Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°51 en 1936

27 Septembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

1936 : Social et économie 

En ce début d'année les esprits sont toujours marqués par les victimes de la manifestation de février 1934.

Le 16 février, a lieu une manifestation du Front Populaire contre le fascisme, suite à l’agression portée à Léon Blum

 

Le 3 mai 1936, la coalition du Front Populaire remporte les élections législatives.

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°51   en 1936

La tension monte, les 2 centrales syndicales CGT et CGTU se réunifient pour former la CGT.

Entre le 11 mai et le 5 juin de nombreuses grèves éclatent en France. Elles débuteront par des occupations d’usines au Havre.

Le climat social est tendu, tous les grands magasins sont ébranlés par la crise.

Comme on le sait la grève de juin est liée à des revendications syndicales et salariales. (Le magasin BHV est occupé le 5 juin, mais il semble qu’un accord fut trouvé vers le 20 juin)

Le 4 juin, le gouvernement Léon Blum est formé.

On notera que 3 femmes deviennent Ministres dont Irène Joliot-Curie à la recherche scientifique et Roger Salengro au ministère de l'intérieur.

Le 7 juin, les accords de Matignon signés par 2 syndicats  donneront :

 - le droit à un travailleur d’adhérer librement à un syndicat professionnel.

- l'Institution  des élections  de délégués ouvriers, ou du personnel.

- La création de la Médecine du travail.

Léon Blum et son gouvernement, ce même mois  font voter des lois sociales très importantes :

Loi du 11 juin, application du 21 juin :

Accès aux congés payés (: 2 semaines)

Loi du 12 juin

Etablissement des conventions collectives dans chaque branche.

Loi du 13 juin avec application du 20 juin.

Instauration de la semaine de la semaine de 40 h .

Enfin, une augmentation des salaires de 7 à 15% selon le niveau de rémunération aura été obtenue.

Progrès, encore:

Le 9 août, il est décidé que l’école serait obligatoire jusqu’à 14 ans (au lieu de 13).

Hélas, le 1er octobre, l'économie subit la dévaluation du Franc, de 25%. ( suivant l'exemple des USA et de la Grande Bretagne.

Politique :

Le 17 novembre, le 1er ministre du Cabinet Léon Blum, Roger Salengro, épuisé après des articles calomnieux par l’extrême droite sur son passé militaire, se donne la mort.

« S’ils n’ont pas réussi à me déshonorer, du moins, ils porteront la responsabilité de ma mort. Je ne suis ni un traitre, ni un déserteur. » écrira t’il.

Une page importante de l’histoire a été tournée, nous sommes entrés à l’ère nouvelle politique sociale et salariale.

Commerces

Les congés payés ouvrent un nouveau marché pour les grands magasins où le BHV saura trouver un développement dans les rayons Loisirs : Pêche, Chasse, articles de voyage etc…

Parallèlement, les auberges de jeunesse se développent, ainsi que les Sports, les loisirs et le Tourisme 

BHV :

En cette année difficile, j'ai quand même trouvé deux pages de publicité !

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°51   en 1936

 

et la trace d'un catalogue Electricité 

 

Nouvelles des Lillaz,

Nous ne savons pas si le petit fils avait une action commerciale au BHV, mais nous le trouvons dans la presse : Le Monde.

Voici Georges Lillaz élu le plus jeune maire de France à la mairie d'Hautefeuille à 22 ans. (nous le retrouverons plus tard dans la création de SOS amitiés)

Les 13e Arts ménagers ont  eu lieu en début d’année :

Hoover à développé le premier aspirateur avec flexible et la marque Paris Rhône se lance dans la fabrication d'aspirateurs, cireuses...

On note dans les innovations un aspirateur qui peut se porter sur le dos. Il faudra attendre 1994 avec le Dymbo de Rowenta, pour diffuser en grand nombre cet aspirateur !

On trouvera la cireuse à parquet et celle à chaussures, électriques.

Les armoires à froid : terme de l’époque, progressent et deviennent plus silencieuses. Frigidaire étant la marque la plus remarquée.

Pour la machine à laver,  Ce n’est pas encore gagné !

