Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Articles récents

Pierre Gérard-Desprez!...des nouvelles

8 Décembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Des nouvelles de Pierre, qui nous envoie ces images impressionnantes!
Fête de l'aviation! Presque!.....Mais à y voir de plus près....
Quelle est cette patrouille qui passe au dessus de la maison de Pierre!

"L’arrivée du printemps vous avait été annoncé avec l’envoi d’une branche de mimosas en fleur par Michel Rat … Hélas, le passage vers le sud des grues cendrées nous confirme plutôt l’arrivée de l’hiver.

Ceci dit, elles ont cette année un mois de retard par rapport aux années précédentes.
Faut-il l’impliquer au fameux réchauffement climatique ? Sans doute que oui…

Nous habitons dans les monts de Blond, qui se trouvent à  30 km à l’ouest de Limoges, et constituent les premiers contreforts du massif central en venant de l’Atlantique.
C’est  la raison pour laquelle,  les grues empruntent immuablement cette route aérienne qui  les mène de Scandinavie au Maroc en leur évitant de voler à plus haute altitude au-dessus du Massif central.

                  Ciel spectaculaire!
Nous sommes rentrés mi-novembre de Turquie, après y avoir passé plus de 2 mois. Notre camping-car nous emmènera, fin janvier, retrouver ces splendides oiseaux sur leurs lieux d’hivernage, l’Extramadure  en Espagne et ensuite  Dakhla dans l’ancien Maroc-Espagnol

En voyage, nous usons beaucoup des "Cyber-cafés " pour rester en contact avec nos enfants, et  c’est là , en même temps que nous nous découvrons les nouvelles du " Rezo-bazar ".Cela nous fait plaisir !

Le  " Joyeux Noël "   à vous tous, part aujourd’hui de La Brégère en Charente Limousine…. "     Pierre.
 Merci Pierre, pour ce message et ces superbes photos.
Nous sommes ravis d'avoir de tes nouvelles, comme nous en avions eu aussi de ton voisin Rémi Quadrini, il y a quelques mois. 
N'hésites pas à nous renvoyer d'aussi surprenantes photos!

 

Lire la suite

Omer Zerguine nous présente Fellini

7 Décembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture

 La grande Parade  : Federico Fellini d’hier et d’aujourd’hui

 Omer Zerguine, nouvel ambassadeur du 78, est venu renforcer l'équipe.

Il a vu pour nous, cette exposition Felinienne qui vient nous remémorer ce XXéme siècle qui vit naître le cinéma, la télévision....en bref, l’image !

Merci Omer de venir nous faire partager cette rencontre avec Fellini qui met en lumière la construction de son œuvre.


 Né en 1928 à Rimini, Il a exercé les métiers de journaliste, dessinateur, interprète, assistant et réalisateur.

Pour ses contemporains, il symbolise la force de la création.

A travers son œuvre le musée du jeu de Paume rend hommage à Federico Fellini. Cette exposition thématique effleure toute la vie thématique du Maestro Italien.

De Luci del Varieta (Les feux du Music hall 1950) à la Vocé della Luna (La voix de la Lune 1990) Federico Fellini nous a laissé une immense œuvre graphique et cinématographique, tant sur papier que sur Pellicule : Une œuvre à la dimension de ses rêves. Tout au long de l’exposition, le maestro nous conduit dans son imaginaire, à la fois drôle, humaniste, paradoxal ou fantasmagorique. Il nous entraîne dans les dédales d’une kyrielle de mythes, comme l’amour, la grâce, la femme, la jeunesse, la foi,  la mort, le vent. Ce vent symbolique est toujours présent dans ses films. Son imaginaire est en perpétuel mouvement.
Par le jeu de sa caméra, il nous renvoie toujours vers l’itinérant où le cirque(de la vie) prend toute sa dimension :

-De Julietta Massina, émouvante Gelsomina en clown androgyne dans la Strada aux expérimentations narratives
-d’ "Otto Mezzo »,
-de la Dolce Vita , ruine de la Jet set romaine d’après guerre) à
-Amacord où Fellini se raconte dans son autobiographie à travers ses souvenirs d’un temps révolu dans sa ville natale de Rimini.


