Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

L'Hermione par JP Franssens 2/2

24 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

L’Hermione va rester quelques jours amarrée en ce lieu, puis va remonter jusqu’au port de La Rochelle où il va subir quelques réglages. De ce fait il n’a pu recevoir des visiteurs. Puis, avant son retour à l’île d’Aix, un petit tour vers le 26 septembre, à Brest.

 

L'Hermione  par JP Franssens 2/2
L'Hermione  par JP Franssens 2/2L'Hermione  par JP Franssens 2/2

Avant de poursuivre son programme prévu du 9 au 14 octobre à Bordeaux, parlons un peu de son équipage. Son commandant est Yann Cariou. Son équipage professionnel est prévu à 30 marins de la Marine Nationale, aidés de 30 bénévoles. Aucun invité, aucun passager payant à bord. Pour information, en 1779 il y avait pour le voyage 330 personnes, officiers, aumônier, chirurgien, boulanger, serviteurs et 14 passagers, La Fayette et sa suite.

L'Hermione  par JP Franssens 2/2

Le voyage inaugural est donc prévu en Mars/Avril 2015. Ils seront reçus et assistés par les associations Hermione et la société de Cincinnati créée par les officiers américains en mai 1783 et auxquels se joignirent avec l’accord de Louis XVI des officiers français de la noblesse, dont bien sur, La Fayette. Cette société mise à mal à la révolution, se recompose avec les héritiers des officiers, en 1925 et en 1999, ils sont venus visiter le chantier de Rochefort. Il y aura de plus l’accueil côté « Hermione » avec la réplique « HMS Rose »de 1757 réalisée par les Etats-Unis en1970, 26 voiles aussi, 3 mâts et légèrement inférieure en dimensions. Un autre 2 mâts a été réalisé aux E-U, le « Pride de Baltimore »1835 et réalisé en1977 et 1988, 12 voiles et plus modeste de dimensions.

Il nous reste pour terminer sur le projet futur à parler du voyage. Il sera le même que celui de La Fayette en 1780/81.

 

L'Hermione  par JP Franssens 2/2
L'Hermione  par JP Franssens 2/2

 

Comme vu sur cette carte, départ de Rochefort vers Halifax, peut-être le ST Laurent, Québec et puis Boston, New-York, Baltimore, Yorktown, Norfolk….4 mois et 13000 kilomètres. Une aventure unique. Bien entendu, nous essayerons de la suivre par tous les moyens à notre disposition.

 

En attendant, l’Hermione est encore dans son secteur de naissance et a fait grande impression à Bordeaux. N’est-ce pas Christine ?

 

                                            -------------------------------------------------

Nous espérons vous avoir communiqué l’envie d’en savoir plus sur cette aventure, sur le choix du bois, sur la fonte des canons, sur la technique des cordages, des voiles et puis les assemblages, la montée des mâts et bien d’autres éléments passionnants. Et bien, puisque vous êtes entrain de lire ces lignes, restez sur la toile et voici quelques éléments de choix. Demandez le site « Hermione-La Fayette Association ». Là vous aurez un maximum de possibilités en vidéos. Youtube est très riche en vidéos sur le sujet. Enfin, sur -Daily Motion –Hermione 2014-France 3 présente avec Eric Orsenna durant plus de 52’. Aussi toujours Daily Motion- ajouté par Bb Vidéo « L’Hermione de La Fayette », visite sur le chantier d’une frégate. Une durée de 21’13 super bien fait.

Je terminerais par une référence en librairie. Historique, construction, tous corps de métier exposés, des superbes photos, les plans, les techniques, les quantités, les coûts….vous ne trouverez jamais plus de détails. Il est écrit par Monsieur Jean Marie Ballu, ingénieur général des eaux et forêts, spécialiste du bois de marine et de la charpente navale. Il nous raconte, nous explique avec passion –sur 152 pages-ce qu’il a vécu durant ces longues années de labeur. Il nous propose de plus, un Glossaire des termes de marine.  Ce livre s’intitule « L’Hermione- L’aventure de sa reconstruction » Editions du Gerfaut  Compagnie des éditions de la Lesse- Mars 2012- 

L'Hermione  par JP Franssens 2/2
L'Hermione  par JP Franssens 2/2

Merci Jean-Pierre pour ce reportage qui touche tous les amoureux de bateaux et de mer!

