Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Prague sous la neige par Antoine suite 2/2.

19 Janvier 2011 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Voyages

 

Nous continuons ce voyage grace à Antoine Eminian. Il nous fait vivre avec beaucoup d'émotion le ressenti du touriste français lambda qui découvre Prague sous la neige!

Quartier Juif 1638 (10)

 Nous n’avons pas négligé une visite à Josefov, l’ancien ghetto juif situé entre le fleuve et la place de la Vieille Ville. A la fin du XIXe siècle, insalubre en raison de son isolement, il fut rasé à l’exception des lieux de culte, du cimetière et de l’Hôtel de Ville.

 

Du coup sa reconstruction a créé une harmonie architecturale faite pour les belles maisons, de frises, portes sculptées ou balcons supportés par des statues. Cette communauté la plus importante d’Europe avec 32 000 habitants avant la guerre, génitrice de nombreux intellectuels, fut décimée par le Quartier Juif synagogue Maïsel 1638 (1)nazisme et l’exode, aujourd’hui il ne reste que 1500 juifs à Prague. Si la guerre a aussi détruit de nombreuses synagogues dans la ville, dans ce quartier paradoxalement les nazis ont voulu faire  un « musée d’une race éteinte » et y ont rassemblé des archives et objets du judaïsme provenant de toute l’Europe. Dans une synagogue nous découvrons une collection d’objets liés aux traditions juives de la naissance à la mort en passant par bar-mitzva. Dans un autre bâtiment restauré de la synagogue Pinkas, sont inscrits sur les murs en lettre d’or, les noms de tous les juifs tchèques et moraves décédés durant l’holocauste (77 297 personnes). Cette longue litanie de noms seuls ne se contente pas de nous faire ressentir toute la souffrance d’un peuple, elle porte le poids insupportable de toute la souffrance humaine. Eprouvant...Quartier juif DSC00020 (2)

 Pour que la coupe soit pleine, nous terminons par la visite du vieux cimetière juif datant du XVe siècle, le terrain est si exigu que les 12 000 stèles aujourd’hui s’entassent les unes sur les autres, mais sur plusieurs niveaux on comptabilise près de 100 000 morts, il n’est plus utilisé depuis 1787.

 

Au hasard de nos promenades dans la ville, nous avons aussi vu la Tour Poudrière dans Staré Mesto, une haute tour noire gothique datant de 1475 qui marquait l’entrée de la Vieille Ville, mais ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’elle est utilisée pour le stockage de la poudre, d’où son nom.

Prague Tour Poudrière 1626

 

Dans un tout autre genre, plus rigolo, sur la place Jiraskovo près du fleuve, l’immeuble Ginger and Fred. Prague Ginger FredUn immeuble avant-garde en verre, fait de deux bâtiments qui s’enlacent et dansent comme Fred Astaire et Ginger Rogers, l’audace de la nouvelle architecture praguoise.

 Eglise Saint-Gall 1554Près de l’église Saint-Gall, le marché d’Havelska où se côtoient marchands de fruits et légumes avec les étals de souvenirs pour touristes et artisans, dans une rue sous arcades qui abritent des cafés et un petit salon de thé où nous nous réchauffons avec un chocolat chaud dans une ambiance cosy.

Marionnettes 1653 (1) Il y a aussi ces vitrines lumineuses où s’exposent des marionnettes dont les Tchèques sont friands et ces marchands de saucisses dodues et délicieuses accompagnées de choucroute dans un morceau de pain, hot-dog local. 

 

Bien entendu à cette époque de l’année et sous la neige, Marionnettes 1653 (2)nous n’avons pas pu apprécier les nombreux jardins et espaces verts qui doivent donner une tout autre vision de Prague quand le soleil de printemps la pare de ses nouveaux atours, ce qui imposera un retour dans cette merveilleuse ville.    

 

Le retour:

Nous nous sommes donc rendus à Ruzyné, l’aéroport de Prague. Prague est sous la neige et le journal télévisé de France2, vu sur TV5 Monde à l’hôtel le mercredi soir m’a fait dresser les cheveux sur la tête : toute l’Île de France est ensevelie sous la neige et je pressens un retour le lendemain sur Paris difficile.

Le pressentiment se transforme en confirmation, notre vol est annulé.  Sur le tableau, de tous les vols pour les quatre coins de l’Europe, seuls ceux pour Paris sont annulés ! Je ne chercherai pas la polémique mais il est rageant d’avoir la sempiternelle impression qu’en France nous ne sommes jamais à la hauteur dans les situations exceptionnelles – mais annoncées - comme celles-ci.

L’aéroport de Prague est très agréable, calme et peu bruyant!... Air-France finira par nous trouver un vol 3 h plus tard ! ...

Enfin nous voila rentrés,  il est plus de deux heures du matin… Heureusement les souvenirs de  cette superbe ville : Prague effacent tous ces aléas !

Merci pour ce récit de voyage hivernal à Prague, Antoine.  Nous avons un peu tous envie d'y aller.... mais nous suivrons tes conseils !

... au printemps ce sera certainement plus facile!...

  

         

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel Bindault 22/01/2011 09:15


Prague est très bien décrite par Antoine et les photos évocatrices de la beauté de cette ville.
Pour Doris et moi qui l'avons visitée en avril 2004 nous pensons qu'il s'agit probablement de l'une des plus belles villes de l'Europe continentale. Nous encourageons vivement les membres du réseau
de s'y rendre.
Prague est relativement petite. Trois ou quatre jours suffisent pour en profiter pleinement.
Pour les amateurs, l'Opéra est une pure merveille baroque.
Prague n'étant pas très éloignée de Dresde et Berlin nous envisageons un voyage prochain, en voiture, pour visiter ces trois ville et plonger ainsi dans l'histoire ancienne et récente de l'Europe.


ph BENADINER 20/01/2011 09:50


Merci pour ce journal de bord fort interressant , nous irons surement un peu grace a toi a Prague eau Printemps Effectivement la neige cette année ne nous a pas épargné, nous en avons encore des
souvenirs en région parisienne Amitiés et encore bravo tes écrits nous ont faits évadés sur des lieux historiques que j'ai beaucoup appréciésPhilippe Benadiner