Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Articles récents

Et si nous fêtions Noël ... en 1856....

22 Décembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Rue de Rivoli emplacement du Bazar  (Gravure Musée Carnavalet)

Rue de Rivoli emplacement du Bazar (Gravure Musée Carnavalet)

Nous venons de fêter les 160 ans du BHV

Revenons à cette année 1856 ….

Paris compte 1 174 000 habitants.

La capitale rayonne sur l’Europe, nos troupes sont revenues victorieuses de Crimée. Dans cette période de paix, Paris est en fête.

Cette année a vu relier le Louvre aux Tuileries, restaurer la Tour st Jacques, le commencement des nouvelles constructions somptueuses sur les terrains des champs Elysées. On construit l’Eglise St Marcel, la cascade de Longchamp. Paris s’embellit.

L’impératrice inaugure la maison Eugénie-Napoléon rue du Faubourg St Antoine qui prévoit l’instruction des jeunes filles pauvres.

CocherLes métiers de cette époque présents dans les rues de Paris, étaient bien loin de ceux d’aujourd’hui.

On a fini par oublier ces petits métiers : de porteur d’eau, blanchisseuse, laitier, vitrier, chiffonnier, pipelet (concierge), cocher ou nettoyeur de réverbères. Certains comme barbier ou apothicaire ont une vie plus longue….

 

La mode était très féminine...

La mode était très féminine...

Noël, il y a 160 ans pour les enfants….

Pas de jouets " Branchés"! Et les enfants s'amusaient…

Les jouets existent, mais ils sont encore rares. (Très chers !)

Nous trouvons quand même des fabricants de jouets dans le quartier de la rue du Temple.

Nous pouvons y acheter : 

des moulins à hélices, des microscopes, des kaléidoscopes, des lanternes magiques, des petits soldats de plomb, des poussahs (culbutos), des gyroscopes, le bilboquet, le cerceau, la fronde (lance-pierres), le toton (toupie), le diabolo, les quilles, mais aussi des jeux de construction.

 

Photos avec le cheval ci-dessous G Guyot

Photos avec le cheval ci-dessous G Guyot

Pour les plus jeunes :

le cheval à bascule, les marionnettes, Polichinelle et bien sûr  : les poupées de chiffon ou les poupées avec tête en porcelaine.

(Le Baigneur Petitcollin n’apparaîtra qu’en 1912)

Enfin quelques jouets musicaux comme les tambours, flûtes ou trompettes.

On découvrira les jouets de plein air comme le tricycle, la bicyclette, le bateau en bois… Comme sur ce catalogue BHV.(1906)

Et si nous fêtions Noël ... en 1856....

L’année 2016 fut marquée d’événements tragiques.

Nous avons besoin d’ouvrir notre esprit et faire preuve de discernement!

Dans cet univers fragilisé, les fêtes de Noël et du Nouvel An apportent un peu de chaleur et une véritable lumière, grâce aux rencontres familiales et amicales et au sourire des petits enfants qui les accompagnent,

 

Joyeux Noël à toutes et tous.

Lire la suite

Presque un conte de Noël... ou la cigogne et Jacques Bouloc

14 Décembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

Je ne vous présente plus Jacques Bouloc, ancien acheteur du BHV qui s’est toujours illustré par l’attention qu’il portait aux animaux : Elevage de lapins nains, poules naines… les abeilles… Jacques a une grande connaissance du monde animal.

Et bien, lorsque Jacques ne s’y attend pas, on vient le chercher !

Fin août dernier, Jacques est sollicité par les pompiers qui lui signalent la présence d’une cigogne blessée tombée dans un champ. En effet, deux d’entre elles ont été électrocutées par  les lignes à haute tension et une seule a survécu. Jacques va tout faire pour la soigner.

Après avoir attrapé la cigogne à  l’aide d’un drap, Jacques place la cigogne dans une volière, il la soigne, la nourrit avec des poussins congelés (12 par jour, du poisson comme récompense) afin de la remettre en forme. Habituellement la cigogne se nourrit de souris, taupe, limaces… pas facile à les trouver chaque jour !

photo du journal Pays Briard

photo du journal Pays Briard

Jacques Bouloc tient dans ses bras la cigogne arrivée chez lui.

