Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Articles récents

Que la France est belle : En Limousin : Collonges la Rouge

19 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest, #Randonnée-Week-end

Non loin de Sarlat la Canéda

Quittons le Périgord noir pour un petit crochet vers le bas Limousin à 50 km de Sarlat par des petites départementales étroites et sinueuses où la mousse pousse, au milieu de la chaussée, vu le peu de fréquentation ! Un vrai plaisir que beaucoup d’étrangers nous envient !

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Arrivons à Collonges la Rouge. Joli village bâti en grès rouge des carrières locales au milieu de la verte nature et des châtaigniers.

L’église St Pierre a été construite au Xème et XIème siècle. Son tympan de calcaire blanc  permet d’être sculpté, car plus difficile dans le grès rouge.

 

Observez bien ce clocher qui passera d’une base carrée, à une forme octogonale pour finir sur un cône pointu. 

 

 

 

 

 

Superbe Piéta du XVIIème. beau retable en bois sculpté.

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Au XIIIème siècle des pèlerins se rendant à St Jacques de Compostelle empruntent ce parcours et s’arrêtent dans la cité. La fin du XVIème siècle troublée par les guerres de religion verra l’église se partager entre les Catholiques et les Protestants.la fin du XIXème siècle marquera un coup d’arrêt dans le développement de Collonges, car après une période d’appauvrissement de la population (lorsque la Vicomté de Turenne fut vendu à la couronne de France alors que depuis 844 Collonges, elle en faisait partie et bénéficiait d’une autonomie fiscale). Marquée par des persécutions contre les Réfractaires, Collonges se meurt peu à peu et s’éteint avec le phylloxéra qui décimera ses vignes vers 1880.

Mais un homme en 1982, Charles Ceyrac, émet une idée géniale : créer une association des plus beaux villages de France, cette idée enthousiaste permettra de mettre en valeur et sauvegarder un patrimoine architectural et culturel extraordinaire.

La Halle abritait le marché au vin  et un four à pain.

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Lauzes ou ardoises extraites localement couvrent la plupart des maisons.

Maison Ramade de Friac aux deux tours

       le porche de l’ancienne forge 

 

 

 

 

 

 

 

le castel de Benges ,                                                     Mairie

 

 

 

 

 

 

La chapelle des pénitents 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croix des pénitents noirs
Croix des pénitents noirs

Croix des pénitents noirs

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Promenons nous dans le village....

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Collonges! Classé parmi les plus beaux villages de France est un trésor qui mérite le détour !

Lire la suite

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

12 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Bonjour, merci de m'envoyer vos articles et photos à partager sur des beaux coins de France ou d'ailleurs!...En attendant... poursuivons notre petit tour dans le Périgord noir!...

Les jardins du manoir d’Eyrignac

Le manoir d’Eyrignac est aussi surnommé le manoir d’Artaban.

C’est en effet à un ancêtre  des propriétaires : la famille Sermadiras  que l’on doit la célèbre expression : « Fier comme Artaban ».

Le plus beau jardin du Périgord : 4 ha, 7 sources, un manoir, des fontaines est celui que nous avons décidé de visiter .Si vous aimez les sculptures végétales figuratives ou géométriques : boules, spirales, alors vous aimez l’art topiaire. Des ifs, des buis et de charmes, taillés à la main par six jardiniers, toute l’année.

Les jardins différents sont tous merveilleux et les photos parleront mieux que des textes !

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

Ces sculptures végétales perpétuent la tradition des jardins à la Française. Elles sont taillées avec des cisailles à main. Quant aux bordures, elles sont découpées avec des coupe-bordures et des ciseaux à gazon minutieusement, 12 fois par an (7 km linéaires)

Les jardins : fleuriste et potagerLes jardins : fleuriste et potager
Les jardins : fleuriste et potagerLes jardins : fleuriste et potager

Les jardins : fleuriste et potager

Admirez la basse-cour « Art Topiaire » :  moutons, poules, oies, lapins dans toutes les positions … écureuils...

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

Je vous laisse découvrir.... le jardin d'Ivresse avec ses vignes de toutes les régions, le jardin des files du vent… les jardins aux fontaines…

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

A bientôt pour vous faire découvrir Collonges la rouge pas très loin de ce Périgord noir! mais en Limousin!

Lire la suite

2018 janvier et février : nouvelles sorties prévues avec Didier Bouchard

8 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #Art & Culture

Très belles découvertes sur Paris bien expliquées avec notre guide Didier Bouchard!

