Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 13/22 par JP Franssens.

18 Septembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Retrouvons Jean-Pierre dans cette fabuleuse histoire des grands magasins.

 Il nous reste au niveau des œuvres sociales de ces années d'après-guerre jusqu'en 1936, à découvrir les actions des Grands Magasins, au niveau de l'enfance

Les Maisons pour l'Enfance

Du Grand-Magasin Parisien à leurs œuvres sociales 13/22 par JP Franssens.

Le BHV n'a pas de maison et seuls, le Bon Marché et la Samaritaine en possèdent,

Le Bazar effectue une prise en charge de l'enfant uniquement en cas de problème graves ou de maladies graves ou d'un enfant délaissé par sa famille.

En ce cas l'enfant était aidé par la fondation  Chardon-Lagache, située au :1 rue Chardon-Lagache Paris 16ème et existant depuis 1865.

L'établissement est tenu dans les années 1920 à 1930 par les filles de la Charité de St Vincent de Paul. L'accueil comprenait 161 lits et 23 chambres d’époux.

Dans les années 30, le prix annuel en dortoir était de 2000frs et en chambre individuelle 4000frs. Par contre, il fallait être plus que prévoyant !! car entre l'inscription et une attribution de place, le délai était entre 3 et 7 ans !

Le Bon Marché, toujours selon la volonté de Marguerite Boucicaut a ouvert plusieurs maisons mais destinées à des filles-mères. Mont St Aignant dans l'Orne, Châlons sur Saône en Bourgogne, Roubaix dans le Nord et Bellême-Orne. Roubaix est repris par l'Assistance Publique en 1925 et est devenu « Maternité Boucicaut et œuvre des mères abandonnées ».

La Samaritaine, elle, donne priorité aux orphelins…mais. Uniquement, ceux de Savoie et Haute-Savoie et de sexe féminin. Accueil et aide à Monnetier-Mornex, le fief Cognacq-Jay.

L'enfant peut être intégré à l'âge de 3 ans et jusqu'à 18 ans, avec extrait de naissance, baptême, certificat médical-pas de germe de maladie héréditaire ou contagieuse, Renvoi en cas de maladie grave. Renoncement de tout droit pour la famille éventuelle qui, si existante doit payer d'avance 75 frs par mois.

A 14 ans les jeunes filles étaient éduquées et employées en ménage, tenue de maison, travaux d'aiguilles etc... ce qui, si pas de famille leur permettait de payer leurs frais, et dépenses d'entretien.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mialjo 19/09/2014 16:25

Je préfère la façon de faire du Bazar, plutôt que celui du Bon marché ou de la Samar...