Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Aimé Calandri rend hommage à Jean Pieters

17 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Notre doyen Jean Pieters a fêté ses  95 ans en mai dernier.

Ils étaient 56 autour de lui, à dire à renouveler leur amitié.

Aimé Calandri nous dit : « Ce fut un grand moment que j’aimerais faire partager aux membres du réseau car beaucoup l’ont connu. »

 

Aimé Calandri et Jean Pieters

Aimé Calandri et Jean Pieters

Oui Aimé, Jean avec son expression joviale qui donne l’impression de toujours sourire à la vie est « Un grand ! »

En novembre 2014, je vous signalais la sortie du livre qui raconte des faits historiques, mais surtout les fabuleuses aventures de Jean et d’Aimé Calandri. Ce que fit Aimé au Vel d’hiv, je n’en parlerai pas ici…Lisez le livre (p 126 & plus…). 

Quant à Jean, c’est un Titi de Belleville, avec son franc parlé. Après avoir enthousiasmé le public du Vel d’Hiv, il rentrera au BHV où il soutiendra avec force l’US BHV.

Au temps du Vel d'Hiv. Auteur Dominique Grandfils. Edition Gremese.

Formidable livre où nous apprenons des choses bien sympathiques sur ces deux personnages qui firent carrière au BHV

Jean Pieters et Dominique Grandfils étaient présents à la rencontre du Réseau de fin 2014

Place à Aimé !

Jean Pieters et Dominique Grandfils
Jean Pieters et Dominique Grandfils
Jean Pieters et Dominique Grandfils

Jean Pieters et Dominique Grandfils

A mon Ami Jean

Soixante-sept ans !!! Ce n’est hélas plus notre âge à l’un et à l’autre. C’est le nombre d’années qui me séparent de mes premières rencontres avec Jean.

A cette époque, adolescent, je trainais dans les vélodromes parisiens en quête de petits boulots. Lui avait 28 ans. Il était au faîte de sa gloire sportive, une vedette au Vel’ d’Hiv.

Ses adversaires dans les courses à l’américaine se nommaient : Shulte-Boein, Kint-Vanstembergen, Bruyland-Adrienssens, Rigoni-Teruzzi, Koblet-  Vonburen, Carrara-Goussot, Seres-Lapebie. Une victoire sur tout ce beau monde lui ouvrira les portes des célèbres « 6 Jours ».

A ce moment-là je ne me doutais pas que je serais un jour son équipier et ferais quelquefois la course en tête avec lui.

Son équipier à l’époque était Georges Roux qu’il surnommait «  le séminariste » tant il était ascète dans sa préparation sportive.

Jean sacrifiait volontiers une victoire contre une nuit d’amour ; il  aimait raconter ses « safaris » avec un luxe de détails !!!

J’évitais son premier cercle afin d’échapper à ses railleries mais néanmoins j’écoutais avec attention pensant que çà pourrait me servir un jour

Si Jean avait un gros cœur de cycliste, il a toujours eu un grand cœur d’homme. La vie ne l’a pas ménagé : des chutes à vélo, des accidents, des deuils tragiques et douloureux dont le dernier le laisse encore ébranlé.

Toujours digne et courageux il fut pour ses proches en difficulté toujours prêt à apporter son aide : une démarche pour l’un, un transport et des courses pour tant d’autres… « C’est normal de rendre service » répondait-il !

Tous ceux qui sont ici aujourd’hui sont heureux de t’avoir rencontré un jour ou l’autre et ne peuvent que te dire

MERCI MONSIEUR JEAN PIETERS

Jean Pieters : un champion!Jean Pieters : un champion!

Jean Pieters : un champion!

Lire la suite

Ils ont du talent...suite, Guy Claud ... par Michel Bindault

11 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Ils ont du talent...suite,  Guy Claud ... par Michel Bindault

Comment as-tu découvert le sport cycliste ?

 A cette époque le vélo était un moyen de transport très répandu et j'ai vite remarqué que j'étais plus à l'aise que mes camarades de promenade.                                        

 

Tu as connu des succès aussi bien sur piste que sur route.

Laquelle des deux spécialités préférais-tu ?

Bien qu'ayant plus de qualité sur la piste que sur la route je préférais la route, jugeant beaucoup plus agréable l'entraînement dans la campagne plutôt que de tourner sur une piste. 

                                

La piste et la route me semblent bien différentes.