Cette exposition : La Grande Parade, nous donne différents modes d’apprôche pour le comprendre et apprécier cette œuvre du Maestro du crayon, de la plume et de la caméra.

On y apprend aussi que Fellini fut un visionnaire de la fin des années 50, alors que la télévision n’en était qu’à ses balbutiements, il se disait convaincu qu’à l’avenir les médias et l’image seraient les piliers du pouvoir et de la postérité.

Souvenons nous dans la Dolce Vita, le terme de « Paparazzi » est le nom du jeune photographe agité qui accompagne partout Marcello Mastroianni en mitraillant avec son focus super zoom toutes les célébrités. Ce nom propre est entré dans le vocabulaire, tout comme le nom « Fellinien ».

Au programme de cette exposition des extraits de films connus ou inédits, des affiches originales, des scripts, des dessins de l’artiste et bien d’autres documents.

C’est beau, c’est instructif, c’est La Grande Parade, hommage à Fellini,
c’est au Jeu de Paume-Concorde, jusqu’au 17 janvier 2010.
(Fermé le lundi et les matinées, ouvert tous les jours l'après-midi et toute la journée  du samedi et dimanche)

Les films qui ont marqué :



1950- Les Feux du Music Hall spectacle entre le circle et le cabaret sur la condition sociale .

1953-  Les Vitelloni ( Les inutiles) Peinture de la bourgeoisie Italienne : Ennui , amour, sexualité.

1954- La Strada (Le grand chemin)  L’amour impossible de l’innocence avec la force à l’état brut. Oscar du lion d’argent à Venise, et l’oscar du meilleur film étranger.


1960- La Dolce Vita Palme d’or au Festival de Cannes ; Le film évoque les parcours existentiels de la vie, laissant le choix de l'innocence ou de la déchéance à un jeune homme doué : mariage et  famille, la foi et facilité de l'hédonisme.

 

1969- Satyricon : Histoire de la jalousie et de l’homosexualité dans la rome antique.

1973- Amarcord : Autobiographie du cinéaste par lui-même, à travers ses souvenirs.

Ginger et Fred : Hommage aux légendaires danseurs à la sauce Berlusconienne

1990- La voce della Luna( la voix de la lune) Dénonciation de la Société actuelle. Son dernier film.

 Il meut en 1993.

 

 

    Fellini par lui-même

 Merci Omer pour ce reportage et merci d'avoir accepter ce rôle d'ambassadeur.
Nul ne peut oublier ce film classique : La Strada (Le grand Chemin), où cette jeunefille Gelsomina qui est incarnée par Giulietta Masina(qui devint la conjointe de Fellini ), parcoure l’Italie avec Zampano, (Antony Quin) forain, véritable bête.
Ce saltimbanque exploite cette jeune fille un peu attardée, innocente et pleine de bonté !
A voir ou à revoir !

Air de la chanson de la Strada
Lire la suite

Au pays des mystères de Noël... Des légendes éternelles...

3 Décembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 1 Est

Au delà de son folklore, l'Alsace est sans doute la province de France où les particularismes sont les plus affirmés!
En direct de notre ambassadeur Est Nord-Normandie : Michel Bindault, nous explique des traditions méconnues de la plupart d'entre-nous!

Noël en Alsace...
Noël à Wissembourg... Profane et Sacré se confondent pour former la féerie des Noëls de l'Est.

 Quand vient le temps de l'Avent, les mystères de Noël semblent soudain envelopper Wissembourg et donnent à cette petite cité une dimension féerique.

 Marché de Noël autour de l'Abbatiale Saints Pierre et Paul, concerts spirituels, crèche vivante et animations festives comme l'allumage hebdomadaire de la grande couronne de l'Avent...C'est le cœur de la ville qui se met soudain à battre au rythme du Noël alsacien.

 






Le Sapin de Noël : 
L'Alsace est le berceau du sapin de Noël. L'existence d'arbres décorés remonte au Moyen-âge. L
e 24 décembre, un sapin était placé dans le chœur des églises où il représentait l'arbre du Paradis garni de pommes rappelant ainsi l'arbre de la tentation.

