Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

art & culture

Les visites guidées de notre guide Didier Bouchard pour cette fin d'année 2021

9 Août 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture

Bonjour, le blog du réseau fonctionne au ralenti pendant les congés d'été!... besoin de faire une trêve...

Mais c'est avec plaisir que je vous présente un programme de visites bien agréables pour la rentrée... et jusqu'en 2022, avec notre super guide Didier Bouchard!...

Profitez-en bien !

A bientôt

CD

Conférences Didier Bouchard

Conferences.bouchard@orange.fr

  Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

           Ancien élève de l’école du Louvre

    Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière 75012 paris. Tel: 06 43 63 35 73

Programme prévisionnel, dates confirmées et dates en attente de confirmation

Dimanche 29 août

15h villas et ateliers d’artistes du quartier Montsouris :

Derain, Braque, Foujita, Lurçat, de Staël…

Rdv. Sortie du RER cité universitaire. 11€

Inscription au 06 43 63 35 73

 

Vendredi 3 septembre

15h : jardins et salons des hôtels de Varengeville et Amelot, escalier d’honneur de l’hôtel de Tavannes. Atelier de Gustave doré (ext.) Une visite par an

Sous réserve de confirmation, et sur inscription au 06 43 63 35 73

Rdv. 217 boul. Saint-germain. 11€

 

 Mardi 21 septembre

14h30  exposition « l’heure bleue, l’art de Peder Severin Krøyer »

Au musée Marmottan.

Rdv. 2 rue  louis boilly.12€+entrée. (14 pers. Maximum)

Derniers jours. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Jeudi 23 septembre

14h après-midi à Yerres : 2 expositions à la propriété Caillebotte –Paul Durand Ruel et les postimpressionnistes (œuvres méconnues d’Henri Moret, Gustave Loiseau, Maxime Maufra, Gorges d’Espagnat, Albert André), et Martin-Guillaume Biennais, orfèvre de Napoléon, tabletier et ébéniste.

18€+entrée. Préinscription au 06 43 63 35 73 (accès possible par le RER)

 

Lundi 4 octobre

15h le château de Saint-Ouen, une villa palladienne aux portes de paris.

(Décor intérieur, évocation de zoé du Cayla et du secret de louis XVIII.)

(Report de la visite du 7-11-2020).

 Rdv. Métro mairie de Saint-Ouen, sortie côté mairie.12€

Inscription au 06 43 63 35 73

 

Jeudi 7 octobre

15h30 exposition « Napoléon n’est plus » aux invalides, et visite du tombeau de l’empereur dans l’église du dôme.

Rdv. Entrée de la cour d’honneur. 12€+entrée.15 pers. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

 

Lundi 11 octobre

15 h  : exposition « à table, tout un art » au musée national de la céramique de sèvres. L’exposition retrace l’histoire du repas gastronomique des français, de l’antiquité à nos jours. Elle évoque la préparation des mets, leur consommation, et les arts de la table à travers des centaines d’œuvres ; 11€+entrée. Inscription au 06 43 63 35 73 (accès par métro Pont de Sèvres, ou tramway)

 

Jeudi 15 octobre

14h30 :  exposition Raoul Dufy et Paris, au musée de Montmartre, son ancien atelier, et quelques œuvres de la collection permanente du musée.

Rdv. 12 rue  Cortot. 15 pers. 12€+entrée.

Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mardi 19 octobre

14 h : chapelle et cloître-mémorial de l’incendie du Bazar de la Charité,

Et (sous réserve) cathédrale arménienne.

Report de la visite du 10-12-2020. Rdv. 23 rue jean goujon. 11€+entrée.

Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mercredi 20 octobre

15h30 : le musée d’Art Moderne de la ville de Paris, et la fée électricité

 De Raoul Dufy. (Report de la visite du 1er-04-2020.)

Rdv. 11 av. Du président Wilson. 15 pers.

11€+droit de parole. Sous réserve de confirmation : inscription au 06 43 63 35 73

 

Mercredi 10 novembre

9h20 : exposition Botticelli au musée Jacquemart-André. (Unique visite).

Rdv.  158 boul. Haussmann. 11€+entrée.  Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

 

 

 

 

 Mardi 16 novembre

15h : le musée Paul Belmondo, à Boulogne, dans le château Buchillot, et l’ancien parc du château Rothschild.

Rdv. 14 rue de l’abreuvoir. 11€+entrée.

 Sur inscription au 06 43 63 35 73(report de la visite du 18-11-2020)

 

Vendredi 19 novembre

14 h30 : le musée Carnavalet 1 : paris, des pirogues de Bercy à la fin de l’ancien régime.12 personnes

12€+ droit de parole. Rdv. 23 rue de Sévigné.

Sous réserve de confirmation, et sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mercredi 24 novembre

11 h 30 : la Bourse de commerce restaurée et la collection Pinault.

Colonne renaissance de l’hôtel de Soissons, halle au blé 18ème, bourse de commerce

Fin 19ème et ses décors peints.

Exposition ouverture de la collection Pinault.

Rdv. 2 rue de Viarmes. 11€+entrée.

Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Vendredi 26 novembre

14h30 : le musée Carnavalet 2 : « Paris, de la révolution aux années folles ».12 personnes

12€+ droit de parole. Rdv. 23 rue de sévigné.

 Sous réserve de confirmation, et sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mardi 7 décembre

14h30 : l’hôtel de la Marine restauré et luxueusement remeublé.

Rdv. 2 place de la concorde. 11€+entrée.

Sous réserve de confirmation et sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Jeudi 9 décembre

15h : renaissance des décors de la chancellerie d’Orléans remontés dans l’hôtel de Rohan.

 Sous réserve de confirmation et sur inscription au 06 43 63 35 73

11€+entrée

 

Mardi 25 janvier 2022

14h30 : exposition Julie Manet  au musée Marmottan, modèle d’Edouard Manet et Berthe Morisot (son oncle, et sa mère) et collectionneuse d’œuvres d’Hubert Robert, Corot, Degas, Monet…

Les visites guidées de notre guide Didier Bouchard pour cette fin d'année 2021

Sous réserve de confirmation et sur inscription au 06 43 63 35 73   (15 personnes).

Rdv. 2 rue louis boilly.12€+entrée

Lire la suite

Fontevraud, un nouveau Musée par Elisabeth Guilbart.

22 Juillet 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Randonnée-Week-end

Fontevraud, un nouveau Musée par Elisabeth Guilbart.

Il y a quelques jours Elisabeth Guilbart m’envoyait un petit mot, spontanément, pour partager sa vive émotion en visitant un musée. Merci beaucoup Elisabeth de ta participation!

« Je voulais te partager une très belle expo à l’abbaye de Fontevraud, site extraordinaire de l’abbaye royale (entre Saumur et Chinon).

Superbe lieu dans lequel un musée moderne a été créé

Une donation leur a été faite par le couple Cligman

Les œuvres sont superbes et éclectiques !

