Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Cécile Pierard, l'hôpital mon monastère!

26 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres


Cécile, a travaillé comme acheteuse au rayon « tissus » au BHV.
Puis consultante marketing, elle a quitté les allées et gondoles d'hypermarché pour les couloirs et chambres d’un hôpital de Créteil, où elle a reçu la responsabilité pastorale de l’aumônerie. Elle témoigne de sa vocation particulière.

Plus de vingt ans d'une vie professionnelle active et bien conventionnelle pour un jeune cadre me laissaient un goût de cendres dans le coeur. Deux ans et demi après m'être consacrée à Dieu, j'ai pris conscience lors d'un travail spirituel que ce travail pour Dieu était le seul qui ramenait la paix dans mon coeur, la joie et le sourire sur mes lèvres, et le chant dans ma tête. “Vivre de Dieu”, telle était ma voie.

Il fallut encore plus de cinq ans pour obtenir l'autorisation de modifier ma trajectoire de vie et de rechercher un poste au service de l'Église. Les différentes personnes consultées m'ont alors envoyée en banlieue. Le diocèse de Créteil m'a acceptée, j'ai été orientée vers l'hôpital où il manquait quelqu'un. Et là, j'ai trouvé ma vocation.


Badge de Cécile

Il s'est révélé - au jour le jour - que tout mon parcours de vie m'avait amené là : vie professionnelle, vie familiale, vie personnelle. En fait toutes mes blessures, auxquelles il avait bien fallu trouver une solution et un remède, m'avaient préparée à cette mission d'Église auprès des malades et du personnel de l'hôpital, comme témoin de la tendresse et de la miséricorde de Dieu pour chacun de nous. Tout ce que j'avais vécu auparavant m'était utile. Souffrances personnelles, crise spirituelle, crises professionnelles, deuils familiaux répétés et même expérience multiple de consultant me servaient au jour le jour pour comprendre la souffrance de l'autre, ce qu'il vivait, ce qu'il craignait, ce qu'il ne pouvait pas accepter. Mon parcours personnel me permettait de comprendre et deviner la détresse de l'autre, d'en connaître le chemin. J'avais "évangélisé mes profondeurs
[1]" et les profondeurs des autres ne me faisaient pas peur.

Ma vie à l'hôpital se passe en écoute active de la douleur, des doutes, des révoltes des uns et des autres, et aussi de leurs joies, de leurs espoirs. J'aide l'autre à se dire, à se délivrer de ce qu'il a dans le coeur, à relire sa vie pour y trouver un sens… Je l'assiste pour qu'il trouve les réponses aux grandes questions religieuses, psychologiques ou philosophiques qu'il peut être conduit à se poser face à la maladie grave et à la mort.

"Y a-t- il une oreille pour m'écouter ?"

À l'hôpital, nous sommes ministres du seuil !

Cécile Pierard Passerelles

Aumônerie de l'hôpital Albert Chenevier

cpierard@online.fr

 

Et vous ? Si d'autres veulent me rejoindre dans cette noble mission, j'en serais très heureuse car il y a tant à faire et j'en fais si peu… Un discernement est bien sûr nécessaire.

La joie la plus profonde est au rendez-vous ! J’en suis témoin chaque jour.

 

La prière, jaillie de mon coeur, quand j’ai appris ma mission.

 Toi, Dieu, Notre Père

Qui me donne de t'adorer, de t'aimer, de te servir en mes frères

Spécialement les plus petits, les plus démunis : les malades

Toi Dieu, Notre Père, sois-en loué et béni !

Par la grâce de ton Fils Jésus, donne-moi ton Esprit

Pour être ton regard, ton sourire et ton geste juste

Toi seul connaît les besoins profonds de mes frères, tes enfants

Toi seul sait ce que ton Amour veut leur donner !

Manifeste-leur, à travers moi, ta Tendresse

Pour que ta gloire soit manifestée.

Amen, Alléluia !


NB : A mon arrivée, j’ai été bien éberluée de tomber sur Monsieur Jean Delefosse qui, habitant Créteil, venait brancarder les malades pour la messe le dimanche !

 

PJ : Le pocket-soignant mis au point à la demande des soignants : « Cécile on ne sait pas comment faire avec les patients des autres religions… »


Le contenu du pocket soignant peut vous être envoyé sur demande,
Demander à Cécile Pierard ou à Christine Douchet .
Faîtes votre demande par mail de préférence ou en commentaire sur cet article.


Merci Cécile pour ce témoignage émouvant. Bravo pour ce choix de mission. Nous espérons que ton message sera entendu.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

de Nerville Jean 30/06/2009 23:25

À chaque fois que j'ouvre le blog, c'est une heureuse surprise qui m'attend.

Que de talents dans la diversité, que de richesse dans les passions des uns et des autres, que de curiosités et d'attention aux autres dans les engagements de certains. Le dernier témoignage est particulièrement émouvant.

Merci aussi de profiter de ce réseau pour rappeler la signification de nos fêtes religieuses. C'est important de rappeler que nous vivons sur une terre chrétienne ; les évènements actuels risqueraient de nous le faire oublier.