Au fil du temps, le sapin est venu parer les maisons des paroissiens qui le décorèrent tout d'abord de noix, pommes de pin, pains d'épices et images colorées. S'ajoutèrent, par la suite, guirlandes, figurines et boules en verre soufflé.

Le Marché de Noël :

















Au cœur de la ville, au pied de l'Abbatiale, on se promène entre les chalets de bois, bercés des cantiques et airs de Noël, dans une ambiance de douce lumière.

L'on découvre des idées cadeaux tout en dégustant des produits du terroir sans oublier le vin chaud aux senteurs épicées.

 La Couronne de l'Avent:

Elle rythme la période précédent Noël.

Chaque dimanche, en décembre, jusqu'au soir de Noël, une bougie est allumée qui marque ainsi le temps de l'Attente.

On peut interpréter le temps de l'Avent comme la répétition du récit de la création du Monde. (Genèse).

Les festivités de Noël débutent véritablement le 6 décembre avec la venue de Saint Nicolas.

 Cette tradition est très vivace en Alsace : Saint Nicolas, patron des écoliers, accompagné de son âne, distribue des friandises aux seuls enfants sages qui, comme le veut la tradition, présentent  leurs souliers et apportent du foin pour nourrir son âne.

Le 20 décembre a lieu la venue du Hans Trapp et de Christkindel (Enfant Jésus).

 Le Hans Trapp, accompagné des chevaliers brigands, entre dans la ville.

Son arrivée est annoncée par les roulements de tambours que font résonner des moines affolés qui préviennent la population du danger qui les menace.

Soudain, au cœur du vacarme, apparaît le doux Christkindel dans son carrosse. Les esprits se calment, les enfants sont ravis, des cadeaux et friandises sont distribués.

  Une explosion de lumières et de feux exprime cette victoire du Bien sur le Mal et les enfants peuvent remettre une lettre de souhaits personnels à Christkindel !...

 Christkindel est une créature pleine de contradictions ayant l'apparence d'une fée et la bonté d'un ange et qui représente l'Enfant Jésus, sans tenir compte que le soir de Noël le Christ n'est encore qu'un nouveau-né.

Son caractère le plus déroutant réside dans sa féminité car c'est une jeune fille qui doit jouer le rôle de l'Enfant Jésus, la tête recouverte d'un voile de mousseline.

 Les personnages du Noël alsacien sont dominés par le Christkindel et le Hans Trapp connus depuis le Moyen-âge.

Ceux-ci ont, peu à peu, cédé la place au Père Noël venu d'outre Atlantique il n'y a pas si longtemps.

La distribution des cadeaux était le fait du Chriskindel et de son sombre compagnon le Hans Trapp. Celui-ci sermonnait les mauvais garnements, se renseignait sur leurs bonnes et mauvaises actions.
Ce couple de la figure angélique et de l'homme de la nuit est le symbole du Bien et du Mal, de l'hiver et de l'espérance du printemps.

Enfin le 24 décembre, le sens religieux de la fête de Noël reprend toute sa signification.

Wissembourg retentira de chants et cantiques, des concerts sacrés seront donnés dans les églises suivis d'une messe de Noël pour les enfants.

Puis à 23h45 la Grand'messe de minuit (Weihnachtsmesse) sera célébrée avec faste dans la magnifique Abbatiale Saints Pierre et Paul en commémoration de la Nativité.


 

 

 

 

En prolongement de ce descriptif du Noël Wissembourgeois,
Doris et moi présentons à tous les anciens collègues du BHV,
nos vœux d'heureuse année 2010 faite de joie, paix et espérance.
Michel Bindault.


Merci Michel, pour ce remarquable article qui nous apprend beaucoup, sur Noël en Alsace.
Merci pour tes voeux au réseau. 
Merci aux Alsaciens de nous envoyer des photos pour le Blog du Marché de Noël de leur village.

Lire la suite

Culture : Saint Nicolas...

2 Décembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Saint Nicolas

Ne voulant pas allonger l'article formidable de Michel Bindault  à paraître demain, nous venons vous parler de Saint Nicolas.