Lire la suite

L'Hermione par JP Franssens 1/2

23 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Sous le bleu de la casquette « Hermione » …sous vents et marées, 235 ans d’Histoire …….Passe le temps, souffle le vent….Le temps est passé,  le vent a soufflé et ils nous font voguer…        

L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2

De la naissance à la renaissance….

En plein air et espace du pertuis d’Antioche, L’ère de l’ « Hermione » recommence en son aire de Rocaporte devenu Rochefort Une ère mi-on…éreuse, heureusement car le projet est et a été soutenu par la ville, le département, la région, l’état et l’Europe.

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2

Non ce n’est pas pour épater les galeries que je reviens vers La Fayette mais pour mettre l’œil et le doigt sur un projet réalisé. C’est fait, ce nouveau voilier superbe est sorti de son radoub à Rochefort, le 7 septembre 2014.

Nouveau !!! Pourquoi ? Et bien, (pour ne citer que la France) Il y a eu la « recouvrance 1817», reconstruit en 1991-93, 2 mâts, 12 canons, 12 voiles, le « Renard 1812», 1 mât, 10 canons de 8 + 4 de 4, 4 voiles, et...

La vedette, l’objet de ce propos, la reconstruction de cette superbe  frégate de 1779 en 1997-2014, sur les lieux-mêmes de sa construction , un 3 mâts, 26 canons de 12 et 8 de 6, 26 voiles ce qui est en soi un événement sur lequel je placerais en avant, la qualité des intervenants, artisans charpentiers- menuisiers, les forgerons sur le chantier, l’atelier voilerie de Fouras et tout ce petit monde charentais bénévole et solidaire. « Les compagnons de l’Hermione ».        

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2

 J’ajouterais « Fabriqué en France »…"no made in"…déplacé dans le contexte car La Fayette et l’Hermione avaient comme ennemi principal, nos amis les Anglais.

Emergence du  projet en 1988 : Entre autres fédérateurs, l’académicien Erik Orsenna, président-fondateur fin 92, création de l’association de 4000 membres « Hermione-La Fayette », signatures du projet et choix des intervenants, artisans, entreprises en 96 pour que débute le chantier en février 1997.

Délai fixé 10 années, soit 2007. Dates portées sur le logo de l’ « Hermione ». La Fayette et l’indépendance des Etats-Unis concerne les américains et de ce fait, deux anciens ambassadeurs E-U en France créent une « Hermione Association » pour suivre le voyage inaugural…reporté au printemps 2015.

Voilà pour la présentation. Le but de celle-ci n’est pas de vous relater toutes les étapes de la construction, ni toutes les techniques employées avec la recherche de l’authenticité 1779, car ces 17 années de labeur ne peuvent se traduire en quelques pages. D’autant plus que l’association et bon nombre de bénévoles et passionnés ont apporté sur le web un maximum de témoignages. Je citerais en fin de texte quelques sites, vidéos sans oublier la librairie. 

 

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2

Je vais vous présenter maintenant mes photos de la dernière visite du 30 juillet 2014 en compagnie de mon petit-fils Théo qui s’est passionné lors de son premier regard sur la frégate. Puis les images de sa sortie du radoub vers la mer….le 7 septembre 2014….

L'aventure ne fait que commencer….la renaissance….. a commencé par l’exposition de la maquette de Jean-Claude Cossais, réalisée au 1/36éme.

Les photos des ateliers pour les visiteurs -dernières touches avant la grande sortie.

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2L'Hermione par JP Franssens 1/2

Une dernière montée à bord avant sa mise à flot définitif…. En quelques images…

 

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2

Et maintenant les dernières images en radoub…..le 7 septembre  approche…. C’est la    fête..Accord….accordé….accordéon…accordéoniste…

 

L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2
L'Hermione par JP Franssens 1/2

Il est sorti, à 4h 45 du matin en ce dimanche 7 septembre. Même à ce moment les fidèles étaient présents.

