Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Le Causse du Blandas, habité depuis plus de 5000 ans

14 Octobre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 6 Sud-Est

Dans la partie méridionale des Grands Causses où le climat reste méditerranéen, au sud du Massif Central et des Cévennes et aux confins du Gard et de l’Hérault, se situe le cirque de Navacelles, très connu  des habitants du Languedoc Roussillon.

Vous pouvez y arrivez par le Causse du Blandas qui regorge de mégalithes, dolmens et menhirs…Messieurs et mesdames les Bretons du réseau … vous n’êtes pas les seuls !...

Nul ne peut rester insensible à la beauté de cette région et qui nous réserve à présent une fabuleuse découverte archéologique.

Merci à François de nous en faire part.
Découverte d’une grotte habitée 3000 ans, avant J.C . Le site découvert dans le Gard (il y a moins d’un mois) sur le causse de BLANDAS présente un intérêt majeur pour l’histoire de notre civilisation.

« Ce sont les  premiers  Caussenards. Ils vivaient d’élevage et commençaient à cultiver des céréales, tout en étant toujours chasseurs-cueilleurs »

Quant Philippe Galant, un archéologue de la Drac, spécialiste du causse de Blandas près de Navacelles, évoque ces hommes du Néolithique devant les habitants du Blandas d’aujourd’hui, il dit plein de respect : « LES gens ».

 Des gens de la Préhistoire, puisqu’on est là entre 3100 et 2900 avant JC qui vivaient là, en hameau de trois ou quatre familles.

« Un peu comme on vivait ici, dans les années 1950 : dans  des fermes isolées, de l élevage de moutons », poursuit Philippe qui a commencé à tirer les premiers enseignements de la découverte.


L’entrée  de cette galerie, mise à jour, était obstruée par un menhir

(Une stèle à la surface travaillée).elle est en grès, une pierre dont le plus proche gisement se trouve à MONTARDIER à 5 ou 6 km de là.

Elle  a été transportée ici, puis sciemment réutilisée pour condamner l’accès à la cavité. Auparavant, elle était probablement au centre de l’habitat préhistorique dont on a trouvé des traces au sol.

La question se pose : pourquoi les hommes du Néolithiques ont ils, un jour renversé la stèle pour barrer le passage d’un long couloir menant à la grotte ?

 «  Sans doute ont-ils fuit, et ont-ils cherché à dissimuler toute trace de leur vie ici ». L’ironie veut qu’ainsi renversée, 13cm de cette  stèle de 1m75 et pesant 540kg étaient à l’air libre.

Combien de personnes ont pu trébucher en 5000 ans ?

Il aura fallu toute l’intuition d’Aurélien Etienne (jeune spéléologue de 25 ans pour trouver la galerie de 80 mètres de long à forte pente, dont la hauteur de voûte atteint dix mètres  à l’intérieur).

Au vu des vestiges présents, le jeune homme, a  interrompu son exploration pour en faire part aux archéologues de la « Drac ». L’ensemble de cette galerie, a été aménagé par des constructions en pierres sèches. Dessus  étaient posées des vases de stockage en céramique de 40 à 100  litres de contenance, destinés à recueillir l’eau, en goutte à goutte.
Ils sont brisés, mais d’énormes tessons jonchent le sol, de même que de nombreux ossements d’une trentaine d’individus, parfois pris dans la calcite.

C’est une grotte sépulcrale, qui a aussi eu une vocation de citerne. C’est un site extrêmement bien organisé. Les archéologues restent perplexes quant à la signification de signes tracés sur les murs. Ils pensent avoir plusieurs décennies de travail devant eux, mais sont ravis d’être submergés !

 SOURCE ARTICLE DU « MIDI LIBRE  du 04  10 2009 « et du « MINISTERE DE LA CULTURE ».
François de Montpellier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chambres d'hôtes près du cirque de Navacelles 06/06/2020 16:32

Oui il y a vraiment de belles découvertes à faire sur le causse de Blandas et dans ses cavités.

Christine 14/10/2009 14:17


François, bravo de nous faire découvrir les richesses de notre patrimoine Français.