Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Articles récents

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

22 Mars 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

Essayez de vous imaginer : vous voici  entrain de construire un château fort au moyen âge; c’est le pari un peu fou de la construction d'un château à Guédelon. 

Adultes, vous serez emballés par ce spectacle, mais pour les enfants , c’est une leçon d’histoire et d’architecture merveilleuse.

A 2 h de Paris par l'A 6, puis l'A 77 (sortie N° 21).

Bravo Jean-Pierre de nous faire partager ce chantier qui a évolué d’une manière remarquable !

Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens

Ce projet a vu le jour en 1997 :

Bâtir un château du XIIIème siècle avec les moyens de l'époque ».

L'idée est venue du propriétaire-conservateur du château de Saint Fargeau, (Monsieur Michel Guyot), château célèbre pour ses fêtes et spectacles historiques, qui contribuaient, par les recettes, à sa restauration.

Après de multiples « portes ouvertes » et permis en tous genres, les travaux débutèrent sur le site dénommé « Guédelon » commune de Treigny en Puysaye.

Première pierre le 20 juin 1997.

La visite de l'US BHV était en octobre 1998 et nous avions pu voir... (Sans photos!) l'extraction de la pierre de la carrière, sur place, l'édification de la grange servant à l'accueil du public et enfin, les bases des 6 tours et le périmètre des courtines sortant de la terre sur une hauteur de 1 mètre.

Les engins de levage et autres éléments utiles à la construction – construits sur place dans le respect des outils de l'époque-étaient en place.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

A ce moment l'effectif actif, tous corps de métiers, était de 27 personnes , et en ce dixième anniversaire 2007, date de ce reportage lors d'une visite perso, ils étaient 47. Il faut ajouter à cela, des bénévoles.

Il est devenu, en cette année là, le premier site touristique de l'Yonne.

Les enseignants, qui ont saisi l'intérêt pédagogique de ce chantier, viennent enseigner sur place avec leurs classes cette partie de l'Histoire, animée par des ateliers des divers artisans nécessaires à cette gigantesque élaboration..

A savoir : Voyez la maquette du projet : Château a plan quadrangulaire à tours rondes du type châteaux royaux du Louvre, Carcassonne,  Dourdan-Sud Essonne.....- appelés « Phillipien »-dû à Philippe Auguste, fin du XIIème Siècle.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

Le maximum de ce reportage sera traité par la photo. Elles sont d'une façon générale saisies sur place, mais comme je n'ai pas de drone, les quelques éléments vue d'en haut sont des copies.

Nous arrivons sur « la Grange » où un historique nous est proposé, photos et tableaux

Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens

Entrons sur le site.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens

Je vais terminer cette première présentation du site par quelques images de réalisations d'outils indispensables.

A Guédelon, tout est sur place, les arbres pour le bois et pour ce traitement, comme au XIIIème, des essarteurs se sont installés dans une clairière et fournissent à la demande du Maître d'œuvre, du charbon de bois, planches, poutres, fagots afin d'alimenter les fours.

 

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

D’autres ateliers sont créés : de l'argile pour la réalisation des tuiles, poterie pour fournir les écuelles et pichets aux services.

Nous découvrirons aussi, la corderie où la fibre de chanvre tressée sur place pour tous les besoins en cordages du chantier, la maison aux outils ou chaque oeuvrier garde en sa besace « ses outils façonnés pour ses besoins ».

La vannerie avec bien entendu un vannier travaillant et tissant, paniers et autres objets de services.

Puis encore le tissage et bien sûr les moutons pour la laine et les fils.    

 Nous verrons les porcs, chèvres, volailles élevés pour le lait, la nourriture des oeuvriers et bien entendu les mulets, ânes et chevaux attachés à la traction des charrettes de transport.

Ceci nous amène à la forge qui fabrique tous les outils et les pièces nécessaires, à la demande mais aussi les fers pour les sabots des chevaux de trait. Pour pouvoir forger il faut la matière première : A Guédelon, là encore, la carrière de grès ferrugineux permet  après une mise à chaud de ces pierres dans le four a 1200° de récupérer le précieux minerai de fer qui après une coulée en rigole va, après refroidissement, fournir le forgeron.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

Comme vous le découvrirez ils font tout pour être autonomes et reproduire au plus près les conditions de vie de ce premier tiers du XIIIème siècle

N'oublions pas les fours en pierre et le four à chaux où suivant la technique déjà connue  des romains on brûlait du calcaire tendre  pour récupérer la chaux vive et composer ainsi un mortier à sable et chaux.

Voici quelques réalisations en bois et métal, a commencer par le chantier avec ses engins de levage et « cages à écureuils » où un ou deux hommes vont œuvrer à soulever les moellons jusqu'en haut de l'échafaudage. D'autres sur échelles monteront le mortier frais aux « limosinaires » (3 ouvriers qui posent les pierres.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens
Guédelon par Jean-Pierre Franssens

La roue tourne, place à la deuxième partie de cette visite de chantier extraordinaire.

