Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Bonnes Vacances!...

30 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Infos Générales

Chers collègues

 


Les Fédérateurs et Ambassadeurs de régions, vous souhaitent :
un très bon été… de belles vacances,  avec dépaysement ou avec vos proches (famille, enfants et petits enfants).


 

Pensez à nous !
Lors de vos déplacements, si vous visitez des lieux sympathiques ou si vous faites des rencontres originales. Réalisez quelques photos et un petit commentaire à faire partager sur le «blog Rezo-bazar ».



Notre activité fonctionnera un peu au ralenti, dans cette période estivale et reprendra en Septembre avec la parution du bulletin trimestriel.


Vous pouvez nous faire parvenir vos reportages et photos, nous les archiverons précieusement, pour une édition ultérieure, et comme vous pouvez l'imaginer, il n’est pas toujours évident de publier d’une manière hebdomadaire. Merci d’avance de votre aide.

 
Nous ne manquerons pas de vous faire part des rencontres chez les BRETONS (9 juillet) et chez les NORMANDS (le 10 août), et comme nous dit François : «  les surprises  ne vont pas manquer !...inutile de vous dire que la mélancolie est interdite d’accès dans ces lieus sacrés… »

Profitez bien de vos vacances ou de votre retraite et revenez nous tous en pleine forme.

Recevez notre meilleur souvenir.

                                                                      






Lire la suite

Cécile Pierard, l'hôpital mon monastère!

26 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres


Cécile, a travaillé comme acheteuse au rayon « tissus » au BHV.
Puis consultante marketing, elle a quitté les allées et gondoles d'hypermarché pour les couloirs et chambres d’un hôpital de Créteil, où elle a reçu la responsabilité pastorale de l’aumônerie. Elle témoigne de sa vocation particulière.

Plus de vingt ans d'une vie professionnelle active et bien conventionnelle pour un jeune cadre me laissaient un goût de cendres dans le coeur. Deux ans et demi après m'être consacrée à Dieu, j'ai pris conscience lors d'un travail spirituel que ce travail pour Dieu était le seul qui ramenait la paix dans mon coeur, la joie et le sourire sur mes lèvres, et le chant dans ma tête. “Vivre de Dieu”, telle était ma voie.

Il fallut encore plus de cinq ans pour obtenir l'autorisation de modifier ma trajectoire de vie et de rechercher un poste au service de l'Église. Les différentes personnes consultées m'ont alors envoyée en banlieue. Le diocèse de Créteil m'a acceptée, j'ai été orientée vers l'hôpital où il manquait quelqu'un. Et là, j'ai trouvé ma vocation.


Badge de Cécile

Il s'est révélé - au jour le jour - que tout mon parcours de vie m'avait amené là : vie professionnelle, vie familiale, vie personnelle. En fait toutes mes blessures, auxquelles il avait bien fallu trouver une solution et un remède, m'avaient préparée à cette mission d'Église auprès des malades et du personnel de l'hôpital, comme témoin de la tendresse et de la miséricorde de Dieu pour chacun de nous. Tout ce que j'avais vécu auparavant m'était utile. Souffrances personnelles, crise spirituelle, crises professionnelles, deuils familiaux répétés et même expérience multiple de consultant me servaient au jour le jour pour comprendre la souffrance de l'autre, ce qu'il vivait, ce qu'il craignait, ce qu'il ne pouvait pas accepter. Mon parcours personnel me permettait de comprendre et deviner la détresse de l'autre, d'en connaître le chemin. J'avais "évangélisé mes profondeurs
[1]" et les profondeurs des autres ne me faisaient pas peur.

Ma vie à l'hôpital se passe en écoute active de la douleur, des doutes, des révoltes des uns et des autres, et aussi de leurs joies, de leurs espoirs. J'aide l'autre à se dire, à se délivrer de ce qu'il a dans le coeur, à relire sa vie pour y trouver un sens… Je l'assiste pour qu'il trouve les réponses aux grandes questions religieuses, psychologiques ou philosophiques qu'il peut être conduit à se poser face à la maladie grave et à la mort.

"Y a-t- il une oreille pour m'écouter ?"

À l'hôpital, nous sommes ministres du seuil !

Cécile Pierard Passerelles

Aumônerie de l'hôpital Albert Chenevier

cpierard@online.fr

 

Et vous ? Si d'autres veulent me rejoindre dans cette noble mission, j'en serais très heureuse car il y a tant à faire et j'en fais si peu… Un discernement est bien sûr nécessaire.