 

Sur le plan Mondial :

Les jeux olympiques de Berlin où participeront  52 nations, 4700 athlètes dans 19 disciplines.

 

La cérémonie d’ouverture des jeux, le 1er août, donne lieu à des commentaires admiratifs du Petit parisien  : « Il nous faut dire la grandeur de ce spectacle, son atmosphère à la fois païenne et religieuse, la pure sobriété d’une cérémonie qui demeurera grandiose dans le souvenir de ses cent mille témoins ».

Zèle ? Scandale ? Une ambiguïté du salut « olympique » de la délégation française devant la tribune officielle sema un doute. (Celle-ci fit le salut de Joinville, qui ressemble à s’y méprendre au salut hitlérien. On y entendit une ovation délirante.) 

On demanda au comité Olympique de décider d’un salut unique pour l’avenir, afin d’éviter des interprétations erronées ou des erreurs fâcheuses.

L’Allemagne terminera  1er au classement : 89 médailles dont  33 .

La France se contentera de 19 médailles dont  7 or !

Il va y avoir des efforts à faire pour l’avenir!

A bientôt ! Méditez sur cet avancement social...(2 semaines de congés, 40 h/ semaine par rapport au gain d'aujourd'hui.

CD

Lire la suite

Sorties à Rouen, Pontoise Paris avec notre conférencier Didier Bouchard

24 Septembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Randonnée-Week-end

Nous sommes heureux d'avoir le nouveau programme de visites guidées de  Didier Bouchard. 

Vous avez tellement envie de sortir, voir du nouveau...Votre curiosité a été brimée ces derniers mois avec le confinement... Alors ... Découvrez! Profitez !

CD

Didier Bouchard : Conferences.bouchard@orange.fr

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne, Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière 75012 Paris. Tel: 06 43 63 35 73

Mercredi 30 septembre

14h à Rouen, l’exposition François Depeaux, et quelques œuvres de la collection permanente du musée des beaux arts.

Quelques places, sur inscription au 06 43 63 35 73, et sous réserve de confirmation.

18€ + entrée

 

Jeudi 15 octobre

14h30 le musée Pissarro (œuvres de Camille et Lucien Pissarro et de leurs amis, à Pontoise, et la cathédrale saint-Maclou (importante mise au tombeau Renaissance) visite reportée, groupe complet.

18€+entrée .Inscription sur liste d’attente au 06 43 63 35 73.

 

Vendredi 16 0ctobre

15h15 : le musée Rodin de Meudon dans la villa " Les Brillants ": vaste ensemble de sculptures de Rodin, mobilier, tableaux, jardin et tombeau de Rodin et de Rose Beret.

Rendez-vous :sur inscription au 06 43 63 35 73.

Tarif 16€+entrée. (Accès : RER C, Meudon-Val-fleuri)

 

Lundi 19 octobre

15h : le tout nouveau «Beaupassage» et l’ancien couvent des récollettes, le jardin Catherine Labouré, l’ancien hôpital Laennec restauré côté jardin, et les Lazaristes de la rue de Sèvre (tombeau de st Vincent de Paul).

Rendez-vous : 53-57 rue de Grenelle (par le métro, rue du Bac).

11€ . Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Jeudi 22 octobre

14h30 : le musée de l’île de France réouvert dans le château de Sceaux restauré, et le pavillon de l’Aurore. Évocation des Colbert, père et fils.

Château restauré, nouveau jardin à la française, fresque de Le Brun.

Mobilier empire du château de Neuilly, tableaux d’Hubert  Robert.

16€+ entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73 et sous réserve de confirmation

 

Vendredi 23 octobre

15h: Au château de Vincennes: exposition Henri II, un roi de guerre, Sainte-Chapelle restaurée, donjon royal, pavillon du roi restauré (ext.).

Rendez-vous : sortie métro château de Vincennes, côté château.

11€+entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Lundi 26 octobre

15h une visite par an : jardins, cour et (sous réserve) salons des hôtels de Varangéville et Amelot.

Puis l’atelier de Gustave Doré (ext.) Inscription au 06 43 63 35 73

Rendez-vous : .devant le 245 boul. Saint-germain.

