Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Histoire à suivre d'un client du BHV : les boucheries du bœuf tricolore.

28 Juillet 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Divers

 

L’esprit pionnier, comme l’avaient jadis nos acheteurs du BHV, cet homme Jean-Jacques Pineau aurait eu le profil idéal pour être acheteur dans ce BHV d’hier, où les qualités de savoir-être et savoir-faire primaient ! On découvrait, on inventait, on lançait une idée, un produit, on négociait au plus serré,  pour être le premier sur Paris, la France ou l’Europe.

 

JJ PineauUn ancien client du BHV, Jean-Jacques Pineau, qui a commencé avec sa boucherie rue d’Avron dans le 20éme arrondissement de Paris, se bat depuis une dizaine d’année pour valoriser toute la filière viande : éleveurs, acheteurs et négociateurs, bouchers. Cet ancien client venait acheter tout son Bricolage pour arranger ses premières boucheries au BHV.

Cet homme autodidacte va au bout de ses idées !

À 14 ans, sur les bancs de l’école, ce n’est pas la joie. Alors en 1975, il est orienté vers un CAP de boucher.

C’est alors que deux personnes vont jouer un rôle essentiel dans sa vie : un artisan boucher d’Orléans, meilleur ouvrier de France, lui fait découvrir le métier et un professeur de CFA d’Orléans lui enseigne la théorie en lui transmettant l’envie d’y arriver.

En 1979, il obtient son CAP de boucher et le titre de meilleur apprenti de

France.

À 25 ans, il entame une carrière parisienne et souhaite aller plus loin,  à partir de 1987, Jean-Jacques Pineau ouvre 6 boucheries de quartier, très haut de gamme.

On le retrouve rue du faubourg Poissonnière, rue du chant de l'allouette, avenue de St Ouen, avenue de Belleville... et toujours client du BHV!

Bouillonnant d’énergie et d’idées, il décide, en 2003, de lancer un nouveau concept  « La Ferme de Bourgogne » : proposer un travail de boucherie d’exception tout en pratiquant une politique de prix bas et en préservant une qualité irréprochable.

En 2013, le succès du concept ne se dément pas : 8 boucheries sont alors ouvertes.

 

Alors, en avril dernier, il se lance avec les Boucheries du Bœuf Tricolore.

Sigle BBT

Le concept est novateur et il entend établir des relations de confiance durables avec tous les acteurs de la filière et les consommateurs.

 

Cette charte de qualité repose sur l’Achat de  races à viande (bœuf, porc, agneau, veau…) 100% françaises provenant le plus souvent possible de circuits courts.

La traçabilité est affichée pour les viandes d’agneau et de porc (pas seulement pour le bœuf et le veau comme la législation l’exige).

 

Ce sont ainsi 3.500 agneaux (70 tonnes de viande) qui sont distribués chaque année dans les Boucheries du groupe.

Les viandes sont préparées par des bouchers de métier.

 

Les chiffres

Le groupe compte à ce jour 8 boucheries (dont une a été créée en

novembre 2012) pour un CA HT 2012 de plus de 19 millions d'euros.

 

En 2012, le nombre de salariés sur l’ensemble des boucheries : 138

4 autres boutiques verront le jour en 2014 : Avallon, Troyes et Orléans et Gap.

Dans chaque magasin

- entre 12 et 35 mètres linéaires de vitrine

- 40 à 150 m2 de surface de vente

Les achats du groupe sont en constante progression à Rungis

 

Pourquoi créer une licence et non une franchise ?

Les Boucheries du Bœuf Tricolore transmettent une idée mais aussi un savoir-faire.

Un des éléments les plus importants est de privilégier les pionniers, les associés déjà présents à participer au développement de l’enseigne BBT à travers la prise de part sociale sur chacune des nouvelles installations.

Boucherie Boeuf Tricolore

 

Jean-Jacques Pineau mise sur l’humain :

L’un des importants facteurs de réussite pour cette nouvelle enseigne : les hommes et les femmes formés, motivés et engagés dans le concept et sa philosophie. Le respect du personnel qu’il soit apprenti ou responsable de site est primordial. Le groupe rassemble aujourd’hui 150 salariés, il n’y a aucun CDD mais des CDI. Une trentaine d’apprentis ont été formés, ils assureront la pérennité du métier.