La joie la plus profonde est au rendez-vous ! J’en suis témoin chaque jour.

 

La prière, jaillie de mon coeur, quand j’ai appris ma mission.

 Toi, Dieu, Notre Père

Qui me donne de t'adorer, de t'aimer, de te servir en mes frères

Spécialement les plus petits, les plus démunis : les malades

Toi Dieu, Notre Père, sois-en loué et béni !

Par la grâce de ton Fils Jésus, donne-moi ton Esprit

Pour être ton regard, ton sourire et ton geste juste

Toi seul connaît les besoins profonds de mes frères, tes enfants

Toi seul sait ce que ton Amour veut leur donner !

Manifeste-leur, à travers moi, ta Tendresse

Pour que ta gloire soit manifestée.

Amen, Alléluia !


NB : A mon arrivée, j’ai été bien éberluée de tomber sur Monsieur Jean Delefosse qui, habitant Créteil, venait brancarder les malades pour la messe le dimanche !

 

PJ : Le pocket-soignant mis au point à la demande des soignants : « Cécile on ne sait pas comment faire avec les patients des autres religions… »


Le contenu du pocket soignant peut vous être envoyé sur demande,
Demander à Cécile Pierard ou à Christine Douchet .
Faîtes votre demande par mail de préférence ou en commentaire sur cet article.


Merci Cécile pour ce témoignage émouvant. Bravo pour ce choix de mission. Nous espérons que ton message sera entendu.


Lire la suite

D'une rencontre : Sylvie et René .... à NicolasVallet : Castorama Flandre!

22 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres


 35 ans après..., photo de René Le Floïc

il fut directeur du BHV Flandre.

C’est à Cavalaire, station balnéaire que nous devons nous rencontrer.

Tournée vers les Iles D’Or et adossée aux Maures,c’est ici que la douceur de vivre pousse au farniente……là, la photo du port

   300 jours de soleil par an

   Fière de ses 4 km de sable blond et de ses eaux transparentes !!!! mais aussi de ses nombreuses criques.  Tous les sports de mer sont là et bien entendu la pétanque ; sans oublier les nombreuses randonnées pédestres et marines…………..là, photo de la plage

 Cavalaire,son nom vient d’une colonie Grecque  « Heracléa  Cacabaria »

 C’est dans ce cadre agréable que j’ai eu le plaisir de recevoir Monsieur et Madame Le Floïc…là, la photo de la terrasse fleurs  Quelle belle journée !

 René Le Floïc , après avoir passé de nombreuses années à Rivoli est déplacé au  S.A.E.C. Il devient ensuite Directeur du B H V  Flandre.  35 ans déjà que nous animions avec tant d’ardeur le 1er satellite.

Là,   la photo de nous 3...Souvenirs…Souvenirs…

Une journée pour retrouver tous les noms de nos anciens collègues  n’a pas suffit. Mais que d’anecdotes nous sont revenues à la mémoire.
Journée à renouveler!…

Sylvie Costenberg.

 René Le Flohic nous dit:                                 

"C’est avec plaisir que grâce au réseau, j’ai pu retrouver Syvie Costenberg, nous nous sommes revus le temps d’une journée. Nous avons évoqué nos années BHV, riches de bons souvenirs.
Nous avions travaillé ensemble au SAEC, puis à Flandre tandis que Sylvie était Sous-directrice Bazar, Jean Bourlon était sous directeur Nouveauté.

 En 1956 rentré au BHV comme stagiaire Cadre, j’ai commencé au rayon Ménage où j’ai rencontré Lionel Costenberg, quelqu’un de très sympathique,(qui avait quitté le BHV) et que j’ai eu plaisir à revoir.

Je continue à jouer au Bridge, régulièrement!...

Bravo pour ce réseau plein de vie. Bonjour à tous ceux que je connais.

René Le Flohic

 Affaire de mémoire:  Ils ont été tous directeurs du BHV Flandre :

P Challier, M Bigey, J Boissy, R Le Flohic, A Queroy, E Nicolas, R lacointa, B Palleau, SL Guibaud, M Chenaye,Y Romeyer et N Vallet.

 CASTORAMA vient d'ouvrir à la place du BHV, fermé depuis le 12 juillet 08. Avec ses 5500m², ce Castorama devient le plus grand commerce parisien de l'enseigne.

