Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°65 en 1948

11 Juin 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

ECONOMIE 1948

Nationalisation 23 février au 16 juin 1948 : une troisième vague de bien moindre ampleur suit.

La nationalisation des banques s'est effectuée de manière rapide, afin d'éviter des mouvements spéculatifs. Le projet de loi a été déposé le vendredi 30 novembre au soir, après la fermeture de la bourse, pour être voté le 2 décembre et publié au Journal Officiel dès le lendemain.

 L’économie sort du marasme.

Les commandes reprennent dans les usines.

Enfin un Salon des Arts Ménagers : le XVIIe salon .

Il faudra attendre le 26 février 1948 au Grand palais, pour voir la réouverture des Arts Ménagers.

Beaucoup d’entreprises ont manqué de matière première pour fabriquer. Les délais de commande sont très longs.

Il faudra attendre 1949 pour voir un assouplissement.

Ce salon reçoit, 795 000 visiteurs et 1200 fournisseurs participent sur 55 000 m².

Ce salon s’évertue de promouvoir de nouvelles manières d’habiter grâce à de nouveaux matériaux, le développement du plastique ...et aux énergies : Gaz et électricité.

C’est tout un art de vivre qui se développe dans les magasins et surtout au BHV : Gros électroménager, petit électroménager, ménage, chauffage, hygiène, confort et  ameublement.

L’union des caisses d’allocations familiales organise le concours de la meilleure fée du logis.

Ce salon eut un tel succès qu’il fut dupliqué à Toulouse et à Marseille.

On notera que 94% des visiteurs du salon n’ont pas de salle de bain, 70% des Français se lavent à l’évier de cuisine.

 Le BHV 

Le livre de J.Rouaud sur les Arts ménagers évoque un slogan promotionnel du BHV «  Le savon de Marseille est en vente libre et à volonté au BHV. »

 Le BHV commence à pouvoir regarnir ses rayons. Il faut dire quà cette époque, les acheteurs devaient partir avec des espèces à la recherche de produits, qu'ils rapportaient dans leur voiture.

 Le BHV ouvre des étages qui étaient fermés : le 3e et le 4 e et surprise..... le sous-sol du magasin!

Sur le plan social : La direction offre une prime de natalité, un cadeau de naissance, ainsi qu’un cadeau à la fête des mères.

La vente à crédit reprend doucement.

Dans la Distribution après la ruée sur des petits commerces en 1946-1947, les succursalistes ouvrent des « libres-services » sur des toutes petites surfaces. Certains se souviendront de Goulet-Turpin.

Très peu d'information ou publicités pour les grands magasins, pourtant je vous en ai trouvé une étonnante sur les poussins vendus au BHV! L'écologie avant l'heure !!!...

 

 

ou cet article vantant le retour du bleu de travail au BHV

L'aurore 26 05 1948

 

1948 03 09 L'Aurore
1948 12 11 Paris Presse l'Intransigeant

 

Une chose est sûre, à partir de septembre 1948, on assiste à un changement radical de la publicité du BHV .

Jusqu'à la veille de la guerre, le BHV édite un catalogue hiver et un catalogue été, comme tous les autres grands magasins. je vous en ai publié quelques uns remarquables par le graphisme et l'amour du détail !

"jusqu'à ce jour de 1948 où, dans la presse le BHV publie sur une page monumentale" (Source Vendre)

  « Pour équiper vos enfants de pied en cap, vous trouverez au BHV, économie et qualité ».

Un nouveau type de Publicité venait de naître : la Publicité institutionnelle, celle qui vend le magasin BHV, ses services, les conseils . On ne vend plus un article précis, mais l'idée que le BHV est indispensable. "Vivez mieux dépensez moins" . Pour le client, il n'y a pas de doute possible, c'est au BHV qu'il faut aller.

La Mode : Les couturiers reprennent leur activité, il n’y a plus de restriction et la mode féminine s’allonge.

 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°65 en 1948

La politique sociale afin de développer les naissances s'améliore :Les primes peuvent varier selon le département .

Le résultat est là ! 

La vie est chère ! Trop d'augmentations ! Les Français réagissent !

1948 09 25
1948 09 15 Ce soir
1948 09 05 Ce soir

Cette année est marquée par de nombreux mouvements sociaux :

1948 09 16 Ce soir
1948 09 17 Ce soir

Même les employés du commerce débrayent :

1948 11 25 L'Aurore

 

 Le 10 décembre : Déclaration Universelle des droits de l’Homme au palais de Chaillot (Droits à l’éducation, la sécurité sociale, au travail, à la santé, à la culture).

Loisirs et culture

Octobre 1948 :Salon de l'Auto au grand Palais

C’est l’année de la sortie de la 2 CV Citroën, mais  la 203 Peugeot, la  4 CV Renault  et la Simca 6 restent les vedettes de ce salon.

Ce salon est le symbole de la démocratisation de la voiture.

Entre 1946 et 1950 : L’industrie automobile s’éclate !.... On passe de 3 millions à 8 millions d’automobiles vendues.

Pas de festival de Cannes, pour des raisons budgétaires.

Mais les films suivants sont à l’honneur : Les amants de Vérone, Roméo et Juliette, le voleur de bicyclettes (Vittorio de Sica), le massacre de Fort Apache (John Ford).

1948 10 29 Ce soir

Maurice Chevalier,

un des chanteurs les plus populaires du Music-hall,

star internationale, bien connu avec son canotier et son nœud papillon, fête ses 60 ans en 1948. Il continue une carrière internationale, mais ne néglige pas ses fans...

... comme en témoigne cette publicité BHV!

Les premiers jeux Olympiques d’après guerre ont lieu en Angleterre, à Londres. La France remportera 10 médailles d’or en athlétisme, cyclisme et escrime.

Autres nouveautés :

Création du disque microsillon (20 mn d’enregistrement sur un disque de 30 cm)

Création du papier aluminium

Appareil photo Polaroïd         1er à développement instantané.       

A bientôt.

CD

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bindault Michel 13/06/2021 12:43

Nouvel article d'autant plus passionnant que je garde des souvenirs précis de cette période.
J'avais 6 ans et intégrais l'école primaire en octobre de cette année 1948.

Nous habitions Coutances ( Manche ) , ville en grande partie détruite par les bombardements américains de juin 1944,à proximité de la magnifique cathédrale heureusement peu touchée.
je me souviens, bien sûr, des mythiques voitures 4cv Renault et des premières 2 cv Citroën mais aussi qu'existaient encore des tickets de rationnement pour certains produits.
J'ai découvert cette année là le " chewing-gum ", emballé sous forme de petites tablette !
Amicalement

Guyot Georges 12/06/2021 15:31

Bonjour Christine bonjour à tous merci de nouveau pour cette richesse d'informations et ravi de savoir encore une fois de plus que Le BHV était innovant ( Pour certains cette période coïncide avec leur année de naissance et pourront bientôt avoir le souvenir de cette période vécue ) amitié Georges.