On peut lire dans le journal du pays Briard du 26 août, un article de Gérard ROGER :

« Elle est encore convalescente mais cherche à prendre son envol. La cigogne blanche qui s’ébat dans le jardin de Jacques Bouloc à Rebais en cette matinée d’août a des fourmis dans les pattes. Elle aimerait bien reprendre sa longue route vers des contrées plus chaudes. Un périple qui s’est achevé pour elle en Brie …. »

Hélas, ses congénères sont parties vers l’Afrique et notre petite « Noëlle » car c’est son nom, a pris place comme un animal domestique au sein de la famille Bouloc.

(Jacques a envoyé une plume au Portugal afin d'examiner son ADN,  et on lui a révélé que  la cigogne était une femelle).

Mais lequel a adopté l’autre ?!...

Quand "Noëlle" s'est suffisamment aérée dans le grand jardin verdoyant de Jacques et Denise et qu’elle a envie de rentrer dans la maison, elle tape tout simplement au carreau et va s’installer près de la cheminée.

Elle a plaisir à retrouver ses hôtes.

Presque un conte de Noël... ou  la cigogne et Jacques Bouloc

Cet animal élégant fait aussi l’admiration des petits écoliers de Rebais. Ils s’arrêtent pour la regarder et même la caresser.

Maintenant "Noëlle" est rétablie, elle vole … Que fera t’elle au Printemps ? L’avenir nous le dira.

Merci Jacques pour cette superbe histoire de "Noëlle" et si par hasard vous passez par Rebais, prenez contact avec Jacques.

Pour mémoire.... son palmarès dont nous avons eu l'occasion de parler sur ce même blog.

Taper dans rechercher en haut à droite : Bouloc et vous pourrez à nouveau lire les articles parus.

Peintre, chercheur d’or… en Guyane Française

-Champion du monde des serins, catégorie Chant.

- 2 records du monde 1982 au Guiness des records en cuniculiculture (élevage de lapins nains) et le plus petit mouton au monde.

- Champion international en ornithologie (Canaris rouge, race anglaise), 11 titres de champion de France dans cette spécialité.

- 9 titres de champion de France en Aviculture.

- Grand Prix du Président de la république (aviculture)

- Officier du Mérite agricole : 31/07/1963

Grand Sportif :

-  International d'athlétisme : 400 m haies équipe de France 1958- 1963  et

- Vice champion de France du 110 m Haies

Lire la suite

Mémoire du BHV ... Alain Dégranges nous raconte....

7 Décembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

 

Retrouvons avec plaisir notre collègue Alain, pour des souvenirs bien sympathiques des années 1970-80, lorsqu'il exerçait au service Promotion des ventes.

Merci Alain.

Comme chacun le sait, le BHV a toujours pris des stagiaires-école et nous sommes parfois tombés sur des personnages hors du commun.

C’est ainsi qu’une fois, notre stagiaire qui ne manquait pas d'intérêt, nous a fait la démonstration de ses talents de caricaturiste.

A cette époque nous restions volontiers au bureau, à l'heure de table, après avoir mangé un sandwich, afin de pouvoir faire une partie de scrabble ou une partie de fléchettes. Nous avions découvert ce jeu par l’intermédiaire d’un démonstrateur du rayon peinture qui fut plusieurs fois champion de France et qui nous avait fait des démonstrations, là où il jouait plusieurs fois par semaine.

Ce jeu nous paru très intéressant, car il demandé de l’habileté et une aptitude au calcul mental qui s’ajoutaient au plaisir de se retrouver après le travail, pour boire une bière ensemble.

Au bout de quelques temps, nous faisions partie des « Darts Club » de la « Tour de Nesle » où nous allions jouer deux à trois fois par semaine. ( en savoir plus )

Un jour, cela ne nous a plus suffit et nous avons fixé un crochet au mur du bureau des assistants de vente, rue du Temple, et nous avons pris l’habitude de faire quelques parties le midi...

J’en reviens à notre stagiaire qui participait aussi à nos jeux et nous croquait en toutes occasions. C’est ainsi que je me suis fait caricaturer comme bien d’autres dont le responsable de la sono magasin qu’il avait vite analysé.

 

certains le reconnaîtront.

certains le reconnaîtront.

J’ai gardé ces caricatures et suis heureux de vous présenter aujourd’hui, ces quelques exemples qui ne manquent pas d’humour, surtout avec une trentaine d’années de recul.

Alain .... sa moustache ....en action!

Alain .... sa moustache ....en action!