Inscrivez-vous vite, ces visites sont remarquables. Voici son programme.      

Conférences Didier Bouchard

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue Cannebière 75012 Paris.

Tel: 06 43 63 35 73                                       

Jeudi 11 janvier

16h15 : exposition «Rubens, portraits princiers», au musée du Luxembourg. Tableaux de Rubens, Velasquez, Champaigne, Vouet.

Visite supplémentaire, et derniers jours.

Sur inscription : Au 01 43 07 09 69,

Rendez-vous :19 rue de Vaugirard. 11€+entrée

Vendredi 12 janvier

14h30 : Exposition « Monet collectionneur » au musée Marmottan (Renoir, Sisley, caillebotte, Pissarro…) derniers jours.

Rendez-vous :2 rue louis Boilly. 11€+entrée.

Quelques places seulement sur inscription. Au 01 43 07 09 69.

Lundi 15 janvier

 

16h : La conciergerie restaurée : salles gothiques, cuisines médiévales, et nouvelle scénographie de la conciergerie révolutionnaire.

Rendez-vous :2 boulevard du Palais. 11€+entrée

 

Jeudi 18 janvier

16h : Conférence-goûter dans le décor Art-nouveau du restaurant Vagenende. Histoire des Bouillons Chartier, et évocation des grandes heures de Saint-Germain des Près. 11€ (+goûter) quelques places sur inscription : Au 01 43 07 09 69.

Rendez-vous :142 boul. Saint-germain.

Vendredi 19 janvier

14h30 la bibliothèque polonaise et ses trois musées (Chopin, Mickiewicz, Biegas) au sein de l’hôtel Moreau.

Rendez-vous : 6 Quai d’Orléans. 11€+entrée (20 pers.)

Jeudi 25 janvier

15h15 la monnaie de Paris et son tout nouveau musée (+l’escalier d’honneur, et un aperçu du grand salon et des ateliers).

Rendez-vous : 11 Quai Conti. 20 pers. Max. Sur inscription préalable, de préférence avant le 15-01 au 01 43 07 09 69, et sous réserve de confirmation.

Vendredi 26 janvier

15h la dernière œuvre de Gustave Eiffel : le laboratoire aérodynamique d’Auteuil. Groupe complet, inscription sur liste d’attente : 01 43 07 09 69.

Mercredi 31 janvier

15h : une adresse de Talleyrand, l’hôtel de Galliffet.

Rendez-vous : 50 rue de varenne. (carte d’identité.)

Quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69

Vendredi 2 février

14h30 : le site Richelieu de la bibliothèque nationale : restaurations et nouveaux aménagements, aperçus des salles de lecture (salle Labrouste, manuscrits), petit musée des arts du spectacle.

Rendez-vous : 58 rue de richelieu. 12€ entrée comprise. 25 pers.

Inscription : 01 43 07 09 69

Samedi 3 février  (sous réserve de confirmation)

14h30 : les appartements privés de Thiers et la bibliothèque Dosne-Thiers au sein d’une fondation de l’Institut de France.

Visite de l’hôtel particulier : mobilier, tableaux, évocation d’Adolphe Thiers, du quartier de la nouvelle Athènes ;

 Rendez-vous : 27 place Saint-Georges. 11€+entrée.

 Inscription :01 43 07 09 69

Mardi 6 février

15h15 : Exposition l’Art du Pastel, de Redon à Degas, au musée du Petit-Palais. Groupe complet  quelques places le 14-02 à 15h30, sur inscription Au 01 43 07 09 69. 11€+entrée.

Rendez-vous : à l’entrée des groupes

Mardi 13 février

14h30 un lieu « hanté » : la maison d’Auguste Comte.

(Intérieur meublé  Louis-Philippe ; Auguste Comte, fondateur du positivisme et de la religion de l’humanité, son égérie Clotilde de Vaux...

Rendez-vous :10 rue Monsieur le Prince. 11€+entrée. 20 pers. Max.

Inscription : Au 01 43 07 09 69

Mercredi 14 février

 

10h45 : Exposition « Degas, danse, dessin » au musée d’Orsay. 

Sur inscription au 01 43 07 09 69, de préférence avant le 4-02, et sous réserve de confirmation. 11€+entrée.