Un moment exceptionnel pour tous ces actifs, ces passionnés  à l’œuvre depuis 17 années. Tous les visiteurs ont été salués au canon. L’Hermione a descendu la Charente jusqu’à Port aux Barques, face à l’île d’Aix. Un endroit célèbre sur le fait que La Fayette a embarqué en ce lieu pour son  second voyage d’aide aux combattants pour l’Indépendance  des Etats-Unis d’Amérique. Ajoutons à cela que 35 ans plus tard, au même endroit, Napoléon qui fuyait vers les E-U, résidait sur l’île d’Aix et qui sur dénonciation dû demander l’Habeas Corpus aux Anglais en s’embarquant sur le « Bellérophon ».  C’était en 1815 et après la sourde oreille de nos ennemis fidèles l’affaire s’est  achevée à St Hélène. (Affaire relatée précédemment lors du texte sur Brouage –classement : France 4 Sud-ouest  Récit 3/3 du 15-11-2013 paragraphe « Une date ? oui…1666).

L'Hermione par JP Franssens 1/2
Lire la suite

L'Hermione est passée à Bordeaux!

19 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

L’Hermione la frégate de la flotte royale sur laquelle le marquis de Lafayette alors jeune homme de 23 ans embarque pour son deuxième voyage aux États-Unis, n’avait servi qu’un an, dans une guerre contre l'Angleterre.

L'Hermione est passée à Bordeaux!L'Hermione est passée à Bordeaux!

Le marquis de Lafayette, qui a obtenu du roi Louis XVI de soutenir le général Washington et d’apporter de l’aide aux Insurgents, accostera le 28 avril 1780 près de Boston, après 38 jours de traversée. Il  incarne la lutte pour l’Indépendance de l’Amérique. La France enverra ensuite six vaisseaux et cinq mille hommes.

Une amitié indéfectible naitra alors entre nos deux pays.

Octobre 2014, la réplique de l’Hermione a navigué  en direction de Bordeaux.

 

L'Hermione est passée à Bordeaux!
L'Hermione est passée à Bordeaux!
L'Hermione est passée à Bordeaux!
L'Hermione est passée à Bordeaux!
L'Hermione est passée à Bordeaux!

Bordeaux : c’est la première escale de ce fameux trois-mâts depuis sa mise à l’eau en septembre dernier,  dans son port d’attache et de création à Rochefort.

Du mardi 7 octobre au soir elle fut amarrée au Port de la Lune jusqu'au 13 au matin... Trop court !...Nombreux visiteurs comme nous, n’ont pas eu la joie de le voir  de près….

Il est si beau, de loin ! Il fallait réserver et s’armer de patience et attendre des heures pour le visiter !...

Mais heureusement, notre collègue Jean-Pierre Franssens l’a vu de près et vous a concocté un petit article à suivre …. les 24 et 25 novembre prochain.

L'Hermione est passée à Bordeaux!
Lire la suite

Ma passion de Figuriniste par Georges GUYOT 3/3

14 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

La réalisation de la grotte : un travail de Titan ?

Après plusieurs tentatives, en utilisant différents matériaux (non concluants) je décide de faire un moule avec des bandes de  plâtre. Taillant sommairement un bloc  de polystyrène  je réussis à mouler la grotte. Après plusieurs  semaines  de séchage, je démoule la grotte. J’apporte du relief à l’intérieur à l’aide de papier mâché, centimètre par centimètre, je garnis et j’attends  un mois  de  séchage.

Je réalise ensuite la couleur de la roche à l’aide de pigments de couleurs : sienne naturelle, ombre brûlée, jaune mexico et  jaune de chrome  passés à la brosse.

Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

La grotte  mesure 70  cm de long  sur  45 cm de large et 40 cm de hauteur

Il m’a fallu beaucoup de recherche pour  réaliser la peinture des fresques, notamment  les  couleurs et les positions des animaux. Il fallait  se rapprocher le  plus près possible des techniques utilisées par les Magdaléniens (mais en mille fois plus  petit !).

Je vous passe tous les détails techniques de la construction de cette grotte et de son sol. Les animaux peints sont fixés. Il me reste alors la réalisation du  décor à l’extérieur de la grotte : Apporter une  ressemblance à la végétation environnante avec beaucoup  d’imagination (nous sommes vers -20 000 ans avant JC).