La troisième caricature n’est pas de la même main, elle a été réalisée par un dessinateur du service Décoration-étalages pendant que nous avions une réunion dans le bureau attenant.

Mémoire du BHV ... Alain Dégranges nous raconte....

Pendant que certains allaient : à la danse, la Gym, le Yoga, le tennis de table… à l’heure du repas…. Il y en avait d’autres qui devenaient des supers lanceurs de fléchettes.

Lire la suite

Vitrines de Noël 2016 à Paris

30 Novembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Bientôt l’hiver et ce mois de décembre s'annonce... hivernal ! Certains nous annoncent un froid polaire…

Alors, retrouvons les vitrines des grands magasins parisiens pour prendre la température. Toujours aussi agréables à regarder pour les petits comme pour les grands, les vitrines se parent de leurs plus beaux décors.

Les enfants se régaleront de ces spectacles.

Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à ParisVitrines de Noël 2016 à Paris

Au BHV Marais, en route pour la neige et les sports d’hiver.

La cabine téléphérique est arrivée dans la rotonde.

Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris

Aux Galeries Lafayette, une histoire presque écologique et adorable où une famille d’ours polaires, voyant fondre la glace  du pôle Nord, arrivera sur la banquise des GL et découvrira la féérie de Noël.

Les effets de blanc scintillant, de blanc nacré de blanc lumineux  et les petits ours qui s’amusent, réchauffent cette ambiance polaire.

Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris

Cette année, le sapin est en papier tout blanc, animé par une grande roue où nous retrouvons nos ours très cubiques.

Vitrines de Noël 2016 à Paris

Au Printemps, j’ai presque cru reconnaître Nicolas et Pimprenelle de l'ancien feuilleton pour enfants : Bonne nuit les petits...  Mais non, il s’agit de :

 Jules et Violette,  qui vont en rêve, découvrir par une nuit magique, un monde enchanté : celui du grand magasin, un monde heureux et festif.

La fabrique de parfum, les souliers au cabaret imaginaire, les demoiselles et la mode, la boutique cristal… le bal des étoiles..... C'est superbe!

 Les enfants ont le nez collé à la vitrine, c’est l’émerveillement !

Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris
Vitrines de Noël 2016 à Paris

Le sapin à l’intérieur est classique et les automates vont ravir petits et grands.

Pour vous, une petite vidéo tournée le 15 novembre.

Bon mois de décembre !

CD

Lire la suite

Le quartier des Halles et la Canopée

23 Novembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France Ile de France

Tout d'abord, Bon anniversaire à notre blog!

Overblog vient de me rappeler que notre blog vient de fêter

ses 8 ans

Une petite rencontre bien sympathique avec le réseau parisien, m’a donné l’occasion de redécouvrir Paris et le quartier des Halles. 

Le quartier des Halles et la Canopée
Le quartier des Halles et la Canopée
Le quartier des Halles et la Canopée
Le quartier des Halles et la Canopée

Près de cette superbe église de Paris : Saint Eustache (XIII eme au XVII eme siècle) de style Gothique Renaissance, retrouvons le nouveau forum des Halles.

Etonnant, il s’est coiffé d’une canopée.

J'avais eu l'occasion de passer par là en 2015 et décidemment ce quartier n’a cessé d’être en travaux!

Travaux septembre 2015Travaux septembre 2015

Travaux septembre 2015

Reconnaissons que le résultat est spectaculaire et qu’il répond à une prouesse avec cette canopée à plus de 14 m de haut

Larousse définit la Canopée : Étage sommital de la forêt tropicale humide, qui abrite la majorité des espèces y vivant.

Sous forme de vague de métal et de verre les deux architectes ont innové.

La canopée
La canopéeLa canopée

La canopée

L’ambiance est plus aérée pour ce Centre commercial où régnait une certaine faune ou jungle un peu angoissante, qui ne plaisait pas beaucoup aux parisiens.

Le quartier des Halles et la Canopée
Le quartier des Halles et la Canopée

Le côté le plus sympathique sera le jardin non achevé à ce jour.

Le quartier des Halles et la Canopée

Pour mémoire c’est de 1852 à 1870 que Victor Baltard  vit la construction de 10  des 12 pavillons que j’ai connu dans mon enfance. La halle à la viande, aux poissons,  aux fleurs, aux légumes, la halle aux œufs et volailles qui sera reconstruit à Nogent,….