Je vous proposerais le bois et ses techniques, la corderie, la forge et peut être la vannerie et le textile.

Suivront ensuite, la poterie, les élevages plus tout ce que j'aurais oublié.....

Voici une photo de l'ensemble de l'année 2007, mais nous serions heureux de recevoir des photos plus récentes si l'un d'entre vous y est allé ou décide de s'y rendre.

Guédelon par Jean-Pierre Franssens

A très bientôt amis de la nature,  de l'Histoire, de la passion et de l'Art.....1996-2023

Lire la suite

Que la France est belle : Aubeterre sur Dronne

15 Mars 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

J’ai l’habitude de vous parler de belles cathédrales à l’architecture très riche et des vitraux d’exception. Aujourd’hui, une visite en Charentes, nous a fait découvrir deux églises romanes dignes d’intérêt.

Situé aux confins du Périgord, le village d'Aubeterre sur Dronne en Charente est classé dans la liste des « Plus Beaux Villages de France ». La population n'est que de 400 habitants, mais dans les faits, de nombreux anglais y résident.

Le village est joli  et mérite le détour.

Deux  église d’art  roman retienne notre attention :

- la façade de l’église Saint-Jacques et  

- l’ un des plus vastes sanctuaires rupestres chrétiens d'Europe : l’église St Jean.

 

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

L'église Saint-Jean construite au milieu du XIème siècle est aménagée dans la falaise calcaire que domine le château d'Aubeterre.

Le Vicomte Pierre de Castillon rentrant de Croisades en est l'initiateur, comme pour l'église souterraine de Saint Emilion.

C’est très impressionnant de s’imaginer que cette église existe par creusement et évidement de la roche. (On commença par le haut !)

La visite permet de découvrir une nécropole et la crypte.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Sa nef mesure 17 m de long sur 11 m de large, et 20 m de haut (voûte la plus haute d’Europe),

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Deux superbes colonnes octogonales séparent le collatéral (bas côté) et l'abside.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Au milieu se trouve une cuve ronde accessible par quatre marches : était-ce une  fosse à reliques ou une cuve baptismale ?

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

L’abside abrite un édicule monolithe (petit édifice d’une seule pierre) de forme hexagonale à deux niveaux. Il mesure environ 6 m de haut et 3 m de diamètre. Imaginez comment a été évidee la masse rocheuse!

De style roman, ces 2 niveaux à colonnes nous surprennent. Certainement un reliquaire.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

En haut, après avoir monté 80 marches taillées dans la roche une  galerie donnant sur la nef, cerne l’église sur trois côtés. Admirez ces ouvertures plein cintre.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Vue de la galerie sur l'église .

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Au sud de l’église : la nécropole, une salle abrite, une ancienne fosse ou  ancien cimetière. Les tombes parfois profondes taillées dans la roche séparaient les corps par 2 à 3 pierres plates

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Enfin, nous accédons  une crypte découverte en 1961.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Reprenons notre marche pour découvrir :

l'Église Saint-Jacques

La façade de l’ancienne collégiale Saint-Jacques édifiée au XIIe siècle,  s’étend sur plus de 18 mètres. 

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Trois niveaux dont le premier est très élevé,  le second nous présente une série d’arcatures,  (arcades de petites dimensions) reposant sur des petites colonnes aux chapiteaux sculptés.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Enfin le niveau bas est remarquable.  Le portail central possède une voussure à six rouleaux, ce qui est assez rare, nous trouvons fréquemment 2 à 3 rouleaux.

Juste au dessus de la porte, regardez cet arc polylobé du plus bel effet décoratif vous rappelant l’Alhambra de Grenade.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

L’église détruite fut reconstruite et elle demeure d’une grande simplicité.

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne

Ce village est très beau pour flâner, mais prenez de bonnes chaussures de marche!

Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Que la France est belle :  Aubeterre sur Dronne
Lire la suite

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

9 Mars 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Je salue encore une fois le travail de préparation de Jean-Pierre à rassembler les souvenirs et rechercher des éléments  sur ces périodes lointaines de l'US BHV .

Merci de nous faire découvrir les exploits des femmes et hommes du personnel de l'entreprise, agrémenté d'un peu de tourisme.

CD

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Bienvenue en Champagne. Une grande journée touristique et sportive avec l'union, devenue traditionnelle des Cyclos, rollers et randonneurs .

Ce dimanche 26 septembre 1999 : Départ et arrivée, salle omnisports à TROYES.

Objectif :

La randonnée touristique du Pays des lacs et parcours en forêt et autour du lac d'Orient, mais aussi découverte de la nature à la Maison du parc et à l'observatoire aux oiseaux.

Et maintenant, comptons ensemble..... UN......DEUX......et​​​​​​​

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Tout d'abord, saluons, en photo,  le trio roller'men, en l'occurrence l'animateur de la section « US BHV ROLLERS » Didier T. et de la natation.