On s’y balade pour y découvrir  des œuvres du monde d’art différents peintures sculptures…

C’est superbe et je conseille vivement aux collègues d’aller la voir. »

La balade peut se prolonger par une visite de l’abbaye royale  un seul mot…splendide!

…Et pour les gourmands/gourmets : un jeune chef Thibault RUGIERRI a ouvert un restaurant une étoile au Michelin au sein de l’abbaye.

Il vous fera voyager parmi les des mets et des vins de la région…j’en salive encore et si vous décidiez d’abuser des bons vins de Chinon  …poussez jusqu’à Cravant les Coteaux il y a de très bonnes caves pour remplir les caves vidées pendant le confinement !

https://www.fontevraud.fr/letoile-michelin-continue-de-briller-au-dessus-de-labbaye-royale-de-fontevraud/
 

Bel été à vous tous

Belles découvertes dans notre beau pays

Portez-vous bien!

Elisabeth

Trois ans pour installer l’art moderne dans un site classé! C’est un exploit !

Le musée d'Art moderne de Fontevraud a ouvert au public après 3 ans de préparation. Il se situe dans la Fannerie du XVIIIe, lieu où l’on stocké le foin pour les chevaux de l’Abbaye royale

On peut lire dans le Figaro : Source Valérie Duponchelle Publié le 30/06/2021

Tout est parti d’une rencontre avec Léon et Martine Cligman, «un couple exceptionnel, soudé par l’art et l’amour», lorsque ce Vendéen était président du conseil régional des Pays de la Loire, de 2015 à 2017.

 «Léon Cligman est un caractère trempé, impétueux, formé par son expérience de la Résistance, très jeune, puis celle de capitaine d’industrie. Martine Cligman est une artiste généreuse, née dans une famille d’amateurs d’art qui a donné sa collection au Musée de Troyes. Deux personnalités. Dans leur collection, chaque œuvre témoigne de leur communion d’esprit.»

La collection Cligman est une histoire de famille comme il n’en existe plus beaucoup aujourd’hui. Elle s’est faite discrètement, dans le regard de Pierre Lévy, le père de Martine. Elle se caractérise par une unité de ton, un jeu intimiste entre les œuvres, un mariage insolite de peintures et d’objets allant jusqu’à l’art africain, sumérien ou égyptien. En témoignent les deux masques funéraires d’époque romaine que Jean Cocteau hérita de son grand-père.

 

 

 

Fontevraud, un nouveau Musée par Elisabeth Guilbart.

On doit à Pierre et à sa femme Denise la création du musée d'Art moderne au Palais épiscopal de Troyes. Celui-ci est le fruit de leur donation de 1976 comprenant plus de 2000 pièces, dont des toiles fauves de Dufy, Braque, Friesz et surtout Derain.

La réussite fulgurante de ces deux générations d’entrepreneurs leur a permis de se constituer une énorme collection.

Le premier, Pierre, propriétaire des Nouvelles Galeries et des magasins Uniprix, débuta sa carrière dans une usine de maille et épousa Denise, la fille du propriétaire.

À 24 ans, il racheta l’usine de textile Devanlay-Recoing, qui possède la marque Lacoste. Son gendre, Léon - fils d’industriel également dans le textile avec la manufacture Indreco -, en prendra la présidence, avant de revendre Devanlay SA à Maus Frères en 1998, pour 2,9 milliards de francs.

 Léon a de l’or dans les mains. Il s’associe avec Pierre Bergé, président d’Yves Saint Laurent, prend la tête de Mendès SA, qu’il cède à Gucci, cède la marque New Man au groupe Morepeace en 2000. Il multiplie les postes d’administrateur et les présidences, comme celle de l’Association pour le rayonnement de l’Opéra national de Paris.

« Je suis très empreint de culture française. C’est grâce à la France si j’ai pu réussir dans les affaires et ainsi constituer cette collection. »

Léon Cligman.

Merci beaucoup Elisabeth et au plaisir de te lire lors d'une autre découverte.

CD

Lire la suite

Petite sortie estivale ! « Le Chat déambule ».

25 Juin 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest, #Art & Culture

C’est l’été, changez d'air avec bonne humeur et le sourire; je me suis attardée pour vous sur les quais de Bordeaux pour vous faire découvrir cette sympathique exposition .

Paris a eu la chance de pouvoir présenter les œuvres de Philippe Géluck et pour une fois Bordeaux suit  de près, avec la présentation d’œuvres monumentales  de 2 à 3 m de haut..

Je vous présente l'exposition « Le Chat déambule ». 

Vingt statues du célèbre Gros Chat à l’humour grinçant de Philippe Geluck sont exposées cet été entre le miroir d'eau et l'esplanade des Quinconces.

 

Des Chats représentés : en golfeur cruel, danseur en tutu, en charmeur d’eau, jouant de la flûte à bec, en lecteur, en Martyr, en Dieu du stade ou encore en haltérophile et plus...à découvrir ci-après !

Dessinateur et humoriste Belge Philippe Géluck né en 1954 est le créateur de ce gros Matou !

On adore les BD de ce Chat bien grassouillet qui donne son avis sur tous les sujets du quotidien, avec beaucoup d’humour.  

Plein le dos !

Le Chat Golfeur !
Détail de la balle de golf

 

Balançoire et joueur de flûte
Balançoire et joueur de flûte

Balançoire et joueur de flûte

Petite sortie estivale ! « Le Chat déambule ».
Petite sortie estivale ! « Le Chat déambule ».
Petite sortie estivale ! « Le Chat déambule ».
Petite sortie estivale ! « Le Chat déambule ».
Tutu et gros Minet, Chat Martyr et Roméo et Juliette
Tutu et gros Minet, Chat Martyr et Roméo et Juliette
Tutu et gros Minet, Chat Martyr et Roméo et Juliette

Tutu et gros Minet, Chat Martyr et Roméo et Juliette

Pour une fois c'est une voiture qui s'est fait écrasée par un Chat !

Lecteur, Docteur, gourmand, Discobole artiste
Lecteur, Docteur, gourmand, Discobole artiste
Lecteur, Docteur, gourmand, Discobole artiste
Lecteur, Docteur, gourmand, Discobole artiste

Lecteur, Docteur, gourmand, Discobole artiste

Le Dieu du Stade !

 

Sur un fil, Haltérophile ou faisant du Yoga !
Sur un fil, Haltérophile ou faisant du Yoga !Sur un fil, Haltérophile ou faisant du Yoga !

Sur un fil, Haltérophile ou faisant du Yoga !

Nous vous souhaitons un bel été plein de bonne humeur et d'humour !CD

Lire la suite

Découvertes à Paris et en Ile de France avec notre guide Didier Bouchard

31 Mai 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #France Ile de France

C'est avec joie que notre guide peut reprendre ses visites, n'hésitez pas, il y en a pour tous les goûts!

De très belles visites à ne pas manquer! Heureux ceux qui seront sur la Région Parisienne à ces dates là .