 

Saint Nicolas, saint patron et protecteur des petits enfants, est fêté tous les 6 décembre, particulièrement dans l'est, le Nord de la France et de nombreux pays nordiques d'Europe.
La petite histoire raconte que le personnage est inspiré de Nicolas de Myre, Evêque, né en 270 et mort le 6 décembre 345.
Sa vie et ses actes sont entourés de légendes.

Nicolas se trouva orphelin suite à une épidémie de peste. Un jour, il apprend qu'un père n'a pas les moyens d’offrir une dote de mariage à ses trois jeunes filles et que ce dernier n'aura pas d'autre moyen de survivre que de les livrer à la prostitution. Nicolas jeta alors des bourses pleines d'argent dans leurs bas qu'elles avaient mis à sécher sur la cheminée. Grâce à lui, le père put assurer le mariage de ses trois filles.

La légende et  célèbre chanson enfantine (Paroles ci-dessous) raconte qu’il ressuscite trois enfants qui avaient été tués et découpés par un boucher.

Statue de St Nicolas :église de Mauvages (Meuse).
Les trois enfants sont représentés dans le saloir

Il sauve également de la tempête les marins d'un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre. Après la mort de Saint Nicolas, on raconta une multitude de légendes qui exprimaient sa personnalité généreuse.

C'est l'un des saints le plus souvent représenté dans l'iconographie religieuse : sur les vitraux des églises, dans les tableaux, en statue…

Dans la nuit du 5 au 6 décembre Saint Nicolas, dans son costume d'évêque fait équipe avec un horrible personnage vêtu de noir : le père Fouettard chargé de distribuer les coups de trique aux garnements non sages, pendant que Saint Nicolas, déguisé, passe de maison en maison pour donner aux enfants obéissants : des cadeaux et des friandises.

La veille de la Saint Nicolas : 5 décembre au soir, avant d’aller au lit, les enfants placent leurs petites chaussures devant la cheminée. Ils ajoutent une carotte pour la mule de Nicolas et un verre de vin pour réchauffer le Saint Homme.

 Chaque épisode de sa vie a donné lieu à un patronage ou une confrérie d'un métier ou d'une région, c’est ainsi qu’il est le saint patron des  Lorrains, des Russes, des écoliers, des étudiants, des enseignants, des marins, des vitriers, des bouchers, des voyageurs des hommes et femmes souffrant de stérilité, et des célibataires.

(Comme les filles célibataires de 25 ans "coiffent" sainte Catherine les 25 novembre). Les garçons non mariés qui atteignent la trentaine fêtent Saint-Nicolas, le 6 décembre, déguisés de pyjamas et de bonnets de nuits

 

 Bonne fête aux Nicolas.... particulièrement à Nicolas Vallet!


 

La légende de saint Nicolas

 

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Tant sont allés, tant sont venus
Que vers le soir se sont perdus.
S'en sont allés chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu nous loger ?


Entrez, entrez, petits enfants,
Y'a de la place assurément.
Ils n'étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués,
Les a coupés en p'tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux.

Saint Nicolas au bout d'sept ans
Vint à passer dedans ce champ,
Il s'en alla chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu me loger ?
Entrez, entrez, Saint Nicolas,
Y'a de la place, il n'en manque pas.


Il n'était pas sitôt entré qu'il a demandé à souper.
Voulez-vous un morceau de jambon ?
Je n'en veux pas il n'est pas bon.
Voulez-vous un morceau de veau ?
Je n'en veux pas il n'est pas beau.


Du p'tit salé, je veux avoir
Qu'il y a sept ans qu'est dans l'saloir.
Quand le boucher entendit ça,
Hors de sa porte, il s'enfuya

Boucher, boucher ne t'enfuies pas,
Repends toi, Dieu te pardonnera.
Saint Nicolas alla s'asseoir
Dessus le bord de son saloir.
Petits enfants qui dormaient là,
Je suis le grand Saint Nicolas.


Le grand Saint étendit trois doigts,
Les petits se levèrent tous trois.
Le premier dit : "J'ai bien dormi."
Le second dit : "Et moi aussi."
Et le troisième répondit
"Je me croyais au Paradis."