Le lac d'Orient est un des quatre grands lacs dits « de Seine ». Ces lacs sont conçus pour protéger Paris des inondations. L'an 1910, date de l'inondation de Paris, a donc    provoqué cette création de réservoirs, appelés lacs d'Amance, du Temple et bien sûr, d'Orient au sein de cette superbe forêt du même nom, classée «parc naturel régional ».

Ces structures établies au sein des années 50/60 sont rentrées en service en 1966. L'idée générale est, lors de la montée des eaux en période hivernale, de prélever les eaux de seine à l'aide de canaux afin de contrôler au mieux les niveaux 

Cette action est appelée « écrêtement des crues ». A l'inverse , en période sèche la seine réclame ses eaux et cette action est nommée « soutien d'étiage ». C'est le canal de la Morge, près de Troyes qui en a la charge.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Départ et arrivée pour tous à la salle omnisports de Troyes.

Pour nos marcheurs, huit circuits balisés sont proposés ; ils sont de 5 à 25 kms et les guides précis se trouvent dans le topoguide disponible à la maison du parc.

 Pour les gros mollets sont proposés deux circuits dénommés « Le tour des lacs » de plus de 48 kms. Classée « parc naturel régional »

En ce qui concerne nos rollers « men and women » je ne possède pas d'éléments, mais mon p'tit doigt me dit que les parcours ne sont pas loin d'être identiques.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Ces dizaines de kilomètres réalisés ce matin là auront permis la découverte des richesses naturelles de ce territoire.

A la forêt du Temple, regard sur les différentes essences forestières et puis marcher le long des sentiers des salamandres, observations ornithologiques aux lacs Amance et Orient pour terminer au sein de la faune et la flore à la Chaise à l'étang de la prée au Lard.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

En parlant de la prée au au Lard, l'appétit survient et comme toutes les bonnes fatigues  ont une bonne faim.....pardon.....fin, voici « la Mangeoire ». Mais avant un p'tit mot sur les cyclos ?

Pour la petite histoire, la « vélovoie » des lacs permet de relier ce site au grand Troyes. Cette piste cyclable est longue de 42 kms.

Nos cyclos ont emprunté en grande partie ces aménagements et ils ont réalisé un 90 kms  en traversant de sites aux noms évocateurs, tels, Rouilly saint Loup, Le Haut Chêne, Mesnil Saint-Père, route Forest du Temple, Vaudemanche, Courteranges, Saint Parres aux tertres.....  

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre FranssensUS BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Quelques cyclos en pose ou pause, Michel avec un super couple de Montlhéry, Joël et Jeannette,  que je salue, et sur le triptyque, Christian, Raymond , le jeune de l'équipe, François et votre scribe.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

A TABLE …....

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Jean-Pierre, Michel, Joel, Christian, Raymond, Philippe, Arlette, Jacky et tous les autres, voilà une nouvelle séquence issue du film du jour.

L'autre événement, Nicole et le « chaource »

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

C'est reparti vers TROYES.

Et au train ou vont les manœuvres, nous y seront bientôt...

 

Chantons ensemble.....

Le P'tit train s'en va dans la campagne...tch, tch....Fou,  un p'tit train s'en va de bon matin TCH....TCH....FOU …...(1952)

 

 

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

En AUBE, en CHAMPAGNE – ARDENNES

Un dernier regard sur cette superbe ville de TROYES au riche patrimoine architectural avec ses nombreux édifices protégés. Classée Ville d'Art et d'Histoire, l'ONCE Troy, unité de mesure des métaux précieux depuis les foires de Champagne, tient son nom de la ville.

Troyes est aujourd'hui la capitale européenne des magasins d'usine et de négoce avec trois centres de marques.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre FranssensUS BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

La cathédrale St Pierre et St Paul, dont la construction a démarré en 1208, de style Gothique, a été classée aux monuments historiques en 1862.

Elle est le siège du diocèse de Troyes.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

La basilique Gothique dont la construction a débuté elle aussi au XIIIème siècle en 1262, curieusement...les travaux se sont terminés au XXème siècle en 1905.

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

Nous n'allons pas quitter Troyes sans évoquer son champagne et son cidre du Pays d'Othe.

Et bien entendu les célèbres andouillettes dénommées 5A...pourquoi ? 2 origines...

La plus simple, il s'agit de 5 chroniqueurs, amateurs gastronomes et l'autre plus fantaisiste, le rire sonore d'un dénommé Clos Jouve..Ah, Ah, Ah, Ah, Ah...

et Association Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique... Pourquoi pas ?

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre FranssensUS BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens

C'est l'heure du retour, mais nous nous retrouverons tout au long de cette année

 à Cosne-Auxerre,

au Chateau de Guédelon,

au charbon à Douai,

au château de Brézé,

à Richelieu en Touraine...

et un peu de football, un peu de ….mais topons là. Quittons l'Orient.

A très bientôt. En Occident!......