11€. Carte d’identité.

 

Vendredi 30 octobre

9h40 : exposition Turner au musée Jacquemart-André.

(Unique visite)

Rendez-vous : 158 boul. Haussmann11€+entrée

Sur inscription au 06 43 63 35 73,

 

Samedi 7 novembre

15h15 le château de Saint-Ouen : une villa palladienne aux portes de paris. Evocation de zoé du Cayla, la dernière des favorites.

Et de l’affaire Favras : le secret de Louis XVIII.

12€. Sur inscription au 06 43 63 35 73 et sous réserve de confirmation

 

Mardi 17 novembre

14h30 cloître-mémorial de l’incendie du Bazar de la Charité, chapelle néo-baroque et, (sous réserve), cathédrale Arménienne.

Rendez-vous : .23 rue Jean Goujon.

 11€+entrée.  Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mercredi 18 novembre

15h  à Boulogne : le musée Paul Belmondo dans une folie 18ème, le château Buchillot, puis l’histoire du château Rothschild, dans le parc Rothschild et son jardin anglo-chinois. Rendez-vous : .14 rue de l’Abreuvoir à Boulogne.

11€+entrée. Quelques places sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Vendredi 20 novembre

14h30 la chapelle expiatoire, chef-d’œuvre néo-classique, et ses statues de Louis XVI et Marie-Antoinette. Nouvelles découvertes sur le cimetière de la Madeleine. Rendez-vous : 29 rue Pasquier.

11€+entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mardi 1er décembre

15h : exposition Cézanne et les maitres italiens, au musée Marmottan.

Rendez-vous : .2 rue  Louis Boilly.

Quelques places, sur inscription au 06 43 63 35 73. 11€ + entrée. (15 pers.)

 

Janvier 2020 (date en attente de confirmation)

15h45 exposition « la vie moderne » au musée d’Art-Moderne de la ville de Paris. (Nouvel accrochage, histoire du musée, classiques moderne de Derain, Picasso, Braque, Delaunay, Foujita, etc. Puis la fée électricité de Dufy.

Rendez-vous : sur inscription au 06 43 63 35 73, (11€ +entrée)

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°50 en 1935

16 Septembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Année pas si calme.... avant les tempêtes !

La France, vue sur un plan économique et social : 

Le 14 juillet 1935, à Paris, se déroule une grande manifestation unitaire, 500 000 personnes défilent de la Bastille à la Nation (des symboles) derrière les leaders de la gauche, qui rassemble des radicaux, des communistes et des socialistes soutenu par les syndicats tendance gauche. Ils remporteront les élections de 1936.

Pierre Laval forme un gouvernement de Centre gauche et dirige la politique intérieure et extérieur de notre pays.

La déflation Laval :

C’est le plus gros effort  de déflation afin de réduire le déficit budgétaire et diminuer les prix entraînant la baisse des prix des loyers, du gaz, de l’électricité et du charbon.Mais en créant aussi, un Super impôt sur le revenu etc...

Un aperçu dans ce journal du 17 juillet

1935 07 17 Le Petit Parisien

Le 26 septembre, malgré cette politique, le Franc sera dévalué.

La conséquence de la dénatalité démontre que les appelés pour 1936 sera trop faible.

118 000 conscrits pour une moyenne à 230 000. Le gouvernement décide donc d’allonger le service militaire de 18 mois à 2 ans.

En France, la crise s’aggrave, 20 000 nouveaux chômeurs de plus par mois.  

Le 26 juillet, une décision pour lutter contre le chômage  est prise : elle  limite la main-d’œuvre étrangère. Des quotas sont établis, visant à réserver les postes disponibles aux Français. On voit même que chez les médecins, seuls les naturalisés ayant fait le service national, pourront exercer.

Allemagne

Nous assistons au début du réarmement allemand. A Nuremberg, le parti Nazi décide les premières lois anti-juives. Les juifs, déchus de leur nationalité n’ont plus le droit de se marier avec des allemands, ni de voter. On hallucine !

 

 

Le drapeau allemand à croix gammée devient le drapeau  du pays.