Rendez-vous : à l’entrée des groupes

 

15h15 : Exposition l’Art du Pastel, de Redon à Degas, au musée du Petit-Palais. Quelques places, sur inscription :Au 01 43 07 09 69. 11€+entrée. Rendez-vous :à l’entrée des groupes

Jeudi 15 février

14h30 une visite par an : les salons de l’arsenal, hôtel du grand-maître de l’artillerie. Décors 17ème et 18ème

Rendez-vous : métro Sully-Morland, côté rue de Sully.15 pers. (15€ entrée comprise). Sur inscription confirmée par l’envoi du règlement.

16h30 rare visite de la « Chapelle de l’humanité », spécialement ouverte dans la maison de François Mansart.

Découverte du seul temple positiviste d’Europe, à l’étrange décor néo-gothique. Evocation de la religion positiviste fondée par a. Comte, et de son calendrier.

 Rendez-vous :5 rue Payenne.

11€+entrée. Inscription au 01 43 07 09 69

 

Vendredi 16 février

 

 

15h : Exposition Corot et la figure humaine au musée Marmottan

(quelques places seulement, sur inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement)

voir annonce du 21-03.

 

 

 

Lundi 19 février

14h30 : la villa la Roche de Le Corbusier (visite intérieure), et les villas et ateliers d’artiste de la rue Mallet Stevens. (15pers.)

11€+entrée.

Rendez-vous : 10, square du Docteur Blanche (16ème arr.)

Mardi 20 février

14h30 :  l’appartement de Clemenceau et son musée : dans l’intimité du tigre. Mobilier, objets d’art, présentation de la vie et de l’œuvre de Georges Clémenceau.

(20 pers.)11€+entrée.

Rendez-vous : 8, rue franklin.

Vendredi 23 février

14h30 : Salon impérial, chapelle et jardin de la fondation Eugène-Napoléon, ou « le collier d’Eugénie ». Et cour de l’industrie restaurée

 (ISMH, 1855).

 Rendez-vous : 254 rue du faubourg-Saint-Antoine. 11€+entrée. Carte d’identité)

Samedi 24 février

14h : les salons du Conseil d’Etat.(sur inscription préalable au 01 43 07 09 69). 11€+entrée) carte d’identité.

 Rendez-vous : 1 pl. Du palais-royal

 

Avant-programme (inscriptions au 01 43 07 09 69) :

03-03 à 15h l’hôtel de Lauzun.

06-03 à 15h,  21-03 à 15h45 et 4-04 à 15h: exposition Corot.

14-03 à 14h30 : Senlis.

27-03 à 15h15 : Exposition Foujita (quelques places).

06-04 à 15h15 : Exposition Van Gogh, Van Drongen …les Hollandais à Paris

Lire la suite

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

31 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons, #BHV news

Bonne année 2018

       aux lecteurs et aux membres du réseau: 

Bonheur, joies, sérénité et santé !

Nous finirons l’année sur une note BHV, avec un magasin que nous aimons bien et non le moindre, celui de Parly 2.


Pour mémoire quelques photos du BHV Parly2 d'hier!

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

« Le BHV Parly 2 se réinvente

Dans le parisien du 20 octobre on pouvait lire l’article de Laurent Mauron :

Didier Chesnel, le directeur du magasin, a conduit la rénovation du BHV Parly 2. Les travaux ont duré 24 mois.

Photo du Parisien

Photo du Parisien

La célèbre enseigne de bricolage, mode et maison s’inspire de son magasin parisien historique pour se rénover.

Il fait peau neuve après 48 ans de bons et loyaux services.

Sous la houlette de son propriétaire, le groupe Galeries Lafayette qui a injecté 24 M€ dans l’opération, le BHV Parly 2 (220 collaborateurs) opère une mue en profondeur. « Il va ressembler comme deux gouttes d’eau à notre navire amiral, le BHV Marais, et devenir la deuxième vitrine française de l’enseigne. Ce sera une signature très importante pour nous », souligne une responsable du groupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

 

Les 9 000 m2 des trois niveaux du magasin auront subi une refonte totale durant les 24 mois de travaux.

 

Le chantier aura été d’envergure avec un désamiantage complet.

 

« C’est un tour de force car nous avons tout bougé sans fermer un seul jour au public », se félicite le directeur, Didier Chesnel.

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

 

Le nouveau BHV Parly 2 se définit comme « multispécialiste » des « styles de vie ». Derrière cette formulation un peu pompeuse, il faut comprendre que la mode (45 % de l’activité commerciale) se rapprochera de la maison (55 %), pôle historique du BHV.