Quelle était ta méthode d'entraînement pour réussir dans ces 2 spécificités ? 

C'était bien là le problème, j'ai été obligé de mener conjointement ces 2 entraînements, ce qui ne m'a vraisemblablement pas aidé à devenir un vrai spécialiste dans l'une ou l'autre de ces 2 disciplines.

 

 Enfin quels sont les coureurs qui t'ont le plus marqué dans ta carrière ?

En carrière professionnelle, indéniablement JACQUES ANQUETIL sur la route et sur la piste MICHEL ROUSSEAU champion Olympique et champion du Monde en vitesse.

                                                                                    

Enfin quels sont tes meilleurs souvenirs de sportif ?

Je n'en citerais qu'un : Ma deuxième victoire dans la première année de compétition : la Finale des Espoirs de France qui était une course fin d'année réservée aux coureurs qui avaient acquis au moins une victoire dans leur première année de compétition.

J'ai reçu comme prix une coupe en métal argenté. J'en ai gagné de nombreuses autres, mais c'est la seule que j'ai conservée et que je possède toujours.

Ils ont du talent...suite,  Guy Claud ... par Michel Bindault

Merci Guy, à-travers cet article et tes réponses à nos questions, de nous avoir permis de connaitre un moment intense de ta vie de sportif de haut niveau.

Tu nous as ainsi révélé ton grand talent.

 Michel B

 

Nous te remercions Michel de nous avoir fait découvrir Guy Claud sous un côté que nous ignorions.

Bravo à ce grand sportif !

 
Lire la suite

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

9 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Voici plus de 7 ans que Christine D. anime avec compétence et talent le réseau des anciens cadres du BHV.

Le succès de ce groupement ne se dément pas et il faut souligner ce remarquable phénomène de continuité et de participation.

Le bulletin annuel et les nombreux articles que beaucoup d'entre-nous font paraître sur le blog permettent de découvrir d'anciens collègues dans un contexte nouveau où leur expression libre et spontanée révèle des personnalités riches dévoilant de réels talents dans des domaines variés.

Ainsi nous avons pu remarquer que nombre de nos amis possédaient des talents de poètes, écrivains, peintres, critique littéraire, comédiens ou encore miniaturiste, spécialistes culinaires, grands collectionneurs etc...

Dans cet esprit je voudrai vous parler aujourd'hui d'un ancien collègue, talentueux, avec qui j'ai eu le plaisir de travailler pendant plus de 10 ans : Guy CLAUD.

Vous connaissiez son dévouement à notre Entreprise, ses compétences, son sens de la diplomatie. Mais ce n'est pas de cette époque dont je vais vous entretenir mais d'une période, précédant son arrivée au BHV durant laquelle il a exprimé un grand talent dans le domaine du sport de haut niveau.

Guy m'a manifesté quelques hésitations lorsque je lui ai confié mon intention de rédiger un article, avec son assentiment, sur une partie riche et passionnante de sa vie que beaucoup ignorent et que sa discrétion lui interdisait de mettre en avant.

Seuls quelques initiés savaient...

Aussi merci, Guy, de me permettre d'écrire quelques lignes sur ces quelques années de ta jeunesse durant lesquelles tu as été un talentueux coureur cycliste de niveau international.

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

Deux faits me semblent importants pour situer ton talent et ton rang dans la hiérarchie nationale cycliste de l'époque : tout d'abord ta participation aux Jeux Olympiques de Rome en 1960 dans le tournoi de poursuite par équipes de 4 coureurs.

L'équipe de France est battue en demi-finale par le team russe qui remportera la finale et l'Or Olympique. Mais vous terminiez l'épreuve à 3 coureurs contre 4 Russes, votre équipier Nédélec ayant décroché à mi-parcours sur crevaison !

Elle n'était pas loin la médaille...peut-être d'Or !

Egalement ta sélection au championnat du monde cycliste à Zandvoort (Pays-Bas) où une chute, hélas, brisa ton élan.

J'ai retenu ces deux épreuves pour préciser que tes talents cyclistes s'exprimaient aussi bien sur piste que sur route.

Guy assis au milieu, la tête haute.

Guy assis au milieu, la tête haute.

Citer ton palmarès tiendrait du marathon tant il est fourni.

Aussi j'indiquerai, par année, le nombre de victoires et places d'honneur avec quelques commentaires.

1955- 1ere inscription à un club cycliste : l'U.V du XIVe.  2 victoires dans cette première année de compétition

1956- Amateur 2e catégorie.

