Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Réclamation BHV Montlhéry 1969

12 Janvier 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

 

Je vous l’avais promise…Cette réclamation d’une cliente de Montlhéry plutôt puriste ;

Elle est professeur d'anglais et habite Palaiseau.

Nous sommes en 1969 et le terme de Jardinerie n’existe pas encore en France !

J’en profite pour vous dire que le bulletin semestriel a été envoyé à chaque membre par courriel. Si vous ne l’avez pas reçu, me contacter. CD

 

10 mars 1969

Monsieur,

J'ai donc trouvé dans ma boîte aux lettres cette feuille publicitaire dont je vous joins un morceau. J'espère que vous me pardonnerez de vous écrire deux ou trois réflexions au sujet de votre "garden center".

Garden Center Montlhéry

Vous faites une grosse faute en anglais, vous auriez du écrire :

" gardening center" : Centre de Jardinage, gardening est un participe présent'....

I am gardening : je jardine'

I lire gardening : j'aime jardiner.

Gardening tools : instruments de jardin.

Gardening jeeps you healthy : le jardinage vous garde en on ne santé

En écrivant Garden Center, je n'y mettrais pas de trait d'union, vous écrivez que vous vendez des jardins.

Les clients du BHV de Paris sont des primaires ignorant tout de la langue anglaise. J'imagine que les clients de Montlhéry sont encore plus ignorants.

Il faut bien reconnaître que la grosse masse de la société de Consommation qui reste contestée est une masse de clients sans idéal intellectuel, sans beaucoup de goûts livresques. Peut-être, ne devinent-ils pas ce que vous voulez annoncer avec votre "garden center".

Enfin oserais-je vous rappeler que voilà des mois que l'on fait une campagne du français pur en France. Nous devrions utiliser un Français correct au lieu d'un anglais fautif, incompris et dans tous les cas, toujours mal prononcé. Je me permets ces remarques, car je suis moi même licenciée d'anglais.

Je pense que l'on doit parler, l'une ou l'autre langue et que l'on doit bien éviter ce jargon qui mélange toutes les langues pour une meilleure publicité.

Dans l'espoir que vous ne m'en voudrez pas, je vous adressé monsieur mes salutations très distinguées. 

Merci à Jean Delefosse pour ce document.

Courrier client Montlhéry

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M.F. LELONGT 12/01/2013 19:51

Cette prof. était en avance, mais elle a prêché dans le désert ....Nous aurions dû prendre exemple des Canadiens (francophones)qui ne se laissent pas envahir par l'anglais; en France, maintenant,
nombre de boutiques et de publicités emploient des mots anglais à tort et à travers, nous sommes "colonisés" !!!

Michel Bindault 12/01/2013 14:26

Très savoureux !!
Je n'aurais pas voulu être son élève en cours d'Anglais !!