Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Du commerce aux Grands Magasins.1/4

3 Mars 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

 Le commerce existe depuis les premiers échanges « troc » ou avec la création de la monnaie chez les romains,  qui ont permis les échanges internationaux, il faudra attendre bien longtemps avant de découvrir le commerce « Moderne » : la Boutique, le magasin puis le Grand magasin, les magasins populaires, les supermarchés et les hypermarchés, le discount et  à présent le commerce sur la Toile avec Internet.

 Que de révolutions dans la distribution!

Au moyen-âge existaient  les corporations, on pourrait dire : aussi des communautés de métiers.

Brodeur Coutelier

Vitraux dans l'Hôtel de Ville :

Les brodeurs, Les couteliers ou Merciers, graveurs.....

mercier

On retrouve une organisation professionnelle, dans le clergé, puis chez les artisans et les commerçants.

On retrouvera ainsi :

la BONNETERIE avec l’habillement,

la DRAPERIE  avec les tissus et le textile en général,

l’EPICERIE et les métiers de l’alimentation,

les ORFEVRES  (joaillerie, travaille des métaux précieux et faïence et enfin

la PELLETERIE avec les métiers du cuir : fabrication et commercialisation.

N’oublions pas que jusqu’au 13éme siècle, chaque métier ne pouvait vendre que les produits qu’il avait créé.

Après la révolution Française de1789 va naître une nouvelle corporation : « Les Merciers » (du latin Merx : Marchandise). Ces merciers avaient le droit de vendre, toutes sortes d’articles. On peut alors, les appeler : les commerçants ou les Marchands,

Il faudra attendre le 18éme siècle pour voir apparaître une autre sorte de commerce : les boutiques de frivolités dans les villes et les forains qui parcourent les routes de France.

z-Frivolites.jpg

(source affiche non datée BNP Gallica)

En 1791 le décret d’Allarde  supprime les corporations, ce qui va  modifier à la fois le modèle économique et l’organisation du travail.

 La loi Le chapelier (1791) permet d’exercer en toute liberté le commerce de son choix. Elle débouchera sur la création des premières ligues de défense du travail qui prendront le nom de syndicats.

C’est ainsi que les merciers, les plus dynamiques commencent à diversifier leur offre et vous voici transporter aux magasins de nouveautés.

Tel que vous l’avez lu dans le bonheur des dames d’E Zola ; les tissus, soieries, toilettes féminines, les chapeaux, les articles de luxe vont ravir ces dames.

Affiche-Zola-1.jpg


  A suivre....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fargier 04/03/2014 20:28

Coucou , vraiment super . Merci.

franssens jipé 04/03/2014 15:13

Quand on lit Zola, on parle de bonheur, quand on voit les affiches, elles égaient et nous inondent de couleurs, un peu de nostalgie à l'époque de "Big data", commerce humain des drapiers contre
"e.commerce"...Sommes nous dans de beaux draps, en somme?.Merci pour le plaisir et ....bon courage. JiPé.

BENADINER 04/03/2014 09:33

IL EST BON DE TEMPS EN TEMPS DE SE RAPPELER CE QUE L'EVOLUTION NOUS A APPORTÉ , LES RÉFÉRENCES AU PASSÉ NOUS FONT AVANCÉS PHILIPPE BENADINER