Déjà une moisson importante de succès : 5 victoires et 3 places d'honneur 3e-4e-6e.

 

1957- Amateur 1ere catégorie.

L'année est prolifique :

- 3 titres de champion de France des Sociétés : route, poursuite et vitesse.

- Champion d'Ile-de-France des Sociétés.

- 2 titres de champion d'Ile-de-France : vitesse et poursuite (devant Michel Vermeulin ).

- 1er de 2 américaines à la Cipale (Vincennes).

- 1er de Paris-Forges-les-Eaux (devant Camille Le Menn, une « pointure »).              

  • 1er du tournoi de vitesse au Vel d'Hiv.
  • 2 succès en poursuite Olympique.
  • 2e du championnat de France de poursuite.
  • 2e de la Médaille au Vel d'Hiv.
  • 2e de 2 courses en ligne- 3e de Paris-Evreux.
  • 4e du critérium de poursuite par équipes de Leipzig ( ex R.D.A ).
  • 4e et 6e de 2 courses en ligne.

 

1958- Champion de France de vitesse par équipes.

  • 2e du championnat de France individuel de vitesse.
  • Sélectionné pour les championnats du monde de vitesse .                                                                            

1959- Champion d'Ile-de-France sur route.

- Champion de France de poursuite par équipes.

- Champion d'Ile-de-France de poursuite des Sociétés.

- Vainqueur de Paris-Rouen, Prix de Zaandam (Pays-Bas ), Puteaux, Houdan, Chartres.

- 1er du kilomètre et de l'Américaine de Sofia (Bulgarie ).

- 2e de l'épreuve préolympique, 2e du championnat de France militaire de poursuite (derrière Joseph Velly, un « avion » à l'époque).        

-2e du championnat d'Ile-de-France des Sociétés sur route et de la poursuite olympique aux Jeux Méditerranéens.                   

- Finaliste de la Médaille au Vel d'Hiv.                                         

- 2 places de 4e, 3 places de 6e en courses en ligne.                    

- Participe au championnat du monde sur route à Zandvoort ou une chute le contraint à l'abandon.                                              

Guy, 1 er à gauche.

Guy, 1 er à gauche.

1960 - Remporte les Prix de St Maur et Fontenay.                              

- 2e de Paris-Verneuil, 3e du G.P de Boulogne.                            

- 4e de la poursuite par équipes aux Jeux Olympiques de Rome avec Delattre, Nédélec et Suire.                                              

     

1961- Débuts professionnels dans l'équipe ACBB-HELYETT.             

Et déjà de belles performances : 3e du GP de Grasse et du  critérium de Felletin, 5e du critérium de Ploerdut et du Prix de Plougastel.                                                                           - 7e du GP du Parisien ( contre la montre par équipes ).              

- 10e du GP d'Orchies, 12e du GP d'Antibes.    

Participe à Rome-Naples-Rome, Critérium National, ainsi qu'aux classiques Paris-Tours, Paris-Bruxelles et à la course par étapes des 4 jours de Dunkerque.                                              

 

 

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

1962- Intègre l'équipe HELYETT-St RAPHAEL dont le leader était

Jacques Anquetil.                                                                     

- 4e du critérium de Montceau-les-Mines.                                   

- Participe aux GP d'Aix-en-Provence et de Monaco.              

                                                                           

1963- Participe au Critérium National et au Championnat de France   de vitesse.  

Ce brillant palmarès, probablement incomplet, illustre le talent de Guy aussi bien pour les courses sur route que les épreuves sur piste. S'il n'avait décidé d'arrêter sa carrière en 1964, nul doute qu'il aurait pu glaner d'autres victoires, titres et places d'honneur pendant quelques saisons encore...

 
Guy, ici à droite

Guy, ici à droite

Trop beau ce palmares! On reste admiratif!

Suite demain avec l'interview de Michel à Guy.

Lire la suite

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

2 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Sur « le chemin de la pierre »  Le final sculpté dans la masse....

Ce visage sculpté, comme sortant de son socle de pierre... de Crazannes, Après le château, nous avons emprunté le chemin qui mène au village de Crazannes, puis, après nous avons pris le chemin des carrières, 3500 pas séparent le port de La Touche, des carrières.   

Le conseil général de Charentes maritimes a souhaité en 2005 la création d'un

« Pôle Pierre ».  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

La pierre grandit sur les 1800m qui séparent les carrières d'un site nommé « Les chabossières ».