RENAISSANCE AU 119 AVENUE DE FLANDRE
par Nicolas Vallet

 

Bonjour à tous et merci de me donner l'occasion de partager avec vous la renaissance d'une adresse "mythique" du 19ème arrondissement : le "119 avenue de Flandre".

 Depuis 1964, ces murs abritaient le BHV. Il apportait de la vie dans le quartier et les habitants le croyaient éternel pour l'avoir toujours connu. Ils étaient nombreux nos clients, mais pas toujours là pour acheter, et, depuis des années, ils ne suffisaient plus à nous faire vivre.

Alors, un triste jour de juillet 2008, le rideau métallique est descendu pour la dernière fois. Certains collaborateurs ont rejoint d'autres BHV et d'autres encore les Galeries Lafayette.

D'autres enfin ont rejoint CASTORAMA. Je fais partie de ceux là et je suis maintenant Responsable Ressources Humaines sur la région Nord et Est de Paris.

 Mais ce lieu ne devait pas mourir et derrière le rideau métallique baissé, un nouveau magasin était en train de renaître. Aidés de leurs nouveaux collègues, 7 anciens collaborateurs du BHV dont 6 de Flandre et 1 de Créteil étaient à l'œuvre.

Le 10 juin, c'est le grand jour !
En deux haies d'applaudissements, les premiers clients entrent à 9H pour découvrir leur nouveau magasin. C'est une affluence record et, dans une grande chasse aux bonnes affaires les clients se pressent en nombre jusqu'au 11 juin à 0h45 ! Nous sommes fatigués mais heureux.

 Le rideau se ferme pour quelques heures. Une nouvelle aventure a commencé au "119 avenue de Flandre".

 Nicolas VALLET

Merci Nicolas, dernier directeur du BHV Flandre, malgré ton emploi du temps surchargé de nous avoir consacré ce petit moment, merci à Sylvie pour son article  et ses belles photos et merci à René de nous avoir évoqué ses bons souvenirs.

Lire la suite

008 Spaghettis aux pétoncles

20 Juin 2009 Publié dans #Cuisine


2009  06 20

 08 Spaghettis aux pétoncles
 "Très très simple"dit notre chef!

10/15 minutes

Ingrédients : pour 4/6 personnes

1 kg de pétoncles fraîches en coquilles en Normandie et en Bretagne c’est la saison (ou congelées) à défaut !!!

Huile d’olive

Spaghettis n°7

Court bouillon de poisson

2 cuillères de crème épaisse

Copeaux de parmesan

Ail persil et fines herbes finement hachées.

 

 

Préparation : des pétoncles fraiches c’est le plus long

 

Laisser dégorger  les pétoncles dans de l’eau salée pendant 12h mini

Les ouvrir et les éplucher comme des coquilles St-Jacques et les faire sauter à la poêle avec de l’huile d’olive 5/6 min

Préparer les spaghettis les plonger dans le court bouillon brulant 7min

Les rincer à l’eau claire et passer à la poêle avec les pétoncles, ail et crème finir avec persil pour le décor et les copeaux de parmesan.

Déguster

Variante & astuce du « chef »

Idem avec des coquilles st-jacques et vous pouvez rajouter Quelques pointes d’asperges « vertes »et ajouter un ½ verre de cidre à la crème.

Lire la suite

En direct de St Cast par Guy Laennec

19 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 3 Bretagne

Préparez vos jumelles et allez faire un tour en Bretagne! 

« Une quarantaine de Monocoques ( M 30 ) inscrits pour cette course de Tour de France à la Voile , fera sa 3ème étape à St Cast le Guildo du 1er au 03/07/09 .
une première pour St Cast le Guildo* qui en profitera pour inaugurer un Port flambant neuf le 02/07 , projet réalisé avec les exigences de développement durable , le maître d'ouvrage ( Conseil Général , Commune de St Cast , CCI des Côtes d' Armor ) qui a veillé à la conservation du paysage maritime et à la préservation de l'activité de pêche professionnelle .
Photo Guy en famille
La CCI des Côtes d'Armor a été nommée  comme gestionnaire du Port de St Cast, la Commune et l'Office du Tourisme se sont investis pour cette étape de  " voileux " et l'inauguration du Port.

