Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires du BHV : mes années Sygma par Antoine Eminian

2 Mars 2012 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous retrouvons Antoine avec un sujet  qui  a touché grand nombre d'entre nous.

La révolution informatique du BHV, mais là, nous sommes dans les coulisses de l'exploit.

Merci Antoine

logo 1   imagesCAC2REUI

Je viens ici,  vous conter  l’essentiel de ma carrière au BHV et gageure, je vais tenter de faire court pour résumer ma participation à l’aventure Sygma, de ses débuts jusqu’à sa fin récente, soit presque quarante ans d’histoire !

A la fin des années 70,  le BHV s’engagea dans une révolution liée à l’introduction de l’informatique dans l’entreprise depuis une décennie.

Une nouvelle ère s’ouvrait, désormais toutes nos tâches seraient informatisées, ce qui induit un chambardement total dans l’organisation des services, une redistribution des activités, de nouvelles procédures et règles de gestion, un déploiement progressif de l’outil informatique dans les magasins et entrepôts pour que chacun se l’approprie et que les idées évoluent.

Il y eut des frictions et des grincements de dents, Rome ne s’était pas faite en un jour, Sygma non plus !

Plusieurs années furent nécessaires pour mettre en place ce système informatique, créé de toute pièce par nos amis et collègues du service Informatique. Comme il s’agissait d’un  « progiciel maison », toutes les adaptations ou modifications étaient possibles (ou presque) en fonction de l’évolution des besoins des utilisateurs.

Je vous rappelle qu’à cette époque nous avions des écrans passifs et FrameWork ! Bien loin des PC avec Windows et la suite Word, Excel et Power Point (Ah ! Les présentations Power Point, il y aurait matière à faire un article), sans même évoquer Lotus Notes et les emails qui nous ont fait entrer de plein pied dans le tourbillon du modernisme !....

Le Service des Stocks ou le BDN dont je faisais partie, a immédiatement été en rapport avec l’Informatique en tant que pivot entre ce service et les commerciaux, et très vite j’ai intégré l’équipe chargée de déployer Sygma (acronyme de Système de Gestion des Marchandises) au BHV sous la conduite d’André G

Ce fut une mission exaltante car il fallait décortiquer les processus de travail de chaque service avant la révolution en marche, pour pouvoir ensuite les adapter aux nouvelles façons de travailler et les faire comprendre par les utilisateurs.

Analyse de l’existant, connaissance parfaite du nouvel outil et des nouvelles procédures, formation des personnels, etc. Le domaine d’action était quasi illimité et offrait une vue transverse de tous les rouages de l’entreprise, un savoir précieux et gratifiant à l’extrême qui a fait l’ordinaire de ma carrière au BHV.

J’ai,  pour ainsi dire, passé toute ma vie dans ce service, qu’il se nomme « Stocks », « BDN », « Aide », à part le nom qui changeait, le job restait le même et je me suis régalé durant toutes ces années, car de mon poste j’avais une vue sur l’ensemble du BHV et les projets qui mijotaient dans les cartons.

Nous travaillions main dans la main avec les Etudes à l’informatique, et cette partie me passionnait. Nous, leur demandions la mise au point de nouvelles applications pour répondre aux besoins des commerciaux et eux nous présentaient leurs réalisations.

Bien entendu il fallait faire des tests (les « recettes ») pour vérifier que tout fonctionnait parfaitement avant la mise en production, ce qui permettait d’acquérir des connaissances profondes du système et des outils. Je voudrais en profiter pour saluer ici tous les hommes et les femmes de l’Informatique, j’ai travaillé avec eux tous en harmonie et amitié la plus totale, je n’en ai oublié aucun mais les citer tous allongerait cet article au-delà du raisonnable.

SOS ! ou Aide!

Au bureau, toute la journée le téléphone sonnait, car nous étions le point d’entrée pour toutes les questions.

Comment faire pour ceci ?

 Pourquoi mon écran affiche-t-il ce résultat et non celui-là ?

Quelle est la procédure pour telle action ?

Mon code ne passe pas en caisse ?

J’aurais voulu un état construit comme ça, est-ce possible ? Etc.

 La liste des questions serait sans fin et comme nos connaissances étaient presque illimitées, de par notre position stratégique et nos relations avec tous les services de l’entreprise. Avec le temps, les utilisateurs en venaient à nous demander tout et n’importe quoi (si ! si ! Il faut quand même le dire), tout juste si on ne nous appelait pas pour connaître le menu à la cantine ! Mais c’était fabuleux et prodigieusement intéressant.

Etant devenu un des spécialistes de Sygma, j’ai aussi été un des premiers happy few, dans les années 2000, convié à la présentation des moutures expérimentales du logiciel adopté par les GL, qu’ils prévoyaient de mettre en place chez eux dans un premier temps, puis au BHV ensuite.

Découvrant l’univers des Galeries Lafayette, au travers de réunions de travail et de présentations de leurs projets, j’ai vite compris que mon temps BHV arrivait à sa fin.

Tout comme une nouvelle ère avait débuté avec l’arrivée de Sygma au BHV, un nouveau cycle s’amorcerait avec la fin de Sygma et l’intégration poussée du BHV au sein des GL. 

Autres temps, autres mœurs !

Dès lors, j’ai attentivement surveillé les notes et documents annonçant la progression des travaux d’avancement de ce projet et quand j’ai senti qu’on était à quelques mois du Big Bang, l’opportunité s’est présentée pour moi de mettre un terme à ma mission !....

Moi, j’avais connu le BHV, un monde bien à part, sorte de Babaorum ce petit village gaulois patrie d’Astérix, une grande famille, un anachronisme dans notre monde moderne.

La naissance et la mort de Sygma, les deux bornes de ma vie professionnelle.

Clair et net, exactement comme j’aime que les choses soient.

J'achève mon article et  je salue tous mes patrons que je n'ai pas pu oublier – sans flagornerie aucune : Gérard D C, André G, Francis C et Jean-Marie M qui ont toujours été sympas avec moi, me laissant toujours une grande liberté d’action dans mon travail ; Ce que j’ai toujours apprécié !!!

 Histoire-BHV-2 0715

Allez.... Une petite dernière Antoine! "Tu peux nous réactiver des codes en sans suite...." 

Merci à ceux qui auraient gardé des traces de documents pour illustrer cette période de nous aider. CD


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BENADINER 03/03/2012 11:52

He oui Antoine ainsi va le monde, très intérèssant article qui nous laisse pantois que de montagnes a soulever pour arriver a ce résultat Amitiés Philippe Benadiner