US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
US BHV Cyclos, rollers et Randonneurs en 1998 ! par Jean-Pierre Franssens
Lire la suite

Adieu Jean-Pierre Boulot, par Rémi Lacointa

28 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Infos Générales, #BHV news

La semaine dernière j'ai annoncé par un courriel privé, le décès survenu le 19 février de notre ancien Président du BHV : Jean-Pierre Boulot.

La cérémonie religieuse eut lieu le 23 février. 

Aujourd'hui, nous pouvons lire cet émouvant témoignage de Rémi Lacointa. 

Les anciens du BHV viennent d'être durement éprouvés ces derniers temps avec les décès de François Lebelle et de Jean-Louis Charrois, Christine Douchet et André Benoit se sont parfaitement exprimés sur ces figures marquantes et attachantes que nous avons côtoyées de nombreuses années.

Il y a quelques jours nous apprenions avec beaucoup de tristesse le décès de

Jean-Pierre Boulot,

ancien DG et PDG durant plus de 30 ans.

Avec lui, c'est une grande partie de l'histoire du BHV du XXème siècle, (le BHV a fêté en 2016,ses 160 ans d'existence) façonnée par les familles Viguier, Lillaz, Gérard et Jean-Pierre Boulot, qui disparaît.

Cinq générations qui en se succédant ont contribué au développement et à la transformation du BHV.

Les obsèques de Jean-Pierre Boulot furent à l'image de sa vie, d'une grande simplicité marquées par les témoignages émouvants de ses enfants et petits-enfants et vécues avec beaucoup d'émotion par tous les anciens du BHV présents.

Nous garderons tous en mémoire ses qualités humaines exprimées particulièrement en tête à tête.

Homme de décision, il était à l'écoute de ses proches collaborateurs, attentif aux conditions de travail de l'ensemble du personnel, agissant avec discrétion et efficacité face aux situations personnelles.

Ce fut un «Patron" respecté et juste soucieux du devenir du BHV.

La maladie vécue, avec beaucoup de dignité, l'a malheureusement trop vite atteint à sa retraite prise avec grande élégance et discrétion.

Avec lui que nous appelions "Jean-Pierre", nous avons vécu toute l'épopée de l'ouverture des BHV périphériques et provinciaux.

Nous ne l'oublierons pas.

                                             Rémi Lacointa

 

Jean-Pierre Boulot

Jean-Pierre Boulot

Merci à Rémi Lacointa pour cet hommage à Jean-Pierre.

C'est une page qui se tourne! Vos commentaires seront appréciés.

CD

Lire la suite

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

22 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

Notre ami Alain Dégranges, toujours au sein de « Collection Passion »  nous a proposé à Boissy sous St Yon, commune près d'Arpajon en Essonne, une exposition dénommée : « AIR,TERRE et MER » ou l'Histoire des transports.

C'était du 21 au 29 janvier. Héla l'expo est finie et nous n'avions pu vous en informer.

Malgré cela, j'ai demandé à Madame Andrée Philippe, dynamique présidente et à mon ami Michel Quéau de me transmettre l'affiche et un compte rendu ce qui a été fait et bien fait. Je profite a ce stade de les saluer et les remercier tous trois

Je vais vous proposer des extraits de ce compte rendu qui, écrits par Michel, se sont avérés fort intéressants.

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens
2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

Le thème choisi était porteur, sept collectionneurs ont pu présenter une partie de leurs collections. Aidés par une équipe de montage de vitrines, très efficace, ce sont une quinzaine d’adhérents qui se sont investis pour la réussite de cette exposition.

Alors partant de Noé et de son arche, précurseur en la matière de transport, venait ensuite la traction animale, qui depuis l’invention de la roue a été utilisée longtemps et partout dans le monde, les premiers véhicules à moteur suivaient, le bateaux à vapeur et motorisés partaient à la conquête de tous les continents et voies navigables.

Enfin l’Avion dont un premier prototype fabriqué par Blériot traversait la Manche le 29 juillet 1909 après 32 échecs. Une maquette d’un avion Blériot postérieur à cet exploit sis encore à Etampes était exposée à cette occasion. Une flotte de jets perchés sur le haut des vitrines suggérait la maîtrise de l’air. Un super "Constellation", long courrier des années 50/60 et aussi le "Concorde" fleuron de l’aéronautique dominait les seize vitrines. Etaient présents également un hydravion Latécoère 661 et une montgolfière.

Au rayon " accessoires" figuraient des phares de vélos, de motos, fiacres … ainsi qu’une lampisterie SNCF. Magnifiquement restaurés, ils étaient en état de fonctionnement au pétrole, à l’acétylène et même à la bougie.

Intéressantes aussi, cette vitrine d’hélicoptères de transport de trains, de véhicules publicitaires de la marque Kodak et celle de motos des années 25 à 60 en tôle imprimée

Comme chaque année les enfants des écoles ont pu apprécier cette visite.

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

Puis, il nous faut parler ensuite de l'avenir avec l'annonce de cette nouvelle exposition à Etampes, en Essonne...avis à tous les riverains et visiteurs d'Ile de France :

« Tout dans la dentelle »

et c'est maintenant!