 

 

Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

L’assemblage

La mise en scène pour placer les  figurines demande de procéder par hiérarchie, dans l’évolution historique de l’homme GROMAGNON en premier pour  faire  un clin d’œil aux  archéologues et  quelques  petits  coquillages qui  deviendront des  fossiles .

Au pied des  magdaléniens un feu  réalisé avec  des paillettes  pour  imiter la  braise, la cendre est  composée de farine du boulanger mélangée avec de la mine de crayon noir réduite sur  du papier de verre  et la fumée  elle  est  réalisée à partir  de  coton  étiré. (A chacun sa technique ! Pourvu que la réussite soit là)

 

Georges, tu m’as parlé de 800 heures de passion ?!

Avec les recherches et la réalisation il m’aura fallu à peu près 800 heures de passion et  de travail  minutieux.

Lors de la présentation de cette  grotte,  d’une  deuxième et des figurines au championnat de  France à Montignac en octobre 2007, j’ai remporté 5 médailles  d’or  dont  une pour  le  pré- homme figurine  en plomb qui  mesure  54 mm  et un temps de  réalisation 20 heures.

A la  sortie de ce concours de la  coupe de France à Montignac,  j’ai  offert une de mes  grottes à Marinette RAVIDAT.

 

 

L’assemblage
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

Georges tu as aidé au développement de Lascaux II

La représentation de la grotte  fut  prêtée par Marinette Ravinat  afin d’être  exposée pendant un an à la devanture de la billetterie, des bois de Lascaux.Je reçu un courrier m’informant que les visites avaient considérablement augmentées grâce à cette  exposition (J’en retire une certaine fierté).

 

 

Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

Georges, où est donc le petit garçon qui voulait cacher ses œuvres ?

 

Aujourd’hui,  je sais que j’ai changé, « Georges a muri ! » : je ne cache plus mes réalisations et  j’aime parler de mes  figurines et  les montrer.

Je pense  qu’être autodidacte, avoir la  passion et réussir cette passion peut donner  l’envie à  tous  de se lancer dans une nouvelle aventure ! La  persévérance aboutit toujours !

 

Georges quel est le plus beau cadeau que tu es reçu en dehors de tes outils ?

Le plus beau cadeau : celui  de  recevoir une  invitation afin de pouvoir visiter  la  vraie  grotte de LASCAUX  (document ci-joint).

Il m’a aussi  été  offert un livre dédicacé par  deux des enfants  qui  ont  avec  Marcel RAVIDAT découvert  la  grotte de Lascaux .

 

 

Scéne de vie préhistorique au temps des Magdaléniens. 20 000 ans avant notre ère.

Scéne de vie préhistorique au temps des Magdaléniens. 20 000 ans avant notre ère.

Georges, Et maintenant ?

Actuellement je  réalise un diorama sur les Magdaléniens où  17  personnages font  le  décor avec des animaux. Le voici  en détails 

Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3
Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

Enfin voici le diorama achevé!

Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 3/3

Et un autre secret ?

PLUS TARD  j’aurai une  surprise pour  Jean Claude CHARMOY  et mes amis normands !

Georges tient à ajouter des remerciements.

Je remercie tous les lecteurs du réseau qui auront lu cet article entièrement.

Je remercie  mon épouse qui  accepte ma  passion et  qui fait  tout  ce  qu’elle  peut pour  que je puisse l’assouvir

Je remercie   les responsables des  magasins  de  figurines et  la  société HISTOREX qui  approuvaient mon projet et  qui  ont  tout  fait pour  que  je  puisse mener à bien cette mise  en œuvre

Je  rends  hommage à Marinette RAVIDAT et  à la  mémoire de son mari inventeur de la grotte  de LASCAUX avec les  autres enfants associés à cette  grande découverte.

En souhaitant que cette découverte puisse rester pour  toujours dans la mémoire du patrimoine de l’humanité et  que  ses  inventeurs restent associés  à cette  mémoire

 
Lire la suite

Ma passion de Figuriniste par Georges GUYOT 2/3

13 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Georges, nous savons que tu t’intéresses à la préhistoire.

