Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Aussi beau qu'un conte de Noël... par Philippe Renard

17 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Animaux

Philippe, tu es non voyant, tu nous as surpris le 21 octobre à venir tout seul à cette réunion.

Je n’étais pas seul, j’étais avec ma chienne, Bonny et comme je vous l’ai promis,  je vais vous parler de « Chien Guide et Maitre »

Tout d’abord au niveau des écoles de chiens-guides en France, il est remis au maximum 200 chiens par an, pour 150 000 non voyants…

Le problème le plus important n’est pas un problème d’argent , mais il faut trouver des familles Tuteurs qui acceptent de prendre un chiot de 3 à 4 mois, de le garder pendant 1 an, de le sociabiliser, puis de le rendre à l’école, pour qu’il puisse être éduqué définitivement.

Les familles reçoivent la nourriture pour chien gratuitement. Les frais de vétérinaires sont pris en charge par l’école. S’il y a des problèmes de week-end ou de vacances, le chiot peut être repris.

Maintenant, Bonny vous raconte son histoire :

« Je suis née le 09 03 2006 dans un élevage. Je suis une Flat-Coated noire.

Des éducateurs de l’école m’ont choisie avec un de mes frères. J’ai rejoint l’école à 3 mois. J’ai été testée médicalement, puis remis à 4 mois dans une famille d’accueil dont le rôle était de me sociabiliser au maximum.

-          Aller partout, voiture, train, métro, ascenseur, escalator.

-          Voir un maximum de gens.

-          Ne pas éviter les endroits avec beaucoup de monde et beaucoup de bruits

-          Commencer à obéir : « Assis, debout, couché », ramener  une balle dans la main, tout ceci sous forme de jeux avec récompense.

-          Jamais me battre, la main sert à me caresser.

Après un an environ dans ma famille, j’ai rejoint l’école.

Là, une éducatrice : Valérie a commencé mon éducation :

-          Marche avec harnais

-          Eviter les obstacles au sol et en hauteur,

-          Chercher les portes de métro et de train, les boîtes aux lettres etc..

-          M’arrêter avant de descendre ou monter un trottoir, ou un escalier

-          en me couchant en travers devant un espace vide pour empêcher mon maître de tomber (Trappe, bordure du métro)

Dans l’école, il y a  deux chats pour m’habituer à ne pas courir après.

Dans ma nouvelle école de Coubert  (dans le 77), il y a même un escalator, toute une petite ville est reconstituée pour éviter trop de déplacements couteux.

Tous les week-ends, je vais dans une famille de Tuteurs, afin de m’habituer à d’autres personnes. Toutes les familles de week-end mettent des observations sur mon comportement de chien sur un cahier, qui me suit  jusqu’à ma remise à un non voyant, qui sera d’une aide précieuse pour lui.

Après environ 8 à 9 mois, j’ai été présenté avec d’autres congénères à des non ou mal voyants chez eux. J’ai fait un petit tour dans leur quartier.

Je suis donc allé chez Philippe Renard et il y a eu un coup de foudre réciproque.  J’ai été remis officiellement à Philippe fin décembre 2007, mais j’appartiens à vie, à l’école

Depuis, une éducatrice est venue nous voir 2 fois la première année, et maintenant une fois par an afin de faire un contrôle des acquits et vérifier que mon maître s’occupe bien de moi.

 Parcours du Maître :

« Après différentes formalités administratives et dossier médical, je contacte l’Ecole de Chiens Guides d’aveugles.

J’ai la visite à domicile du Directeur et d’une éducatrice. Ils ont fait avant, un tour du quartier pour voir les éventuels problèmes d’environnement en matière de déplacement. L’entretien dure environ 3 heures, on parle de tout et de rien,

 -   Quelle est ma motivation ?

-          Suis-je patient ?

-          Est-ce que j’aime les animaux

-          Ai-je de la suite dans les idées ?

-          Que ferai-je avec le chien, irai-je en ville ou à la campagne.

-          Le logement : à quel endroit sera le chien

Après ce premier entretien positif, un spécialiste en motricité vient me voir et me demande de faire un stage spécialisé dans cet organisme qui m’apprendra à traverser, à trouver des repères et à me donner pleins de trucs et astuces qui me serviront toute la vie.

J’ai rencontré aussi un psychologue spécialiste du comportement canin, avec qui je reste une heure, il me sonde gentiment :

On ne peut pas remettre un chien guide à une personne qui ne serait pas capable mentalement ou physiquement de s’en occuper.

Je reçois la visite d’éducatrices qui viennent me présenter des chiens, afin qu’elles puissent trouver, le compagnon le mieux adapté à ma personnalité.