Merci à Didier pour ce super programme !

CD

 Conférences Didier bouchard, 

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière 75012 Paris.

Conferences.bouchard@orange.fr Tel: 06 43 63 35 73  

Programme prévisionnel, dates confirmées et dates en attente de confirmation

(visites annulées de 2020 : Cézanne : remboursement ou avoir,

Les autres visites seront toutes reportées)

 

Jeudi 10 juin

9h20 exposition Signac (et ses amis) au musée Jacquemart-André.

Date sous réserve de confirmation. Préinscription : 06 43 63 35 73  

11€+entrée. (Nombre limité)

 

 

Vendredi 11 juin

14h30 après-midi à chantilly : deux expositions, « Carmontelle, dessinateur des Orléans »et « l’or blanc » (porcelaines de Meissen et de chantilly d’inspiration chinoise dans le décor rocaille des grands appartements : prolongation) puis quelques chefs-d’œuvre du musée condé.

18€ +entrée.

Quelques places seulement sur inscription au 06 43 63 35 73  

Carmontelle (1717-1806), de son vrai nom Louis Carrogis, est un officier au service des Orléans qui croque les portraits des hôtes du Palais-Royal à la pierre noire, à la gouache et à l’aquarelle.

 

Samedi 12 juin

16h15 le château de Saint-Ouen (report de la visite du 7-11-2020)

 

Une villa palladienne aux portes de paris. Evocation de zoé du Cayla, la dernière des favorites. Et de l’affaire Favras : le secret de Louis XVIII.

Sous réserve de confirmation. 12€

Préinscription au 06 43 63 35 73  

 

Mardi 15 juin

Qu’est-ce que l’heure bleue ?

L’heure bleue a lieu 2 fois par jour : au crépuscule et au lever du soleil. Ce moment d’environ ½ heure, pour photographier est extraordinaire, car le ciel se colore d’un bleu intense. Il en est de même en peinture.

9h40 : exposition « l’heure bleue, l’art de Peder Severin Royer »

Au musée Marmottan. Le musée Marmottan Monet présente la première exposition monographique jamais consacrée en France à l’un des plus grands maîtres de la peinture danoise Peder Severin Royer (1851-1909). Contemporain de Vilhelm Hammershøi (1864-1916), Peder Severin Royer est au plein air ce que son contemporain fut à la scène d’intérieur.

Rendez-vous : 2 rue louis Boilly.12€+entrée. (9 pers. Maximum : autre visite le 22-06 à 18h)

Sur inscription au 06 43 63 35 73  

 

 

Mercredi 16 juin

11h : le musée de l’ile de France dans le château de Sceaux restauré, le pavillon de l’aurore et sa coupole de le brun, le nouveau jardin a la française. 16€+ entrée .sur inscription au 06 43 63 35 73. Rendez-vous : à la grille d’honneur.

Jeudi 17 juin

14h30 : la chapelle expiatoire, chef-d’œuvre néo-classique.

Nouvelles découvertes sur l’histoire du cimetière de la Madeleine. Statues de Louis XVI et Marie-Antoinette.

Rendez-vous : 29 rue Pasquier (square louis xvi) 11€+entrée (19pers.).

Inscription. Au 06 43 63 35 73. Visite reportée du 18-12-2020

Mardi 22 juin

14h30 : le « Beaupassage » : art, gastronomie et vestiges d’un couvent. Puis les anciens potagers des filles de la charité et des incurables, et la chapelle des lazaristes (tombeau de saint vincent de paul) Rendez-vous : devant la fontaine de grenelle, 57-59 rue de grenelle.11€

Sur inscription au 06 43 63 35 73  

 

 

Mardi 22 juin (suite)

18h (Rendez-vous : à 17h45) exposition « l’heure bleue, l’art de Peder Severin Royer»

Au musée Marmottan.

Rendez-vous : 2 rue louis Boilly.12€+entrée. (9 pers. Maximum : 2ème groupe)

Sur inscription au 06 43 63 35 73  

Samedi 26 juin

15h : le village des Batignolles et la cité des fleurs, sur les pas des impressionnistes et de leurs amis: Monet, Bazille, Sisley, Manet, Mallarmé, Zola. Rendez-vous .métro Rome. 12€

Sur inscription au 06 43 63 35 73  

Vendredi 2 juillet

15h : hôtels particuliers, ateliers d’artistes et maisons closes du quartier de l’Europe, sur les traces de Manet, Caillebotte, et zola.

Rendez-vous : métro Europe.11€. Sur inscription au 06 43 63 35 73  

 

Samedi 3 juillet

14h30 : Chapelle et parc des Augustines de Picpus, tombeau de la Fayette, et cimetière révolutionnaire.

Rendez-vous : 35 rue de Picpus. 11€°entrée.

Sous réserve de confirmation. Sur inscription au 0143070969

 

La Fayette a demandé à reposer au cimetière de Picpus près de son épouse Adrienne, née de Noailles, décédée en 1807.(qui  repose auprès de sa sœur, sa mère et sa grand-mère, toutes trois guillotinées sur la place du Trône en 1794, pendant la Terreur)

Dimanche 4 juillet

15h promenade architecturale et historique dans la plaine Monceau.

Hôtels particuliers, ateliers d’artistes, salons littéraires et Grandes cocottes

Rendez-vous : métro Malesherbes, sortie côté place du général Catroux.

11€ sur inscription au 06 43 63 35 73  

                                                      -=-=-=-=-=-=-=-=-=-

(Pour fin juillet, et début et fin août : se renseigner au 06 43 63 35 73  ou par courriel : conferences.bouchard@orange.fr

AVANT-PROGRAMME ET PROJETS POUR L’AUTOMNE ET L’HIVER :

Jeudi 23 septembre

14h  : après-midi a Yerres : 2 expositions a la propriété Caillebotte, Paul Durand-Ruel et les postimpressionnistes (œuvres méconnues d’Henri Moret, Gustave Loiseau, Maxime Maufra, Gorges d’Espagnat, Albert André), et Martin-Guillaume Biennais, orfèvre de Napoléon, tabletier et ébéniste.

18€ +entrée. Préinscription au 06 43 63 35 73  (accès possible par le RER)

Lundi 11 octobre

15h : exposition « A table, tout un art » au musée national de la céramique de sèvres.

L’exposition retrace l’histoire du repas gastronomique des français, de l’antiquité à nos jours. Elle évoque la préparation des mets et leur consommation, les arts de la table et celui de la conversation. Elle convie le visiteur à un tour de tables mettant en scène près de 1 000 œuvres.

Elles proviennent en majorité des riches collections du musée national de céramique de sèvres et du musée national Adrien Dubouché de limoges. Les prêts prestigieux d’institutions et de grandes maisons françaises comme Christofle ou Saint-Louis complètent le propos.

Les exceptionnelles créations de la manufacture de sèvres en ponctuent le parcours.

