Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

25 Mai 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Voyages, #Randonnée-Week-end

Quartier Alfama ( Ville blanche): ce quartier aux petites ruelles escarpées est certainement le quartier le plus vieux de Lisbonne, Bien sûr nous retrouverons les maisons avec leur carrelage bleu : "les azulejos"

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

c’est là que vous découvrirez la « Sé » Cathédrale en portugais  (Sédé episcopales) . Plutôt austère, cette cathédrale où s’élèvent deux toursjumelles romanes, a été construite sur l’emplacement d’une ancienne mosquée. Rien à voir avec le côté majestueux de nos cathédrales françaises. .

La rosace et certaines chapelles sont assez belles.La rosace et certaines chapelles sont assez belles.
La rosace et certaines chapelles sont assez belles.La rosace et certaines chapelles sont assez belles.
La rosace et certaines chapelles sont assez belles.La rosace et certaines chapelles sont assez belles.La rosace et certaines chapelles sont assez belles.
La rosace et certaines chapelles sont assez belles.La rosace et certaines chapelles sont assez belles.

La rosace et certaines chapelles sont assez belles.

Les boutiques….sardines, portos, mercerie, ou mode...

Il y en a pour tous les goûts!

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

En route pour le château saint Georges ,

Les romains, les wisigoths et les maure l’occupèrent, puis il  fut une ancienne résidence royale du 13e au 16e siècle , avant de devenir quartier militaire et prison. Aujourd'hui???lieu touristique!

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Une promenade dans les jardins du château avec la porte,le jardin des ruines, le chemin de ronde permettent d'avoir un superbe point de vue. 

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Quartier Baixa est un quartier très animé ,

à voir : l’Estaçao do Rossio , style néo-manuelin avec ses 2 arcs en fer à cheval mauresques.

Station de Métro Rossio

Station de Métro Rossio

Le théâtre national 

l’imposante place du commerce avec l’arc de triomphe et la  statue du roi José 1er à cheval.

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

En vous  promenant , vous arriverez sur une des superbes terrasses :"Miradouros"

Ici, sur « le miradouro de Sao Pedro de Alcantara  »  s’expose toute la ville. 
 

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Ce quartier très pittoresque avec ses escaliers, son tram, ses églises  vous surprendra.

Surtout, ayez de bonnes chaussures confortables pour visiter Lisbonne!...

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Visitons l’église Saint Roque :

Si sa façade est très sobre, l’intérieur est un véritable trésor. Les peintures, les marbres, l’or…

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Continuons vers l’ouest :

Dans le quartier Bairo alto,  se dresse un immense bâtiment néo-classique « Palacio de Sao Bento »,  ancien monastère bénédictin, c’est le siège du Parlement portugais.

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Le même quartier abrite la basilique « de Estrela » ; La Basilique de l'étoile, remerciements de la Reine Maria 1er, heureuse d’avoir eu un héritier qui assurerait sa succession.Hélas le prince Joseph mourut à 27 ans de la variole.

Elle est dédiée à la Vierge Marie. Contrairement à l’austérité de la Sé, cette église est de style néo-classique  et baroque.

Sa façade est décorée de statues représentant la Foi, l'Adoration, la Liberté et la Gratitude. Avouez que ce n'est pas commun!

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

L'’intérieur est orné de marbre du sol au plafond : gris, ocre, blanc ou rose.

Les retables, les tableaux,tribunes valent le coup d'oeil.

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Près du chœur le tombeau de la reine Maria 1er cache l’entrée  de la crèche aux 500 personnages dont je vous ai déjà parlé à Noël.

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

Près du Viaduc, se dresse un nouveau quartier très moderne."Amoreiras"

Profitez de Lisbonne un weekend 2/2Profitez de Lisbonne un weekend 2/2
Profitez de Lisbonne un weekend 2/2

La semaine prochaine, rendez-vous avec Jean-Claude Charmoy à Franceville-Merville.

Nous referons un tour au Portugal dans quelques temps.