Sur la dernière ligne droite, en bord de route, espacées d'environ 300m, le visage sculpté, puis une épaule qui se dégage et enfin les bras d'un homme entrain de se sculpter,. Cette « auto-sculpture » de 2 mètres annonce la fin du parcours et l'ouverture de ce site exceptionnel que les initiateurs, dont Alain Tenenbaum le sculpteur des 3 bornes précédentes, ont appelé ; 

 « Les Lapidiales »

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

Les Lapidiales est une association fondée en l'an 2000 par notre sculpteur pré-cité. Région, département, pays, communauté et mairie   ont appuyé et soutenu le projet, Lequel ?...son but ; accueillir des sculpteurs en résidence, du monde entier pour qu'ils créent leurs œuvres à même les fronts de taille de la carrière des « Chabossières », C'est un succès avec plus de 40 sculpteurs, Les visiteurs durant ces années ont pu regarder et voir travailler ces artistes à ciel ouvert,

 Ce qui est extraordinaire, c'est que ce site est libre, ouvert jour et nuit et très important, il est respecté, Un grand salut à ces organisateurs qui de plus  ouvrent des sessions de jours d'ateliers de formation à ciel ouvert et pour tous. Ils ouvrent des rencontres sur pierres, des visites scolaires et des jours de fêtes avec un superbe barbecue géant (en matériaux naturels, mais pas en pierre).

Je cite Alain Tenenbaum « Les thèmes proposés à l'inspiration des artistes devraient donc traduire notre genèse : L'eau, la terre, l'air, le feu et...le temps ».  PHOTOS  67,  64

Je  vous propose des images qui vont vous donner l'aspect général de ce site en pleine nature,

Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres

Sélection d'oeuvres

Le bout du chemin de pierre et d'eau. 

Je ne pourrai pas expliquer chaque œuvre ou citer chaque artiste, mais si ces photos arrivent à vous passionner, vous aurez en fin de récit, tous les éléments qui pourront vous permettre d'aller à la découverte. Les sculpteurs ont presque tous un site perso. Ils ne sont pas tous cités à travers mes photos, qu'ils me pardonnent.

Il y a les sculptures sur les fronts de taille et cavités des carrières, mais aussi des sculptures sur socle composant un théâtre de pierres. 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

« Les Lapidiales »  n’arrêtent pas.                          

 En 2007, un thème sur l'aspect que pourrait prendre les mégalithes de la « galaxie des pierres levées ». Deux sculpteurs se sont mis à l’œuvre et il me reste aujourd'hui à les découvrir, Vous voyez, je n'ai pas encore tout vu de ces artistes créateurs et c'est tant mieux.

Je vais vous citer l'idée levée en 2011-2012.

Je lis « Les Lapidiales travaillent à la création d'un champ de 365 mégalithes dédiés à la diversité des peuples de la terre, Ces hautes pierres seront implantées en spirale autour d'une agora qui sera délimitée par cinq pierres-mères, représentant les 5 continents. Ainsi naîtra « La Galaxie des pierres levées »..Le rêve continue .

Un p'tit coup de Barbecue, promis depuis l'entrée en texte et puis je terminerais par ce que raconte une pierre ; 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

« Qu'il fait froid quand,sous les arbres dénudés, les feuilles humides et mortes de décembre tapissent les Chabossières ».

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

Ces extraits proviennent d'un livre « Les Lapidiales » Le livre des 10 ans. J'y ai trouvé les thèmes et les noms des artistes, encore que, sur place ils aient leurs plaquettes,

Ce livre présenté par Alain Tenenbaum est superbe, avec un maximum de photos, I

l a été achevé d'imprimer en avril 2011 sur les presses de Bordessoules imprimeur, France, ISBN 978-2-7466-3426-8.  

Sur la toile demandez simplement « Les Lapidiales ».et continuez à découvrir,

Sur l'autoroute des oiseaux A837, de Saintes à Rochefort, La Rochelle, vous trouverez, au niveau de Crazannes, une aire de service, Sur cette aire, un espace muséographique, avec documentations, vidéos et du 15/02 au 15/09 des départs guidés pour la visite des carrières. Mais, vous serez dans l'obligation de reprendre les routes intérieures pour atteindre Port d'Envaux, le village, le château ,les Lapidiales et bien sûr, les carrières,,

Lire la suite