Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mais qui est Philippe Besson !...

15 Janvier 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Philippe est membre du réseau.
Philippe Besson est né en janvier 1967, à Barbezieux.

Son père instituteur et sa mère clerc de notaire l’élèveront dans un petit village de Charente. Son enfance se passe très paisiblement en compagnie de son frère aîné dans un appartement au dessus de l’école de campagne...

En 1999 il sortira son 1er roman, à l’âge de 32 ans…

 Philippe Besson, RRH au BHV de 1989  à  1994, écrivain, chroniqueur, était l’invité de Daniel Piccouly au « Café littéraire » sur France 2,  le 09 janvier dernier.

Il nous parle de son dernier roman :

 « La trahison de Thomas Spencer » :

Deux jeunes gens nés en même temps, au moment d’Hiroshima où débute l’histoire pour s’achever avec la fin de la guerre du Vietnam et la démission de Richard Nixon. (Voir la présentation de l’éditeur plus bas)

Pourquoi cette période de l’histoire ? lui demande Daniel Piccouly.

«  Je suis un fou de l’Amérique, j’adore ce pays, je m’y rends régulièrement et j’avais envie de rendre hommage à ce territoire là. Ces vrai que ces années 1950/1960 que je n’ai pas connues sont vécues pour beaucoup de gens de ma génération comme un âge d’or. On a le sentiment que c’était quelque chose de très beau, de l’insouciance, de l’innocence, des années de la jeunesse où tout est possible. J’ai eu envie de m’intéresser à cela. En m’intéressant de plus près, je me suis rendu compte que c’était une période traversée par beaucoup de convulsions, d’accidents, de drames et je me suis dit : « qu’est-ce qu’il arrive, si on confronte des individus à l’histoire… »

…C’est 1962 avec la perte de Marylin Monroe, une idée de la jeunesse qui s’en va…C’est l’épisode de ce premier étudiant noir entré à l’université : John Meredit… C’était, il a 40 ans, on tuait Martin Luther King…et aujourd’hui, on élit Barack Obama… »

 


 Présentation de l’éditeur :
 La trahison de Thomas Spencer,  aux éditions Julliard.

Ils ne sont pas frères, mais se disent jumeaux. Paul Bruder et Thomas Spencer sont, en effet, nés le même jour. Ce hasard les a rendus inséparables. Leur enfance se déroule à Natchez, dans le Sud des États-Unis, au fil de baignades inoubliables dans le fleuve Mississippi. Les années 1950 sont, pour eux, un âge d or. La télévision, petite lucarne sur l'extérieur, délivre les images toutes faites d une Amérique triomphante. Les années 1960 ont le goût de la jeunesse.
Paul et Thomas connaissent des heures inoubliables. Pendant longtemps, ils croient leur amitié inaltérable. Jusqu’à leur rencontre avec Claire, une jeune femme libre, donc dangereuse...
Un parcours de trente ans dans une Amérique ambivalente, traversée par des conflits politiques qui révèlent ses contradictions. De la guerre de Corée à celle du Vietnam, de l'assassinat de Kennedy à celui de Martin Luther King, des soubresauts de la ségrégation à l'incendie des campus universitaires, l’Amérique n'en finit pas de se tordre dans ses propres convulsions et de trahir ses valeurs.
De son côté, Thomas est embarqué dans les mouvements de révolution des murs, tandis que Paul choisit, lui, l'engagement militaire contre les Vietcongs. Des divergences d'opinion qui les conduiront à commettre chacun l'irréparable.


Philippe Besson a toujours aimé observer et disséquer la complexité des liens qui se nouent entre trois personnages plongés dans une situation romanesque brève et singulière. Pour la première fois, il confronte ses personnages à la durée et à l'influence de l'environnement historique, pour en revenir à ce qu’il estime être l'essence de la vie d'un être humain : l'imparable dictature des sentiments.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article