Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°53 en 1938 1/2

26 Novembre 2020 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Avant de lire cet article, je voudrais vous demander de prendre des photos ( mode paysage) de vos rues, magasins en ambiance de Noël en Province, banlieue et Paris, afin de pouvoir les partager avec vous en fin d'année. N'hésitez pas à me téléphoner. 

Si l'un d'entre vous peut prendre des photos des GL, Printemps, Bon Marché, Champs Elysées... sur Paris, je vous en remercie.

CD

1938, après un début d’année vécu dans le calme,  (1ère partie) nous vivrons  une année très difficile. (2e partie)

Grands magasins :

Commençons par un côté social bien sympathique : Les grands magasins sont toujours proches de leur personnel. Chacun organise des aides sociales ou des fêtes annuelles, dans un souci de distraire leur personnel. Jean-Pierre Franssens avait eu l’occasion de vous en parler.

Nous découvrons une fête de Noël au BHV, en ce début d’année

« Le 9 janvier 1938 eut lieu une fête enfantine, Cette fête fut préparée avec beaucoup de soin par la direction du Bazar, et ce depuis le mois de novembre 1937. Le budget prévu était de 1850 francs. Il comprenait l’achat de jouets pour les enfants des employés. (Tous les jouets distribués avaient la même valeur et représentaient un coût unitaire de 30 francs), le coût de l’organisation d’un gouter (soit 2 francs consacrés pour chaque enfant) et le salaire d’une infirmière qui devait encadrer la fête et le traitement accordé à un livreur qui devait transporter les jouets. En tout, ce fut 295 enfants qui assistèrent à l’événement, enfants qui étaient accompagnés de parents, soit 450 personnes de plus. » (JD Leveau)

Promotions Grands Magasins

 

 

Le BHV à l'heure du développement Loisirs

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°53  en 1938  1/2

Sur le plan industriel et commercial : Les 15e  Arts Ménagers ouvrent leurs portes au Grand Palais du 27 janvier au 13 février : 536 000 visiteurs.

 

L’électricité est devenue l’âme du nouvel Art Ménager ; Faire de la cuisine facile à l’électricité, bannir la poussière grâce à l’aspirateur, avoir de l’eau chaude grâce au chauffe-eau électrique, conserver ses aliments dans une armoire frigorifique qui deviendra un réfrigérateur, se rafraîchir grâce aux ventilateurs et se chauffer avec toutes sortes de chauffage électrique.

 

Voilà le nouveau foyer 1938! Tout cela vous semble si évident aujourd’hui ! ... Et pourtant...

On assiste à un développement de l’ameublement. Nombreux sont les ensembliers à présenter des chambres à coucher, des salles à manger etc...

 Une grande nouveauté sur ce salon sera la présentation de stands «  Gastronomie » qui remporteront un grand succès, car les clients pourront apprécier des dégustations : jus de fruits, Ovomaltine et les viticulteurs pourront promouvoir leurs vins.

 

Ovomaltine s'est fait connaître à cette période et s'adresser des plus jeunes aux plus anciens !...

Bien sûr le gros électroménager est très présent, l’émail blanc remplace progressivement les couleurs grises.

Les articles de petit électroménager, tels les fers à repasser sont très remarqués, comme les gadgets et couteaux divers  des rayons ménage et culinaire. (Presse-purée, essoreuses à salade, couteau éplucheur...)

 Moulinex a encore monté un stand qui attire beaucoup de clients.

Nous n’avions pas reparlé de Jean Mantelet,( fondateur Moulinex) dans l'article sur 1937. Son entreprise fonctionne si bien qu’il manque de place à Bagnolet. Cette année là, Jean Mantelet déplace ses usines en Normandie à Alençon.

Il aura de la place et bénéficiera d’une main d’œuvre qualitative (des ouvriers d'une filature abandonnée).

En cette année 1938, on vend plus de 3 millions de moulins à légumes, mais cela ne s’arrête pas là : mouli-sel, mouli-sucre, mouli-poivre ...

 

ARTS

La première exposition Internationale de Surréalisme eut lieu Du 18 janvier au 22 février

Une idée originale de Marcel Duchamp et André Breton, voulaient que l’exposition  ressemble à une grotte avec  1200 sacs de charbon suspendus au-dessus d’un brasero électrique. (La petite histoire raconte que les assureurs refusant d’assurer, on remplaça les sacs par des sacs à charbon vides remplis de papier et de poussière de charbon !)  Le sol était recouvert de sable et de feuilles mortes... Plus de 250 pièces furent exposées.

Parmi les artistes : Max Ernst (18 œuvres) et Miró (15 œuvres),  Magritte et Duchamp, exposa cinq œuvres dont le fameux Porte-bouteilles, vendu au BHV.

Une exposition avait eu leu au BHV et Nadine Pignol qui avait préparé cette expo, nous avait fait part de ce rapport dont je partage cet extrait avec vous.

 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°53  en 1938  1/2

Dans le prochain article, Nous vivrons cette deuxième partie de 1938 d'avril à décembre. Cette période nous montre bien ce qui se passe après une sortie de crise... quand il faut redresser l'économie!...

CD

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Bonjour Christine Bonjour à tous, merci pour nous replonger de nouveau dans cette saga " l'Histoire des grands Magasins " .Eh oui comme le dis Jean Pierre que je salue depuis ma Normandie qui n'a pas joué avec cet hérisson qu'est le porte bouteilles en 1990 nous en vendions encore beaucoup au BHV de Monthléry nous devions avoir des clients DIVINS . Amitié Georges.
Répondre
L
Toujours le bon mot sympa ! On notera bien ce côté DIVIN !
F
Bonjour amis de lettres,
Entre l'ovomaltine et Moulinex et surtout ce porte bouteilles "Duchamp" que j'ai utilisé, gamin , dans la cave du grand père......souvenirs, souvenirs...
Merci, c'est toujours un plaisir. Je vois avec Michel pour le type d'articles "souvenirs US" dans d'autres gammes que le pin's -Qui est en soi génial...comment ai-je fait pour ne pas en avoir ?????.. Bises JiPé.fr
Répondre
L
La seconde partie sera moins plaisante, elle nous prépare aux lendemain.... 2021 ! amicalement