Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Et si l’on faisait un petit tour en Tunisie…1/2 par François Paris

26 Novembre 2010 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Voyages

Et si l’on faisait un petit tour en Tunisie…

La Tunisie est un pays francophone, le Français est la 2éme langue parlée après l’arabe! Ouf! Notre ami François n'a pas eu à apprendre la langue...

 

La naissance d’Aladin nous a permis de découvrir une bonne partie de la Tunisie en début d’année 2010.   

Attérissage à Tunis et direction Mégrine(en banlieue) qui deviendra le lieu de départ  d’un voyage touristique sortant des sentiers battus.                   

     1 zaghouan in

  Aqueduc de Zagouan à Carthage

 

Tunis fut une petite ville berbère, vivant à l'ombre de la puissante ville de Carthage.

 Bien sur l’incontournable colline de Byrsa est dominée par la cathédrale de St Louis (notre roi français mort à Tunis).

02 CathSt Louis Carthage 1

La cathédrale St Louis  

03 Cathedrale Saint-Louis inDésaffectée pour le culte,  de nos jours s’y déroulent diverses manifestations culturelles au cours de l’année. 

La nef centrale

  

En vous retournant, c’est tout le site de Carthage (ville de 3000 ans et classée au patrimoine de l’humanité). Ville punique qui laissera à la Tunisie d’aujourd’hui, ses valeurs de culture, d ‘économie, d’ouverture sur le monde. Ben Ali mettra tout en œuvre pour créer le parc archéologique de Carthage – Sidi Bou Said.

   04 Les ruines de Carthage -      07 b sidi-bou-said Bleu

 Les ruines de Carthage                      Sidi Bou Said.

                       

Le cheminement, au travers des différents vestiges vous étonnera et vous laissera des parfums d’éternité.

Cet ancien village où se développa le soufisme fut au 12éme siècle, voué à la religion.  De nos jours, il est reconnu que Sidi Bou Said  est devenu le rendez-vous des « BOBO »(Bourgeois Bohémes), des artistes ! Que faisais-tu là-bas ?

Sidi Bou Said domine le golfe de Tunis, c’est un petit joyau aux teintes de Méditerranée. Tout le village est blanchi à la chaux et les lourdes portes cloutées et les volets d’un bleu azur cachent des jardins secrets ou céramiques et bougainvillées, jasmins y font bon ménage.

Ce village donna la possibilité, à l’un de nos meilleurs chanteurs français ; d’accentués le tourisme par le succès de sa chanson : « le café des délices » de Patrick Bruel.

 05 Café Délice sidi bou s         Le café des délices              (ex. « café des nattes »).

                       

  06 porte cloutée Sidi        07 a Sidi Bleu

      Portes cloutées       Volets bleus et fer forgé azur                       

                         

Voilà François y était parti pour y vivre les mille et une nuits !

 

Avant de quitter Tunis, allez visiter le musée national du Bardo et ses céramiques somptueuses. (Parmi les plus belles conservées à ce jour dans le monde).

Un petit saut à la pointe Nord de la Tunisie pour découvrir

 « BIZERTE  »

08 Port Byzerte

                                                                Son vieux port

Elle  fut une terre d’asile et le brassage de sa population important depuis les Phéniciens, puis les Romains ; s’en suivirent les Andalous chassés d’Espagne au 17ème  siècle et les Russes Blancs dont certains y vivent encore de nos jours.

 Sous protectorat Français en 1881, Bizerte devient une importante base de part sa position stratégique. La ville vit de la pêche, de son port de commerce et du tourisme.

L’environnement du littoral est riche et varié : falaises, criques, corniches, plages de sables et forêt de pins au sud.

Le lac et le Mont d’Ichkeul sont classés parc naturel et au patrimoine de l ’ UNESCO.

  09 Le lac d’Ichkeul

                                                 Le lac d’Ichkeul

Les lacs de Bizerte et d’Ichkeul communiquent, l’été les ruisseaux alimentent Ichkeul.

La salinité est moindre ; l’hiver, les courants s’inversent et l’eau de mer l’envahit d’ou la création d’un écosystème, dont la faune et la flore s ‘est adaptée. On y trouve des variétés très rares  voire endémique et unique.

 

Les plages les plus connues sont La Goulette, Carthage, La Marsa, Gammart  que vous pourrez rejoindre par un vieux tramway qui part du centre de Tunis.

 

En naissant à Tunis, Aladin ne pouvait pas savoir que ses arrières grands parents et grand-mère maternelle avaient foulés et sillonnés le centre de la Tunisie sur toute la largeur du pays.

Dans les années 1950 à 1960, la moitié de la population de cette région est composée de travailleurs d’origine Algérienne, Marocaine, Libyenne, Italienne et Maltaise qui travaillent à l’exploitation d’importantes découvertes de gisements de phosphates dans la région de Metlaoui et Redeyef.

 C’est ainsi que l’arrière grand père d’Aladin y travailla comme cheminot de 1946 à 1961. La modernisation des machines et l’extraction des mines à ciel ouvert, réduisit considérablement le personnel malgré les contestations de militants et syndicalistes.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fargier 27/11/2010 08:29


Que de souvenirs!!! En Tunisie en 1976 ,j'ai fait les m^mes photos et tous les soir je mangeais un beignet à Sidi Bousaide,j'ai meme acheté un tapis à Assouen...Merci


Christine 27/11/2010 00:43


Paroles de la chanson de Bruel!....
pour François avec notre amitié

Tes souvenirs se voilent
Ça fait comme une éclipse
Une nuit plein d'étoiles
Sur le port de Tunis
Le vent de l'éventail
De ton grand-père assis
Au Café des Délices

Tes souvenirs se voilent
Tu vois passer le tram
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Et l'odeur du jasmin
Qu'il tenait dans ses mains
Au Café des Délices

Yalil yalil abibi yalil yalil yalil abibi yalil

Tes souvenirs se voilent
Tu la revois la fille
Le baiser qui fait mal
A port El Kantaoui
Les premiers mots d'amour
Sur les chansons velours
Abibi Abibi

Tes souvenirs se voilent
Tu les aimais ces fruits
Les noyaux d'abricot
Pour toi, c'étaient des billes
Et les soirées de fête
Qu'on faisait dans nos têtes
Aux plages d'Hammamet

Yalil yalil abibi yalil yalil yalil abibi yalil

Tes souvenirs se voilent
À l'avant du bateau
Et ce quai qui s'éloigne
Vers un monde nouveau
Une vie qui s'arrête
Pour un jour qui commence
C'est peut-être une chance

Yalil yalil tu n'oublieras pas
Yalil yalil ces parfums d'autrefois
Yalil yalil tu n'oublieras pas
Yalil yalil même si tu t'en vas

Yalil yalil abibi yalil yalil yalil abibi yalil

Une nuit plein d'étoiles
Sur le port de Tunis
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Le vent de l'éventail
De ton grand-père assis
Et l'odeur du jasmin
Qu'il tenait dans ses mains
Au Café des Délices