pouponnière

Louvre La salle de bain de la pouponnière

Louvre La salle de bain de la pouponnière

Le Louvre, propose 30 lits de 0 à 15 mois. Assistance d'un médecin, d'une nurse et 4 infirmières. Même procédé pour l'allaitement,  Sinon : biberons avec des femmes de service et berceuses.

Louvre la Salle de jeux

Louvre la Salle de jeux

GL arrivée des mamans à la pouponnière

GL arrivée des mamans à la pouponnière

Les Galeries Lafayette :

 50 lits luxueux sous les toits.

Accueil de 0 à 15 mois de 8h30 à 9 h, bain, change de linge et les mères pour monter pour l'allaitement pouvaient fièrement emprunter les ascenseurs.

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 11/22 par JP Franssens.
GL : Le parc

GL : Le parc

La Loi Roussel  décret du 2 mai 1897- Loi de 10 articles pour les crèches.

Des mesures pour les femmes en couches et encouragement à l'allaitement.

Le but visait à définir le cadre de la Crèche : de garder et de soigner les enfants en bas âge pendant les heures de travail de leur mère.

Hygiène : interdit d'ouvrir une crèche avant que le préfet n'ait donné l'autorisation

Les règles essentielles sont encore d’actualité :

Les dortoirs et les salles où se tiennent les enfants présentent au moins une superficie de trois mètres et un cube d'air de neuf mètres par enfant, bien éclairées et aérées. Mobilier facile à laver et à désinfecter.

Chaque enfant a son berceau ou son lit, son peigne, sa brosse, sa tétine s'il est allaité au biberon ; tous les objets dont il se sert (mouchoirs, serviettes…sont numérotés, et ne servent qu'à lui.

 Dans chaque crèche un médecin a la direction du service hygiénique et médical.

 Si un enfant reste huit jours sans venir à la crèche, il n'y est réadmis que muni d'un nouveau certificat médical.  Aucun enfant n'est admis s'il n’est pas à jour de ses vaccinations.....

Pour les autres magasins, pas de pouponnières.

 

En 1920, au Bon Marché« Mères, jeunes femmes, ayez des enfants....La France vous le demande et la nature vous impose ce délicieux devoir. Nourrissez- les vous-mêmes, afin qu'il soit plus complètement à vous et que plus tard ils puissent dire, « Ma mère, je lui dois tout !».

Prime de repos, 4 semaines  et 200 francs de prime d'allaitement qui était versée durant 10 mois.

 

Au Louvre : prime de deux mois de salaire et repos 6 semaines. Par contre, rien pour l'allaitement.

 

Au Printemps, si 1 an d'ancienneté et si les émoluments sont inférieurs à 5000 francs,  200 francs de prime et repos 1 mois avant et 1 mois après.

Hygiène : interdit d'ouvrir une crèche avant que le préfet n'ait donné l'autorisation

Les règles essentielles sont encore d’actualité :

Les dortoirs et les salles où se tiennent les enfants présentent au moins une superficie de trois mètres et un cube d'air de neuf mètres par enfant, bien éclairées et aérées. Mobilier facile à laver et à désinfecter.

Chaque enfant a son berceau ou son lit, son peigne, sa brosse, sa tétine s'il est allaité au biberon ; tous les objets dont il se sert (mouchoirs, serviettes…sont numérotés, et ne servent qu'à lui.

 Dans chaque crèche un médecin a la direction du service hygiénique et médical.

 Si un enfant reste huit jours sans venir à la crèche, il n'y est réadmis que muni d'un nouveau certificat médical.

 Aucun enfant n'est admis s'il n’est pas à jour de ses vaccinations.

Pour les autres magasins, pas de pouponnières.

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 11/22 par JP Franssens.

A la Samaritaine, on accouche à la maternité Cognacq-Jay rue Eugène Millon, 95 lits réservés aux employées Samaritaine plus extension à la banque, commerces alimentations et nouveautés.

Deux semaines autorisées après fourniture du loyer, salaire, livret de famille et mari et femme.

Chambre individuelle 290 francs et visites directes famille autorisées, pas de « cousins ».

Lire la suite