Ainsi, deux niveaux seront dévolus à la mode femmes (rez-de-chaussée) et hommes (1er étage avec le bricolage).

La maison se réserve le 2e étage….

Le BHV se dote aussi d’un Starbucks pour le petit-déjeuner ou grignoter un encas. »

 

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

Un grand merci  à Annette pour les photos. 

Bonne année à Didier Chesnel et aux collègues de Parly 2.

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Lire la suite

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

24 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

JOYEUX NOËL !

Message lointain ....Plein de fraîcheur…Un plaisir de contempler ses superbes photos qu’Alfred a bien voulu partager avec nous.

Nous lui souhaitons un joyeux Noël avec sa famille et tous nos remerciements.

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

"Que serait la période des Fêtes sans les foyers chaleureux et illuminés qui abritent les retrouvailles. On se fabrique tous ensemble de nouveaux souvenirs à faire déborder les bas de noël accrochés à nos cœurs!

 

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

Au Québec comme ailleurs, les maisons se parent et brillent de mille feux dans tous les quartiers. Si vous regardez dans notre direction, peut-être même pourrez-vous nous voir vous saluer de loin, ou comme on dit ici "flasher nos lumières". 

 

Les cousins enneigés vous souhaitent à tous un merveilleux temps des fêtes. "

 

Alfred et Danielle

Ambiance de Noël au Canada par Alfred AndrieuAmbiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred AndrieuAmbiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Lire la suite

Joyeux Noël ....

24 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

A toutes et  tous, nous vous souhaitons un très joyeux Noël.

Nous pensons à ceux qui seront seuls, nous serons près de vous par la pensée

Etonnantes crèches de Noël ! à découvrir...

Avec le bon souvenir de Michel Bindault, les deux crèches ci-dessous.

Marché de Noël à Mayence Allemagne

Marché de Noël à Wissembourg

et lors d'un petit voyage...au Portugal...

Lisbonne : Basique de Estrela .

Dans cette basilique de style baroque, se cache derrière le tombeau de la reine, un petit passage et là, une exceptionnelle crèche de plus de 500 personnages en terre cuite et en liège visible tous les jours de l’année. (Créateur Joachim Machado de Castro)

 

Détails ci-dessous

Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....

Autre crèche à Lisbonne dans l’église Sao Roque, (St Roch), du XVIème siècle :

Une crèche miniature, tout en or, juste à l’entrée de la chapelle St Jean Baptiste. Cette chapelle conçue par 2 artistes italiens est certainement l'une des plus chères du monde : marbre, or, argent, pierres précieuses...

 

Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....
Joyeux Noël ....

Au plaisir de vous retrouver en 2018.

CD

Lire la suite

Moi j’aime Noël ! par Antoine Eminian

20 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons, #Randonnée-Week-end

Quel plaisir de retrouver notre collègue Antoine, pour un article si bien écrit et détaillé.

Apprenant qu'il passait un petit moment à Strasbourg...Nous lui avons demandé de nous livrer ses impressions...  Sympathiquement, il nous répondit,"Possible! mais je n'ai pas pris mon appareil photo! Ce sera des photos prises par le téléphone! 

Merci Antoine et bonnes fêtes à tous!

Moi j’aime Noël ! par Antoine Eminian

Jour de marché ordinaire à Strasbourg

De l’Avent à l’après, c'est-à-dire jusqu’à l’Epiphanie, je me retire dans mon monde mental plus plaisant et calme que le vrai, qui lui continue sa route folle vers on ne sait quel dénouement.

Les fêtes de fin d’années, synonymes de lumières, décorations, cadeaux et agapes en famille ou avec des amis, m’émerveillent presqu’autant que lorsque j’étais un gamin. Aussi les marchés de Noël sont-ils mon lieu de prédilection pour des visites annuelles, de Colmar à Montbéliard, de Cologne à Londres (où il n’y a pas de marché certes mais qu’il faut absolument visiter pour l’ambiance à cette époque de l’année), j’en ai fait quelques uns. Celui de Strasbourg, reste un incontournable en tant que plus grand marché de Noël d’Europe et quinze ans après une première visite, j’y suis retourné.  

Par contre, il faut vous y prendre à l’avance (dès la fin septembre) si vous voulez trouver une chambre d’hôtel, l’an passé j’avais dû renoncer, tout était complet. De Paris, un coup de TGV, pardon il s’agissait de l’ICE la version allemande du train rapide, m’a propulsé en Alsace en moins de deux heures, à peine le temps de prendre mes aises et d’entamer mon bouquin.