CD

Lire la suite

Profiter de Lisbonne un week-end 1/2

20 Mai 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Voyages

Ou par la lecture de cet article… Juste pour le plaisir . 

Nous avions eu l'occasion de parler du Portugal avec le bel article de Claude Habert, mais on y revient...

Lisbonne installée sur la rive droite du Tage est à une dizaine de Km de l’Atlantique. Découvrons cette capitale sympathique, en 2 articles.

Nous commencerons, par la tour de Bélem (Bethléem en Portugais), construite entre 1514 et 1519 à la demande du Roi Manuel 1er du Portugal. Elle garde l’entrée du Port de Lisbonne. Sur le plan artistique : C’est une œuvre majeure du style Manuelin.

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

A deux pas : le superbe monastère des Hieronymites ou Jéronimos,  (ordre Espagnol de st Jérôme, qui avait comme vocation d’entretenir le culte funéraire des Rois de Castille). Il fut bâti sur l’emplacement d’un ermitage dédié à la Vierge de Bethléem.

Cette imposante bâtisse fut financée par la taxe sur les épices et les matières précieuses. Ensemble architectural impressionnant !

 

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

Le portail sud est grandiose.

Regardez le détail.

En face, un jardin...une fontaine...

vous sépare du Tage.

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

C’est là que les moines inventèrent la recette des fameux gâteau : Pastéïs de Nata, petit flan vanillé, pâtisserie à déguster un peu tiède, dans le vieux Lisbonne.

Franchissons à présent, le pont du 25 avril, en métal rouge, inspiré du Golden Gate de San Francisco, ce pont fait partie des plus longs ponts du monde : 2278 m.

Il permet d’atteindre sur l’autre rive, le sanctuaire du « Christ Roi », dédié au Sacré Cœur de Jésus ».

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

Le monument fait 110 m de haut et est visible à plus de 20 km !

La petite histoire raconte qu’en 1934 un cardinal de Lisbonne tombe en extase devant le Christ rédempteur du Corcovado à Rio.

Il souhaite créer la réplique à Lisbonne.

Décembre 1949, la première pierre est posée

Le 20 avril 1940 les évêques réunis à Fatima font le vœu de  construire cet édifice consacré au « Cœur Sacré de Jésus » si le Portugal est épargné par la guerre

1959, le 17 mai, week-end de la Pentecôte, le sanctuaire est inauguré.

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

A côté de l’ancienne Croix du Sanctuaire de Fatima, couchée, vous pouvez voir la statue du  « Cœur Immaculé de Marie », de 4 m de haut.

On peut lire sur la croix la phrase de St Jean : " Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi"On peut lire sur la croix la phrase de St Jean : " Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi"
On peut lire sur la croix la phrase de St Jean : " Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi"

On peut lire sur la croix la phrase de St Jean : " Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi"

Une chapelle située sous les piliers est dédiée à Notre Dame de la Paix. La porte principale du monument est inaugurée le 17 mai 2016, elle représente le Christ Bon Pasteur. La porte ouest représente les 7 sacrements.

 

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

Dans le hall d'entrée,

la réplique du Christ rédempteur

de Corcovado (Rio)

 

A l’intérieur de la chapelle. Les peintures  sont exceptionnelles par leur beauté.

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

Les peintures du chemin de Croix font références aux  souffrances et drames actuels de notre monde, avec la passion du Christ.

Profiter de Lisbonne un week-end  1/2
Profiter de Lisbonne un week-end  1/2

Le détail central de la peinture de l'autel est intéressant

.Elle représente la dernière apparition de Notre-Dame de Fatima et la révélation du troisième secret. (Sousa Araùjo)

 

A suivre!...

CD

NB : Conformément à la volonté du Pape, Marie Mère de l’Église est célébrée à partir de cette année 2018, le lundi après la Pentecôte.

Lire la suite

Hommage à Aimé Calandri par Jean-Pierre Franssens

12 Mai 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

Aimé CALANDRI nous a quittés.

En ce 1er Mai 2018, je viens de lire l'hommage qui lui est fait par Michel....