Voici à présent la nouvelle exposition :

Hôtel sur la place de l’Hôtel de Ville et des droits de l’Homme à Etampes (où François 1er rejoignait une galante nommée Anne de Pisseleu dont la grande chambre est devenue un célèbre atelier de Peinture…. Mais ceci est une autre histoire.

Et voici quelques images :

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens
2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens
2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

Une petite visite dans ce sud Essonnien s’impose,

- soit dans cette période de vacances scolaires,

- soit le week-end prochain.

Alain Dégranges et ses amis Andrée et Michel, bénévoles actifs et surtout collectionneurs heureux de partager leur passion vous attendent.

Vous pourrez ainsi les honorer par votre visite et découvrir ou retrouver tous ces objets destinés à des cérémonies rituelles tels les baptêmes et les communions.

Un bon moment en perspective et dans la dentelle !... Si vous y passez, n’hésitez pas à transmettre vos impressions.

Pour en savoir plus, visitez le blog de l'association :

collection-passion-etampes.overblog.org

pour joindre press « contact » sur la page d'accueil.

-3 Mars 2016,1er article sur Alain D. et Collection Passion)

 

JP Franssens

pour joindre press « contact » sur la page d'accueil.

-3 Mars 2016, 1er article sur Alain D. et Collection Passion)

JP Franssens

2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens
2017 « Collection passion, quand tu nous tiens » par Jean-Pierre Franssens

Merci Jean-Pierre de nous avoir partager ce moment où Alain expose dans la discrétion.

Lire la suite

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

19 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 6 Sud-Est

Nous avions eu l’occasion de faire paraître l’article de Georges Ehleringer, mais je ne saurais que trop vous conseiller d’y faire un passage, lors de Vacances ou lors d’un week-end. Voici une ville superbe.

Les photos vous parleront mieux que tout ce que je pourrais vous écrire! 

Située entre Avignon et la vallée Nord du Luberon, découvrez  la petite Venise provençale ! Surprenante petite ville où la Sorgue, multi-bras est présente partout. 

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

Au moment de la préhistoire de  9000 à 15 000 ans avant notre ère on retrouve la trace d’hommes chassant le sanglier et le cerf.

L’antiquité est marquée par une population celtique et romaine. Mais c’est au moyen- âge que nous retrouvons les grandes familles  des comtes de Provence et de Toulouse.

C’est à cette époque que se développe l’industrie textile  (laine et soie). Puis au XVIème siècle,  la Sorgue permet de faire tourner  les moulins à  papier,  à huile, à blé, à soie permet la fabrication d’étoffes et aussi de teinturerie

Impressionnante par ses moulins à aubes qui fournissaient la force motrice aux moulins à blé, puis aux usines de laine et de soie.

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

Les petites cascades, le « partage des eaux », dans la zone restauration, passent au milieu des maisons très provençales

 

 

 

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

On adore le centre ville avec ses

ruelles sinueuses,

les terrasses des cafés et

restaurants le long de la Sorgue.

La zone est piétonnière et c'est avec plaisir que vous y flânerez.

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

C'est là,  que vous trouverez l’église

Notre-Dame des anges, les  décorations et peintures de  cette église baroque  sont là pour nous rappeler que  la cité devint, en tant que localité du Comtat Venaissin,  la propriété du Saint Siège (1274)  et  fut ainsi épargnée par les guerres de religion.

 


 

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

c’est un quartier très apaisant. Nous y passons une nuit et découvrons le quartier des antiquaires le lendemain matin.

(Des centaines de boutiques antiquaires font la joie des chineurs).

C’est vers 1960 que se développera la Brocante et les antiquités

 

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,

Et pour les gourmets!....un petit tour à la boutique des Délices du Lubéron s'impose!...

Bonne visite et à bientôt!

Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Que la France est belle : L’Isle- sur- la-Sorgue,
Lire la suite

Mémoires du BHV : Souvenirs du Gidep par Martine Mallein

10 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Voici très longtemps que je détiens cet article, écrit par Martine. Après avoir attendu l'approbation de G Fontenille, je l'avais un peu oublié dans un coin de mon ordinateur.

A l'occasion des voeux, quelques amis fournisseurs ont évoqué ces belles années à forte croissance due en grande partie au Gidep, puis GD et à la motivation remarquable des démonstrateurs.

Mémoires du BHV : Souvenirs du Gidep par Martine Mallein

Souvenirs du Gidep –

Groupement d’intérêt économique de démonstration de produits

L’expansion du BHV voulue par Gérard Boulot dans les années 1970 amena les directeurs commerciaux à s’interroger sur la formule la plus adéquate à mettre en place dans les nouveaux magasins pour développer des démonstrations dans les meilleures conditions, sachant que, contrairement à Rivoli, la rentabilité d’une démonstration unique n’était pas acquise au plan de la rémunération du démonstrateur (fixe + guelte) ni du CA du fournisseur.