La circulation dans Paris la nuit,  était bloquée, mais le matin tout était rentré dans l’ordre. La vie du quartier des Halles la nuit, c’était la joie, la vie, les cris, les engueulades, les diables manuels, les diables électriques, les forts des halles...

 Le long des immeubles comme le 2 rue St Honoré rasé aujourd’hui les cageots de fruits et légumes d’Omer et Décugis, montaient jusqu’au 1er étage. Gamine, je me levais la nuit pour regarder par la fenêtre de l’appartement de ma grand-mère, cette vie grouillante où le travail était dur.

Pourtant malgré la pluie, le froid la pénibilité, il régnait une ambiance particulièrement riche de ces échanges humains.

Représentation à St Eustache

Représentation à St Eustache

Question Hygiène, il fallait mieux déplacer les halles, on voyait souvent des rats courir dans ce quartier.

Ce magasin  nous rappelle son utilité

Ce magasin nous rappelle son utilité

La vie des halles se propageait assez proche du BHV car rue des Lombards ou rue de la Reynie, les personnes qui vendaient sur les marchés pouvaient louer des diables : Charrettes à Bras «  le diable jaune », le diable bleu »…

En 1969 les halles sont déplacées à Rungis et il faudra attendre 1979 pour voir la naissance du Centre commercial des Halles dans ce que nous avons appelé pendant 10 ans « Le trou des Halles ».

Nous avons été très choqués de l’évolution de Paris sur deux ans …

Le nombre de SDF s’est multiplié, on les trouve couchés la nuit dans les halls de Parking, tel Vinci Lobau, en plus des abribus dans la journée. Les odeurs nauséabondes, près de certains murs. Des coins très sales...

Paris mon beau Paris !.... La pollution n’est pas, que celle des automobilistes !... 

Lire la suite

Décès d'un collègue

12 Novembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

Vous êtes trop nombreux à bien connaître François Lebelle et partant sur Paris, je n'ai pas le temps d'envoyer des mails individuels.

J'utilise donc ce blog, mais l'article sera supprimé dans les semaines à venir.

J’ai le regret de vous annoncer le décès de François Lebelle, des suites d’une maladie.

François n’avait que 70 ans. Il parlait volontiers de la Vendée et de ses petits enfants qu’il aimait beaucoup.

Je ne sais pas encore, à qui vous pourrez envoyer les Condoléances.

Je ne manquerai pas de le faire savoir à ceux qui m’en feront la demande, dès que j'en aurai pris connaissance.

François fut un collègue qui fit une longue carrière au BHV  : 1970-2001.

Souriant, compétent, décisionnaire, proche de ses collaborateurs, nous l’avons apprécié, comme acheteur, chef de groupe et directeur du marketing.

Une célébration religieuse sera célébrée le jeudi 17 novembre à 14h30.

En l’église Sainte Marie des Batignolles.

77, place du Dr Félix Lobligeois.

75017 Paris

Métro Rome ou Brochant.

CD

 

Lire la suite

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

10 Novembre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Découvrir une face cachée et ignorée de ces hommes et femmes qui ont participé à l'Union sportive du BHV. C'était plus qu'un sport, ils nous ont montré leurs capacités : mentale et physique, car ces journées sportives s'ajoutaient à leur travail du BHV. 

Merci Jean-Pierre et Nicole de nous relater ces épisodes.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Oui, suivons Nicole et quatre fidèles de la section « Rando », en Alsace et Vosges. Attention, il ne s'agit pas là de la visite touristique et vous allez découvrir une activité sportive où il faut avoir un bon mollet, un bon équipement, une bonne organisation, savoir exploiter les opportunités et gérer les événements, climatiques et autres, qui peuvent a tous moments survenir au cours de ces marches en pleine nature.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens
Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Ils sont partis de la gare de l'Est à 7h30  un 15 juin 1998 et ce pour 12 jours-Direction Strasbourg. Et comme dit Nicole : « Tous en forme et de bonne humeur ».

1ere gîte. Rothau, en une auberge de jeunesse dans la vallée de la Brûche. Matin, 7h30, petit déjeuner, trouver un moyen de transport pour nos sacs vers le gîte du soir et enfin départ de Schirmeck a 9h pour une marche sur du pentu et de la forêt...altitude 315m vers altitude 1000m au champ du Messin. Ils sont passés près du camp du Struthof. Ils ont juste dû se protéger d'un orage et peu, malheureusement, profité du paysage. Cette étape était de 22 kilomètres.