Merci a toi Michel, d'avoir retracé une grande partie de ses actions au sein de la société ou nous étions soudés, par la section sportive US BHV que tu as évoquée à travers ses animations et ses

compétitions.

Nos amis lecteurs pourrons consulter de nombreux textes écrits de sa main dans « Il était une fois l'Union sportive du BHV », parus les 16 juillet, 15 septembre et 4 novembre de l'année 2013.

Pour te rendre hommage, Aimé, en ce jour bien triste, je vais a travers tes propres mots , honorer un Homme qui aimait la vie, le mouvement, le contact et plus encore dans son style particulier traduisait son envie de réussir et faire réussir autour de lui.

Aimé, je suis un de ceux là...sans toi, jamais je n'aurais envisagé, ni pensé, effectuer des 200, 300, 400, 600, 1000 kilomètres. Tu m'y as encouragé et humblement par rapport au pro-sportif que tu étais, j'ai réussi quelques épreuves et à mon tour, encouragé d'autres a le faire. Pour cela, entre autres un grand merci.

Toi, tu étais.....

... un Homme qui s'interrogeait, déjà, au début des

années 80 tu écrivais...

« …/...le dirigeant s'interroge ? Son action se situe-t-elle où il convient ? Répond-t-elle aux souhaits de ses sociétaires ? » et encore des extraits sur la satisfaction …. « La satisfaction nous vient tout naturellement au fil des années a travers les choses que l'on réussit...../..... c'est autour de soi que l'on cherche de nouvelles satisfactions»

« Alors vous vient le sentiment d'une nouvelle satisfaction, celle de voir des camarades que vous aimez voir réussir de grandes choses....../.....vous êtes alors un peu fier d'eux et pour eux. »

Mais encore, tu as écrit...

« Heureux simplement que nous sommes d'être, des « gens de peu ».

Les « gens de peu », sont définis par un anthropologue Pierre Sansot comme des êtres fiers qui ne prétendent pas être autre chose que ce qu'ils sont. Il le distingue à leur capacité au Bonheur, à leurs plaisirs simples, à leurs attitudes face à la vie.

Des gens qu'une passion simple tire hors des vicissitudes de la vie courante, pour qui une matinée sur les routes, seul ou en groupe est plus profitable que n'importe quelle cure...pour qui un simple vélo est devenu le symbole de cette capacité de Bonheur »

Et en langage pro « s'entrainer avec zèle soit : faire le métier, faire des bornes, bouffer du kilomètre, garder les jambes dans la laine... »

Avec Aimé, j'étais « Dans les roues » du Président, comme il le disait en langage cyclo

, « ….rester dans les roulettes, sur le porte bagage, se faire des traces de pneu sur la langue. »

Lui-même un jour avait écrit....

« Avec vingt ans de moins......c'eût- été avec deux mille kilomètres au compteur l'ouverture à Rungis, le sprint a quarante pour « la gagne »...« Et vingt de moins encore.... …..Les premières épingles au maillot..../....la première place dans les dix

premiers....../....L'espoir, la réussite, l'avenir. »

« Avec 20 ans, demain ….....un nouveau calendrier, les kilomètres a couvrir pour souffrir moins avec les mêmes copains, avec de nouveaux amis........../ …....organiser encore pour faire profiter les autres, ceux qui découvrent, ceux qui vont aimer. ...L'espoir, la réussite, l'avenir. » .

J'ai écrit en 97/98.....

« Je n'ai connu qu'un seul secrétaire général, un grand...Aimé Calandri ,

et aujourd'hui il s'en va pour une retraite, détente bien méritée... (Cession de l'US à Michel et Jean-Pierre).....de belles années passées en sa compagnie et je le remercierais éternellement de m'avoir fait pédaler (« avoir un gros moteur, être dans l'allure, pédaler d'une jambe, avoir les socquettes légères..... ») vers ce poste.

«Et vingt ans après .....« Rouler en fin de bordure, fermer la porte... ». Salut champion, salut l'ami.

Les évènements familiaux, les déplacements géographiques, les années, n’ont permis que  des contacts téléphoniques et des écrits permettant de parler de nos  vies  et du  « Rezo-bazar ».