Venez nombreux, découvrir cette merveilleuse station estivale des Côtes d'Armor ! »

Merci Guy et nous espérons que tu nous enverras des photos de cette belle fête!... 

En effet notre ami Guy, conseiller municipal, sera de la fête, avec l’inauguration du port, concert et feu d’artifice, a raison de nous signaler cette compétition unique au Monde :

2 types de parcours : au Large et en Baie.

3 Classements : général, amateur et étudiants.
Merci Guy 

Vous serez parfois aux premières loges, pour voir ce 32éme Tour de France à la voile, nous connaissons des passionnés du réseau, qui vont suivre cela de près !...

C’est de Dunkerque, le 28 juin que débutera ce parcours pour rejoindre Dieppe (93 miles) ; le lundi 29 juin … toutes voiles sorties pour arriver au pays de notre cher conseiller municipal : Guy Laennec.

Mardi 30 juin : départ du ralliement le matin vers St Cast le Guildo pour une arrivée prévue le 1er juillet !

Puis la course continuera sur St Quay (Côtes d’Armor), La trinité sur Mer où le 7 juillet, nos amis vendéens seront là nombreux, au rendez-vous.( N'est-ce pas Lucien !)

Le  9 juillet, ils arriveront à Talmont,
tous nos amis de l’estuaire de la Gironde pourront les admirer à Royan.

Convoyance le 10 juillet vers la Méditerranée : Port Barcarès, puis St Cyprien et enfin : arrivée à la Seyne sur mer le 21 juillet, pour la remise des prix…

 

*Saint-Cast -le Guildo fut peuplé dès l’Antiquité( des vestiges en apportent la preuve), puis les Romains établirent également une petite garnison à Saint-Cast-le Guildo durant les 4 premiers siècles. La station balnéaire voit  le jour dans la deuxième moitié du 19è siècle, après la construction de la ligne du chemin de fer Paris-Brest (1858) qui met Lamballe à 10 heures de Paris !...


 

Lire la suite

Isabelle Dastroy : Message pour les parisiens

18 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres


participera au salon T MODE 

"Le salon des créateurs de mode"

  Du  19 au 21 juin 2009

à l'espace des Blancs Manteaux

48, rue Vieille du Temple- Paris 04

métro Hôtel de Ville ou St Paul

Vendredi 19 juin de 15h à 21 h
  Samedi 20 juin de 10h à 21h

                                               Dimanche 21 juin de 10h à 21 h



Lire la suite

Sur les routes de France...

16 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 5 Centre

 

Des nouvelles de nos spécialistes du Camping-car: Gérard Strobel et son épouse retrouvant Georges Lagrafeuille.

Parti le Jeudi 20 mai, pour une étape à Rocamadour.
Le lendemain arrivée à Aubrac pour le rendez-vous avec les 37 autres camping-cars de notre groupe dans un ancien sanatorium, notre aire de stationnement.
Samedi visite du village.


Dimanche après un bon repas (aligot/saucisse), nous assistons l'après midi au défilé des troupeaux de bovins et la fête au village.

Une météo superbe pour ce séjour. Des milliers de personnes pour des centaines de bovins.

Maguy, Jojo et Gérard vous transmettent toutes leurs amitiés
.

Lire la suite

Un petit clin d’œil de la routarde !

14 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end

 

Je rentre d’une semaine de randonnée dans les Monts du Lyonnais

J’ai beaucoup aimé ce coin : des paysages variés, des montées très longues, qui n’en finissent pas, des descentes dans les genets, les bois et les prés, au milieu des vaches ,des villages sympas, bien rénovés et coquets ……en un mot »le bonheur est dans le pré »

Les Monts du Lyonnais, c’est quoi ?c’est où ?

Les monts du Lyonnais sont une région de basse montagne appartenant aux contreforts du Massif central et situés dans le département de la Loire et du Rhône. Ils sont sillonnés par de nombreuses vallées au fond desquelles coulent des rivières, ayant parfois l'apparence de torrents à cause du relief.

 








Le point culminant des monts du Lyonnais est le crêt Malherbe qui culmine à 946 m d'altitude.

Le crêt Malherbe malgré son apparence arrondie et son profil trapu est le point culminant des monts du lyonnais, suivi de peu par le signal de St André à 934 m d'altitude. Les sommets des monts du Lyonnais et la ligne des crêtes de St Christo en Jarez à Ste Catherine offrent un panorama splendide sur la chaîne des Alpes.

