Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

2008 11 Ouverture Dominicale

30 Janvier 2011 Publié dans #Lu dans la Presse

 

Travail le dimanche: les bons comptes des grands magasins

Internet  : L'express.fr

Par Corinne Scemama, publié le 21/11/2008 16:56 - mis à jour le 21/11/2008 18:44

Les Galeries Lafayette et le Printemps estiment que l'autorisation du travail le dimanche permettrait de créer de l'emploi et d'augmenter les ventes. Les syndicats sont sur leurs gardes.

Pendant que  le débat sur le travail dominical fait rage au sein de la majorité, les grands magasins font leurs comptes. Selon la direction des Galeries Lafayette, qui a fait une étude prospective sur le sujet, l'ouverture le dimanche permettrait de créer, boulevard Haussmann, 400 emplois supplémentaires en CDI et d'accroître les ventes de l'ordre de 10%. Tandis que le Printemps a calculé, lui,  que son chiffre d'affaires grimperait entre 5 et 7%, en cas de dimanche travaillé. 

Des chiffres impressionnants qui s'expliquent par l'emplacement et la clientèle des deux plus grands magasins de la capitale. Aux Galeries Lafayette, par exemple, 45% des acheteurs sont étrangers. Or, explique Philippe Houzé, président du directoire, « les touristes font un tour d'Europe. Ne pouvant effectuer leur achats à Paris, ils le font dans d'autres capitales », affirme-t-il. Un manque à gagner pour la capitale, qui ne soutient pas, dans ce cas précis, la comparaison avec Londres.

Cependant cette mesure commercialement rentable pose parfois de gros problèmes aux employés, notamment à ceux qui doivent faire  garder leur enfants en ce jour sans école. Certes, le travail dominical se fera sur la base du volontariat -avec une augmentation de 10% du salaire mensuel et une semaine de travail de trois jours pour les Galeries et la journée du dimanche payée  double pour le Printemps-, mais les syndicats craignent que la pression morale ambiante incite les salariés à accepter l'offre à contre-coeur. 

Logique économique contre considérations sociales, le débat va sans doute rester houleux, autant au sein de  l'Assemblée que dans les grands magasins. En attendant le vote, les salariés du boulevard Haussmann vont se préparer à travailler deux dimanches d'affilée. Juste avant Noël...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article