C'est ainsi....aujourd'hui, nul besoin de se poser des questions.

Et puis,  il y a quelques jours, une carte...Ginette et Aimé nous informent …

« Ma prochaine étape m'amène à Noisy le Roi... » Et là, on se promet le p'tit coup de fil, le petit mot, et on prend le temps...on « tricote, on mouline, on est tout à gauche » et......

En ce dernier jour d’avril,  Michel nous appelle, nous annonçant ton départ pour un autre monde.

Je n''aurais pas entendu une dernière fois ta voix si particulière qui est mémorisée et je l’entends tout en retraçant sur la feuille en ce mardi 1er mai 2018, tes traits, ton sourire à tout jamais.

De tout cœur avec sa famille, en cette difficile période.

Lucie, Hélène et Bruno se joignent à moi dans cet hommage et nous sommes avec

Vous, Ginette, Jean-François, Nicole et tous vos proches en ce moment de tristesse, de peines de la perte de l'être cher :

Aimé, aimé pour toujours.

Avec Jean-Pierre Boulot et avec l'équipe US BHV
Avec Jean-Pierre Boulot et avec l'équipe US BHV

Avec Jean-Pierre Boulot et avec l'équipe US BHV

Merci Jean-Pierre pour cette superbe évocation, Aimé a rejoint son ami Jean Pieters, le Président JP Boulot  et les amoureux de "la petite Reine" déjà partis...

Son empreinte sur la vie sportive du BHV est ineffaçable.

J'ajouterai juste une photo plus récente de nos rencontres à la retraite, avec son ami Michel Bindault, lors d'une rencontre réseau en Normandie.

Aimé et Michel

Aimé et Michel

Dernière de couverture d'une  lettre BHV

Dernière de couverture d'une lettre BHV

Lire la suite

Quelques sorties supplémentaires ajoutées à l'article précédent : guide Didier Bouchard

4 Mai 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #Art & Culture

Mise à jour de l'article paru le 25 mai, plusieurs visites ajoutées.

Encore quelques idées de sorties intéressantes à ne pas manquer ! Didier Bouchard vous guidera agréablement.

 

CONFÉRENCES DIDIER BOUCHARD

Conferences.bouchard@orange.fr

Conférencier national, diplômé de l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne

Ancien Élève de l’École du Louvre

Boite 17 Bât. D, 8, rue Cannebière 75012 Paris.

Tel: 06 43 63 35 73

Vendredi 11 mai

14h30 le site Richelieu de la Bibliothèque Nationale : restaurations et nouveaux aménagements, aperçu des salles de lecture (salle Labrouste, manuscrits), petit musée des arts du spectacle. Rdv. 58 rue de richelieu. 12€ entrée comprise. 25 pers.

Inscription. 01 43 07 09 69

 

Mardi : 15 mai

15h : Chapelle et Bâtiments historiques  (des 17ème et 18ème siècles) de la Salpetrière. (Une ville dans la ville : ailes Mazarin et Lassay, rue des archers, la force, les loges des folles. Histoire de l’hôpital général et du grand renfermement. La comtesse de la motte, Charcot…)

Rdv. 47 boul. De l’hôpital. 11€

 

 

Jeudi 24 mai

14h :  l’abbaye de Maubuisson, le musée Pissarro de Pontoise, l’hôtel du Grand Vicaire (musée Tavet), et la Cathédrale saint-Maclou.

Sur inscription et sous réserve de confirmation.

15€+entrée

 

Dimanche 27 mai

14h30 : l’académie de la Grande-Chaumière (visite intérieure) et quelques maisons et ateliers d’artistes à Montparnasse.

Évocation de Gauguin, Modigliani, Fernand Léger.11€

Sous réserve de confirmation et sur inscription au 01 43 07 09 69.