 

Aujourd’hui, cet homme de terrain visionnaire lance le concept national en créant l’enseigne « LES BOUCHERIES DU BOEUF TRICOLORE ».

Son credo : proposer une viande 100% française, de qualité à petits prix.

Sa ligne de conduite : le respect de la filière et des consommateurs.

 

"Je suis convaincu que la création de cette enseigne est une véritable révolution dans la distribution de la viande en France. Si j’ai créé ce concept c’est pour que les consommateurs puissent avoir un point de repère. Le Bœuf Tricolore doit devenir la référence. Je suis certain qu’il est possible de vendre de la viande française à des prix acceptables" déclare Jean-Jacques Pineau.

 

Boutiques :

AUBE

- Boucherie de Saint Germain – Village entreprise – 3 rue Paul Cézanne à Saint Germain

LOIRET

- Boucherie de la Marbrerie – 69, rue Jean Mermoz à Villemandeur

- Boucherie SARL AULUNA – ZA des Clorisseaux à Poilly lez Gien

SEINE ET MARNE

- Boucherie de Nanteuil les Meaux – 9, rue Fridingen à Nanteuil les Meaux

- Boucherie de Varennes sur Seine – 1, avenue du 8 mai 1945 à Varennes sur Seine

YONNE

- La Ferme de Bourgogne – ZA Sud à Charny

- Boucherie de la Puisaye-Forterre – 5, place de la République à Toucy

- La Boucherie de Bourgogne – 7, rue du colonel Rozanoff à Auxerre

Site internet : http://www.lesboucheriesduboeuftricolore.fr

 

 

Bravo et bonne continuation Monsieur Pineau ! On vous attend  très vite à présent à Troyes, Beauvais, Reims, Melun et Avallon. Mes collègues de toute la France espère vous voir arriver dans leur région!

Merci d’avoir été un fidèle client du BHV au début de votre carrière.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bailly 12/01/2015 18:20

felicitations a mr pineau boutique sublime tres beau produits et de plus francais concept formidable idees genial le concept reve de tous pro de la viande

http://www.windows8-drivers.com 05/06/2014 14:28

It is very nicely shown how your new client express his need and how proud he was with his ideas. Thank you for sharing this wonderful piece of experience happened in your office. Enjoyed it well. Keep on sharing more..

Christine D 12/06/2014 10:27

Merci pour votre commentaire.
Traduction approximative pour nos amis du réseau :
Gentiment cet article montre comment votre nouveau client exprime son désir et comme il est fier de ses idées. Merci d’avoir partager ce merveilleux moment d'expérience . J’ai trouvé cela très bien. Continuez à partager plus..

Paris François 29/07/2013 10:57

Originaire d' Avallon (comme l'éditeur précèdent,que je salue) bravo pour votre initiative de redonner l'activité dans ce domaine de la viande qui a été tellement touché depuis une vingtaine
d'années.Lorsque j'étais enfant notre boucherie se situait à l'angle de la rue du Bel air et de la Grande rue.Pour ce qui est celle de Toucy,j'ai habité à Diges(dont l'animation principale est la
foire au châtaignes et le dernier vide grenier de la saison; cinq ans de 2000 à 2005) je me rendais au marché chaque semaine et m'approvisionnas (en viande) à la boucherie sur la place(à peu près
en face de la grande quincaillerie).Tous mes voeux de réussites et j'espère que vous viendrez à Montpellier en ouvrir une ou je réside maintenant.Mr François Paris. Bonjour à Vauban

Mathieu 29/07/2013 08:37

Voilà qu'après la disparition de deux bouchers sur trois à Avallon , une bonne nouvelle arrive " a temps " car le seul Hyper-marche aspire tout sur son passage autour de la ville , donc et
compte-tenu de la philosophie pratiquée par ce chef d'entreprise cela devrait faire un bien fou à l'Avallonnais , et puis s'il est fidèle au BHV je rappelle que sur la place du marche il y en a un
!! mais seulement pour prendre un café .....
Bienvenue a Avallon

M.F. LELONGT 29/07/2013 00:13

Une bonne nouvelle, j'irai à Varennes (77)faire mes achats avec des amies. Merci de l'info.
Marie-Françoise