Hohwald, le gîte du soir. Se sécher, la douche, chercher un restaurant...pas tout prêt et voilà. 

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Le lendemain, "petit dej." Au même restaurant, courses à faire, transfert des sacs, en Hôtel à Barr et départ pour 18 kms. 

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Objectif, le Mont St Odile 764m. monastère du 7ème siècle...fondé par Sainte Odile, patronne de l'Alsace et le mur païen  datant probablement du 8ème siècle AVJC et à 30mn du mont. Il cerne ce mont et ferait 11 kilomètres de long avec des largeurs de plus de 1m, 50.

 Arrivée de cette seconde étape  en soirée à 20 heures à Barr.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

 Voilà le rythme de cette épreuve.

Le 3ème jour, c'est la route des vins et l'étape de 31kms ce qui sera la plus longue. Ungersberg 900m, et point de vue sur des châteaux en partie ruinés, Bernstein de la guerre de 30 ans et Ortenbourg 13ème Siècle.

Le soir a Châtenoy.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Le 4ème jour, détente et tourisme pour prendre de l'élan le 5ème jour vers le château du Haut-Koenigsbourg 733m, puis le col de Schaentzel avant le château du Haut-Ribaupierre, 650m et Saint Ulrich, le mieux conservé, nous dit Nicole.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre FranssensRandonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

Ils ont fait 25 kms, de Ribeauvillé au Bonhomme 690m en passant par le Plat (du jour) 1025m.

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens
Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

20 kms du Bonhomme à Sainte Marie aux mines après les cols de Bagenelles 903m, la Roche des fées 997m, la Tête du Violu  994m. Et Sainte Marie 772m.

 

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

22kms encore avec des cols, toujours, Chaume de Lusse, la Hingrie 737m. l'Urbeis. Pour 20kms

La 9ème journée, nous sommes à Saale et nous sommes partis vers St Dié. Nicole, raconte ; « Nous repartons par le col de Las 702m. Hermanpaire 60

La Roche d'Ormont 730m. Et par un itinéraire de crête, les roches  du Sapin sec, du Hoff, des Cailloux et des Fées. Ce parcours était le plus diversifié en difficultés. Beaucoup de rochers et des vestiges de la guerre 14/18.

Nous sommes arrivés à l'hôtel de St Dié à 21 hures .

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre FranssensRandonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens
Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

 Les 2 jours suivants ont été réservés au tourisme avec une journée à Colmar et  St Dié  pour terminer avant le retour, la visite de la cathédrale de Strasbourg».

Cathédrale catholique romaine de Strasbourg, représentative de l'architecture gothique.  142m de haut, 2ème derrière Rouen,  Celle- ci est visible de très loin dans la plaine alsacienne. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1862. 

Cathédrale catholique romaine de Strasbourg, représentative de l'architecture gothique. 142m de haut, 2ème derrière Rouen, Celle- ci est visible de très loin dans la plaine alsacienne. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1862. 

Je laisse la conclusion à Nicole : «  Après avoir parcouru l'Alsace, la Bourgogne, les châteaux Cathares, la Bretagne, les Alpes dont La Clusaz, Val Cenis, 3 fois se terminait cette 9ème randonnée ou nous avions passé 13 jours de bonne entente amicale et nous nous sommes quittés avec un projet de la 10ème, probable dans les Alpes. »

Randonnée US BHV en 1998 par Jean-Pierre Franssens

 

Pensées vers Gisèle.

Gisèle Gente faisait partie des cette 9ème rando et nous la retrouverons encore au sein des journées amicales et sportives suivantes.

Gisèle, m'a dit Nicole, était l'équipière idéale, avec le moral, l'entrain, un état d'esprit inattaquable. Elle était aussi au sein de l'US BHV  la responsable des sections  suivantes :« Culture physique » pratiquée  au gymnase St Merri et animée par Marion P. diplômée d'état, « Gymnastique de relaxation », pratiquée au 18 verrerie et animée par Lydie Z. et enfin, avant le « yoga relaxation » au 18 Verrerie avec Christine L., la « Gym tonic » (abdos-fessiers-stretching) pratiquée au Studio du Marais, rue du Temple et animée par Catherine B .  professeur d'état.

