Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Sportif & artiste : René Cassel par Jean-Philippe Leclercq

7 Mars 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous évoquerons bientôt l'Union Sportive du BHV, grâce à Aimé Calandri, Jean-Pierre Franssens et d'autres. Aujourd'hui c'est Jean-Philippe Leclercq  qui vient nous parler d'un grand de l'US BHV : René Cassel. Vous êtes nombreux à avoir connu son épouse Monique (ex-Castet). Réné est décédé en nov 2012 dans sa 90éme année. Je vous laisse découvrir encore un homme talentueux du BHV!

 Il y aurait tant à dire sur René ! C’est à travers ses œuvres que je voudrais évoquer l’ami de plus de 30 années : sa carrière cycliste et sa passion pour le dessin et la peinture.

René Cassel

 Côté bicyclette (comme il disait) c’est le courage et la ténacité. Il faut imaginer ses débuts en Vendée dans les difficultés de l’immédiat après-guerre. Il a du flamand en lui : sa mère était belge. Il se signale en remportant quelques courses régionales prestigieuses dont le fameux « Pas Dunlop ». Ces succès le conduisent quelques temps chez les Pros : il y côtoie Bobet et Robic. Il s’affûte et s’initie au côté des plus grands. Dur apprentissage !  

 Mais sans doute comprend-il que le vélo ne lui permettra pas de nourrir une famille. Il revient vers la région parisienne et s’installe à Montigny les Cormeilles pour n’en plus bouger. Désormais ses trophées, il les trouvera dans des courses inter-corporatives sous les couleurs du Bon Marché puis du BHV. 

 Fin de la préhistoire. Début de l’ère contemporaine.

 Intéressé par ses succès en compétition, le BHV ne néglige pas pour autant sa formation de dessinateur. Il est incorporé au service « Décoration-Etalages » qu’il ne quittera que pour faire valoir ses droits à la retraite.

  Dans les années 80 un groupe se constitue autour de lui, au nord de Paris. On y trouve certains de ses voisins et amis ainsi que bon nombre des cyclos de l’US-BHV dont on dirait maintenant qu’il leur a tenu lieu de coach. Nous lui sommes redevables de 2 éditions mémorables du Paris-Roubaix Cyclo. On ne compte pas les sorties du dimanche organisées avec une rigueur et minutie confondante : on aurait pu l’appeler « René la science » car il connaissait tous les itinéraires et savait dénicher la savoureuse auberge qui décidait les plus hésitants à tenter l’aventure.

 Il animera ce groupe jusqu’à sa dislocation pour cause d’éloignement : certains - dont lui-même - décidant de rejoindre, au sud de Paris, le club des Douze de Boulogne qui relevaient le flambeau malmené des « Treize à la Douzaine ».

 René Cassel 2

 Pour illustrer cette période il n’est qu’à exhiber ce que devenait entre les mains de René une simple invitation à une sortie dans le Vexin dont il affectionnait particulièrement les « bosses ».

 René Cassel 3

 

Côté peinture il faudrait donner à voir les toiles qu’il détenait encore et gardait avec le soin qu’il mettait à tout ce qu’il faisait, dans son atelier, au fond du jardin. J’ai eu ce privilège !

René Cassel 4  

L’écoutant commenter tel paysage, la lumière du soir sur les pierres d’un village provençal, ou la majesté de quelques maisons de la côte normande, je m’interrogeais. Comment  cet homme qui avait choisi et pratiqué très jeune et à un haut niveau, un sport parmi les plus durs, avait-il su entretenir une telle sensibilité ? Qu’allait-il chercher auprès de ce village du pays des Baronnies vers lequel ils retournaient chaque année, Monique et lui ? Ce qu’il y voyait nous serait resté caché et il en faisait des tableaux. Sans doute la peinture lui permettait-elle de partager ce qui l’habitait : la générosité, la recherche de la perfection tant dans la pratique de la bicyclette que devant son chevalet ou une simple feuille de papier !

René Cassel 5

 

 J-Ph.L.

Merci Jean-Philippe pour cet hommage à René Cassel et transmettez notre bon souvenir à Monique.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FRANSSENS Jean-Pierre 08/03/2013 14:16

J'ai peu connu notre ami René Cassel. Par contre Jean Philippe, bravo pour cet hommage à un passionné du cycle, dont Aimé me parlait souvent .A très bientôt dans ce domaine des écrits et des
souvenirs.Mes amitiés.

BENADINER 08/03/2013 10:35

bravo pour ces souvenirs de l usbv belles aventures qui nous a tous enchantees
L USBHV était représenté dans toutes les épreuves et les meilleurs étaient nommés a l intérieur du magasin a des postes important sain dans son corps et sa tête Amitiés Philippe Benadiner

Bindault Michel 08/03/2013 08:36

Merci, Jean-Philippe, pour cet hommage très mérité à René.
C'était un homme aux multiples facettes oh combien attachant!
C'est à lui que je dois d'avoir découvert le plaisir, parfois la difficulté mais surtout la satisfaction de pratiquer " la bicyclette " comme il l'appelait.
J'ai retrouvé avec plaisir en fin de ton article le dessin de l'église de Louvières, notre refuge normand, réalisé par René lors d'un séjour chez-nous où nous avions parcouru la région à " vélo ".

Fargier 08/03/2013 05:26

Merci.