11€ +entrée. Inscription au 06 43 63 35 73  (accès par métro pont de sèvres, ou tramway)

L’exposition retrace l’histoire passionnante du repas gastronomique des Français, de l’Antiquité à nos jours évoquant  la préparation des mets et leur consommation, les arts de la table et celui de la conversation.

Elle rappelle l’importance du repas gastronomique qui accompagne en France tous les grands événements de la vie. Ci-dessous la sélection de 92 assiettes qui représente la cour centrale de l'Elysée, œuvre de Evariste Richer. (ce service à l'Elysée comporte 1200 assiettes et 300 assiettes à pain . A voir absolument !

19 octobre :

14 h :  chapelle et cloitre-mémorial de l’incendie du bazar de la charité,

Et (sous réserve) cathédrale arménienne.

Report de la visite du 10-12-2020. Sous réserve de confirmation.

Rendez-vous. 23 rue jean goujon. 11€+entrée

Sur inscription au 06 43 63 35 73  

Autres expos :

Expositions : Napoléon n’est plus, aux invalides, et Botticelli au musée Jacquemart-André

Ouverture et réouvertures ; musée Carnavalet, hôtel de la marine,

La collection François Pinault dans la bourse du commerce

Lire la suite

Les conférences de Didier Bouchard,notre guide.

5 Février 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Randonnée-Week-end

Des visites, avec masque bien sûr, sont organisées par notre guide Didier Bouchard. 

Il semble que les musées vont rouvrir sous certaines conditions dans les semaines à venir et le programme de Didier fera du bien ... dès que possible. N'hésitez pas à le questionner .

CONFÉRENCES DIDIER BOUCHARD

conferences.bouchard@orange.fr

Conférencier national, diplômé de l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne 

Ancien Élève de l’École du Louvre

Boite 17 Bât. D, 8, rue Cannebière 75012 Paris. Tel: 0643633573

PROGRAMME PRÉVISIONNEL,  DATES HYPOTHÉTIQUES

Visites annulées de 2020 : Turner, remboursement. Cézanne : remboursement ou avoir,

ou (sous réserve) conférence enregistrée. Autres visites : toutes reportées

EN  FEVRIER

 (Ou à une date ultérieure en cas de prolongation due à un confinement)

EXPOSITION «LA PRINCESSE PALATINE (1652-1722), LA PLUME ET LE SOLEIL » AU MUSEE DES AVELINES   DE SAINT-CLOUD.

Installé dans une somptueuse villa Art-déco, le musée des Avelines propose de faire découvrir aux visiteurs une exposition intitulée "La Princesse Palatine (1652-1722), la Plume et le Soleil" qui se tiendra jusqu’au  28 février 2021.

L'exposition a pour ambition de mettre en lumière la personne d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, dite la princesse Palatine, belle-sœur de Louis XIV,  témoin privilégié de son règne et des mœurs de la cour, dont sa fameuse correspondance brosse un tableau sans complaisance, et souvent truculent.

Le musée vous invite à suivre les traces de la princesse, depuis son Palatinat natal jusqu’à Versailles en passant par les demeures de son époux, le Palais-Royal et le château de Saint-Cloud qu’elle décrit comme « le plus bel endroit du monde »et dont son fils, le Régent, lui laissa la jouissance.

Plus d’une centaine d’œuvres, provenant pour certaines du château disparu : tapisseries, dessins, objets d’art, et  un important ensemble de tableaux (Mignard, Largillière, Rigaud, Desportes) font de l’exposition un évènement.

R.V. 60 rue Gounod, Saint-Cloud. SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION.

MARDI 9 MARS

15h : Le musée Paul Belmondo (report de la visite prévue le 18-11-2020 .sous réserve de confirmation.

VENDREDI 12 MARS

15h exposition « L’HEURE BLEUE, L’ART DE PEDER SEVERIN KRØYER »

AU MUSÉE MARMOTTAN. Le musée Marmottan Monet présente, du 28 janvier au 25 juillet 2021, la première exposition monographique jamais consacrée en France à l’un des plus grands maîtres de la peinture danoise Peder Severin Krøyer (1851-1909). Contemporain de Vilhelm Hammershøi (1864-1916), Peder Severin Krøyer est au plein air ce que son contemporain fut à la scène d’intérieur.

Plus de soixante chefs-d’œuvre provenant du musée de Skagen –  dépositaire d’un des premiers fonds mondiaux de l’artiste – du musée de Göteborg mais aussi des musées de Copenhague, Aarhus, Alkersum/Föhr, Lübeck, Kiel, Budapest et Paris mettent à l’honneur ce remarquable interprète de l’heure bleue, ce phénomène météorologique qui précède le crépuscule et se déploie surtout aux lointains bords de mer septentrionaux.

Portraitiste de talent et peintre incomparable des paysages de bord de mer, Krøyer a beaucoup en commun avec Sorolla et Sargent.

R.V. 2 rue  Louis Boilly. (Entrée : environ 9€ par personne) SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION

SAMEDI 13 MARS

16h15 le château de Saint-Ouen

(report de la visite du 7-11-2020) sous réserve de confirmation

 

 

VENDREDI 26 MARS

14h30  la Chapelle Expiatoire (report de la visite du 20-12-2020). Sous réserve de confirmation

JEUDI 1er AVRIL

15h30 le musée d’Art Moderne de la ville de paris (report de la visite  du 1er-04-2020), sous réserve de confirmation

MERCREDI 7 AVRIL

14h30 Exposition « A TABLE, TOUT UN ART » Au Musée National de La Céramique de Sèvres.

L’exposition retrace l’histoire passionnante du repas gastronomique des Français, de l’Antiquité à nos jours. Née d’une idée originale du musée de Pointe-à-Callière de Montréal, elle évoque la préparation des mets et leur consommation, les arts de la table et celui de la conversation. Elle convie le visiteur à un tour de tables mettant en scène près de 1 000 œuvres.

Elles proviennent en majorité des riches collections du Musée national de céramique de Sèvres et du Musée national Adrien Dubouché de Limoges. Les prêts prestigieux d’institutions et de grandes maisons françaises comme Christofle ou Saint-Louis complètent le propos. Les exceptionnelles créations de la Manufacture de Sèvres en ponctuent le parcours.

SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION. Préinscription au 0643633573

 

JEUDI 8 AVRIL

14h chapelle et cloitre-mémorial de l’incendie du bazar de la charité, et cathédrale arménienne.

Report de la visite du 10-12-2020. SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION

 

MERCREDI 5 MAI

16h exposition Signac au musée Jacquemart-André.

sous réserve de confirmation. Préinscription : 0643633573

 

 

MERCREDI 16 JUIN

14h30 :  le musée d’ile de France dans le Château de Sceaux restauré,

le Pavillon de l’Aurore et

sa coupole de Le Brun, le nouveau jardin a la française.

Sous réserve de confirmation.

Préinscription : 0643633573

 

 

JEUDI 17 JUIN

14h30 les salons de l’Arsenal (report de la visite de 2020) sous réserve de confirmation.

