Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Jean-Louis Charrois : une vie au BHV

8 Juin 2009 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Jean-Louis Charrois, vous êtes une illustre figure du BHV, on vous connait dans votre excellence pour les domaines du Bricolage et de l’Equipement Ménager . Alors, en réalité, qui êtes vous ?

 Après 28 mois passés en Algérie, en grande partie sur le barrage tunisien «  in the cavalery blindée », je suis revenu à l’E.S.C.P en janvier 1963 terminer ma dernière année d’école.

Cela m’a paru tout drôle de me retrouver dans une salle de classe, mais cela m’a permis de me remettre dans la comptabilité, le droit commercial etc. Nous étions une dizaine de sup de co à avoir été appelés en fin de deuxième année pour participer au « maintien de la paix »et nous  nous sommes naturellement retrouvés L’attitude des surveillants qui nous interdisaient de fumer dans les couloirs a déclenché une réaction de notre part : grenade fumigène placée dans les gaines d’aération, lâché de tourterelles dans l’amphi, que j’avais gavés ont entraîné une réunion avec le directeur qui nous a retiré nos zéros de conduite.

J’ai été embauché au B.H.V en 1963, le jour de mes fiançailles avec ma première femme. Nous étions dans la période des trente glorieuses et nous trouvions du travail avec facilité.

Passage obligé à la vente, que j’ai beaucoup apprécié, et à la promotion des ventes où je me suis enquiquiné Au point que je suis allé voir Gaudin pour lui dire que je quitterais le B.H V si à la rentrée, je n’étais pas nommé acheteur.

En septembre, j’ai fait mon apprentissage  au rayon revêtement plastique avec Poutier, qui était la crème des hommes. Au bout de deux ans, l’outillage étant libre, je me suis porté volontaire. J’ai trouvé ce secteur passionnant. J' étais dans le groupe Lambert qui bouillonnait d’idées.
A son départ on m’a confié le département bricolage. J’étais très fier de ce superbe outil et j’aurais été heureux, si dans le même temps je n’avais perdu mon épouse Monique, emportée par un cancer du système lymphatique (Une forme de cancer qu’on ne savait pas soigner à l’époque) ; heureusement, nous avions eu un garçon : Olivier, qui est actuellement chirurgien orthopédiste à Mignot et Arago.
Photo de Jean-Louis et sa famille:

J’ai eu alors la chance de partir au Japon préparer une exposition, avec Pautrot et Crouzette, puis dans la foulée aux Etats-Unis avec Mouillesseau des Nouvelles Galeries et Ingberg acheter des tondeuses autoportées, des taille-haies et des tronçonneuses.
Inberg était un acheteur exceptionnel, il m’a plus appris qu’à l’ESCP en matièred’achat. Il partait d’un prix de vente avec lequel on pouvait ouvrir un marché, retirait la marge bénéficiaire, pour négocier le prix d’achat. Grâce à cette méthode les N.G. et le B.H.V avons fait un « tabac »!...

Il avait également eu une idée géniale pour rentabiliser le S.A.V du jardinage en lui faisant monter des tondeuses : les coques venaient d’Italie et à la Foire de Chicago, il avait négocié avec le président de Briggs et Straton dans un anglais scolaire, l’achat de 500 moteurs.
Son culot avait amusé l’américain qui avait accepté ce marché dérisoire. Moyennant quoi, il avait rentabilisé son service après vente.

J.P.Boulot averti, le nomma chef de groupe. L’année suivante re-Foire de Chicago, cette fois là avec Ayme. Nos commandes avaient été multipliées par deux. Avec Ayme, nous avons eu la chance de pouvoir rentrer dans les twins towers. Les façades de verre n’étaient pas encore posées mais les ascenseurs fonctionnaient ; Nous les avons pris pour monter au dernier étage. Géant !
Après on m’a confié les Arts Ménagers, Claude Bombes de Villiers prenant le bricolage.
Les arts ménagers c’était une autre affaire ! Darty dominait déjà le marché et ses pratiques de la concurrence étaient particulières.

Dans l’équipe, il y avait Lebelle, Marty, Adelbrecht, Parent, Lefèvre,  Guibaud, Lavat, Wittrish, Barrail  qui a brillamment remonté le petit électroménager, dont on se demandait s’il ne fallait pas le fermer.

Allez!  On ajoutera à votre liste : Philippe Jacquillat que vous avez fait frissonner en prenant les commandes de l’avion qui vous emmenait à St Benoît du Sault et votre « poulain » Francis Dubut…

Last but not the least : Mme Petit, qui a eu la patience de me supporter et est devenue une amie.

Pendant ce temps je m’étais remarié avec Fanchon avec qui nous avons eu deux enfants.

Je crois que votre épouse assure un job très intéressant ?

En effet, elle  donne des conférences sur les grands hommes littéraires du 20éme siècle, après la 2éme guerre mondiale.

Nous espérons qu’elle pourra nous écrire un article pour le Blog !

 

Mais vous, aujourd'hui, comment vous occupez-vous ?

Aujourd’hui, je mène une vie tranquille, je mène une vie de Papy. Je suis des conférences sur "la crise" à Sciences-PO et je continue toujours ma mission humanitaire de collecte alimentaire.

Je tiens à ajouter que ce réseau-bazar est une formule très sympathique.

Nous sommes heureux d’avoir retrouvé pour vous le 476éme membre : Alain Ingberg que vous avez cité plus haut et que vous pouvez recontacter.

Merci Jean-Louis Charrois de votre témoignage, dit « tout simplement » et qui fera plaisir à beaucoup de membres.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

reigor jean 03/05/2017 12:11

que de souvenirs de ce GRAND MONSIEUR( Jl CHARROIS

Les federateurs du reseau Bazar 10/05/2017 20:23

J'espère que tu avais reçu ce mail. Bises Christine Douchet

Chers Collègues,
Je viens vous faire part du décès de Jean-Louis Charrois.
Entré au BHV en 1963, nous l’avons suivi au Bricolage, comme acheteur Outillage, puis Directeur de département : au Bricolage, puis à l’Equipement Ménager.
Chef d’équipe apprécié de ses collaborateurs, il a toujours œuvré pour optimiser les résultats de ses secteurs.
Il est parti à la retraite en l’an 2000.
On se souvient tous de Jean-Louis Charrois.
Il est décédé le 16 décembre à l’âge de 81 ans.
La cérémonie religieuse sera célébrée le jeudi 22 décembre à 15H
En l’église Saint-Martin à Meudon.

Une présence ou un petit mot de condoléances sera apprécié par les membres de sa famille.
Madame Françoise Charrois
6 rue Alexandre Guilmant
92190 Meudon

Merci de votre participation.
Amicalement
Christine Douchet

reigor jean 10/07/2009 19:13

tres court , mais heureux de vous avoir vu sur le site

Fargier 22/06/2009 23:01

Ici,Josiane Fargier,toujour en forme!!!

Que de bons souvenirs,20 ans au B.H.V.,et vous avoir bien connue.Amitiées sincères

JC.CHARMOY 12/06/2009 17:40

Merci "CHEF" Pour vos nouvelles sur le blog