Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires du BHV: Stagiaire-Maison par Alain Dégranges 3/5

5 Février 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Dégranges Alain 2011Le responsable des stages qui sera notre formateur, s’appelle Monsieur Michelin et sa secrétaire est Jacqueline Goulliard. Le stage réunit les stagiaires de la promotion intérieure et les stagiaires issus des écoles de Commerce, nouvellement recrutés qui ne connaissent pas le magasin. Le travail confié aux stagiaires est surprenant pour tous.

Le responsable du stage nous dit alors : « Vous avez un robinet à argent qui ne vous limite pas, qu’allez-vous faire ensemble pour faire fructifier cet argent. «  Au bout de quelques jours, savamment orientée par Monsieur Michelin, nous convenons d’ouvrir un magasin généraliste en périphérie parisienne et nous nous répartissons les tâches pour en définir, la structure, l’assortiment et son implantation. Nous en définissons la politique commerciale et choisissons de la mettre en œuvre.

Cette expérience nous permet de visiter les autres grands magasins ainsi que le premier centre commercial ouvert à Rueil. (Photo d'archives)Rueil-CC-1959.jpg

En octobre 1959, nous sommes affectés comme cadre stagiaire dans les rayons du magasin. C’est ainsi que je me retrouve au rayon « Alimentation Sèche »sous l’autorité de l’acheteur : Monsieur de Vaugelas. Le rayon voisin dont l'acheteur est Monsieur de Villeneuve est le rayon « Alimentation fraîche » où l’on vend de la boucherie, de la charcuterie, des légumes frais, et autres crémeries : Lait, beurre, œufs, fromages ainsi que de la pâtisserie et bien d’autres choses encore !

La secrétaire de Monsieur de Vaugelas est Madame Chambon que l’on retrouvera plus tard pour une longue carrière au « Linge de maison ». A la fin des deux mois et demi de stage, le point est fait sur la réalisation de notre travail et la question est posée pour nous demander où nous aimerions être affectés.

Boulot GérardA cette époque, Monsieur Gérard Boulot rentrait d’un voyage professionnel aux USA où il avait étudié les  formes nouvelles de commerce et de la Grande Distribution.

Il charge alors Monsieur Gattégno d’organiser un service Marketing qui inclurait :

- le service « Organisation » et « Implantations » des rayons du magasin,

- les « Relations Presse » qui travailleraient avec la Publicité et

- le service « Décoration-Etalage » qui pourrait orchestrer l’application de la nouvelle politique commerciale. C’est dans ce nouveau service que je demande à être affecté.

Je peux vous avouer aujourd’hui que je ne savais pas réellement en quoi aller consister mon travail. Pour avoir lu quelques livres et articles sur le Marketing, je pensais que cela pouvait être intéressant.

J’avais tiré le gros lot et rejoignit le service promotion des Ventes naissant.

La naissance du service :

Je retrouve au sein de la promotion des Ventes à la fois des personnes que je connais et d’autres que je n’ai jamais vues.

Nous y trouvons un ensemble de bureaux tout en longueur, situé au 6éme étage de l’aile rue du Temple du magasin :

JGBMMonsieur Caffiéro qui vient du Contrôle des Ventes, Jacqueline Goulliard que j’avais croisé pendant mon stage, sous leurs ordres, Bernard Maussan (issu du rayon « Bâtiment », Claude Bazincourt, Jacques Boissy  qui avait été mon voisin, vendeur au rayon « Meubles de Cuisine » et enfin Monsieur JC Héry. Monsieur Le Dinh Trung venait de se voir confier le service : « Implantations » et c’est avec lui que je devais travailler pendant trois ans à disposer sur plan Rayons et familles d’articles.

(En photos Jacqueline et Bernard)

01 G Guyot bricolage 1959
Photo G Guyot le bricolage 1959 avant la rénovation 1960-1961

Le jeune service « Promotion des Ventes » travaille en étroite relation avec le service « Décoration-Etalages » placé sous la direction de Monsieur Lebée qui assure la conception et la réalisation de tout ce qui dans le magasin va en modeler l’image.

Il s’agit de réaliser les expositions, de réaliser les vitrines et les podiums, d’adapter le pancartage et les signalisations nécessaires….

Pour réaliser ces tâches, Monsieur Lebée travaille avec les services techniques dépendant de Monsieur Coquelle dont les équipes de menuisiers, d’électriciens et de peintres assurent les déménagements des rayons, l’installation des saisons et des expositions sur les surfaces dégagées, ainsi que l’entretien général des installations.

02-G-Guyot-Bricolage-1959.jpgPhoto G Guyot le bricolage 1959 avant la rénovation 1960-1961

Sous les ordres de Monsieur Lebée : Le service Pancartage. De nombreux étalagistes œuvrent en permanence pour donner du BHV une image soignée.

 

Bravo pour ce témoignage à suivre et merci à Georges pour les photos

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mialjo 07/02/2013 19:57

Des noms qui me parle, que j'ai connu quelques années plus tard...c'est un très beau témoignage, merci Monsieur.Quand je vois ce qu'est devenu notre magasin en 2013...c'est pitoyable...même s'il
faut vivre avec son temps...je suis persuadée que les GL sont dans l'erreur, un sixième sens...sans doute.
Joëlle de 1969 à 2003

BENADINER 06/02/2013 08:40

BTAVO POUR CE RETOUR AUX SOURCES

GATEGNO BAZINCOURT DEE VAUGELAS QUE DE SOUVENIRS

CORDIALEMENT PHILIPPE BENADINER