L’école cherche le chien idéal pour chacun : suis-je rapide ou lent etc.

Puis un jour, on me présente 3 chiens et la meilleure entente se fait avec Bonny. On me la destine officiellement, à l’école on la prépare pour Moi, je prends le train, le métro etc.

Puis je vais passer une semaine à l’école comme pensionnaire pour vivre avec le chien et compléter ma propre éducation.

Bonny rentre chez Philippe et pendant 15 jours, une éducatrice vient chaque jour afin que nous fassions tous les itinéraires ensemble, là où je vais le plus souvent.







Vie quotidienne de Philippe















Puis c’est la remise officielle, on invite les tuteurs au cours d’une réception, avec Champagne.
Remise officielle avec son épouse et les éducateurs.
Je garde toujours le contact avec les Tuteurs. L’éducation de Bonny a couté  environ 15 000 euros » 

Un chien guide travaille jusqu’à l’âge de 10 ans, puis va dans une famille de Chiens-Guides retraités. Voilà la petite histoire !

Nous avons interviewé Valérie l’éducatrice de Bonny qui pratique ce métier depuis 13 ans.

Bonjour Valérie, vous avez éduqué Bonny : « C’est vrai que j’ai été très étonnée, surprise que Bonny me quitte pour courir et choisir de suite Philippe Renard. C’était très touchant ! Je venais d’éduquer Bonny et sans hésitation, elle me quitte pour travailler avec P. Renard. Lors de l’essai, cela a tout de suite collé…


Valérie, est-ce que Bonny a été facile à éduquer ?

« Au début de son éducation, je me suis posée beaucoup de question sur son avenir ! Elle avait un caractère en dents de scie, c’était une grande gamine, elle voulait jouer, et certains jours, elle ne mettait plus en pratique, ce que je lui avais appris. Mais au final, ce fut une super chienne ! » Merci Valérie.

 Philippe, pouvons nous t’aider ?

Si des personnes sont intéressées, merci de prendre contact avec l’école.

(01 64 06 73 82 pour recevoir une documentation)

Encore merci et bravo pour l’organisation de cette réunion du 21 octobre qui a été très réussie et à tous : mes amitiés et bonnes fêtes de fin d’année.

Philippe Renard

 (Voir l'article suivant)
Je vous invite à consulter le site www.idf.chiensguides.fr :
Courriel
idf@chiensguides.fr

 

 

Comme vous pouvez le ressentir à la lecture de cet article écrit par Philippe, Bonny  est devenu pour Philippe plus que ses propres yeux, "c’est son « amie, sa  confidente ", elle fait partie de sa  famille.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Trouvay 30/11/2009 22:39


Salut Philippe,j'ai été ravi d'avoir des nouvelles de Bonny dont nous avions fait la connaissance lors de notre sympathique rencontre .
Je vois que tu es toujours aussi dynamique et plein d'optimisme.
Bravo à tous ces gens qui élèvent des chiens par pur dévouement et de manière tout à fait désinteressée. Amicalement. Christian et Marie-noèl


Maddy Verdon 19/11/2009 22:27


Très sympathique ton reportage Philippe et de plus, tu m'as appris plein de choses que j'ignorais totalement.
Un gros bisou à Bonny et plein de bonnes choses à toi et ta famille pour cette fin d'année


Cazé 18/11/2009 10:15


Félicitations et merci pour ce reportage.Bravo à Bonny qui ne pouvait mieux tomber pour faire équipe avec Philippe. En lisant ces lignes,on prend une leçon de courage, d'humilité de patience. Au
BHV vous étiez toujours d'humeur égale et disponible. C'était un plaisir de vous rencontrer et de bavarder.Bonnes fêtes de fin d'année et au plaisir de vous lire. Roland et M.Madeleine


JC.CHARMOY 18/11/2009 08:42


Bravo, cher Philippe
c'est l'histoire de "La belle et la bête" !!! Merci pour cet article écri par Bonny.Si un jour tu as besoin d'aide lors d'un déplacement, j'habite tout près de Coubert à (Brie Cte Robert)et bien
sur tu seras le bienvenu chez les "Charmoy".
Merci pour cet article et bien amicalement
JCC.


Michel Bindault 18/11/2009 08:03


Bonjour Philippe,
Ton article m'a beaucoup appris et touché.
Je suis étonné par la complicité et complémentarité du " tandem " homme et chien.
Amitiés et bonnes fêtes de fin d'année.


François Paris 18/11/2009 05:34


Bonjour Philippe,bravo pour ton article et nous vous souhaitons un long parcours avec BONNIE et de bonnes fêtes de fin d'année. FRANCOIS PARIS