Beaucoup se sont demandés, pourquoi changer de drapeau.

La réponse est là dans cet article où on peut lire cette phrase d'Hitler :

"J'étais entouré au Reichstag par un groupe d'officier... J'ai senti combien la chute d'un drapeau, sous lequel, ils avaient combattu de 1914 à 1918, leur était pénible."

Sur le plan commercial :Le salon des arts ménagers, avec 780 exposants et 410 000 visiteurs.Cette affiche ne nous montre pas la Française active, moderne et élégante!... 

un plaisir de voir la publicité Calor!

 

Le produit phare de Moulinex devient le hachoir à viande et plus..." La Moulinette" devient le deuxième appareil à acquérir après le Moulin à légume.

 

Faisons un tour au BHV !

Affiche BHV 1935

Affiche BHV 1935

Bien sûr la Moulinette est présente au rayon ménage,

mais saviez-vous qu'au rayon Musique,

on pouvait acheter un Banjo, un Violon ou une Mandoline!

Catalogue BHV 1935

 

Nous ne pouvons qu'être étonnés d'y découvrir des produits avec Marque Propre BHV !

Je vous ai concocté quelques pages de découvertes...

Je ne peux vous montrer les 92 pages de ce catalogue . Nous voyons avec la répartition ci-dessous les forces du magasin à l'époque.

32 confection dames, hommes, chemises bonneterie, lingerie...

2 Horlogerie, bijouterie, fumeur, voyage.

4 de papeterie, beaux arts et 2 optique photo/ musique et 1 produits à prix fixe.

9 de Bricolage, peinture, enseignes, cave, Electricité et hydrothérapie (Salle de bain)

8 cuisinières, chauffage, appareil électrique et TSF

13 brosserie, nettoyage, articles de ménage, casseroles, vannerie, coutellerie et 2 d'Art de la Table.

12 Meubles et tapis, lino, toiles cirées et 4  en Eclairage, lustres...

3 articles divers professionnel, hygiène et articles funéraires.

Sur cette dernière de couverture : Cheminées "BHV", cuisinière"BHV", réchaud "BHV" et coffre à charbon "BHV"!

Exceptionnelle page ! dernière de couverture !

Exceptionnelle page ! dernière de couverture !

Une page de produits du rayon BN , Brosserie Nettoyage à marque BHV !

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°50   en 1935
Sélection des produits BHV Catalogue 1935

Sélection des produits BHV Catalogue 1935

 

 

Retrouvons nous bientôt... en 1936 ...

CD

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°49 en 1934

8 Septembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

 Il faut réduire le déficit budgétaire !..Nous sommes en 1934 !

Un premier décret de Loi du 14 avril réduit les crédits de l’ensemble des Ministères de 10% et une baisse de 5% de la rémunération des fonctionnaires, la mise à la retraite d’officiers et une augmentation des impôts.

Depuis 1930 la crise est économique, sociale et politique. L’opinion s’agace des carences du régime.

Les ligues d’extrême-droite soutiennent ces mouvements.

On peut lire dans la Presse : « La société moderne subit une crise psychologique en même temps qu'économique. Certes, la faim pousse à l'aventure, elle fait sortir le loup du bois, et les idées les plus baroques de l'esprit ordinairement le mieux équilibré. On pourrait presque mesurer la profondeur d'une crise dans un pays au degré de criminalité ». (Cela donne à réfléchir !)

Analyse de la situation :

C'est incontestablement l'Allemagne qui, depuis dix ans, subit le plus fortement les effets désastreux de ce désordre mental. On retrouve même réunis dans son expression politique  toutes les tares et tous les vices qui ne se révélaient qu'à l'état sporadique avant l'apparition du nazisme : débauchés, invertis, incendiaires, sadiques, morphinomanes, tous les fous se sont donné rendez-vous au carrefour de l'hitlérisme où ces malades discutent de la régénérescence de la race !...

En Allemagne, le mal a gagné les couches profondes de la population. Les journaux allemands n’étaient pas libres de relater les faits, mais sous la rubrique de l'actualité, on aurait pu l’intituler : Crimes de fous !