 

 

Lire la suite

Jean-Claude, notre chef Cuisine du Réseau

1 Décembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Cuisine

Notre chef Cuisinier du Blog qui nous écrit au moins une recette par mois, vient nous reparler des coquilles Saint Jacques.
Je voudrais féliciter Jean-Claude Charmoy, futur ambassadeur du 91 Essonne, pour sa gentillesse à animer la rubrique Cuisine.
Ces pages comme d'autres sont à découvrir sur le blog et ne donnent pas lieu à un envoi de message pour les abonnés.
Pour ceux ou celles qui n'auraient jamais lu ses recettes, je vous invite à les découvrir dès à présent. Rubrique Cuisine  du Chef Rezo-bazar sur la droite du Blog.
Voici un exemple pour vous y inviter.


2009 12 01

Coquilles St-Jacques «  à ma façon » nature 

  • Très simple

Ingrédients : pour 4/6 personnes

C’est la pleine saison de la coquilles St Jacques  Bretonne de la baie de Morlaix ou de  St Brieuc ou bien Normande de port en Bessin à la baie de seine d’octobre à avril

- Sélectionner 2 à 3 belles noix par personne

- Échalotes hachées

- Sel, poivre, et une goutte d’huile d’olive

- Une fine tranche de jambon du « cotentin fumé »

Préparation

Nettoyer les coquilles, les déposer salées et poivrées  sur un petit lit d’échalotes, une goutte d’huile d’olive et mettre au four 10mn recouvert de la tranche de jambon fumé  et déguster !!!

 

Variante du « Chef »

- Pour ma part, je rajoute 2 gouttes de cidre de Normandie, mais vous pouvez les remplacer par du vin blanc

- Impératif :il faut un jambon  parfumé et fumé (Savoie, Cotentin, Auvergne etc.…)

- vins :  Muscadet, Gros- plant ou Cidre 

 

Lire la suite

Culture : L'Aïd El Kebir 2009

28 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Photo : Gabriel arrête le bras d'Ibrahim prêt à sacrifier son fils.
 

L’Aïd El Kebir signifie littéralement : La grande fête, c’est la plus importante de l’Islam. Dans certains pays d’Afrique cette fête peut s’appeler Tabaski ou Tafaska

Selon l'histoire la fête de l'Aïd EL Kebir commémore l'asservissement d’Abraham à Dieu qui lui ordonna de sacrifier son fils Ismaël en l’égorgeant.
 
(Selon la culture juive et chrétienne, tirée de la Torah :(1ere partie de la Bible dans l'épisode du sacrifice, c'est le second fils d’Abraham : Isaac qui a failli être sacrifié et non Ismaël).
 
Dieu, au dernier moment envoya un mouton par l'entremise de l'archange Gabriel pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle. Cela reste donc pour les musulmans le modèle du croyant.
En souvenir de cette soumission d'Ibrahim à Dieu: les familles musulmanes sacrifient généralement un mouton
(bélier, chèvre peuvent remplacer) en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'Aïd.

En souvenir de cette soumission d'Ibrahim à Dieu: les familles musulmanes sacrifient généralement un mouton (bélier, chèvre peuvent remplacer) en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'Aïd 

Cette fête appelée aussi la « Fête du Sacrifice » ou « Fête du mouton » marque la fin du pèlerinage et a lieu chaque année au dernier mois du calendrier musulman.

 

Lire la suite

Villers sur mer et Bernard Gallet

28 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 2 Nord Normandie

A près la rencontre avec les Normands nous avons décidé de découvrir la Côte Fleurie, si chère à certains comme la famille Gallet, Jacqueline Danvers et bien d'autres encore...
(Située en Calvados, Basse Normandie à 2 h de Paris).
Cette superbe région au ciel souvent pluvieux, a la chance d’être bordé d’un littoral de sable fin. Quand les nuages s’estompent, le soleil apparaît et une luminosité extrême vient retoucher ce tableau pour intensifier les couleurs de verdure du paysage et d’argent entre terre et mer.