Nous l'aimions et elle nous a quittés le 22 novembre 2015.

  A suivre, maintenant, le 26 septembre 1999 aux « Lacs d'Orient » près de Troyes, les marcheurs, les rollers et les cyclos, puis les rallyes des vendanges dans la Nivernais et le Sancerrois. 

Bravo aux marcheurs, bravo Nicole !

Lire la suite

Et si vous sortiez à Paris avec notre guide Didier Bouchard

31 Octobre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end

Vous avez la chance de vivre près ou dans Paris, Saisissez votre chance en découvrant Paris d’une manière différente, toujours agréable et inédite, avec  notre guide : Didier Bouchard.

Parisiens ou Provinciaux de passage à Paris n’hésitez pas à vous inscrire.

Conférences Didier Bouchard

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D,

8, rue Cannebière 75012 Paris.

Tel: 01.43.07.09.69

Salle Musée Henner (photo Internet)

Salle Musée Henner (photo Internet)

Vendredi 4 novembre

14h30 : un atelier d’artiste  de la Belle Epoque : le musée Henner restauré, et un vestige méconnu de l’hôtel Sarah Bernhardt.

Rendez-vous. 43 av. De Villiers (par métro Malesherbes).

11€+entrée. Tel. 01 43 07 09 69

Samedi 5 novembre

15h :  salons fermés au public a la cité internationale universitaire : Décors Art-Déco, fresques,  et œuvre classée de le Corbusier.

Rendez-vous. Entrée principale, 19 boulevard Jourdan .

Tarif 11€+entrée. Tel.01 43 07 09 69

Samedi 12 novembre

11h: exposition « Spectaculaire Second Empire » au musée d’Orsay. (Peinture, sculpture, mobilier et objets d’art).

Rendez-vous. Devant l’entrée des groupes du musée d’Orsay (extérieur).

11€+entrée. Tel 01 43 07 09 69

15h : visite intérieure de l’hôtel de Lauzun (1660), plafonds peints,  lambris dorés. Le plus beau décor XVIIème de paris.

Rendez-vous. 17 quai d’Anjou. 11€+entrée.

 (Nombre limité). Tel 01 43 07 09 69

Lundi 14 novembre

16h : la Cinémathèque française et les trésors du musée du Cinéma : lanternes magiques, dessins, maquettes et costumes, de Louis Lumière et Méliès a Eisenstein et Fritz Lang.

Rendez-vous. Devant l’entrée, 51 rue de Bercy.

11€+ entrée. tel 01 43 07 09 69

mardi 15 novembre

14h20 : salons Louis XIII et Louis XV de l’arsenal dans l’hôtel du grand-maître de l’artillerie. (une visite par an)

Rendez-vous. sortie métro Sully-morlan, côté rue de Sully.

 20 pers.  12€ entrée comprise. 20pers. Tel. 01 43 07 09 69

 

Mercredi 23 novembre

16h : exposition « Rembrandt intime» groupe complet.

Inscription sur la liste d’attente : 01 43 07 09 69

 

Mardi 6 décembre

15h : exposition « Monet, Hodler, Munch » au musée Marmottan. Quelques places sur inscription au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement. 11€+entrée. Rendez-vous. 2 rue louis Boilly.

 

Vendredi 16 décembre

14h30 : le Panthéon, miroir des querelles françaises.

Quelques places, sur inscription au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement. 11€+entrée Rendez-vous. devant l’entrée.

 

Avant-programme 2017

 

Vendredi 20 janvier : 16h15 exposition Fantin-Latour, au musée du Luxembourg quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69

 

Jeudi 2 février : 15h exposition « l’Esprit du Bauhaus » au musée des Arts-Décoratifs. Sur inscription au 01 43 07 09 69

Mars : exposition Pissarro, le 1er des impressionnistes (Marmottan)

Avril : exposition Vermeer, au Louvre

Lire la suite

Normandie surprenante!..par Michel Bindault

20 Octobre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 2 Nord Normandie

Voici une bonne idée pour ceux qui prennent quelques jours de congés en Normandie.

Michel et Doris ont apprécié ce moment .... A vous de le découvrir....

Merci Michel

 En cette splendide fin du mois de septembre Doris et moi avions rendez-vous chez nos amis normands Nicole et Jean-Claude Charmoy.