 

PROJETS POUR L’AUTOMNE :

REOUVERTURE DU MUSÉE CARNAVALET

Réouverture de l’hôtel de La Marine

La collection FRANÇOIS PINAULT dans la BOURSE du COMMERCE

Lire la suite

Un nouveau livre de notre collègue Martine Mallein Leguédois

20 Janvier 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Echos des membres

Un roman pour vivre l'histoire, mais surtout se distraire! C'est ce que nous propose Martine Mallein.

Toujours fidèle à son Berry, Martine vous fera vivre des moments chevaleresques... Je vous laisse découvrir.

N'hésitez pas à le commander, condition en bas de cet article

Mon livre : "Le beau douzième siècle en Berry", 236 pages en noir et blanc et un encarté couleur au milieu du livre de 12 pages pour illustrer mes propos.

C'est un roman historique qui s'appuie sur des faits réels et d'autres fictifs. 

lère de couv : à gauche le château de Culan,  à droite l'abbaye de Noirlac, .

lère de couv : à gauche le château de Culan, à droite l'abbaye de Noirlac, .

Nous sommes dans une période de paix relative car s'il n'y a plus de grandes invasions (Vikings et Hongrois). N'en croyez rien, car ce sont les souverains (Louis VII et ses descendants dont Philippe Auguste et côté anglais Henri II Plantagenêt, Richard Cœur de Lion et son frère Jean sans terre) ainsi que les seigneurs locaux qui se font la guerre dans l'esprit de la féodalité.

Le lieu choisi est le Berry, terre partagée d'un côté au Nord, le pays de Bourges qui appartient au royaume de France, le reste du territoire berrichon est dans la mouvance d'Aliénor d'Aquitaine.

Pour mémoire, elle se marie en 1137 avec le roi Louis VII, puis elle en divorcera en 1152 pour se marier 3 mois plus tard avec le futur roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt.

Fontevraud Gisants Aliénor et Henri II

 

Abbaye de Déols -Chateauroux détruite en partie

Le héros principal est le prince Ebbes II de Déols, baron de Châteauroux, possesseur de 170 fiefs.

Vers qui va-t'il se tourner ?

Vers Aliénor, sans aucun doute, mais il n'accepte la domination ni du roi de France, ni des Plantagenêts.

Le douzième siècle fut beau, car c'est l'éclosion de l'art roman, le défrichement de terres nouvelles et en conséquence l'augmentation de la population, les serfs sont affranchis, les villes prennent leur autonomie, au retour des croisades l'Europe a bénéficié  d'immenses richesses rapatriées de la Terre Sainte.....,

En savoir plus, sur ce roman... Ci-dessous

 Le beau XIIème siècle en Berry

Tout au long de ce roman fondé sur des faits historiques, Ebbes II de Déols, prince de Châteauroux, un des barons berrichons, est tout à fait représentatif de l’esprit du XIlème siècle en Berry.

Sa suzeraine, Aliénor d’Aquitaine, nous entraîne vivement dans la folle aventure que fut sa longue vie.

Son rôle est capital puisqu’à son retour de la seconde croisade, elle divorce du roi de France et se remarie sans tarder avec Henri II Plantagenêt.

Cette audace aura pour conséquence de semer le germe de conflits endémiques notamment pour la domination du Berry entre le capétien Louis VII et le clan Plantagenêt.

L’action unificatrice du royaume se fera par Philippe Auguste. Dans cette tempête guerrière qui l’emportera, que deviendront les Barons et le Berry ?

Certes, les Anglais seront défaits à Bouvines en 1214, ils ne reviendront que pour revendiquer la couronne de France déclenchant ainsi la guerre de Cent ans.

Ouvrage préfacé par Jean-Claude Miskovsky Directeur de recherche honoraire au CNRS      Président du Cercle Amical du Berry

Cet ouvrage de 266 pages est illustré par 10 pages couleur sur beau papier de format : 16 x 23,5  

Martine Mallein-Leguédois, diplômée d’HECjf et d’Histoire de l’Art, passionnée par le Berry. Administrateur du Cercle Amical du Berry, Présidente de l’association Maintenir la Mémoire Locale. Auteure de nombreux ouvrages historiques liés au Berry.

Infos pratiques : commande chez l’auteure : Martine Mallein-Leguédois

Contacter : Association MML : Amml180@yahoo.fr ou tel.06 73 70 83 77

Prix : 22 € + frais de port : 6 €.

Livraison dès réception d’un chèque à l’ordre de l’association MML ou mieux d’un virement :

IBAN : FR 76 1820 6002 6565 0043 6444 341

BIC : AGRIFRPP882

Et vente en librairies en Berry.

Une carte pour mieux situé l'action et les photos de Gérard.

Un nouveau livre de notre collègue Martine Mallein Leguédois
château de l'Ormeteau
Chatillon sur Indre donjon

 

la chapelle d'Angillon en hiver

 

Abbaye de Noirlac

Abbaye de Noirlac

Neuvy St Sepulchre
St Sepulchre

 

Félicitations Martine, nous te souhaitons un grand succès !

Lire la suite

Sorties à Rouen, Pontoise Paris avec notre conférencier Didier Bouchard

24 Septembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Randonnée-Week-end

Nous sommes heureux d'avoir le nouveau programme de visites guidées de  Didier Bouchard. 

Vous avez tellement envie de sortir, voir du nouveau...Votre curiosité a été brimée ces derniers mois avec le confinement... Alors ... Découvrez! Profitez !

CD

Didier Bouchard : Conferences.bouchard@orange.fr

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne, Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière 75012 Paris. Tel: 06 43 63 35 73

Mercredi 30 septembre

14h à Rouen, l’exposition François Depeaux, et quelques œuvres de la collection permanente du musée des beaux arts.

Quelques places, sur inscription au 06 43 63 35 73, et sous réserve de confirmation.

18€ + entrée

 

Jeudi 15 octobre

14h30 le musée Pissarro (œuvres de Camille et Lucien Pissarro et de leurs amis, à Pontoise, et la cathédrale saint-Maclou (importante mise au tombeau Renaissance) visite reportée, groupe complet.

18€+entrée .Inscription sur liste d’attente au 06 43 63 35 73.

 

Vendredi 16 0ctobre

15h15 : le musée Rodin de Meudon dans la villa " Les Brillants ": vaste ensemble de sculptures de Rodin, mobilier, tableaux, jardin et tombeau de Rodin et de Rose Beret.

Rendez-vous :sur inscription au 06 43 63 35 73.

Tarif 16€+entrée. (Accès : RER C, Meudon-Val-fleuri)

 

Lundi 19 octobre

15h : le tout nouveau «Beaupassage» et l’ancien couvent des récollettes, le jardin Catherine Labouré, l’ancien hôpital Laennec restauré côté jardin, et les Lazaristes de la rue de Sèvre (tombeau de st Vincent de Paul).