L'étude clinique des peuples définit assez bien le caractère de la crise économique qu'ils subissent.

En France, la crise économique, moins aiguë, n'a pas provoqué autant de désordre. Mais au fur et à mesure qu'elle s'aggrave, on constate des ébranlements à certains étages de l'édifice social. Alors éclate l’affaire Stavisky…

On maquille tout : les bilans de sociétés, le budget de l'Etat, les programmes politiques, les escroqueries financières.

A Paris, Place de la Concorde et sur la place de l’Hôtel de Ville, le 6 février vers 20 h, des manifestants tirent sur le service d’ordre ; la Police réplique, on comptera 17 morts et un millier de blessés.

La presse s’empare du sujet.  Le chef du gouvernement Daladier est obligé de démissionner, Gaston Doumergue le remplacera et composera un Cabinet d’Union.

« Le 6 février, des jeunes gens camisards se promenaient aux Champs-Elysées avec des torches enflammées et des cannes-rasoirs à la main. Ils détruisaient tout, éventraient les chevaux et montaient vers le meurtre comme d'autres vers la gloire. Huit jours plus tôt, ils ne savaient pas qu'ils étaient, capables de crimes. La guerre et l'après-guerre ont fait des dégâts dans l'économie et dans les cerveaux. (Hélas, l'histoire se reproduit  dans des moments de crise!)

On croirait que les systèmes monétaires communiquent avec les systèmes nerveux et que les troubles des uns déterminent les troubles des autres. »

Journal Excelsior : émeutes du 6 février 1934

Journal Excelsior : émeutes du 6 février 1934

BHV : Juste à la pointe du progrès avec ce catalogue Electricité!...

 

 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°49   en 1934
Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°49   en 1934

de l'art graphique et imprimerie et beaucoup d'humour !...

 

Et de l'humour encore, avec cette affiche bien mignonne des étrennes 1934!

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°49   en 1934

Et..... on reparle dans la presse, de l'ex Directeur Henri Lillaz .

Le 22 septembre 1934, dans un article, nous découvrons cette classe la plus aisée de la population qui fréquentaient les belles stations balnéaires huppées et notre célèbre Henri Lillaz.

« Biarritz for over

Il y a quelques jours, c'était Cannes. Aujourd'hui, c'est Biarritz.

L'illustration : Biarritz


Beaux messieurs et belles mesdames ont emballé maillots et shorts, et ont transporté leurs quartiers de la Côte d'Azur à la Côte basque.
Et les mêmes petites histoires qu'on se racontait, il y a deux semaines, à la terrasse du Miramar, on se les raconte aujourd'hui au bar basque.
A vrai dire, Biarritz a toujours conservé la réputation d'une plage plus chic que les autres.
Pour y venir au mois de septembre, il faut, en effet, après une saison à Deauville ou à Cannes, avoir encore de l'argent à dépenser..
Le dictateur de Biarritz
…..Le grand maître de Biarritz est un député. C'est M. Lillaz, député d'Oloron. Les hasards de la politique ont fait de M. Lillaz, Savoyard d'origine, un Béarnais. C'est à lui que Biarritz doit son renouveau.

Une idée lumineuse
M Lillaz serait parfait, s'il n'avait un petit défaut. Il aime le jeu.
Et c'est à cet amour du jeu qu'il doit tous les petits ennuis qu'il a eus dans son existence, ennuis que la fortune de sa femme, née Becker, fille du fondateur du Bazar de l'Hôtel-de-Ville, a généralement pu aplanir.
Un jour, cependant, M. Lillaz décida de s'acheter une conduite. Il eut alors une idée lumineuse. Pour jouer tout son saoul, et sans risques, il lui suffirait de devenir propriétaire d'un casino.
Ainsi, plus il perdrait comme joueur, plus il gagnerait comme tenancier. Ça n'était pas compliqué. Mais il fallait y penser.
Le groupe Lillaz
C'est à Pau qu'il fit son premier essai…Ce fut un sombre échec, dont il vaut mieux ne plus parler.
Non découragé, M. Lillaz jeta son dévolu sur Biarritz…Il constitua un groupe avec 2 acolytesLe groupe se rendit acquéreur du Casino Belle-Vue, de l'Hôtel du Palais, et quelques autres palaces; L'un se chargea du casino et des jeux. l'autre de la partie « restauration » et des boîtes de nuit. M. Lillaz se réserva, bien entendu, la conduite générale des opérations. Et ce fut le succès. »


Que se passe-t’il encore cette année-là ?