Dès 1972, l’étude du montage juridique le plus approprié fut confiée au Secrétariat général. Les discussions auxquelles je participais, étaient menées principalement par Messieurs. Degouy, Charrois et Pautrot, si mes souvenirs sont exacts.

C’est ainsi que la formule d’un groupement d’intérêt économique, personnalité morale dont la structure est intermédiaire entre la Société et l’Association fut choisie.

Elle permettait à ses membres, le BHV et ses fournisseurs, d’établir une coopération durable et particulièrement souple pour développer les démonstrations des nouveaux magasins en s’associant. Cette nouvelle structure avait un Président, Jacques Dumontelle. Madame Garnero (Mme Godfrin) fut chargée de monter les démonstrations négociées par les acheteurs avec leurs fournisseurs.

La formule étant couronnée de succès, le temps était venu de mettre en place une structure administrative dont M. François Martin prit la responsabilité.

Je lui ai succédé au début des années 80, le Gidep s’étant encore largement développé. La périphérie était concernée, les magasins de province ouverts par M. Caron s’y ajoutaient ainsi que certaines démonstrations comme le Ménage à Rivoli. Le chiffre record de 650 démonstrateurs était atteint. Les acheteurs étaient satisfaits de la formule.

La structure évoluait à nouveau. M. Fontenille, représentant les Commerciaux, devenait le nouveau président. J’étais nommée administrateur en charge du montage des démonstrations avec les acheteurs et en liaison avec les fournisseurs. Mme Gardinier était au recrutement, Mme Bartherote au Secrétariat, Mme Delahaye à la comptabilité, Mmes Robbe, Hodac et deux autres collaboratrices : Mercédès et Christiane. J’encadrais cette équipe particulièrement solide, consciencieuse et dévouée. La petite cellule avait ses représentants du personnel et son propre Comité d’Entreprise.

Une assemblée générale se tenait chaque année.

J’ai quitté ce poste en 1984. M. Staffe prit ma succession avec un retour de Mme Godfrin. La direction du Personnel décida d’éclater la structure antérieurement en place. L’équipe de paie réintégrait le service paie du BHV, puis le GD allait succéder au Gidep.

Au fil des ans, la formule gagnante du Gidep s’était estompée, il fut décidé d’y mettre fin, ce que je fis en 1992, 20 ans après sa création, en tant que liquidateur, en collaboration avec la Comptabilité.

Je souhaite m’excuser dès maintenant auprès de ceux que je n’ai pas mentionnés dans ces souvenirs lointains qui remontent maintenant à plus de trente ans, qui plus est, je ne suis restée que trois ans au Gidep.

Martine Mallein 

 Pour mémoire :

En 2003 : Pour le rayon petit electro-ménager,  les BHV parisiens uniquement, représentent 10,6%  du Marché Parisien, alors que la concurrence se fait rude. L'assortiment musclé et le mode de vente par les démonstrations ont permis de battre tous les records.

Cette formule fut certainement, l'une des meilleures que le BHV avait mis en place.

Pour mémoire, dans le rayon ELD, hors Rivoli

51 personnes rémunérées par les fournisseurs sur les rayons Aspi et PEM :

  • - 7 démonstrateurs à Parly 2
  • - 6 par Centre Commercial : Belle-Épine,Rosny,Créteil.
  • - 3 à Montlhéry, 3 à Flandre, 3 à  Villeneuve,3 à  Caen, et 3 à Strasbourg.
  • - 2 à Limonest, 2 à Gradignan, 2  Part-Dieu, 2 St Genis Laval
  • - 2 à la Vente sur Entrepôt
  • - 1 équivalence à Nantes
feuille de création de démonstrations

feuille de création de démonstrations

 

Merci Beaucoup Martine. pour cet article de Mémoires du BHV.

Vous qui lisez cet article :

Ce serait bien de m'envoyer pour un prochain article, vos souvenirs sur ce thème. ( Anciens du Gidep ou GD, Acheteurs, chefs de département, et même démonstrateurs qui liraient cet article :  dans ce cas laisser moi adresse courriel en commentaire).

Christine D

Lire la suite

Naissance des ventes flash au BHV par Alain Dégranges

3 Février 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous sommes dans les années 70, l’un d’entre vous pourra peut-être préciser la date avec plus d’exactitude. Bravo Alain pour cet article: mémoire du passé au BHV.

Toujours en quête du développement du CA, nous cherchons, sur la suggestion de l’acheteur du rayon "chemises", le moyen de se déstocker et de profiter en même temps de l’offre exceptionnelle de remise donnée par le fournisseur pour écouler les références concernées.

Après réflexion et en plein accord avec l’équipe de vente du rayon, alors situé au deuxième étage, nous décidons de proposer pendant une heure à un moment de forte fréquentation au BHV, tout un lot de chemises à un prix très attractif.

 

Pour ce faire, nous modifions l’implantation du rayon et demandons à Monsieur Coquelle de nous installer une bergerie au centre du rayon avec des comptoirs chêne 60X130 cm, comme bien d’autres meubles de vente du magasin.