Je suis  passionné de la préhistoire avec sa  période la plus  primitive. Ma période préférée est  celle des  magdaléniens  inférieurs  - 20 000 ans et  surtout les magdaléniens supérieurs – 17 000 à -12 000 ans avant notre ère .

 Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 2/3

Georges peux-tu en dire plus, car nous ne savons pas grand-chose.

L’art magdalénien est  particulièrement riche et diversifié, les peintures et les  gravures se  comptent par milliers et se  caractérise par un fort naturalisme avec un sens aigu du détail et des  proportions d’où le nom  d’art pariétal

L’art magdalénien est remarquable : les armes et les  objets de la vie quotidienne sont  souvent décorés de motifs géométriques ou de  représentations figuratives (animaux, humains)

La découverte d’instruments de musique comme la  flûte et la  conque, laisse entrevoir une  société organisée dont les représentants  avaient le  temps de s’adonner à  l’art.

 Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 2/3

Georges, Comment t’est venu, l’idée de créer une grotte sur cette époque ?

En juin 1998, je rencontre dans le Périgord Madame Marinette RAVIDAT  épouse de celui qui découvrit la  grotte  de LASCAUX le 12 septembre 1940.  Cet après- midi  de  juin 1998 fut  mémorable  avec  la  découverte  du  fac-similé  de  Lascaux : le  Lascaux II.

Ce que les  magdaléniens de Lascaux ont laissé en héritage, m’ont envahi d’une sensation étrange. Je décide alors de  leur  rendre  hommage à  ma  façon en associant à leur  mémoire, les  inventeurs (ceux qui ont découvert)  la grotte  de Lascaux.

Je réalise alors un diorama de LASCAUX, non pas une  reproduction mais  une  représentation. « Restons  modeste ! »

Durant des  heures et des jours, je  cherche comment m’y prendre et comment me procurer des  figurines sur  la  préhistoire pratiquement inexistantes  et  réaliser  la  grotte.

Après des mois de recherche je me  procure enfin quelques  figurines et je  commence la création de la grotte !

 Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 2/3

Georges, explique nous un peu la réalisation des figurines, car c’est toute une technique !

Les figurines sont  réalisées en résine moulée par  injection sous pression  , ensuite il  faut  découper les  carottes de résine , redonner les  formes aux  parties ainsi traitées et assembler les  pièces par collage , boucher les  fissures avec un produit à deux composant : le « Milliput » et ensuite poncer. Les figurines une  fois  assemblées  mesurent  54 mm. Il  faut  entre  10 et  12 heures  de  travail par figurine

La peinture  des figurines

Les pinceaux  avec lesquels je travaille sont des pinceaux en poils de  martre 

La figurine est  en un premier temps peinte  dans son entier  avec une  peinture  d’apprêt  mat genre  « Humbrol »  car ensuite la figurine est  peinte à la peinture  à l’huile et  celle - ci n’accrocherait  pas  sur  la  résine brute .

Certaines couleurs  de  peinture prennent une  quinzaine  de jours pour  sécher.

Une certaine  technique consiste à poser une  couche  d’une  couleur  attendre  quelques  jours qu’elle  commence  à sécher pour  ensuite y poser une   autre  couche d’une  autre  couleur les  couleurs  alors  se  fondent ( elles  ne  se  mélange pas ). Il faut  ensuite à l’aide d’un pinceau brosse faire un DRY BRUSH cela consiste à sec de permettre d’appliquer une  couleur claire sur des endroits en relief ce qui a pour effet de donner un vieillissement et  de  faire ressortir  les ombres. 

Le rayon   Beaux-Arts  du BHV où mon collègue  Christian  O. en était le responsable m’avait souvent comme client pour  l’achat des pinceaux et  des  tubes de peinture. (Mais quelques rares personnes  du  BHV  étaient informées de ma passion)

La peinture des figurines
La peinture des figurinesLa peinture des figurines

La peinture des figurines

A suivre pour la dernière partie passionnante!

Lire la suite

Article : Ma passion de Figuriniste par Georges GUYOT 1/3

12 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Georges, à quand te remonte, cette envie de créer ?