Le développement des magasins à prix unique, perturbe l’activité des petits commerces.

Le 3 juin, Paris inaugure son zoo à Vincennes. au fil des mois des nouveaux animaux apparaissent.

 

Sur le plan automobile Citroën sort la 7 en berline et en coupé

La Citroën 11 sortira à l’été

 Arts Ménagers et ses nouveautés ! Moulin à légumes pour ménage et pour la restauration, yaourtière électrique et essoreuses à salade à cordon! (Jusque là, on utilisait le panier à salade!)

 

 

Quelques publicités nous montrent l'évolution des produits : Electroménager, radio, photo et si la création du Petit Beurre LU remonte à 1886, nous découvrons avec plaisir les premières publicités.

 

 

 

A bientôt.

CD

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°48 en 1933

31 Août 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Ce n’est pas une année réjouissante!

Depuis un an, la récession s’est installée et le nouveau gouvernement ne réussit pas à redresser  l’économie, il démissionnera d’ailleurs, en février 1934.

Le commerce peine un peu. Nous comptons 400 000 chômeurs.

A l’automne une grande manifestation des mineurs du Nord aura lieu à Paris.

LES TRANSPORTS :

A la fin de l’été,  5 petites compagnies aériennes fusionneront pour devenir Air-France !

Je vous laisse découvrir cet article, sur les prouesses de cette entreprise, lu dans le Petit Parisien.

 

Automobiles

La nouvelle usine Citroën qui a presque doublé en superficie, quai de Javel est capable de sortir 300 voitures par jour. Le Hall de 300 m de long sur 56 m  de large et 25  m de haut, développe  125 000 m² d'ateliers nouveaux..

Tout y a été minutieusement construit!

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°48   en 1933

Dans quelques mois naîtra la traction avant (9 l /100 km et 3 vitesses), mais hélas cette entreprise connaîtra une grave crise de trésorerie en 1934 et elle sera aidée par Michelin.

Pour le plaisir : cette page parue dans le Petit Journal, mérite notre attention !

 

Pendant ce temps là, la vie suit son cours dans les grands magasins. Telles ces publicités du magasin du Louvre et du Bon Marché axées sur le textile et la mode. Tandis que le   Grand Magasin du  Printemps lancera les premières collections de prêt à porter grâce au couturier Paul Poiret.

Le produit maison phare Cadeau à la mode est le Pyrex

 

Pour le BHV, rien de bien nouveau! mais on insiste beaucoup sur les prix... UN SOU est UN SOU !

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°48   en 1933

Le B.H.V vient de créer un rayon "ENSEIGNES", cela rappellera des souvenirs à un bon nombre de lecteurs. Souvenez-vous du sous-sol du B.H.V

 

 

Dans la Presse, on entend à nouveau parler d'Henri Lillaz, de sa vie de noceur et du refus d'augmentation aux employés à l'époque où il en était directeur !

 

 

 

Le 7 novembre : c’est le premier Tirage de la Loterie Nationale.

Sur un plan humoristique ! l'illustration est sympathique

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°48   en 1933

ARTS :

Topaze de Pagnol sort au Cinéma et le Goncourt est attribué à Malraux avec la Condition Humaine.

En Europe :

On notera : en Allemagne que le président Hindenburg nomme Hitler 1er ministre. Ce dernier n’aura qu’une idée en tête, prendre sa revanche sur la France.

Le 20 mars Heinrich  Himmler crée pour tous ceux qui s’opposent à Hitler, le premier camp de prisonniers à Dachau. Le 26 juillet, la loi de la race ou de la sélection humaine est votée, elle visait comme vous le savez à stériliser les personnes à handicap : schizophrènes, sourdes, aveugles, infirmes corporels graves.

A bientôt!

CD

Lire la suite