Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Reportage sur une ville de France : Brouage par Jean-Pierre Franssens 3/3

14 Novembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Brouage continue à innover : Il est conçu un des premiers ensembles avec éléments de confort d'hébergement militaire, érigé en France, logements, pavillons d'officiers, latrines.

Ses gouverneurs sont logés dans une maison d'un protestant condamné et en fuite. La « maison des gouverneurs » est appelée tour à tour, palais, château de Brouage ou maison du Roy depuis que Louis XIII y ait résidé, (il n'en reste rien…de la maison).

ph 21

Cet arsenal comportait 6 magasins, la forge, la remise à plomb et pierres à fusils et 4 à canons en rez-de-chaussée, Au premier étage, les armes blanches, fourches, piques et près de 6000 armes à feu.

Autre période : 1642->1650, Un nouvel ingénieur, Chauvin, ajoute complète, transforme. Il crée des demi-lunes, pont-levis et chemins couverts afin de rendre la ville inaccessible.

ph 22Ainsi, chemin faisant nous arrivons à la fin du XVIIème avec le célèbre Vauban qui critique la conception de l'existant et ordonne à l'ingénieur Ferry de ré-épaissir tous les murs d'enceinte et constituer une crête de feu de plus de 2 kilomètres.  

ph 23...

Amours et enfermement de Brouage dans ses remparts et son marais.

Une date de cœur pour Brouage ? Oui ? 1659 :

C'est au « château de Brouage » que la belle Marie Mancini amour secret de Louis XIV,  passe  les 3 derniers mois de cette année, Elle avait été « exilée » par son oncle le cardinal Mazarin qui a ce moment était Gouverneur de Brouage. Il l'avait isolée afin de ne pas gêner Louis XIV qui devait se marier avec Marie Thérèse, infante d'Espagne. Il est dit que Louis, en remontant de Saint Jean de Luz où il avait célébré son mariage,  s'était arrêté à Brouage pour visiter les lieux où Marie avait vécu quelques mois auparavant…et…aurait versé une larme….?

ph 24

Une tonnellerie ? Oui, Fabriquer des tonneaux pour conditionner la poudre et utiliser la Halle aux vivres comme poudrière, plus un premier grenier à vivres.  De ce fait on peut penser que la création de glacières soit bienvenue. 

ph 25Un trou conique de plus de 4 mètres de fond, diamètre au  sol 6,40m et au fond 3,30m. Le froid vient de la neige et la glace récupérées et compactées, parait-il ?  La conservation du froid se faisait d'un hiver à l'autre.                                                      

Attention !!! L'accentuation du phénomène d'envasement conduit à transformer le bras de mer « broatga » en marais. L’exhaussement des fonds se poursuit, le développement des salines plus les 20 navires coulés par les rochelais en 1589 par jalousie n'arrangent rien. Cet empêchement de la navigation va provoquer la décision royale suivante.

Vers l’an 1660, en même temps que le port de Brest, Louis XIV souhaite construire un autre port et arsenal pour abriter la flotte du Ponant. Brouage s'envase et Colbert de Terron est chargé de trouver un autre emplacement,  il choisit l'emplacement de l'actuel Rochefort. Il n'y a à cette période que le château de Rocaforte (issu du nom des seigneurs Hugo-Dominique Rocaforte) et des cabanes en bois depuis le XIIIème siècle.

ph 26

Une date? Oui : 1666.  Rochefort, ville nouvelle du XVIIème siècle au sein de la province d'Aunis, une implantation d'un arsenal maritime et militaire avec comme ambition…Le plus beau et le plus grand du Royaume. Colbert deTerron est nommé intendant général de la marine du Ponant. La flotte de 20 navires en 1650 va passer à 250 en 1683.

Brouage, la base de tout ce développement régional va survivre.  Les derniers soldats la quittent pour Rochefort en 1885. La décadence est ressentie par la destruction du bâti en particulier lors de la révolution de 1789 qui s'est servi des locaux, « en ruine », comme lieu de détention aux prêtres réfractaires-1795- Ils sont en partie dans l'église et dans l'ancien couvent des Récollets (partis en Acadie). Même des religieuses de La Rochelle et de l'île de Ré ont été enfermées. Symbole de la Monarchie et du pouvoir le « château » est démoli quelques années plus tard.

En 1688, Michel Bégon prend la suite de Colbert de Terron. Il est officier de plume de la marine royale, intendant de la généralité de La Rochelle et est appelé « Le Grand Bégon ». Une fleur en son honneur, le bégonia. Une épitaphe est en l'église Saint Louis de Rochefort ;

« Il trouva la ville naissante, en bois, il l'a laissa en pierre ».