L’Économie y est très variée

Elevage : de porcs (Capital du saucisson : Saint Symphorien/Coise avec divers salaisons dont Cochonou).

Elevage avicole

Production laitière représentent la 2ème activité agricole du département du Rhône ; nous avons suivi « la route du lait »

Chapeaux à Chazelles/Lyon

Meubles

Usines à chaussures

Tuilerie de Sainte Foy l'Argentière

Activité minière à Sourcieux les mines, saint Genis l'Argentière (carrière de la Patte).

Les vallées des monts du Lyonnais offrent la possibilité de nombreuses cultures dont :
- La framboise
- La cerise
- La Pêche de vigne
- La Pomme

 Je pense que cette région vaut le détour cet été ....
...Bonne découverte !!!

Amicalement

Christiane Goret

Lire la suite

Jean-Louis Charrois : une vie au BHV

8 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Jean-Louis Charrois, vous êtes une illustre figure du BHV, on vous connait dans votre excellence pour les domaines du Bricolage et de l’Equipement Ménager . Alors, en réalité, qui êtes vous ?

 Après 28 mois passés en Algérie, en grande partie sur le barrage tunisien «  in the cavalery blindée », je suis revenu à l’E.S.C.P en janvier 1963 terminer ma dernière année d’école.

Cela m’a paru tout drôle de me retrouver dans une salle de classe, mais cela m’a permis de me remettre dans la comptabilité, le droit commercial etc. Nous étions une dizaine de sup de co à avoir été appelés en fin de deuxième année pour participer au « maintien de la paix »et nous  nous sommes naturellement retrouvés L’attitude des surveillants qui nous interdisaient de fumer dans les couloirs a déclenché une réaction de notre part : grenade fumigène placée dans les gaines d’aération, lâché de tourterelles dans l’amphi, que j’avais gavés ont entraîné une réunion avec le directeur qui nous a retiré nos zéros de conduite.

J’ai été embauché au B.H.V en 1963, le jour de mes fiançailles avec ma première femme. Nous étions dans la période des trente glorieuses et nous trouvions du travail avec facilité.

Passage obligé à la vente, que j’ai beaucoup apprécié, et à la promotion des ventes où je me suis enquiquiné Au point que je suis allé voir Gaudin pour lui dire que je quitterais le B.H V si à la rentrée, je n’étais pas nommé acheteur.

En septembre, j’ai fait mon apprentissage  au rayon revêtement plastique avec Poutier, qui était la crème des hommes. Au bout de deux ans, l’outillage étant libre, je me suis porté volontaire. J’ai trouvé ce secteur passionnant. J' étais dans le groupe Lambert qui bouillonnait d’idées.
A son départ on m’a confié le département bricolage. J’étais très fier de ce superbe outil et j’aurais été heureux, si dans le même temps je n’avais perdu mon épouse Monique, emportée par un cancer du système lymphatique (Une forme de cancer qu’on ne savait pas soigner à l’époque) ; heureusement, nous avions eu un garçon : Olivier, qui est actuellement chirurgien orthopédiste à Mignot et Arago.
Photo de Jean-Louis et sa famille:

J’ai eu alors la chance de partir au Japon préparer une exposition, avec Pautrot et Crouzette, puis dans la foulée aux Etats-Unis avec Mouillesseau des Nouvelles Galeries et Ingberg acheter des tondeuses autoportées, des taille-haies et des tronçonneuses.
Inberg était un acheteur exceptionnel, il m’a plus appris qu’à l’ESCP en matièred’achat. Il partait d’un prix de vente avec lequel on pouvait ouvrir un marché, retirait la marge bénéficiaire, pour négocier le prix d’achat. Grâce à cette méthode les N.G. et le B.H.V avons fait un « tabac »!...

Il avait également eu une idée géniale pour rentabiliser le S.A.V du jardinage en lui faisant monter des tondeuses : les coques venaient d’Italie et à la Foire de Chicago, il avait négocié avec le président de Briggs et Straton dans un anglais scolaire, l’achat de 500 moteurs.
Son culot avait amusé l’américain qui avait accepté ce marché dérisoire. Moyennant quoi, il avait rentabilisé son service après vente.