D’Ouistreham à Honfleur vous découvrez des petites stations balnéaires et d’autres plus connues… Beaucoup portent le nom de « ville »en 2éme partie de nom ! Auberville, Bénerville, Blondville, Deauville ( ex : Dos Ville), Gonneville, Trouville, Franceville-Merville etc.. Nous y trouvons des exceptions comme Cabourg et Villers sur mer…et c’est de cette dernière que nous parlerons aujourd’hui

Bernard, bonjour, tu es retraité, que deviens-tu ?

Avec mon épouse Michelle qui a travaillé aussi au BHV, nous partageons notre temps, entre Gargenville en région Parisienne et Villers sur Mer, où nous avons la chance de pouvoir profiter d’un appartement situé à 50 m de la mer.
L’air est vivifiant.






L'esplanade


J’aime à me promener sur la plage et surtout pêcher :

 -         La pêche à la ligne : carrelets, soles, maquereaux, bars.

-         La pêche à la crevette avec une épuisette ou havenet.

-         La pêche à la coquille : moules et coques.

Michelle se charge activement de la cuisine ! Et nous
avons le plaisir de déguster ces plats fraîchement préparés.

La mairie

J’aime beaucoup nager à la mer et quand le temps ne s’y prête pas, je me rends à la piscine d’eau de mer de Deauville.

Nous aimons beaucoup cette Côte Fleurie : Villers, Cabourg, etc. Mais, nous nous promenons aussi dans toute la Normandie.


A voir : l’église St Martin et ses vitraux.



et la rue piétonne

Villers capte notre attention, c’est une ville de 3500 habitants qui est très agréable à vivre par ses côtés animés. Tous les mois, des spectacles, des animations, une médiathèque….et bientôt un musée sur « les Falaises des vaches noires ».

30 ha de marais qui accueillent de nombreux oiseaux : marouette, locustelle, bergeronnette au printemps 

En hiver, c’est le refuge de canards colverts, de sarcelles et de foulques noires ; toute l’année les hérons cendrés, les goélands argentés, les cygnes blancs se donnent rendez-vous
 Nous ne savons pas ce qu’ils se disent !....

J’invite les membres du Rezo-bazar à venir découvrir cette superbe région un peu plus au Nord de Franceville-Merville qui a rassemblé des membres cet été.

 

Le dinosaure est l’emblème de Villers sur mer. En effet, très proche, se trouvent les falaises « des vaches noires* » qui constituent un lieu important de recherches paléontologiques de renommée mondiale où on y découvrit des fossiles de dinosaures.

C’est ainsi que les jardiniers responsables des espaces verts de Villers implantèrent au centre de la ville devant l’esplanade un dinosaure de 7 m de haut et 12 m de long constitué de 9000 plantes.

 

* Ce nom de vaches noires a été donné par les marins en mer. Lorsqu’au pied de la falaise, ils apercevaient des grands blocs calcaires écroulés qui leur donnaient l’impression d’être un troupeau de vaches.



Merci Bernard et Michelle et beaucoup de plaisir à Villers.


Un petit coucou de Bernard aux membres!


 

Lire la suite

Jean-Claude Charmoy : fabrication d'un sapin

27 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Fabrication d'un sapin de Noël 

Amis Bricoleurs du réseau, voici une bonne idée de sapin de Noël.
Je me suis inspiré des sapins de Noël savoyards, fabriqués là bas, avec des branches d'arbre et cloués et croisées entre elles.


Matériel pour un sapin d'environ 65 cm :
1 tige filetée
8/10 tourillons en 1m

3 écrous

3 rondelles crantées.


Découper des morceaux de bois de différentes tailles :
2 à 3 de 35 cm

5 de 30,

4 de 25,

4 de 20,

4 de 15,

4 de10 et 1 de 5 cm.

Les percer en leur milieu et enfiler sur la tige filetée en les fixant à leur extrémité par un écrou + rondelle crantée.





Réserver 2 morceaux fixés en croix pour le socle et vous obtenez un magnifique sapin en bois "Bio" et réutilisable.