Rendez-vous : devant la closerie des lilas, angle avenue de l’observatoire et rue Notre-Dame des champs

 

Lundi 28 mai

14h30 : l’atelier et l’appartement-musée d’Eugène Delacroix, (avec l’exposition « une lutte moderne ») puis ses peintures murales restaurées a Saint-Sulpice. Rendez-vous : .6 rue de Fürstenberg.12€+entrée. Inscr. Au 01 43 07 09 69

 

Mardi 29 mai

15h un atelier d’artiste a Montparnasse : le musée Zadkine rénové. Atelier et jardin, sculptures d’Ossip Zadkine, évocation de Montparnasse au temps Modigliani et de Foujita et Zadkine.

Max. 15 pers. 11€ +droit de parole. Sur inscription  au 01 43 07 09 69 , confirmée par l’envoi du règlement.

Rendez-vous :  100bis rue d’Assas

 

Mercredi 30 mai

11h les trésors de la bibliothèque du protestantisme (ouverte pour nous)

Architecture de 1885. Evocation des hôtels de Cavoye et de la Meilleraye, et présentation par le pasteur Lienhardt de rares documents (imprimés anciens, incunables, manuscrits,  sur l’histoire du protestantisme.  Portraits d’Henri iv et Calvin etc.

11€ +entrée. Sur inscription au 01 43 07 09 69

 Rendez-vous :. 54 rue des Saint-Pères

 

15h : exposition le Tintoret, au musée du Luxembourg.

La renaissance à Venise : Tintoret, Titien…groupe bientôt complet. Inscription  préalable au 01 43 07 09 69.  11€+entrée

Cain et Abel, vers 1538-1539.

Jeudi 31 mai

14h30  : exposition van Dongen et le Bateau-lavoir, au musée de

Montmartre + la chambre de maurice Utrillo, l’atelier de Suzanne Valadon, et un aperçu de la collection permanente dans la plus vieille maison de Montmartre.

Quelques places, sur inscription au 01 43 07 09 69.

Confirmée par l’envoi du règlement. 11€ (+entrée) rdv. 12 rue Cortot

 

 

 

Lundi 4 juin

14h30 et 16h30 exposition Eugene Delacroix au Louvre

(+salle Mollien et galerie d’apollon).

Sur inscription et sous réserve de confirmation au  01 43 07 09 69: groupes de 6 personnes (minimum et maximum). 12€+entrée.

Rendez-vous Sous la Pyramide, devant la porte de la billetterie.

 

Mercredi 6 juin

 

 

 

11h : exposition Eugene Delacroix au Louvre.

(+salle Mollien et galerie d’Apollon)

Sur inscription et sous réserve de confirmation au  01 43 07 09 69: groupe de 6 personnes (minimum et maximum). 12€+entrée.

Rendez-vous : Sous la pyramide, devant la porte de la billetterie.

 

 

 

Jeudi 7 juin (nouvelle date)

14h30 : après-midi a la Malmaison : Exposition le pouvoir et l’Art sous les deux empires à l’atelier grognard, puis exposition les jardins de Joséphine à l’Orangerie de Boispréau, enfin : visite du château de la Malmaison : focus sur la restauration du salon de musique, et sur le mobilier de Sainte-Hélène. Sous réserve de confirmation et sur inscription au 01 43 07 09 69

15€ +entrée (accès possible : RATP)

 

Jeudi 07 juin

14h30  : après-midi à la Malmaison : exposition le pouvoir et l’art sous les deux empires à l’atelier Grogniard, puis exposition les jardins de Joséphine à l’orangerie de Boispreau, enfin : visite du château de la Malmaison : focus sur la restauration du salon de musique, et sur le mobilier de Sainte-Hélène. Sous réserve de confirmation et sur inscription au 01 43 07 09 69

15€ +entrée (accès possible Ratp)

 

Jeudi 14 juin (nouvelle date)

14h30 : la maison de Gustave Caillebotte remeublée, à Yerres  (grand mobilier empire de Biennais nombreux dépôts du mobilier national : meubles et objets d’art  ayant figuré sous Louis-Philippe au Trianon, et aux Tuileries)

 et l’exposition la porte des rêves : une collection privée d’art symboliste O. Redon, Camille Claudel, Fernand Khnopff, le Sidaner, Levy-Dhurmer, B. Biegas etc.