Mon enfance  (dans les années 50) fut marquée par une fréquente promenade dominicale familiale où nous admirions les vols des avions d’un club d’aéromodélisme.

Dès mon jeune âge (8 ans) j’adorais créer de mes mains.

Je me souviens avec émotion, récupérant des bouts de planches, contre-plaqué, et toutes sortes de matériaux et utilisant en douce les outils de mon père je coupais, sciais, assemblais, collais, clouais.

Tout cela déboucha sur un projet, je réalisais : un hydroglisseur (engin révolutionnaire à cette époque).

Je fouillais aussi dans la boite à couture de ma mère, vraie caverne  d’Ali Baba, pour y trouver tout ce qui pouvait servir à embellir mes constructions et  y ajouter des  détails.

J’aimais aussi beaucoup le dessin et la peinture, alors  sur des feuilles de cahier, je dessinais, je créais mon petit univers.

Lorsque j’arrivais à créer un engin du futur, content de moi, je le montrais à mes parents. J’avais peur de me faire gronder, pour  avoir  utilisé les  outils  du  père. A ma grande surprise,  mes  parents étaient  émerveillés et fiers de voir ce qu’un de leurs enfants était capable de réaliser.

Mon père montrait  à  tout  le  monde mes créations, mais cela me  gênait un peu. Je considérai que c’était mon jardin secret !

Entre  8 et 12 ans, créant toujours, je sentais une amélioration dans mes œuvres.

Georges artiste!

Georges artiste!

Georges, comment t’est venu cette passion de maquettiste?

Vers 14 ans, je me suis vu  offrir mes  premières maquettes à construire (Heller). Ce fut pour  moi un immense plaisir, mais  surtout une  grande  découverte, car  je  commençais dans  le  sérieux !....

Cette passion d’être maquettiste ne m’a plus  jamais quitté.

J’ai construit beaucoup de  bateaux et d’avions…

Puis, dans le début  des  années 80, je me  suis  lancé dans les maquettes  de camions américain à l’échelle 1 /24  (ils sont  beaux, puissants, grands et  surtout  magnifiquement décorés.) A cette  époque, c’était  une  mode  dans le monde  de la  maquette !

Je  connaissais et  fréquentais toutes les  boutiques de maquettes de  Paris aujourd’hui disparues, ainsi que  tous  leurs salons.

Pour mes 30 ans, je reçois en cadeau, une  petite  panoplie du  parfait  maquettiste :  limes,  pinces Brucelles , couteau X ACTO , pinceaux etc…

Les maquettes de camions  mesurent  entre  80 cm et 90 cm avec leur  remorque et cela prend  terriblement de place.

Avec les années, je m’améliore dans la qualité de mes réalisations en transformant même les maquettes d’origine.

Je  commence à  fréquenter aussi  les  concours   et  expositions  régionales comme visiteurs, au  début, puis après comme participant .

 
Tous genres de figurines!
Tous genres de figurines!
Tous genres de figurines!

Tous genres de figurines!

Georges, OK, mais alors pourquoi figuriniste ?

Dans les  années 90, je  découvre les concours  de  figurines.

Après avoir trouvé d’immenses plaisirs dans le domaine de la maquette, je me sens attiré par celui de me lancer dans la figurine, j’étais autodidacte dans cette passionnante discipline.

Je me lance un défi, celui de réaliser des figurines et surtout de m’y faire une place grâce à mon  expérience passée. Projet ambitieux car la figurine est  beaucoup plus compliquée à réaliser que les maquettes.

Les difficultés résident à travailler avec une échelle beaucoup plus réduite au 1/35 ou  1/72  au lieu de 1/24 pour les camions et de s’appliquer minutieusement sur les personnages. (Mes figurines mesurent : 120  ou 54 mm).

Une autre difficulté est d’apprendre et de maitriser la  peinture à l’huile.

Pendant 7 ans, j’ai construit et peint des figurines. Satisfait du résultat puisque je ne pouvais pas me comparer.

En 1997, un concours de maquettes et  figurines, ouvert à tous, est organisé à Bourg La Reine.

