Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Le quartier du Marais & BHV, évolution 3/6

3 Février 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

 On y croise des personnages célèbres :

Corneille y écrit le Cid en 1637, Paul Scarron, auteur de comédie Burlesque du 17éme, qui habita aussi à l’emplacement du BHV  écrit un poème : « Adieu, beau quartier des « marets »… je vais au faubourg Saint Germain… », Ou, Madame de Sévigné qui  passe toute sa vie parisienne au Marais.

1 Maison de Scaron

maison de Scarron : photo BnF

Mais le Marais non reluisant,  va être déserté des financiers  et des hommes fortunés qui partent s’établir au Faubourg Saint Germain. 


Honoré de Balzac (1799- 1850), nous décrit dans la Duchesse de Langeais,  le quartier du Marais qui va progressivement éloignés les nobles…de quoi en rebuté plus d'un:

« Puis la noblesse, compromise au milieu des boutiques, abandonna la place royale, les alentours du centre parisien, et passa la rivière afin de pouvoir respirer à son aise dans le faubourg Saint-germain où déjà les palais s’étaient élevés… Pour les gens accoutumés aux splendeurs de la vie, est-il en effet rien de plus ignoble que le tumulte, la boue, les cris, la mauvaise odeur, l’étroitesse des rues populeuses…. Le Commerce et le Travail se couchent au moment où l’aristocratie songe à dîner, les uns s’agitent bruyamment quand l’autre se repose….. »

 On notera que la numérotation des rues à Paris apparait en 1847.

 Paris et la rue de Rivoli

Le premier tronçon de la future rue de Rivoli part de la Concorde pour s’arrêter au niveau de la rue des Pyramides. On  envisageait sa prolongation du Louvre à la Bastille en 1806 pour devenir : «  la rue Impériale ».

Le projet maintes fois abandonné pour des raisons diverses (Proches des Halles…) fut repris en 1843 afin de créer « la rue de l’hôtel de ville » qui ira de l’église St Germain l’Auxerrois derrière le Louvre, jusqu’à la Bastille.

St germain L'auxerrois 01

      St germain l'Auxerrois et le beffroi de la mairie du 1er arrondissement.

Mais,  il faudra attendre la révolution de 1848 où 2 décrets vont paraître pour activer cette prolongation.

La ville de Paris a alors l’autorisation d’acquérir les propriétés frappées d’alignement et même revendre les portions qui resteraient, en lotissant.

Le budget est trop lourd pour la ville et l’état vient à la rescousse en prenant 1/3 des dépenses à sa charge. La ville de Paris pour réussir ce projet, une fois les expropriations réalisées se fait prêter  20 millions par la banque de France et lance un emprunt de  50 millions, les expropriations peuvent commencer. (Décret du 23 décembre 1852).

A suivre!

---------------------------------

J'en profite pour ajouter un petit commentaire à propos de St Germain l'Auxerrois!

Découvrez en vous promenant, à l’extérieur de cette église : un important bestiaire, des gargouilles impressionnantes et des rats qui représentent la misère du monde.

(Voir la Boule aux rats dans la cour)

Paris 4746 - Copie

des rats courent sous les gargouilles!

Paris 4742 b Paris 4743

Photos : Salomon, le Reine de Saba et saint Vincent et,

à droite, saint Germain, sainte Geneviève et un ange, tous

foulent ces horribles monstres grimaçants qui représentent les tourments de l’enfer.

 

Beffroi mairie Paris 1 A gauche : Le beffroi de la mairie du 1er arrondissement 38 m de haut, prévu pour recevoir un carillon de 38 cloches …. Concert à écouter, tous les mercredis de 13h30 à 14h.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Christine 05/02/2014 23:42

Merci à tous pour vos commentaires si encourageants qui me touchent. Merci Jean Novosseloff pour votre courriel à ce sujet.
Merci Philippe pour cette évocation de la place des Vosges, j’ignorais le fait que la place Royale fut renommée « place des Vosges » pour mettre en avant le département des Vosges qui fut le
premier à payer l’Impôt sous la révolution. Elle a changé 5 ou six fois de noms.
C’est la place que je préfère à Paris… Même par temps gris, il se dégage une luminosité artistique et il m’est arrivé de passer par là, le matin en conduisant mes enfants à l’école des «
Francs-Bourgeois » (Hôtel de Mayenne), juste pour le plaisir, avant d’aller travailler au BHV !...

Charmoy Jean Claude 05/02/2014 10:11

Très bel Article
Félicitations
JCC

franssens jipé 04/02/2014 19:17

Lu, approuvé. que de détails historiques, que je découvre. Les compléments de l'ami Bénadiner sont supers. Les anciens ne baillent pas aux Corneille-enchanté de le découvrir à cet endroit- 1948
l'apparition des N°s de rues et la loupe sur Stgermain l'Auxerrois. Bravo "les Douchet".
à suivre...amitiés.

costenberg Sylvie 04/02/2014 13:23

tu" buches" vraiment beaucoup!!!!!il t'arrive de stopper et de profiter d' un peu de repos bien mérité??????????? MERCI pour toutes ces recherches. Sylvie

Georges GUYOT 04/02/2014 10:08

Bonjour encore lu avec un grand plaisir ce troisième chapitre sur ce quartier qui pour moi reste encore à découvrir avec toutes ses trésors.

BENADINER 04/02/2014 09:44

IRONIE DU SORT OU PAS ; NOTÉ QUE MADAME DE SEVIGNÉ EST NÉ PLACE DES VOSGES LE 6 FÉVRIER 1620
PLACE DES VOSGES POURQUOI CET ATTRIBUE BECAUSE C'EST LE PREMIER DÉPARTEMENT FRANCAIS A AVOIR PAYÉ SES IMPOTS , EN RÉCOMPENSE LA PLACE ROYALE A ÉTÉ BAPTISÉE PLACE DES VOSGES
PHILIPPE BENADINER

Fargier 04/02/2014 08:07

Super ,mis sur mon FB.