 Brouage a traversé le temps, Plus de 400 ans.

ph 27 plan super brouage (2)

Les québécois et tous les canadiens s'en souviennent et de nombreux dons et témoignages en atteste. A travers son classement aux « monuments historiques » en 1886, puis son inscription au sein du réseau des grands sites de France en 1989, date à laquelle les collectivités locales et en particulier le Conseil Général ont décidé de faire revivre le site. Il est inscrit aux « villages de pierres et d'eau » en 2011.  

ph 29...Actions : Restauration des remparts, des poudrières, de la Halle aux vivres, des rues et mis a part les musées, un centre documentaire. En fait, avec les moyens d'aujourd'hui essayer de restituer l'esprit d'autrefois. A noter la restauration de l'église St Pierre et St Paul -construite en 1608-  Un plan en Halle, éclairée par deux fenêtres ogivales de chaque côté de l'entrée et 16 autres pour la nef.  Des dalles tombales  couvraient la totalité du sol et il en reste quelques unes dont une récente, celle du père Le Grelle décédé en 1984 et enterré là par autorisation exceptionnelle. Une charpente est édifiée dans un style « marine », car, les charpentiers de Jacopolis étaient surtout constructeurs de coques de navires, d'où sa forme particulière.

ph 28 (2) L'église est restaurée par les canadiens au début du XXème, en souvenir de Champlain pour devenir le Mémorial des origines de la Nouvelle-France. La colonne extérieure en façade le souligne.

ph 30 Sept superbes vitraux canadiens illustrent l'Histoire civile et religieuse de la Nouvelle France. Celui qui est au fond au centre, est le plus local;  il est un don de l’état, région, département, commune, comité du mémorial et  paroisse. Le carton et maquette sont de Nicolas Sollogoub et réalisé par « l'Art du verre » de Jacques Viviani à Bordeaux.  

Il faut savoir que, au sein de ce golf, l'exhaussement des fonds devrait continuer, géologiquement parlant. Brouage ne retrouvera pas son port lors de la remontée annoncée des océans (sauf erreur….moi, je ne m'y engage pas).

Terminons sur le futur, présent « L'Hermione » navire du 2ème voyage de La Fayette au départ de Rochefort, est prêt à repartir en 2014 vers les Amériques ?,   Questionnons- nous ? En finalité ;

« Le passé nous fait-il- vivre le Présent ? ».

  ph 31... ph 32...

 

Jean-Pierre précise : « Si ce texte vous a plu et a  éveillé votre curiosité. Je vous propose l’envoi par messagerie de la version longue et complète en format PDF. Vous  y trouverez des compléments de textes, photos et anecdotes. Je vous en remercie.

Vous pouvez en faire la demande par la voie « commentaires », où par courriel.

 

Merci Jean-Pierre, pour ce magnifique reportage. J'espère que d'autres collègues auront envie comme toi de nous parler d'un coin de France ou de l'Hermione ....Merci de nous aider à faire vivre ce réseau.

 


 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dulucq Michel 20/11/2013 11:41

Oui en effet,mais on situe mieux l'atmosphère de cette citadelle lorsqu'on s'y trouve ,
en effet ,il y règne un silence et une ambiance assez dépouillée ,on se demande ou on est pour découvrir ce lieu dont personne ou presque ne parle jamais et qui est un peu restée dans son jus.elle
est plutôt devenue une ballade pour touristes " avertis " ,car Brouage a une histoire maritime passée aussi importante que la magnifique Rochefort et toute cette contrée de la Charente, mais
maintenant malgré un peu d'animation elle est aux antipodes de toutes les curiosités environnantes,d'ailleurs la découvrir m'avait autant étonné que la Citadelle de Montmédy ,dans les Ardennes,
même si leurs passé est totalement différent ,c'est un peu la surprise à la sortie d'un virage de buter dessus ,quant -on en ignorait même l'existence et on recule de quelques siècles , en les
visitant.

mialjo 15/11/2013 13:14

belle promenade historique, c'est ce qui fait la richesse des blogs. Quelqu'un aurait des photos de la nouvelle terrasse du restaurant du BH ? Il parait que pendant une semaine environ, quelques
privilégiés auront le droit d'y déjeuner...ça c'est de l'innovation...kiss.

Bonjour à tousGeorges GUYOT 15/11/2013 10:19

je corrige ma faute continue à nous émerveiller (excuse )

Bonjour à tousGeorges GUYOT 15/11/2013 10:16

Bonjour eh bien voilà j'ai découvert une histoire j'ai découvert une ville j'ai appris plein de choses encore et j'ai surtout apprécié . Je suis demandeur pour avoir le complément que tu proposes .
Et surtout continue à nous émerveillé pour découvrir d'autres villes où histoire de la France Merci JEAN PIERRE amitiés

BENADINER 15/11/2013 09:31

MERCI JEAN PIERRE PUR CETTE BELLE PAGE DE L'HISTOIRE DE FRANCE

PHILIPPPE BENADINER