15€ + entrée pour les deux visites ou 13€+entrée pour une seule.

Inscription au 01 43 07 09 69

Accès : RER  Yerres.

 

Lire la suite

Adieu Aimé !

30 Avril 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

Notre collègue, Aimé Calandri vient de nous quitter des suites de sa maladie à l'âge de 85 ans.

Aimé dont la carrière fut longue au BHV : 46 ans ( 1951-1997) était apprécié de tous. 

C'était un "monument",  un pilier du BHV sur le plan sportif. Aujourd'hui, on le pleure, même si on le sait libéré. Lors des articles de Jean-Pierre Franssens, ce dernier avait su en parler avec talent.

Son ami, et ambassadeur du réseau  Michel Bindault  témoigne et nous partage son émotion, dans l'article ci-dessous.

N'hésitez pas à joindre vos commentaires, ils seront transmis à la famille.

La célébration religieuse aura lieu :

le vendredi 4 mai, à 14 h.

En l'église Saint Pierre, Saint Paul.

5 place Ferrari.

92140 Clamart

Vos condoléances pourront être adressées à

Jean-François Calandri, son fils.

De même pour Ginette sa conjointe, à envoyer à la même adresse, son fils transmettra :

98 avenue Jean Jaurès

92140 Clamart

Aimé Calandri

Aimé Calandri

Aimé Calandri nous a quittés....

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès d'Aimé.

Une personnalité marquante du BHV est partie...

Je me souviens de sa compétence professionnelle lorsqu'il dirigeait et animait Installation-service.

Ses dons de négociateur et d'organisateur s'exprimaient pleinement pour coordonner les relations rayons et artisans au service de la clientèle.

Ces qualités il les a également portées lorsque Gérard Boulot puis Jean-Pierre Boulot l'ont sollicité pour prendre en main les destinées de l'Union sportive du BHV dont il a fait un " monument " reconnu et admiré par les instances sportives corporatives.

Cycliste de haut niveau, travailleur et organisateur exceptionnel, écrivain de talent (ses chroniques et articles sportifs étaient un régal ) il a apporté à l'US BHV un développement peu commun.

Il a mis en place pas moins de 20 sections sportives, permettant aux 600 sociétaires de L'US BHV de pratiquer la discipline de leur choix aussi bien en loisir qu'en compétition dans des domaines très variés : cyclisme, athlétisme, natation, équitation, golf, football, tennis etc...

Pour y parvenir il a su s'entourer de responsables compétents et dévoués.

Aimé considérait l'activité sportive comme une composante essentielle de la qualité de la vie.

 Il estimait également que la pratique du sport contribuait à développer au sein de l'Entreprise des valeurs humaines essentielles tels la solidarité, l'esprit de groupe et le dépassement de soi.

Souvenons-nous également des grands rassemblements annuels qu'il avait su instaurer et pérenniser.

La journée Inter-Etablissements était un évènement marquant qui , chaque année le temps d'un dimanche de mai, permettait à une sélection sportive du personnel  des magasins parisiens, entrepôts et Service après-vente No1 de se retrouver pour concourir dans un parfait état d'esprit à la conquête convoitée du trophée du meilleur établissement.

Il y avait également les traditionnels brevets cyclistes ouverts à tous ...

Que de liens amicaux se sont noués durant ces manifestations où la convivialité importait plus que le résultat !

Outre ces activités, Aimé pratiquait intensément " son " sport cycliste. De nombreux Paris-Brest-Paris, brevets de 400, 600, 1000 kilomètres, des épreuves cyclo sportives telles Paris-Roubaix, Bordeaux-Paris, des Flèches de France et de nombreux succès en courses corporatives figurent à son impressionnant palmarès.

Bien que très impliqué professionnellement et sportivement, Aimé savait s'organiser pour donner du temps à une vie familiale et relationnelle.

Un ancien collègue et ami vient de partir.

Merci, Aimé, pour toutes les joies sportives et les moments d'amitié que tu nous as procurés.