Venu plusieurs fois à Strasbourg, en été comme en hiver, et pour peu de temps cette fois, je ne me suis pas attardé en visites de la belle ville, concentrant mes pas au centre historique, Petite France, Place Kléber, Place Gutenberg et cathédrale. Cette zone est comme une île, ceinte par l’Ill, cet affluent du Rhin. Rappel à la dure réalité, les ponts donnant accès à ces quartiers sont devenus des check points, barrages filtrants tenus par l’armée ou la police et des patrouilles armées – quoique discrètes – sillonnent la ville en permanence.

C’est par la Petite France (le barrage Vauban et les ponts couverts avec leurs vestiges statuaires), proche de mon hôtel, que j’entre au cœur de l’évènement. Sur la place Kléber on ne peut éviter le sapin géant qui se dresse fièrement vers le ciel, dominant un marché alimentaire et de Noël et les Galeries Lafayette. Place Gutenberg, c’est l’Islande qui s’invite cette année et les chalets proposent des spécialités locales, saumon fumé ou huile de foie de morue ! Je passe mon chemin…

 

Moi j’aime Noël ! par Antoine Eminian

Là-bas, une masse rosâtre et noire m’appelle, une dentelle de pierre s’élève au-dessus des toits, la cathédrale. Véritable aimant, les touristes, individuels ou en groupes, se ruent irrésistiblement vers le lieu. Si la ferveur religieuse ne semble pas le motif premier de cet engouement, le mouvement de foule circulaire contournant l’édifice évoque vaguement celui autour de la Kaaba à la Mecque. Sauf qu’ici, on vient pour dévorer des yeux les illuminations scintillantes des chalets, acheter des bricoles qui pareront le sapin à la maison ou des cadeaux pour la famille au retour. Par contre, tous ceux qui ne font que regarder, ne peuvent éviter de grignoter saucisses sur lit de choucroute, tartines gratinées et  bretzels, sans oublier bien sûr, d’arroser le tout d’une bière ou plutôt d’un vin chaud, météo oblige, il ne fait que quatre degrés en journée…

La cathédrale reste néanmoins un lieu de passage obligatoire. Etonnement, deux sapins décorés bordent l’autel et une longue crèche en plusieurs tableaux, présente l’Annonce faite à Marie, l’arrivée des Rois Mages ou le Jésus entre Marie et Joseph… Autre intérêt de la visite, plus prosaïque j’en conviens, on peut s’asseoir et faire une pause !  

Peut-être est-ce un parti pris, peut-être que ma vision des choses est déformée, toujours est-il qu’ici (ici seulement ?) je ne pense qu’à manger, et du sucré ! Marchés de Noël et commerçants se battent pour vous offrir un suicide diabétique assuré : les pains d’épices artisanaux, les chocolats, les kouglofs, les beeraweckas (petits pains aux fruits secs) et les incontournables bredeles (délicieux petits biscuits alsaciens de Noël), j’en passe et des meilleurs… je ne sais où donner de la tête et du ventre !

Plusieurs marchés se partagent visiteurs et clients et quand la nuit tombe, dès 16h30, saison oblige, les guirlandes lumineuses en travers des ruelles, les somptueuses décorations monumentales dans les vitrines ou sur les façades baignent la ville dans une ambiance féérique. Le nez en l’air, les yeux écarquillés, le touriste se baguenaude enchanté mais il doit quand même faire gaffe à ne pas trébucher sur les pavés…  

Le séjour s’achève déjà, fin de la parenthèse enchantée, mais les fêtes approchent alors tout va bien… !

 

 

Lire la suite

Hommage à Georges Levassort par Michel B

15 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Je remercie Olivier PdC, qui a écrit un très beau commentaire sur le blog que nous reprendrons dans le bulletin de privé des adhérents en janvier 2018.

Par ce petit article complémentaire Michel Bindault  nous livre son témoignage sur Georges avec beaucoup d'émotion.

Hommage à Georges Levassort par Michel B

Adieu Georges...

 

Georges Levassort vient de nous quitter.

C'était un ami discret, toujours disponible, serviable et généreux.

Nous avions deux loisirs communs : le sport et la photographie.

Sportif éclectique il excellait aussi bien en cyclisme qu'au tennis.

Je me souviens du Paris-Roubaix 1982 que nous avions parcouru ensemble, de plusieurs Flèches de France, de nombreux brevets cyclos.