Rendez-vous : 53-57 rue de Grenelle (par le métro, rue du Bac).

11€ . Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Jeudi 22 octobre

14h30 : le musée de l’île de France réouvert dans le château de Sceaux restauré, et le pavillon de l’Aurore. Évocation des Colbert, père et fils.

Château restauré, nouveau jardin à la française, fresque de Le Brun.

Mobilier empire du château de Neuilly, tableaux d’Hubert  Robert.

16€+ entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73 et sous réserve de confirmation

 

Vendredi 23 octobre

15h: Au château de Vincennes: exposition Henri II, un roi de guerre, Sainte-Chapelle restaurée, donjon royal, pavillon du roi restauré (ext.).

Rendez-vous : sortie métro château de Vincennes, côté château.

11€+entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Lundi 26 octobre

15h une visite par an : jardins, cour et (sous réserve) salons des hôtels de Varangéville et Amelot.

Puis l’atelier de Gustave Doré (ext.) Inscription au 06 43 63 35 73

Rendez-vous : .devant le 245 boul. Saint-germain.

11€. Carte d’identité.

 

Vendredi 30 octobre

9h40 : exposition Turner au musée Jacquemart-André.

(Unique visite)

Rendez-vous : 158 boul. Haussmann11€+entrée

Sur inscription au 06 43 63 35 73,

 

Samedi 7 novembre

15h15 le château de Saint-Ouen : une villa palladienne aux portes de paris. Evocation de zoé du Cayla, la dernière des favorites.

Et de l’affaire Favras : le secret de Louis XVIII.

12€. Sur inscription au 06 43 63 35 73 et sous réserve de confirmation

 

Mardi 17 novembre

14h30 cloître-mémorial de l’incendie du Bazar de la Charité, chapelle néo-baroque et, (sous réserve), cathédrale Arménienne.

Rendez-vous : .23 rue Jean Goujon.

 11€+entrée.  Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mercredi 18 novembre

15h  à Boulogne : le musée Paul Belmondo dans une folie 18ème, le château Buchillot, puis l’histoire du château Rothschild, dans le parc Rothschild et son jardin anglo-chinois. Rendez-vous : .14 rue de l’Abreuvoir à Boulogne.

11€+entrée. Quelques places sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Vendredi 20 novembre

14h30 la chapelle expiatoire, chef-d’œuvre néo-classique, et ses statues de Louis XVI et Marie-Antoinette. Nouvelles découvertes sur le cimetière de la Madeleine. Rendez-vous : 29 rue Pasquier.

11€+entrée. Sur inscription au 06 43 63 35 73

 

Mardi 1er décembre

15h : exposition Cézanne et les maitres italiens, au musée Marmottan.

Rendez-vous : .2 rue  Louis Boilly.

Quelques places, sur inscription au 06 43 63 35 73. 11€ + entrée. (15 pers.)

 

Janvier 2020 (date en attente de confirmation)

15h45 exposition « la vie moderne » au musée d’Art-Moderne de la ville de Paris. (Nouvel accrochage, histoire du musée, classiques moderne de Derain, Picasso, Braque, Delaunay, Foujita, etc. Puis la fée électricité de Dufy.

Rendez-vous : sur inscription au 06 43 63 35 73, (11€ +entrée)

Lire la suite

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

22 Mai 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #France Ile de France

Un dernier épisode de ce superbe château .... Histoire de vous changer les idées et vous faire revivre un mélange de mythologie et d'Histoire ...

L’antichambre d’Hercule 

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

 

Au mur la 6e tapisserie d'Aminte et Sylvie dont je vous ai déjà parlé, et le tableau du Duc du Luxembourg sur son cheval

On voit une fois de plus que la mythologie est à la mode à cette époque

Ici plafond, murs décoration : Tout est sur le thème d’Hercule !

On adorera les sculptures admirables de bronze (A.L Barye) qui  représentent Hercule terrassant Acheloos * et Hercule vainqueur de Nessus**

*Acheloos ou Achélous, fils du soleil et de la Terre, vaincu par Hercule, il prit la forme d'un serpent, ensuite celle d'un taureau, mais Hercule le prit par les cornes et lui en arracha une. Depuis ce temps il dut se cacher dans le fleuve Thoas. Les naïades remplirent la corne du vaincu de pétales de fleurs et en firent la CORNE D'ABONDANCE !

** Quand à Nessus qui voulut violer la femme d'Hercule, Dejanire,  il reçut par une flèche empoisonnée dans la cuisse envoyée par Hercule

 

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Sur la cheminée : la statue en marbre de Neptune.(Dieu des eaux et de la mer)

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Un tableau de Lazzaro Baldi : Agar chassé par Abraham (récit biblique)

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Mais le plafond du Triomphe d’Hercule accueilli à Olympe, après avoir réussi les 12 travaux, de Charles Lebrun symbolise la force et la réussite de Nicolas Fouquet.

 

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Dans les angles sont représentés 4 des 12 travaux : comme le lion de Némée sur cette photo 

 

La Bibliothèque 

 

Au fond, la tapisserie portière : " La portière des renommées", avec l’emblème de la famille Fouquet : l'écureuil.

Voir le détail, ci-dessous. On s'arrêtera au passage pour regarder ce superbe bureau, à six pieds. (André Charles Boule)

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Le plafond

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Passons à la chambre du Roi

 il est d’usage de prévoir la chambre du Roi dans les châteaux du 17 e.

, peut-être reviendra t’il ce soir? 

Statue équestre de Louis XIV,  tableau équestre du roi 

le même en habit de sacre, ainsi qu’Henriette d’Angleterre, sa cousine.

 

Décor de la chambre du roi : Bureau, pendule Cartel
Décor de la chambre du roi : Bureau, pendule Cartel

Décor de la chambre du roi : Bureau, pendule Cartel

Le plafond de Le Brun : La vérité soutenue par le temps ou le "Triomphe de la Vérité"

Au centre, on y voit une jeune femme enlevée par un vieillard ailé portant une faux (le temps)

Les 4 demi-cercles qui l'entourent représente à droite Mercure ou la vigilance, en bas Jupiter ou la Puissance  à gauche  l'abondance ( Mars ou la valeur n'est pas présent sur cette photo)

Le cabinet du Roi  :

Cabinet en marqueterie d’étain et d’ivoire sur ébène  et un buffet d’exception !

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Portrait du roi Louis XV 

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Ici, le portrait allégorique de l’épouse du Maréchal de Villars.

C'est le Maréchal de Vilars qui racheta le domaine de Vaux à la veuve de Nicolas Fouquet . Mais il n'y fit rien pour l'améliorer.

Puis César Gabriel de Choiseul, marquis de Choiseul puis Duc de Praslin se porta acquéreur, mais n'y fit rien non plus

 plafond sculpté

 

Une photo de la cheminée où sur la plaque, figure au centre l’emblème de Nicolas Fouquet avec l’écureuil 

 

Décors de la salle de Bain

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Nous découvrons la salle à manger ou salle des buffets

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

 Émerveillement du sol au plafond

Le buste est celui de Charles Lebrun

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Nous descendons au sous-sol et nous entrons dans les cuisines ;Tout ce qu'il faut pour préparer: pain confiture, produits de la chasse et grande cuisine!