Merci pour l'exemple que tu nous as donné d'une vie réussie souvent consacrée aux autres.

Dans ce moment difficile j'ai une grande pensée pour ta famille : Ginette, Jean-François et Nicole.

    Michel BINDAULT

Lire la suite

Lu dans la presse pour vous : le Bordelais Michel Ohayon reprend 22 magasins en province

14 Avril 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Lu dans la Presse

Lu pour vous : Actualités de la franchise, le 21 février 2018

Une vingtaine de magasins du réseau Les Galeries Lafayette passe sous l’égide de la Financière Immobilière Bordelaise.

Au cours du mois de novembre 2016, le syndicat des salariés des Galeries Lafayette a annoncé la validation de l’opération d’affiliation de 22 magasins du réseau qui passeront chez la Financière Immobilière Bordelaise, le partenaire choisi pour ce projet de reprise d’une partie du réseau Les Galeries Lafayette.

Un passage qui ne modifiera ni l’activité ni l’identité visuelle des magasins affiliés

22 points de vente sont donc concernés par ce projet d’affiliation qui émane d’une collaboration entre les Galeries Lafayette et la Financière Immobilière Bordelaise, qui s’est procurée les murs et les fonds des magasins d'Agen, Amiens, Angoulême, Bayonne, Beauvais, Belfort, Besançon, Caen, Cannes, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Dax, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Libourne, Lorient, Montauban, Niort, Rouen, Saintes, Tarbes et Toulon.

Il a été annoncé que ces magasins maintiendront la même activité et la même identité visuelle et bénéficieront toujours de l'accompagnement de leur groupe d'origine. Ce dernier continuera également de les soutenir au niveau de l'animation commerciale.

Cette opération devrait se conclure avant la fin de l'année 2018. La Financière Immobilière Bordelaise est un sérieux partenaire qui dégage plus de deux milliards d’euros d’actif. La principale activité de ce groupe est la location d’espaces et de surfaces pour des activités commerciales.

A la finalisation de ce projet d’affiliation le réseau, Les Galeries Lafayette, réseau spécialisé dans la mode et le commerce depuis 120 ans et reconnu dans le monde entier, aura à son actif 28 magasins en propre et 27 en affiliation.

Patrick Rucart observatoiredelafranchise.fr


 

Galeries Lafayette : le Bordelais Michel Ohayon reprend 22 magasins en province

 Sud-Ouest : Publié le 06/02/2018 

Michel Ohayon, a fait fortune à Bordeaux, via ses magasins de prêt-à-porter et sa holding Financière Immobilière Bordelaise. Il est notamment propriétaire du Grand Hôtel de Bordeaux. 

22 magasins " Galeries Lafayette" vont être repris par l’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon dont ceux de Agen, Angoulême, Bayonne, Dax, La Rochelle et Libourne dans la région. 

Les Galeries Lafayette ont annoncé mardi la reprise par la Financière Immobilière Bordelaise, holding de l’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon, des 22 magasins de province qui seront cédés en franchise.

L’opération, qui devrait être finalisée "au second semestre 2018", "n’aura pas d’impact sur l’emploi des 900 collaborateurs concernés", assurent dans un communiqué les Galeries Lafayette qui exploiteront alors 28 magasins en propre et 27 en franchise en France. Le projet garantit "le maintien de la majorité des conditions et avantages sociaux" des collaborateurs concernés, ajoute l’enseigne.

L’annonce a été faite aux représentants du personnel à l’occasion d’une réunion, mardi, du comité central d’entreprise de l’entité MGL, qui regroupe tous les magasins hors celui du boulevard Haussmann à Paris, selon des sources syndicales. L’opération vise à "poursuivre la transformation du modèle économique de l’entreprise", en s’appuyant sur un spécialiste de l’immobilier commercial pour "redonner une dynamique commerciale locale d’envergure", explique l’enseigne qui veut conserver un maillage territorial dense.