Il suffit ensuite de le décorer à vôtre goût










































Bonne idée FACILE, en effet!
Bravo Jean-Claude de nous avoir inspirer .
Que ceux qui le réaliseront, nous envoient leur photos afin que nous puissions les présenter sur le blog. Merci.



Lire la suite

Fabuleux Fabuliste Jean de Nerville !

22 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Jean de La Fontaine (1621-1695) poète fabuliste et moraliste est l'un des plus grands auteurs de Fables connu dans la littérature Française.

J’ai travaillé avec Jean de Nerville dans les années 77 à 80. Il n’y avait pas mieux au BHV pour éditer une note de service claire et précise. Mais cela ne lui suffisait pas, il vérifiait son application, car disait-il, (Je cite de mémoire) : sur 10 personnes qui vont recevoir la note

- 1 dira ne jamais l’avoir reçue.

- 1 la jettera à la corbeille à papier.

- 1 la posera dans un coin et ne la lira pas.

- 1 la classera dans le classeur à notes, sans la lire.

- 1 la lira, mais ne la comprendra pas…

- 1 la lira et croira la comprendre

- 1 l’interprétera !

- 3 la liront, et peut-être l’appliqueront !....

Jean avait raison !

 Mais aujourd’hui, il écrit toujours…à la manière de l'autre Jean...
Jean de Nerville écrit des fables pour ses petits enfants.
En voici une…très jolie :

À mon petit fils Pierre      

La couleuvre           

      
 



La gente serpentine est d’humeur vagabonde

L’envie souvent lui vient de parcourir le monde

Ma sœur la couleuvre un jour se réveilla

Et de son vivarium voulu franchir le pas

 

« Assez ! dit l’animal, cet espace est réduit

Mon esprit est ailleurs, rien ici me séduit

Et je veux visiter les pays d’alentours

Qu’à travers le verre, j’aperçois les contours. 

Je veux partir d’ici et manger à mon goût.

Des souris, non-merci, c’est un piètre ragoût

Qu’on me sert chaque jour et je n’en suis pas fol

Ha ne plus jamais voir souris dans ma casserole !

 

A moi les musaraignes, je veux leur chercher noise

Et si par aventure je croise une gerboise

J’en ferais un festin, à ce point que je l’aime

Et j’en aurais fini de ce temps de carême.»

 

L’animal rampant après ce beau discours

Quitta son vivarium pour une chasse sans retour

Il partit droit devant sans faire de crochets.

Pourquoi en ferait-il, puisqu’en bouche en n’avait ?

 Pour son premier gibier, ce fut un campagnol.

« Pour moi c’est trop rustique, le vilain en raffole

Je veux manger plus fin, savourer le meilleur

Courons en d’autres lieux, mes délices sont ailleurs. »

 

Un mulot passait là ; il ne le toucha point.

« Un mulot ! Quel horreur ! Allons chasser plus loin. »

Ainsi passa le temps sans manger un morceau

Pas le moindre rongeur, pas même un souriceau

 

Enfin la pauvre bête, ventre creux s’en revint

Penaude et fatiguée d’avoir chassé en vain.

Dans sa cage en silence se glisse et se replie

Ventre creux, affamée et quelque peu marri

 

Alors l’invertébré intérieurement se dit :

« Pourquoi chercher ailleurs, ici tout me sourit ! »

 

Février 2002    
Dans l’avion en revenant de Jordanie         
      
Bon Papa

Bravo et Merci Jean pour cette excellente fable.
qui mérite d'être lue aux grands et aux petits!...

Lire la suite

Saint Molf Marché de Noël

21 Novembre 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 3 Bretagne


Maddy  notre ambassadrice, Grand Ouest, informe les bretons et ceux qui seraient de passage dans la région :

« Vous êtes tous cordialement invités à venir découvrir le Marché de Noël qu’organisent Nicole et Christian Griffonnet et leurs amis à Saint Molf en Loire Atlantique

De nombreuses surprises vous y attendent ainsi que plein d’idées pour vos cadeaux !!!!

Rendez-vous:
samedi 28 et dimanche 29 novembre 2009
de 10 heures à 19 heures

Salle des Sports de la Roche Blanche.Entrée gratuite » 

 

Lire la suite