La table du personnel et la cave.

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Enfin, avant de nous quitter, une représentation historique du masque de fer qui fut le voisin de cellule en prison de Nicolas Fouquet  à la forteresse de Pignerol.

En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 4 L'intérieur...deuxième partie.

Le Château de Vaux-le-Vicomte, est aujourd’hui la propriété de la famille de Vogüé.

Lors d’une vente aux enchères en 1875, Alfred Sommier  riche industriel dans les sucreries, se porte acquéreur du domaine de Vaux-le-Vicomte.

Il épouse en 1872 Jeanne de Barante, fille d’un  baron.Ils auront trois enfants

 Edmé Sommier qui épouse en 1902 Germaine Casimir-Périer , fille de JC Perier, président de la République française de 1894 à 1895.

Lucie Sommier qui épouse en 1897 Robert de Vogüé dont les enfants perpétueront la réhabilitation du domaine.

Alexandre Sommier, meurt hélas, très jeune

Alfred Sommier fait réaliser les travaux importants de restauration du domaine, laissé à l’abandon pendant 30 ans, afin de retrouver son âme initiale.

L’ouverture est faite au public en 1968, grâce à Patrice de Vogüé,

Il est décédé à l'âge de 91 ans le 26 mars 2020.

La cinquième génération: en 2012 Jean-Charles et Alexandre de Vogüé succèdent à leur père à la direction du domaine. En 2015, Ascanio de Vogüé, rejoint ses frères et le château.

Souhaitons que ses 3 enfants s'entendent pour conserver et entretenir une telle splendeur!

Félicitations à cette famille!

Je vous quitte sur cette dernière partie de Vaux le Vicomte et j'espère avoir donné l'envie aux parisiens et provinciaux de passage en Île de France, de venir visiter ce beau domaine .

A bientôt !

CD

 

Lire la suite

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

15 Mai 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #France Ile de France

L'intérieur du Château est magnifique. Tant de splendeurs méritaient que nous prenions notre temps pour le visiter. Donc, nous n'aborderons qu'une partie et la suite de la visite est prévue par un prochain article!....

Il est étonnant de découvrir le contraste entre la rigueur et la sobriété extérieure du Château et le faste et le luxe des décors intérieurs. On est émerveillé par les plafonds !

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Entrons au rez-de-chaussée dans le grand salon d’apparat, qui donne sur les jardins. Le décor de la coupole ovale est plein de légèreté : un ciel où vole un aigle.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Entre les fenêtres de l’étage supérieur, vous admirerez les cariatides (Girardon) représentant les 12 signes du zodiaque;

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

au RDC, sur des colonnes divers empereurs.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Entrons dans l'Antichambre du surintendant Fouquet.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Le bureau est en marqueterie de cuivre et d’ébène.

Le cabinet d’ébène (estampillé Jean Macé), très en vogue au XVIIe siècle contient des tiroirs secrets !

Le tableau de la princesse éthiopienne Androméde sauvée par Persée, dont elle deviendra l'épouse...

Tableau (campagne) Paysage : David et les trois héros.(Claude Gellée)

Et enfin ci-dessous : Vénus et l’amour 

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Le Cabinet du surintendant

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Cette pièce permettait au  surintendant Fouquet de se retirer pour y travailler

Dans un angle : cette statue en bronze patinée : l’Orant ou l’Ephèbe (jeune garçon en prière) dont l’original est présent dans un musée de Berlin.

Son bureau en marqueterie, la pendule de voyage ,

sur la cheminée le buste de Sénèque. (Philosophe romain du 1 er siècle) dont nous citerons au passage :

"c'est la vie qui nous apprend et non l'école" ou le plus grand obstacle à la vie est l'attente qui espère demain et néglige aujourd'hui"

Au dessus de la cheminée, une copie du tableau : « la Fidélité coupant les ailes à l’amour pour qu’il ne s’envole pas» portrait de la seconde épouse de Nicolas Fouquet peint par Le Brun

Quelle finesse aussi ce cabinet en ébène noir.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Nous arrivons dans la chambre du surintendant 

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

les 120 tapisseries d’origine fabriquées dans le village voisin furent confisquées par le roi.

Nous retrouvons ici quelques copies fabriquées aux Gobelins. 

En haut une des tapisseries des 12 mois
En haut une des tapisseries des 12 mois

En haut une des tapisseries des 12 mois

Grande admiration pour ce plafond ! 

Tableau du Sépulcre de T Bigot

Et s’il revenait !... tout est prêt !

 

 

Les appartements de  Madame Fouquet

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Marie Madeleine de Castille la seconde femme du surintendant Fouquet s'y reposait.

Cette chambre devint  pour les propriétaires suivants :  la chambre d'invités pour le Maréchal de Villars ou des ducs de Pralins avant de devenir chambre d'enfants dans la famille Sommier

Le cabinet en écaille rouge, orné de 3 potiches et 2 vases japonais du 18 e  et au dessus, un beau miroir.

Sur la cheminée la pendule forme tête de poupée en écailles de tortue, ébène, bronze et laiton

Son lit de repos de jour.

Un tableau superbe, « l’annonce faîte à Manué » (par Le Brun).

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Le cabinet de Jean de la Fontaine 

Ce poète fut un grand ami de Nicolas Fouquet , il composa "Adonis" en 1658 (590 alexandrins sur les amours de Vénus et d'Adonis le chasseur évoquant la fragilité du bonheur humain; le songe de Vaux ( l'auteur nous raconte le Dieu sommeil endormi dans son palais entourés de pavots et une multitude de songes personnifiés.) ce long poème restera inachevé. Elégie aux nymphes de Vaux, où il cherche à défendre Fouquet auprès du Roi Louis XIV, ce dernier lui en voudra et "cassera " sa carrière, puis il devint fablier et conteur et perdra sa fortune.

"Nymphes, qui lui devez vos plus charmants appâts,
Si le long de vos bords Louis porte ses pas,
Tâchez de l'adoucir, fléchissez son courage.
Il aime ses sujets, il est juste, il est sage ;
Du titre de clément rendez-le ambitieux :
C'est par là que les rois sont semblables aux dieux."

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Le buste en terre cuite du fablier (JA Houdon) et regardez au fond la représentation de fable de La Fontaine dont le corbeau et le renard à votre gauche  ou le loup et la cigogne à droite.

La chambre Louis XV coffre en laque de Chine... Une pendule dite « Cartel »

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

La chambre Louis XVI. Le portrait est celui du Duc de Praslin. 

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

La chambre carrée est impressionnante pour celui qui aime les tapisseries. Elles racontent  l’Histoire de Diane.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Le buste en marbre : Louis XIV ( du sculpteur Le Bernin) .