Nous demandons au Service "Pancartage" de réaliser des grandes flèches à suspendre au plafond sur lesquelles nous écrivons, "chemises nylon du 38 au 44" et le prix proposé en très gros caractères. Ces flèches sont recouvertes de papier kraft que nous n’enlevons qu’à l’heure dite.

Deux caisses enregistreuses sont mises en place pour la circonstance afin de pratiquer l’encaissement direct.

Au jour dit et à l’heure exacte prévue, le premier message annonce en direct la vente, sur la sonorisation générale qui a recruté pour ce travail, l’une de ses speakerines. Tous les 4 à 5 minutes les messages se succèdent précisant « il ne vous reste plus que x minutes pour profiter de… » En vantant la qualité des chemises proposées et surtout le prix imbattable jusqu’à épuisement des stocks.

Naissance des ventes flash au BHV par Alain Dégranges

L’effet est immédiat et bientôt le rayon est noir de monde et le personnel prévu débordé car il faut continuer en même temps de vendre la marchandise du rayon et satisfaire les clients de la vente spéciale annoncée. Rapidement, les assistants de vente de la promotion des ventes se joignent aux cadres du rayon dans la bergerie et commencent à vendre et encaisser. Le stock file à une vitesse rapide et il faut changer les bandes de caisses. Au bout d’une heure, à la fin de la vente flash, il ne reste plus rien ou presque et c’est le lendemain que nous apprenons le CA réalisé par la vente flash et pour le rayon en totalité.

C’est un énorme succès et bientôt des demandes des acheteurs, affluent à la promotion des ventes.

Afin de simplifier la mise en place des ventes la Direction convient de réaliser ces ventes flash sur un sous rayon entier, puis sur un rayon avec un taux de remise de 20% sauf points rouges. Nos Directeurs et Administrateurs suivent de près le CA généré par ce système de vente, ainsi que leur contenu.

C’est ainsi que j’ai pendant des années établi le planning des ventes « flash » à partir des demandes des acheteurs. Je le montais aux chefs de groupe pour accord, puis à Monsieur G Boulot pour accord, dans son bureau. Il lui est arrivé de refuser quelques ventes flash, mais je n’avais aucun mal à les remplacer, s’il le fallait.

Nous en sommes arrivés à organiser deux ventes flash le matin et trois l’après-midi. Les ventes du samedi étaient les plus appréciées.

Chaque vente était commentée sur place par un animateur professionnel recruté à l’extérieur et les annonces sur la sono générale, enregistrées car ces ventes revenaient régulièrement.

Nous avons été copiés au bout de quelques temps par d’autres grands magasins qui ont apprécié ce nouveau système de vente active !

C'est avec plaisir que nous accueillerons vos souvenirs, n'hésitez pas. CD

Lire la suite

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

27 Janvier 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

C'est un article bien sympathique, comme on les aime, Nadine a accepté de nous parler de sa nouvelle passion. Lors de sa longue carrière au BHV, on lui connaissait ses goûts artistiques, mais aujourd'hui .... C'est une révélation!

 

Nadine, comment es-tu devenue, une véritable artiste ?

"Je me suis lancée dans la sculpture et la peinture par envie. Envie de m’exprimer, d’extérioriser, ce que j’aimais et que je n’avais jamais pu réaliser !

J’ai toujours été attirée par le dessin et la peinture. J’avais choisi, après mes études en secondaire, de m’ orienter vers un métier artistique et je voulais faire du dessin publicitaire, malheureusement les cours dans ce domaine coûtaient très chers et mes parents ne pouvaient pas assurer financièrement leurs coûts,

j’ ai donc décidé d’ arrêter mes études et de travailler dans le commerce."

 

"Je ne regrette pas, j’ai aimé ma carrière au BHV et les années passant,  j’ ai pu m’ épanouir dans diverses fonctions commerciales au sein du magasin.

Lorsque l’heure de la retraite a sonné, j’étais très disponible !!!

Je me suis alors inscrite à divers cours, réservés aux retraités, que nous proposait ma ville.

Aussi, j’ ai choisi diverses activités : Arts plastiques, Sculpture , Anglais et Espagnol, je donne également des cours d’ informatique pour aider les retraités débutants qui se retrouvent avec un ordinateur, offert par leurs enfants, et qui ne savent pas s’ en servir !!! (Messagerie, internet, photos)

Ces cours me permettent de rencontrer beaucoup de personnes"

 

 

"Je peins à l'huile, ci-joint quelques unes de mes toiles.

après le phare, voici : le clown, l'apocalypse,abstrait,  les "Cappados." et un autre monde,

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-FortinUne artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

"Je fais aussi de la sculpture : en terre" 

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-FortinUne artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

"... Et aussi en fil et cire ... Ce sont les sculptures de Giacometti qui m'ont inspirées.

Comme l'homme qui marche ....

Le chat, le chien, la main.....  et je continue et j'ai créé un Don Quichotte."

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin
Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

Nadine, t'arrive t'il d'exposer ?