 

Dans les  années 90, je  découvre les concours  de  figurines.

Après avoir trouvé d’immenses plaisirs dans le domaine de la maquette, je me sens attiré par celui de me lancer dans la figurine, j’étais autodidacte dans cette passionnante discipline.

Je me lance un défi, celui de réaliser des figurines et surtout de m’y faire une place grâce à mon  expérience passée. Projet ambitieux car la figurine est  beaucoup plus compliquée à réaliser que les maquettes.

Les difficultés résident à travailler avec une échelle beaucoup plus réduite au 1/35 ou  1/72  au lieu de 1/24 pour les camions et de s’appliquer minutieusement sur les personnages. (Mes figurines mesurent : 120  ou 54 mm).

Une autre difficulté est d’apprendre et de maitriser la  peinture à l’huile.

Pendant 7 ans, j’ai construit et peint des figurines. Satisfait du résultat puisque je ne pouvais pas me comparer.

En 1997, un concours de maquettes et  figurines, ouvert à tous, est organisé à Bourg La Reine.

Vaillamment, je m’y inscris ; j’y présente des  figurines et un diorama sur la  préhistoire. Là, j’y rencontre des Maîtres de la  figurine et les  critiques sur mes œuvres furent sévères !... J’appris plus, en cette journée de concours, que durant  les dix années précédentes à peindre laborieusement mes figurines seul, dans mon coin.

Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée
Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoiriséeLes petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée

Les petits morceaux sont coupés collés dans la position que l'on souhaite, enfin la figurine est peinte et accessoirisée

Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3
Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3

Vaillamment, je m’y inscris ; j’y présente des  figurines et un diorama sur la  préhistoire. Là, j’y rencontre des Maîtres de la  figurine et les  critiques sur mes œuvres furent sévères !... J’appris plus, en cette journée de concours, que durant  les dix années précédentes à peindre laborieusement mes figurines seul, dans mon coin.

Article : Ma passion de Figuriniste  par Georges GUYOT 1/3
Lire la suite

Le Salon National des Artistes Animaliers par Paule Briday

9 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France Ile de France

Le  Salon National des  Artistes Animaliers par Paule Briday

En retraite nous avons du temps libre et  j’en profite pour aider la secrétaire générale d’une association. Je suis aussi :...."élève"... en peinture…

A Bry sur Marne, existe une association :  le Salon National des Artistes Animaliers qui organise un salon annuel.

C'est agréable lors des inscriptions de découvrir une copie des œuvres proposées, d'assister à la réunion du jury  et ensuite de préparer l'exposition et de rencontrer les artistes.

Cette exposition originale le  Salon National des  Artistes Animaliers présente les œuvres : photos,  peintures et sculptures, d'une centaine d'artistes

C’est  à Bry sur Marne dans les salons de l'Hôtel de Malestroit.

1 Grande rue Charles De Gaulle (94360)

du 15 novembre au 14 décembre 2014

L’idée : "Développer et mettre en valeur l'art animalier sous toutes ses formes "    

Tous mes collègues du réseau qui habitent en région parisienne sont les bienvenus, vous pouvez consulter tout le site   www.artistes-animaliers.com

ou l’expo 2013 pour vous donner une idée :

http://www.artistes-animaliers.com/galerie/#/2013/

C’est superbe !

 

Le  Salon National des  Artistes Animaliers par Paule Briday

Merci Paule et bonne visite !

Lire la suite

11 novembre et histoire des coquetiers militaires

5 Novembre 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

11 novembre et histoire des coquetiers militaires

Dans quelques jours nous célébrerons le 11 Novembre 1918 : Armistice qui célèbre la fin de cette guerre meurtrière commencée il y a 100 ans, qu’ont connu nos aïeux.

Enfin : « cessez le feu » crie-t-on à 11h en forêt de Compiègne, c’est la capitulation, c’est la délivrance !

Paris tire un coup de canon, les cloches des églises retentissent; La foule est en liesse... On chante, on danse, on s’embrasse, on hurle de joie des « Vive la France »….

Horrible guerre ou sur une soixantaine de millions de soldats mobilisés, on dénombrera plus de 15 millions de blessés et 9 millions de morts (1 394 000 Français sur 8,5 millions mobilisés).