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

et ci-dessous celui en bronze : le cardinal de Richelieu.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

La  chambre des muses du nom des neuf muses peintes au plafond; Vous y verrez Clio,

dans le cercle central : " le triomphe de la Fidélité." peint par Le Brun.

Elle représente la Fidélité de Fouquet à Mazarin (donc au Roi) pendant la Fronde/

(Au centre cette femme en blanc : La Fidélité, accompagnée de la Prudence,; Minerve, une lance à la main incarne la Vertu; soutenue par Clio en orange, muse de l’Histoire.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Les 8 autres muses se trouvent autour, comme celle-ci, muse de la comédie facilement reconnaissable par le masque qu'elle tient à la main !

Les 5 tapisseries racontent l’histoire d’Amyntas et de Sylvie :

Drame pastoral écrit par  l'Italien le Tasse  en 1573 : Aminte

Le livre,  narre les aventures de deux héros, élevés ensemble. Amyntas, petit-fils du dieu Pan, aime Sylvie, petite-fille du fleuve. Il croit que Sylvie a été tuée à la chasse par des  loups. De désespoir, Il songe à se  suicider.  Sylvie vivante pense qu'Amyntas s'est jeté du haut d’un rocher. L’histoire s’achève bien les deux amants se retrouvent

Beau Cabinet en ronce de noyer.

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

un détail de la chambre des muses

 

Le Cabinet de jeux 

Salle de jeux avec cartes, jacquet, billard : "Trou madame", le lansquenet (ancien Black Jack)

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Un plafond  splendide : "le sommeil" de Charles le Brun

Qui inspirera J de la Fontaine ... extrait

« Les merveilles de Vaux me tiendront lieu d'Aminte :
Fait que par ces démons leur beauté me soit peinte.
Tu sais que j'ai toujours honoré tes autels ;
Je t'offre plus d'encens que pas un des mortels :
Doux Sommeil, rends-toi donc à ma juste prière. "

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Et que voit-on par ces belles fenêtres, aux murs décorés...Les jardins de Le Nôtre, bien sûr !

En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.
En ballade à Vaux le Vicomte... 3 L'intérieur...première partie.

Nous nous retrouverons très vite pour la suite de cette visite ... La Chambre d'Hercule...la chambre du roi, la bibliothèque, la salle à manger, les cuisines ..... Mais croyez-moi, dès que vous le pourrez, ne passez pas en région parisienne, sans visiter ce lieu mythique ! Trop beau !...

CD

Lire la suite

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

7 Mai 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #France Ile de France

EXTERIEUR Les jardins

Je commencerai par le Dôme dont je ne vous ai pas parlé, car il offre une vue imprenable sur les jardins
Si vous visitez le château, allez au dôme 

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

La charpente avec poutres en chêne et lattes en châtaignier est impressionnante, nous montons un petit escalier étroit jusqu’au lanternon où une vue extraordinaire s’offre à nous. 1  6 7 jardins et dépendances.

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Difficile de vous exprimer une telle beauté ! Redescendons , voici le côté Nord par lequel nous sommes entrés ! 

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Du haut du perron, côté sud, vous contemplez le paysage avec ces larges allées, ces parterres de gazon bordés de buis et de fleurs, plans d’eau où fontaines.... et hélas, lors de cette visite tous les bassins et jets d’eau n’étaient pas remis en action.
 

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Nous restons admiratifs de ces jeux de perspectives, symétries, figures géométriques  décorés de vasques, statues, d’arbustes persistants afin de nous offrir de la verdure toute l’année.

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Les chiffres :

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

On se plait à avancer sur ces différentes terrasses, où naissent des bassins et des fontaines; des statues antiques, mythologiques, dieux et déesses se dévoilent pendant tout votre cheminement dans les jardins

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Vous arrivez au canal invisible de loin,

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

vous le contournez pour  découvrir les grottes avec encore des sculptures monumentales ou des Atlantes comme

Hercule au repos et Neptune

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Les jardins de Vaux le Vicomte, œuvres de Le Nôtre.

Fils d'un jardinier de Louis XIII,  il se qualifiait de « surintendant des jardins des Tuileries ». Il avait étudié la peinture avec Simon Vouet.  La première manifestation de son œuvre fut Vaux le Vicomte avec cet art nouveau créé par lui.

 

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Le goût artistique de Le Nôtre transforma les jardins. Il inventa le jardin à la française : belle composition où se mêlent des motifs décoratifs, de parterres, des bassins et des statues  en marbre et en bronze d’animaux, de dieux ou des déesses.
S’il vous reste un peu de courage, vous marchez jusqu’à la statue d’Hercule !

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Et puis, on se retourne pour penser au retour et,  d’un coup d’œil, votre vue embrase avec un sentiment profond la splendeur et la grandeur d’un tel paysage avec le château au fin fond.

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Versailles et les Gobelins sont d'inspiration de Vaux-le-Vicomte et de la création des tapisseries de  Maincy.

 Louis XIV, s’entoura  pour construire et embellir Versailles des grands artistes de Vaux : Le Brun, Puget, Le Nôtre, Le Vau. Comme quoi, Nicolas Fouquet a contribué sans le savoir à développer chez le roi  Louis XIV, le goût des arts.

Mme Fouquet, séparée de biens d'avec son mari,  put racheter Vaux aux créanciers.

En 1705, à la mort de son fils, elle vend le château au maréchal de Villars qui négligea complètement les jardins de Vaux.

En 1764, Villars cède Vaux à Gabriel de Choiseul, duc de Praslin, qui ne fit rien non plus!

Photo dans le château


 

Heureusement pour Vaux et pour l’Art, un homme de bon goût, M. Alfred Sommier, en 1875, en  devient le nouveau propriétaire.

Grâce à lui, le château redevient ce qu’il était au temps de Fouquet, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Les cascades et les bassins, en état de ruines recouverts de broussailles, furent remis en eaux. Les jardins retrouvèrent des statues et des groupes de marbre.

L'héritier d'Alfred sommier est son fils Edmé . Cet homme meurt en 1945 sans héritier direct.

C'est donc le neveu Jean de Vogüé qui le transmet à son fils Patrice de Vogüé, qui vient de décédé le 26 mars 2020 . Ses enfants assurent à présent la gestion du Château.

Un petit tour du coté des dépendances que l'on peut visiter comme les équipages ! Il faut savoir que de nombreux films furent tourner dans ce château. (la Folie des grandeurs, la fille de d'Artagnan, James Bond : Moonraker, le Pacte des loups, Vidocq.... et bien d'autres)

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...
En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

Ainsi s'achève cette ballade dans les jardins de Vaux le Vicomte, mais nous nous retrouvons pour une superbe visite de l'intérieur du château, dans le prochain épisode.

Je chausse mes bottes de 7 lieues et à bientôt !.....

CD

En ballade à Vaux le Vicomte... 2 les jardins...

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>