"Pour le moment, c'est déjà passé ....C'était la première quinzaine de Janvier...

mais, il y aura sans doute d'autres expositions!"

 

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

Merci Nadine, d'avoir  partager avec nous cette merveilleuse expérience enrichissante. Nous sommes heureux de voir ton épanouissement dans cette passion et nous serons heureux de te retrouver dans quelques mois.

Félicitations pour tes œuvres ! 

Une artiste à découvrir : Nadine Pignol-Fortin

Je présente mon bon souvenir à tous ceux qui me connaissent !

Amicalement 

                                                 Nadine

Lire la suite

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

23 Janvier 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Un peu de retard sur ce blog occasionné par la préparation et l'envoi du bulletin aux membres du réseau.... Voici un magnifique article sur la ville de Saintes, réalisé par Jean-Pierre dans la nuit  de la Saint Sylvestre.

Encore une belle manière de vous envoyer des bons voeux!

Merci et bravo, Jean-Pierre.

Encore plusieurs jours pour se souhaiter du bonheur.


Pour la 57ème fois, notre bonne ville de Saintes et l'Association Carnavalesque de la St Sylvestre ont organisé avec brio (avec les bénévoles Saintais aussi), la cavalcade.

En voici le déroulement ;

-20H15 : départ pour les 6 kms à travers la ville, d'une joyeuse troupe de coureurs à pieds, de toute nature, de toutes aptitudes et de tous niveaux....Comme dans la chanson « pour le plaisir... ».

-21h15 :  départ du super défilé de 14 chars, venus pour certains de régions de France, des Bandas, des danseuses.

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

Ils vont descendre la grande avenue de la ville, faire des haltes, entre autres, en face du tribunal, puis au pied du pont Palissy* enjambant la Charente et terminer ces quelques 5 kilomètres de parcours sur l'avenue nommée Gambetta au niveau de l'abbaye aux dames sur la rive droite.

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

Lors de ces haltes, chaque groupe de musique fait une aubade, chaque char accompagné de danseurs, danseuses, de lanceurs de confettis, de valses de feux de Bengale, d'envois de serpentins et de personnages déguisés, tels Mickey, Donald et bien d'autres.

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre FranssensEt en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

Ce défilé traditionnel est qualifié d'exceptionnel du fait de son existence durable (lui aussi) à la Saint Sylvestre. Plus de 20 000 personnes sont annoncées par les organisateurs et médias locaux.     

La sécurité naturellement par les temps qui courent s'est renforcée. Les voies d'accès, multiples se sont trouvées protégées à l'aide de camions en travers de voies et engins de TP divers.

Municipales, nationales, militaires, gendarmes....la protection et la surveillance étaient omniprésentes.

Maintenant racontons cette nuit du nouvel an, en images.

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens
Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

Vous venez de découvrir une partie de ce défilé avec une sélection des photos que j'ai pu saisir dans des conditions parfois « bousculantes ».

Vous n'aurez pas vu tous les chars et toutes les formations mais je ne résiste pas à vous communiquer certains noms évocateurs, tels : SAVAN AFRICA, CHAYE  YO, une expression créole, CHAUFFE QUI PEUT, les ÊTRES ¨VOYAGEURS, le SUCHI, C'EST QUE JE NE PEUX PAS et en musique la Bandas de Wattrelos, Deta Mykanow de Pologne, et je terminerais par le char – de St Maurice-La Rochelle, appelé

 « RÊVE TA VIE EN COULEUR C'EST LE SECRET DU BONHEUR ».

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

A ce moment :  LES 12 COUPS DE MINUIT ONT RETENTI....

2016 c'était l'AVANT,

Minuit, les vœux, les bisous, l'amour, l'INSTANT T....

2017 l'APRES  qui, à ce jour est devenu très PRESENT.

Avec à nouveau tous mes vœux de bonheur et réussite!

Et en avant....la CAVALCADE....en SAINTES, par Jean-Pierre Franssens

*Bernard Palissy, né près d'Agen en 1510, d'un père céramiste par lequel il connaîtra une première formation. 1539, il se marie à Saintes où il logera plus de 20 ans, en brûlant ses meubles pour poursuivre ses recherches, entre autres à la poterie de La Chapelle des pots, proche de Saintes.

Il met au point l'émail blanc et est repéré et protégé (en tant que Protestant-Huguenot) par Anne de Montmorency qui va exploiter ses talents au château d'Ecouen. Une autre protection va le sauver à Paris de la St Barthélémy, il s'agit de Catherine de Médicis.

Il est Potier, émailleur, artisan verrier, écrivain et savant (arpenteur-géomètre, hydrologue et organise des parcs et décors...).

Mais, la ligue le poursuit, il sera banni, puis enfermé à Saintes, libéré, mais sera jugé Huguenot, condamné à mort, peine commuée en prison à vie....à la Bastille où il meurt en 1589 ou 90.

Il reste un Style Palissy et une base de données sur le patrimoine reconnu français.

Sites: Bernard Palissy et Base Palissy www  culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>