Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Jean Pieters, notre doyen, grand sportif a fêté ses 90 ans.

14 Septembre 2010 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Remerciements à son voisin Dominique, pour l'introduction et les photos qui illustrent cet article.

Pieters PelotonJean fut coureur cycliste dès 1936.

A l'issue de sa carrière pro, il a été engagé au Bazar de l'Hotel de Ville et a remporté de nombreuses victoires sous les couleurs de l'entreprise.

En 1960, il est devenu directeur sportif de l'équipe, tout en poursuivant sa carrière au Bazar.

Depuis, le début des années 80, il coule une retraite tranquille au Plessis Trévise et a gardé sa passion pour la "petite reine" intacte.

Portrait JP

Portrait Aimé Calandri  Et maintenant, Jean Pieters vu par Aimé Calandri

Jean PIETERS, je l’ai connu à la fin des années quarante lorsque, adolescent, je faisais de « petits boulots »dans les quartiers des coureurs des vélodromes parisiens. Il faisait partie du gotha du cyclisme français. Il avait remporté « la Roue d’Or Internationale » autour du lac Daumesnil et  avec divers équipiers de nombreuses courses à l’américaine : Vanstenbergen, Schulte, Carrara, Coppi sont épinglés  à son palmarès. Il participa également plus qu’honorablement aux célèbres « 6 Jours de Paris ».

PietersJean[1]Je l’admirais…et l’évitais : il parlait des « choses » de la vie d’une façon qui ne choque plus aujourd’hui …je rougissais. Un jour un grand manager m’a dit : « tu est dans l’équipe de Pieters ? Ah ! Celui-là s’il avait eu la langue et la… moins longues il aurait été champion de France ». Il a toujours dit crûment ce qu’il pensait, cela lui a nuit parfois, mais il est comme çà Jean !

 Fin 1951 grâce à Marcel Laloyau nous sommes rentrés au B.H.V. Lui par la grande porte, moi par une plus petite. Vous pensez, il venait de chez les pros !!! En plus de la piste il avait couru sur route, à peine 2 ans plus tôt Paris-Roubaix entre autres.

Dès la saison 1952 il a engrangé les succès dans les classiques corporatives, remportant plusieurs titres de champion interentreprises tout en continuant à gagner sur piste. Dès le début il fût attentif à mes participations ; il m’encourageait « accroches toi Grand Fusil » ! Moi dans mon rôle de « gregario » comme disent les italiens je lui passais ma roue lorsqu’il crevait. Peu à peu je me suis  hissé à son niveau… quelquefois ! Il était heureux je crois que je réussisse à vélo et dans la vie professionnelle.

Pieters 1

 

La vie ne l’a pas épargné : de nombreuses « gamelles » à vélo qui l’ont laissé couturé comme un vieux Sioux. Les deuils ne l’ont pas non plus épargné. Courageux à vélo, il le fut dans la vie : digne dans le malheur et réaliste dans le présent.

 

Mais si Jean avait un gros cœur de sportif, je peux dire qu’il a toujours eu un grand cœur d’homme. Sa valeur sportive, puis sa fonction professionnelle auraient pu le rendre imbu. Ce ne fut jamais le cas. Je ne puis citer ci tous les menus et grands services qu’il rendit à des proches en difficulté  notamment à la fin de leur vie. « C’est normal », répond  t’il lorsqu’on lui en parle « cela fait partie de moi-même ! » et il ajoute : « Effectivement que j’ai un beau palmarès à vélo mais celui auprès des filles n’est pas mal non plus ! ».

Sacré INDIEN  tu ne changeras jamais ! Longue vie à toi.

Quand on te connait bien, on ne peut que t’aimer.

 Aimé CALANDRI  

  Bon anniversaire Jean !

 

anniversaire JEAN bis

Merci beaucoup Aimé, pour cette magnifique description de Jean Pieters.

J'ajouterai qu'en plus de son oeil affirmé sur les jolies femmes, on lui connait un tempérament très taquin!

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Claire PIETERS-LE GALL 15/12/2010 09:41


C'est normal c'est un PIETERS et c'est un grand-père et arrière grand-père formidable.


de Nerville 16/09/2010 09:16


Toutes mes félicitations pour cette vie aussi richement remplie.

Je me souviens parfaitement de vous. C'était du temps où monsieur Philippi était acheteur au rayon auto alors que j'étais son voisin à la caisse N°1

Tous mes voeux pour les année à venir.

Cordialement
Jean de Nerville


Paris François 15/09/2010 08:45


Voila JEAN,depuis le 4 MAI,il y a longtemps que nous voulions te rendre cet hommage .Mes problèmes de santé et le déménagement de Christine dans le Bordelais nous ont amenés à interrompre la
parution de nos articles sur le blog et notre journal du réseau.MERCI à Aimé( dont c'était la fête ces jours ci)pour sa participation.Que ton coup de pédale,t'aide à passer le " col des 100 ". Nous
espérons te voir le 12 Octobre sur la seine. Amitiés sincères. François PARIS