Chaque année il participait au tournoi de tennis de l'US BHV.

C'était un spécialiste de la photo non seulement dans le cadre professionnel mais aussi en privé. Il m'a beaucoup appris en travaux de laboratoire où nous avions plaisir à tirer nos clichés.

Enfin il aimait le bridge qu'il pratiquait régulièrement.

Une personne de grande qualité, aux dons multiples, vient de partir.

Je te regrette, Georges, et nul doute que ceux qui te connaissaient garderont de toi un souvenir ému.

 

Michel Bindault

Lire la suite

Adieu Georges Levassort

14 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

Georges Levassort nous a quittés,

Difficile de savoir ceux qui l’ont connu, c’est pourquoi l’information vous arrive, via ce blog.

Georges à la Cafétéria du BHV, le jour de la rencontre du réseau.

Il a vécu une longue carrière au BHV, particulièrement au rayon optique-Photos qui l’a longtemps passionné.

Autre joie pour Georges : Le Bridge. Il participait fréquemment à des tournois avec ses collègues du BHV.

Il a été retrouvé inanimé, jeudi 8 décembre chez lui.

 

Georges aimait nos rencontres du réseau et participait à chacune d’entre elles.

 

Ayant légué son corps à la Sciences, il n’y a pas d’obsèques.

 

Nous penserons bien à lui.

 

​​​​​​​Merci à ceux qui le connaissaient bien de me faire part d'un souvenir ou réflexion sur Georges.

Lire la suite

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

8 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest, #Randonnée-Week-end

Sarlat

Sarlat : connue par « les fines gueules » : Foie gras d’oie ou de canard, confits, magrets, truffes, cèpes, châtaignes, noix,  confits, pommes sarladaises ou boudin périgourdin…

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la CanédaQue la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la CanédaQue la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la CanédaQue la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

La ville ancienne ouvre ses portes sur ses rues médiévales, ses hôtels particuliers gothiques ou Renaissance, ses maisons anciennes au toit de lauze, illuminés par le soleil et la pierre blonde…

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

... habitée à l’époque Gallo-Romaine, ce n’est qu’avec l’apparition d’un monastère de moines bénédictins que Sarlat devint prospère à la fin du VIIIème siècle (Charlemagne). Même histoire que ses consœurs, guerre de 100 ans, bataillée entre les rois de France et les rois d’Angleterre, les guerres de religions….Le règne d’Henri IV permet  à Sarlat de retrouver un côté calme et paisible.

Sarlat la belle, un véritable trésor préservé de la démolition pour céder place au modernisme, vous étonnera.

Voici un patrimoine d’exception :

L’ancien évêché  abrite l’office de Tourisme, L’hôtel d’Etienne de la Boétie (il y est né), le passage qui le sépare de l’hôtel de Maleville, la cathédrale …

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

La cathédrale, 

L'église romane de l'abbaye bénédictine est devenue Cathédrale en 1317.

C'est en 1505 qu'un évêque confie au Maître d'oeuvre Esclache, la construction d'une nouvelle cathédrale. Faute de moyens financiers et interrompue par les guerres et les épidémies la construction traîne. Les voûtes seront construites en 1682.

 

Jolie Piéta  dans une chapelle.

<-------

L'orgue (JF Lépine) sur nid d'hirondelle figure parmi les plus beaux du 18ème siècle ----->

 

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

Curieuse Cathédrale Saint Sacerdos à l’allure massive, construite sur la base d’une ancienne église du XIIème siècle sera reconstruite et modifiée en plusieurs fois entre le XVème et le XVIIème siècle. Elle nous présente un mélange d’architecture romane sur la base et gothique méridionale.

Derrière la Cathédrale : la lanterne des morts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus loin la place de la Liberté ou place du roi et son Hôtel de ville.

L’ancienne église Sainte Marie a été revisitée par Jean Nouvel en marché. On attendra les photos de nos amis et collègues : Marie-Ange et Georges B. qui habitent à proximité.

La place du marché aux oies :

 

 

 

 

 

 

le manoir de Gisson  et l’Hôtel de Vassal 

La fontaine Sainte Marie, l’hôtel Plamon

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la CanédaQue la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

 

Un petit tour à Sarlat by night!....

Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda
Que la France est belle : le Périgord noir 5- Sarlat la Canéda

A suivre.... Une jolie promenade aux jardins d'Eyrignac

Lire la suite