J.P.Boulot averti, le nomma chef de groupe. L’année suivante re-Foire de Chicago, cette fois là avec Ayme. Nos commandes avaient été multipliées par deux. Avec Ayme, nous avons eu la chance de pouvoir rentrer dans les twins towers. Les façades de verre n’étaient pas encore posées mais les ascenseurs fonctionnaient ; Nous les avons pris pour monter au dernier étage. Géant !
Après on m’a confié les Arts Ménagers, Claude Bombes de Villiers prenant le bricolage.
Les arts ménagers c’était une autre affaire ! Darty dominait déjà le marché et ses pratiques de la concurrence étaient particulières.

Dans l’équipe, il y avait Lebelle, Marty, Adelbrecht, Parent, Lefèvre,  Guibaud, Lavat, Wittrish, Barrail  qui a brillamment remonté le petit électroménager, dont on se demandait s’il ne fallait pas le fermer.

Allez!  On ajoutera à votre liste : Philippe Jacquillat que vous avez fait frissonner en prenant les commandes de l’avion qui vous emmenait à St Benoît du Sault et votre « poulain » Francis Dubut…

Last but not the least : Mme Petit, qui a eu la patience de me supporter et est devenue une amie.

Pendant ce temps je m’étais remarié avec Fanchon avec qui nous avons eu deux enfants.

Je crois que votre épouse assure un job très intéressant ?

En effet, elle  donne des conférences sur les grands hommes littéraires du 20éme siècle, après la 2éme guerre mondiale.

Nous espérons qu’elle pourra nous écrire un article pour le Blog !

 

Mais vous, aujourd'hui, comment vous occupez-vous ?

Aujourd’hui, je mène une vie tranquille, je mène une vie de Papy. Je suis des conférences sur "la crise" à Sciences-PO et je continue toujours ma mission humanitaire de collecte alimentaire.

Je tiens à ajouter que ce réseau-bazar est une formule très sympathique.

Nous sommes heureux d’avoir retrouvé pour vous le 476éme membre : Alain Ingberg que vous avez cité plus haut et que vous pouvez recontacter.

Merci Jean-Louis Charrois de votre témoignage, dit « tout simplement » et qui fera plaisir à beaucoup de membres.

Lire la suite

6 juin 1944 débarquement par JC Charmoy

5 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 2 Nord Normandie

 



 







Ils ont fabriqués l'impossible !!!

-Le 1er port artificiel du monde, pour délivrer la FRANCE le 6 JUIN 1944.
C'est le port d’ARROMANCHE (Port Winston) situé dans le Cavados, sur les côtes de GOLD & d'OHAMA-BEACH.

- Pièce maitresse pour  la réussite du débarquement, pour alimenter les troupes Américaines, Britanniques, Canadiennes, Belges, et Françaises du commandos "Kieffer «sur les  de plages de OUISTREHAM, de COLLEVILLE s/Mer et jusqu’à CHERBOURG (imprenable !!!).
 (SWORD, JUNO, GOLD, OMAHA-Beach et UTHA-Beach.) La plus à ouest,  C'était le 6 Juin 1944 le "D. DAY." souvenons nous en 65 ans après.
Jean Claude CHARMOY
Vous pouvez demander à JC le diaporama.

La Normandie est une des régions historiques les plus visitées de France.

Témoin de juin à août 1944 des combats de la Bataille de Normandie, vous pouvez découvrir le port artificiel, formidable patrimoine historique grâce aux photos du diaporama, envoyées par Jean-Claude Charmoy.

Jean-Claude peut vous envoyer le diaporama complet par mail...
 
Pourquoi la Normandie ?

La Normandie est la région où les Allemands attendent le moins une tentative de débarquement Allié.

Avant l'assaut maritime se déroule un assaut aéroporté, à chaque extrémité de la zone. Le 6 juin 1944 à l'aube sur les 5 plages de noms de codes Sword Beach, Juno Beach, Gold Beach et Omaha Beach et Utah Beach près de Ouistreham dans le Calvados commence le bombardement pendant la nuit par l’aviation, puis le bombardement naval et à 8h : 156 000 soldats participèrent au débarquement sur nos plages.

 











Barack Obama se rendra en Normandie pour commémorer le 65e anniversaire du Débarquement et rendre  hommage à tous les soldats ayant combattu à la fin de la Deuxième guerre mondiale. Son grand-père Stanley Dunham, et son grand-oncle Charles Payne faisaient partie des troupes.

 

Lire la suite
1 2 > >>