Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires du BHV : de TECHNICA à INSTALLATION-SERVICE par Aimé Calandri

25 Mars 2012 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Encore une étape à se souvenir ou à découvrir! Heuresement Aimé nous partage encore une page de l'Histoire du BHV

Dès que le B.H.V  devint à proprement parler un « Bazar » les rayons de bricolage en firent – jusqu’à un passé récent- le leader dans  cette spécialité.

Un complément à cette activité apparu rapidement nécessaire : « l’équipement de la maison » comme on dit aujourd’hui.

Dans ce but, en 1929 une société filiale fut créée : TECHNICA composée de plusieurs ateliers. Elle comprenait : menuiserie, serrurerie, maçonnerie, plomberie pour l’équipement et l’entretien du magasin….ateliers de fabrication : literie, tapisserie, horlogerie, encadrement et enfin un atelier « décoration-installations ».

Technica Logo

 Au lendemain de la guerre, la partie décoration fut abandonnée et l’installation s’orienta vers la plomberie et le chauffage central. Les besoins étaient immenses et les marchandises rares (j’y reviendrai).

 J’intégrais TECHNICA en Avril 1952 comme commis de bureau : mes modestes études commerciales facilitèrent mon démarrage en ce qui concerne le chiffrage des devis, la facturation,  la tenue des stocks etc..

Parallèlement à mes années de lycée, mon Père ouvrier du bâtiment, me sollicitait les W.E. pour l’aider dans ses travaux. Avec lui,  j’ai acquis des notions de plomberie, de carrelage,  etc…Je n’étais guère enthousiaste à l’époque,  mais cet apprentissage me fut très utile par la suite …

Je devins rapidement commis de ville en « plomberie-sanitaire ». Je garde un souvenir heureux de cette époque où tous les parisiens rêvaient de se doucher !!!

eau chaude

Cette activité se poursuivit pendant une quinzaine d’année environ.

Adossé au B.H.V,  Technica possédait de grands atouts et lui rendait de grands services. Les atouts étaient la trésorerie importante pour une entreprise somme toute petite -20 ouvriers de chantiers et 6 administratifs- mais, le magasin avait grand besoin de sa filiale.

 A cette époque la commercialisation du matériel de chauffage central  par les  deux seuls fabricants : Idéal Standard et Chappée se faisait exclusivement par le biais des entreprises du bâtiment et Technica en était une !

chappée gaz Idéal

Par un ou deux  tours  de passe- passe, chaudières et radiateurs se retrouvaient au rayon chauffage du B.H.V.qui était alors le seul et unique revendeur sur la place de Paris !!!

Après diverses tribulations au niveau de l’encadrement, je fus nommé chef de service en 1963 à Technica qui était alors installé rue des Archives avec un somptueux magasin d’exposition et un accès « magasinage » côté square  Ste Croix de la Bretonnerie . Ce magasin était en quelque sorte la vitrine «luxe » du rayon salle de bains qui était  plus « discount ».

 

Dans le même temps les rayons recevaient de plus en plus de demandes pour des petits travaux de branchements et de poses diverses que Technica ne pouvait assumer à des prix compétitifs compte tenu de sa structure.

Un essai fut alors fait avec un ou deux artisans extérieurs pour effectuer une partie des  interventions.

Les 2 formules n’étant pas gérables conjointement, je proposais à la direction d’orienter l’ensemble de l’activité vers un pool d’artisans sélectionnés et contrôlés par nos soins.

ISEn 1969, nous quittions la rue des Archives , avec il faut le dire un gros pincement de cœur, pour devenir « Installations Service »  avec un bureau d’accueil  au 3ème  étage du magasin.

Ce fut dans un premier temps un cagibi au rayon salle de bains puis un local un peu mieux au FLFC et enfin des bureaux très accueillants  au 3ème étage en face de l’escalator.

Si, l’idée de départ était bonne, (Elle  a d’ailleurs été reprise par la suite par toutes les grandes enseignes )  sa gestion était , il faut le dire, quelque peu  incertaine au départ.

Le système mis en place consistait à présenter aux  acheteurs de matériels les artisans qui en assureraient l’installation sous notre contrôle et avec notre garantie et ce n’était pas gagné d’avance !

Aidé par Pierre Dethouy,  contremaître de chantier  et d’une secrétaire, le démarrage pour faire face aux demandes se fit avec 5 artisans, essentiellement plombiers et électriciens.

Deux ans plus tard nous étions en lien avec soixante artisans; plombiers, chauffagistes, serruriers, maçons, carreleurs, menuisiers–poseurs, peintres, poseurs d’accessoires et de revêtements de sols, storistes, antennistes…qui travaillaient à notre demande et sous notre contrôle !!!

 Aujourd’hui ,  la formule perdure  sous le label : « Travaux à domicile »,   les équipes se sont renouvelées certes, l’informatique a suppléé au téléphone mais ce service offert aux clients  existe toujours.

 L’avoir créé et mis en fonctionnement reste un de mes meilleurs souvenirs (avec le cyclisme bien entendu) des quarante années passées au B.H.V.

 

                                                                                                          Aimé CALANDRI

 

 Chappée 1  Chappee2


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JC.Charmoy 29/03/2012 10:00

Merci, Aimé de nous rappeller tous ses souvenirs.
C'était le bon temps !!!
Amitiés
JCC

Fargier 27/03/2012 08:56

Un grand ami de toujours à qui je renouvelle mon amitié.

Cherbuet Marianick 26/03/2012 09:40

Mon premier poste au BHV en novembre 1968 a été un mi-temps entre Technica et le DHC.
J'ai gardé un excellent souvenir de MM. Calandri et Dethouy. Je prenais en sténo les devis puis les transcrivais au clair pour les clients ! Une excellente ambiance pour un premier poste !
Mon meilleur souvenir à M. Calandri.