 Depuis quelques semaines nous étions chez-nous en replis estival au " Petit Clos " à Louvières, à une soixantaine de kilomètres de Merville-Franceville où résident Nicole et Jean-Claude à la belle saison.

Un accueil super sympathique nous fut réservé;    

Normandie surprenante!..par Michel Bindault

Le chef Jean-Claude avait coiffé sa plus belle toque pour nous mijoter un repas poisson de grande classe dont il a le secret.

Le temps superbe de l'aprés-midi nous incitait à la promenade et une idée fut lancée par Nicole et Jean-claude : une balade dans le pays d'Auge vers Saint Pierre sur Dives.

 Le pays d' Auge me direz vous est idéal pour admirer une région de bocage plantée de pommiers parmi de belles demeures à colombages. Eh bien cela n'était pas notre but car nous voulions visiter un domaine viticole les " Arpents du Soleil " le seul que possède la Normandie ( Basse et Haute réunies ).

Nicole, Jean-Claude posent devant les "Arpents du Soleil ".
Nicole, Jean-Claude posent devant les "Arpents du Soleil ".

Nicole, Jean-Claude posent devant les "Arpents du Soleil ".

Comment imaginer au pays du Cidre et du Calvados qu'un vignoble puisse se nicher parmi les grasses prairies humides et les pommiers ?

 Il faut se rendre à l'évidence : à quelques kilomètres de Caen, au lieu dit Grisy, existe un bout de terre bénéficiant d'un microclimat sec et chaud épargné du " crachin ", orienté plein sud avec un sol exceptionnel qui fait le bonheur de l'unique vigneron de Normandie Gérard S.

 A noter qu'un vignoble prospérait déjà en cet endroit de l'époque médiévale jusqu'au 18e siècle.

L'accueil bien sympathique du vigneron Gérard S.& Les vignes en bas de coteau.
L'accueil bien sympathique du vigneron Gérard S.& Les vignes en bas de coteau.L'accueil bien sympathique du vigneron Gérard S.& Les vignes en bas de coteau.

L'accueil bien sympathique du vigneron Gérard S.& Les vignes en bas de coteau.

Gérard S. planta ses premières vignes en 1995 sur une parcelle d'un demi hectare. Ce ban d'essai lui permit de récolter le premier millésime en 1998 et d'obtenir 2800 bouteilles de vin blanc.

 En 2007, avec 3 hectares exploités, Gérard S. augmente sa production à 15000 bouteilles pour atteindre 30000 bouteilles aujourd'hui.

Ses vins ont déjà été sélectionnés à 9 reprises par le guide Hachette et toutes les cuvées sont agréées " Vin de pays de Calvados ".

Gérard S. et Jean-Claude.

Gérard S. et Jean-Claude.

Mais ces présentations faites il nous faut passer à la dégustation en avouant, pour ma part, une relative appréhension mais surtout curiosité à goûter des vins d'une région si peu connue des amateurs.

Quatre cuvées sont actuellement proposées :

    - Assemblage des cépages " Melon de Bourgogne ", " Chardonnay ", "

Sauvignon ", et " Muller Thurgau " qui se marie très bien avec les fruits de mer, poissons, fromages de chèvres.

    - Cépage " Pinot gris ", riche et complexe très différent du "

Pinot gris " alsacien, qui s' associe aux charcuteries, poissons,viandes blanches.

    - Cépage " Auxerrois " permettant de multiples accompagnements :

poissons,foie gras, tripes à la mode de Caen et fromages normands notamment Pont- L'Evêque et Livarot.

    - Enfin cépage " Pinot noir ", vin élevé en barriques de chêne à consommer avec la viande de boeuf, le canard en particulier dans sa version " à la rouennaise " ou encore le gibier.

    Résultats étonnants. Tous ces vins, avec leur personnalité, sont dignes de figurer sur les meilleures tables. Le potentiel de vieillissement est de plusieurs années et, nous confie Gérard S., le vin se métamorphose avec le temps et les arômes fruités de sa jeunesse laissent place à des arômes minéraux et à du ,miel ( signe du terroir ).

Doris et Nicole s'apprêtent à déguster.

Doris et Nicole s'apprêtent à déguster.

Doris et Michel apprécient le Pinot noir.

Doris et Michel apprécient le Pinot noir.

Jean- Claude recherche la bonne bouteille.

Jean- Claude recherche la bonne bouteille.

Le Livre de Cave nous livre une bonne philosophie.