Emouvant : le 10 novembre 1920, André Maginot demande à un soldat de déposer sur un des huit cercueils de soldats inconnus un bouquet de fleurs tricolores. Le jeune soldat (le plus jeune engagé de 1918) dépose le bouquet sur le 6éme cercueil. Le cercueil fut d’abord emmené au Panthéon puis à l’Arc de Triomphe en janvier 1921.

Le 11 novembre 1923, André Maginot, ministre de la Guerre allume le 11 novembre 1923, cette flamme éternelle ravivée chaque année à l’Arc de Triomphe : Flamme du souvenir, flamme de l’espérance.

Voyons à présent, un côté plus sympathique avec Alain Dégranges  qui possède une collection de coquetiers impressionnante et vient nous parler de ceux de cette guerre.

 

Coquetiers faits à partir d'amorce d'obus.

Coquetiers faits à partir d'amorce d'obus.

réalisé avec l'aluminium des ceintures d'obus

réalisé avec l'aluminium des ceintures d'obus

« Des commémorations nationales et internationales du centenaire de la première guerre mondiale se sont déroulées tout au long de cette année et je vais vous parler de ces  coquetiers à connotation militaire ou patriotique, souvent marqués « objet de tranchée ».

Certains furent réalisés par les poilus dans les tranchées, d’autres le furent à l’occasion des permissions, par des décorateurs de céramiques ou bien furent réalisés à l’arrière de la ligne de front.

Pourquoi les soldats de la Grande guerre se mirent-ils à fabriquer des objets ? La réponse est évidente, même derrière les premières lignes, on finit par s’installer et le courrier terminé, on s’ennuie ferme. Alors ceux qui se sentent un peu artistes vont s’occuper en fabriquant des objets décoratifs pour les offrir à leur famille, leurs enfants, leur fiancée à la première permission. C’est ce qui explique que de très nombreux objets de tranchée sont surtout des objets souvenirs, souvent gravés d’un nom de femme ou d’un lieu.

coquetier en faïence réalisé par un soldat lord d'une permission : le message complet sur cette oeuvre : "Ne vous en faîtes pas, on les aura "!

coquetier en faïence réalisé par un soldat lord d'une permission : le message complet sur cette oeuvre : "Ne vous en faîtes pas, on les aura "!

Les soldats récupéreront tout ce qu’ils peuvent trouver sur les champs de batailles : aluminium, cuivre des étuis de balle ou douilles d’obus, sabots de chevaux morts pour en faire des encriers.

Ainsi les objets les plus divers furent fabriqués : crayon, porte-plume, couvertures de carnet, boîtes, avions miniatures etc…

Mais la guerre de 1914-1918 n’a pas eu le monopole des coquetiers patriotiques, comme nous le voyons sur ces 2 coquetiers datant de la seconde guerre Mondiale.

En ces temps de restrictions, un œuf à la coque bien frais était un festin pour les gamins dont j’étais. »

Coquetiers britanniques fabriqués par les femmes et les filles de soldats. L'argent récolté permettait l'envoi de colis.
Coquetiers britanniques fabriqués par les femmes et les filles de soldats. L'argent récolté permettait l'envoi de colis.
Coquetiers britanniques fabriqués par les femmes et les filles de soldats. L'argent récolté permettait l'envoi de colis.

Coquetiers britanniques fabriqués par les femmes et les filles de soldats. L'argent récolté permettait l'envoi de colis.

En 1939 .... 1944... les coquetiers guerriers continuent   et le dernier présenté ici comporte  la croix de Lorraine et les drapeaux de pays alliés.En 1939 .... 1944... les coquetiers guerriers continuent   et le dernier présenté ici comporte  la croix de Lorraine et les drapeaux de pays alliés.En 1939 .... 1944... les coquetiers guerriers continuent   et le dernier présenté ici comporte  la croix de Lorraine et les drapeaux de pays alliés.

En 1939 .... 1944... les coquetiers guerriers continuent et le dernier présenté ici comporte la croix de Lorraine et les drapeaux de pays alliés.

Lire la suite