Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

LA BORNE, un village potier depuis le XVIe siècle par Martine Mallein

6 Décembre 2012 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 5 Centre

Nous sommes heureux de retrouver Martine Mallein Leguédois, dans "son Berry".Je crois qu'un grand nombre d'entre vous, aura envie de découvrir cette belle région. Après Henrichemont, prenez le temps de flâner à "La Borne" qui rappelons-le, a inspiré notre auteur à écrire le livre : « Souvenir d’une famille Bornoise de la Belle Epoque ».

Si Henrichemont (Cher) possède un patrimoine bâti exceptionnel datant du XVIIe siècle, le village de La Borne, situé au cœur de la forêt, à la limite orientale de l’ancienne  Principauté souveraine de Bois-Belle (hameau dont les habitants se répartissent sur les communes d' Henrichemont et de Morogues) constitue un pôle culturel hors du commun, autour d’un art particulier né de la terre et du feu : la poterie.

La Borne bois La Borne route

Les potiers en terre, installés sur place depuis des générations, étaient favorisés par la présence du bois de chauffage et de taillis à portée de mains ainsi que par l’abondance d’un filon de terre à grés d’une qualité exceptionnelle, le plus riche de la région, situé avantageusement à une faible profondeur. Cet argile à grès ainsi propre au tournage et au modelage fournissait alors des objets de première nécessité, saloirs, bouteilles, bonbonnes à huile, vinaigriers, faisselles à fromage, pichets… indispensables aux villageois, mais aussi aux contrées voisines ainsi qu’aux provinces plus lointaines Touraine, Poitou-Charentes, Massif central, Champagne, jusqu’en Belgique.   

La Borne village

Présentée depuis le XVIème siècle sous l' aspect  d' une production utilitaire avec des dynasties de potiers comme les Talbot, Bedu, Bernon, Foucher, où l' utile avait souvent une marque artistique, elle connut au XIXème siècle la période imagière de Jacques Sébastien Talbot et de la subtile Marie Talbot, très appréciée de nos jours.

Potier tour et ansiéres

L'entre-deux-guerres et l’occupation allemande avaient semblé compromettre la pérennité de la poterie de grès. Les efforts fournis par les familles de potiers, l' installation de Paul Beyer,  en 1941 puis l' action conjointe de François Guillaume, marchand d' objets d' art à Bourges, du céramiste Jean Lerat, l' arrivée en 1943 d' André Rozay,  ont relancé la production de la céramique Bornoise, rénovant les traditions pour aboutir à un art moderne original. En 1945, Vassil Ivanoff, artiste bulgare, s'installe au village. Tourneur et sculpteur à la fois, il produisit une œuvre remarquable visible au musée qui lui est consacré.

De nos jours, La Borne est devenue un haut lieu de poterie comptant près de 50 potiers et céramistes qui renouvellent sans cesse leur création et attirent des artistes venus nombreux de l'étranger, ce qui assure au village une réputation internationale.

 centre ceramique BorneLe « Musée de la poterie » installé dans la chapelle St Jean-Baptiste est consacré à la poterie traditionnelle.

ccclb La borneLe Centre de Création Céramique de La Borne (CCCLB) présente la création des ateliers de ses nombreux adhérents et des expositions temporaires. La construction d’un nouveau bâtiment donne un nouvel outil aux céramistes et apporte un rayonnement supplémentaire à la réputation de La Borne.

la Borne expo permanente

Quatre fours à bois traditionnels ainsi que l'atelier-four de Vassil Ivanoff sont inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques dans un but de protection architecturale et patrimoniale de ce village original.                

 

La principauté fut vendue en 1766 au duc d’Artois ce qui souleva un mécontentement certain car les habitants étaient jusqu’alors exemptés d’impôts. Elle fut rattachée définitivement à la France à la Révolution.

 

 

                La Borne entre tradition et modernisme

La Borne Contraste

Merci Martine, de nous faire découvrir la richesse de notre patrimoine Français.

Lecteur du "Réseau-Bazar" ou non, laissez vos commentaires à Martine Mallein.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CARRARA 09/12/2012 11:34

Bonjour Madame Mallein,
Quel plaisir de vous lire !
Un lieu que je retiens pour un week-end au printemps.
Bien cordialement
Marie-France

costenberg sylvie 07/12/2012 17:40

facile de voyager avec vous il suffit de bien s'installer dans un fauteuil et de vous lire. C'est agréable de découvrir ces métiers au travers de vos récits . amitiés