Le Livre de Cave nous livre une bonne philosophie.

Maintenant que nous avons goûté et dégusté ( avec modération ) ces différents vins nous ne voulons pas quitter cette Cave sans emporter quelques flacons. Le choix sera facilité par des caisses dites "

découverte " où l'ensemble des crus sont proposés.

Nicole et Doris s'interrogent. Combien de caisses ?, Consultation du " Livre d'Or ".
Nicole et Doris s'interrogent. Combien de caisses ?, Consultation du " Livre d'Or ".Nicole et Doris s'interrogent. Combien de caisses ?, Consultation du " Livre d'Or ".

Nicole et Doris s'interrogent. Combien de caisses ?, Consultation du " Livre d'Or ".

Si d'aventure vous passez dans la région caennaise, faites comme nous : visitez le domaine des " Arpents du Soleil ". Vous constaterez qu'il y a bien en Normandie, dans le pays d' Auge, " du raisin à tomber dans les pommes "!

Merci à Nicole et Jean-Claude d'avoir partagé avec nous cette journée d'amitié.

Normandie surprenante!..par Michel Bindault
Lire la suite

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

12 Octobre 2016 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 6 Sud-Est

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

Voici longtemps que nous n'avions pas parcouru les routes de France, nous resterons une fois de plus, dans le sud-est avec un des plus beaux villages de France, à notre goût : Saint Guilhem le désert.

Bientôt des vacances.... si vous êtes dans le coin, cela mérite le détour. ....

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

 Ce village vous laissera un souvenir extraordinaire ! « Trop beau ! »

Nous sommes à 40 km de Montpellier : nous arrivons par une petite route sinueuse et le « Pont du Diable » dans les gorges de l’Hérault.  Ce pont de deux arches et une plus petite, mesure 15 m de long et 50 m de haut. Il est l’un des plus vieux ponts médiévaux en France. En bas : le gouffre noir !

La légende  vous dira que le diable détruisait chaque nuit le pont en construction. Guilhem dont je vous parlerai un peu plus loin, passa un pacte avec le diable. Satan laisserait faire la construction du pont à condition qu’on lui offre l’âme du premier passant sur le pont !  Lorsque le pont fut achevé, Guilhem fit passer un chien. Le diable, fou furieux  se jeta de désespoir dans l’Hérault, creusant dans sa chute le gouffre noir !

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

Au moyen-âge des pèlerins passaient par là pour rejoindre ST Jacques de Compostelle. Les coquilles sculptées sur les fontaines indiquent les lieux où les pèlerins pouvaient s’abreuver.

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

Blotti dans le val de Gélonne, ce village est né en 804 lorsque Guillaume (Ghilhem) cousin de Charlemagne et comte de Toulouse  décide de se retirer et de se rapprocher de Dieu. Il fait construire un monastère : Saint sauveur de Géllone. Mais pourquoi « désert » ? (Notion de recueillement, loin de tout). Entre le 11éme et le 13éme siècle, l’abbaye prospère et des familles s’installent.

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

Aujourd’hui sur la place de la Liberté : un immense platane de plus de 6 m de circonférence, nous a amené à l’entrée de l’abbaye où nous découvrons le cloitre et un magnifique orgue de Jean-Pierre Cavaillé. Un vrai plaisir de se promener dans les ruelles étroites qui finissent fréquemment par des escaliers ou par-ci, par-là, des jolies fontaines !

 

Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.
Que la France est belle : Saint Guilhem le désert.

Surprenant sur certaines maisons : un chardon aux feuilles d’acanthes est cloué pour porter bonheur ou conjurer le mauvais sort ou éloigner les sorcières. Son nom est Cardabelle car cela pouvait servir à carder la laine, tandis que son cœur était excellent.

Cardabelle
CardabelleCardabelle

Cardabelle

Ce village vous apprendra aussi la légende  du Géant.

Dans le château accompagné d’une pie vivait un terrible géant qui terrorisait la population.

Guilhem déguisé en servante et munie de son épée « Joyeuse »  décida d’affronter le géant. La pie le reconnut et prévint le Géant, qui sûr de lui et ne présumant pas de ses forces, ouvrit la forteresse. Le combat fut rude, mais Guilhem précipita le géant en bas de la falaise, on ne revit jamais plus la pie !....

 

La vieille tour du Chateau

La vieille tour du Chateau

Lire la suite