Agen, Angoulême, Bayonne, Dax, La Rochelle, Saintes et Libourne concernés

L’enseigne avait annoncé fin novembre son intention de céder en franchise 22 sites, dans des villes moyennes en région. Fin décembre, un accord prévoyant de garantir l’emploi pendant deux ans, avait été conclu entre la direction et trois des quatre syndicats représentatifs.

Les établissements concernés sont ceux d’Agen, Amiens, Angoulême, Bayonne, Beauvais, Belfort, Besançon, Caen, Cannes, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Dax, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Libourne, Lorient, Mautauban, Niort, Rouen, Saintes, Tarbes et Toulon.

Ces magasins vont continuer à "bénéficier d’un accompagnement de l’entreprise", au niveau des achats, de l’identité visuelle ou de l’animation commerciale, selon le communiqué.

 

Michel Ohayon, via la Financière Immobilière Bordelaise, est très impliqué dans l’immobilier commercial et hôtelier puisque sa holding est notamment propriétaire du Grand Hôtel à Bordeaux, du Waldorf Astoria – Hôtel Trianon Palace à Versailles et du Sheraton à Roissy.

Michel Ohayon avait fait une entrée fracassante dans le classement des 500 plus grosses fortunes françaises en 2005 à la 79ème place avec 350 millions d’euros. 

Il occupait la 130ème place de ce classement en 2017 avec 650 millions d’euros.

Lire la suite

Dans le Berry le 14 avril, un crochet à Henrichemont s'impose.

8 Avril 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres, #Randonnée-Week-end

Vous voyagez en France pendant les vacances scolaires, vous êtes invitée par notre Historienne Martine Mallein Leguédois  à une sympathie conférence culturelle dans le Berry.

Martine vous parlera de Charles de Gonzague et ses voyages.

Samedi 14 avril à 17 h à la Mairie de Henrichemont

 

Martine Mallein Leguédois vous fera voyager de Constantinople  (Istanbul aujourd’hui) à  la Principauté de  Boisbelle et d’Henrichemont dans le Berry, et la ville de Mantoue (Mantova en italien).

Mantou est située en Lombardie, dans le nord de l’Italie Joyau inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, réputée par son architecture de la Renaissance, ses églises dont la  basilique  St André dans laquelle seraient conservées des reliques du « Précieux Sang de Jésus », sa tour de l’horloge, son théâtre de style baroque et le palais Ducal décoré de fresques, mosaïques et  tapisseries....

Lire la suite

Visiter la Cathédrale de Reims.

30 Mars 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #France 1 Est

Reims : Plaisir pétillant, historique et religieux.

Nous voici à la fête de Pâques, jour d’allégresse qui est très  important pour les chrétiens. Elle célèbre la Résurrection du Christ, sa victoire sur la mort qui est l’élément central de la foi chrétienne.

Les derniers événements interpellent les Français, ravivent un sentiment patriotique et rappellent aussi nos racines.

C’est pourquoi, je vous propose de faire un petit tour, en images, à la Cathédrale de Reims qui devint le siège du sacre des rois de France, pendant de longs siècles!

Visiter la Cathédrale de Reims.

 Juste quelques dates :

En 498, Rémi, évêque de Reims baptise Clovis roi des Francs, ce baptême scellera le rapprochement de l’Eglise et de l’Etat.

Une trentaine de rois furent sacrés dans cette cathédrale (Tous, sauf Louis VI et Henri IV). Pour mémoire :

En 816, le premier sacre royal de Louis le Pieux.

En 1429, Charles VII, conduit par Jeanne d’Arc

En 1515, François 1er

En 1825, le dernier : Charles X.

Créée au IIIe siècle, cette église évoluera jusqu’au Ve siècle ou un incendie la ravagera.

C’est seulement à partir de 1211 que la cathédrale fut rebâtie.

La guerre de 1914 a détruit en partie cette merveille : 300 obus ! L’armée allemande repliée autour de la ville bombarda celle-ci pendant 3 ans ½..

En 1962, la cathédrale fut le théâtre de la réconciliation entre l’Allemagne et la France (Chancelier Adenauer et le général De Gaulle)


 

Visiter la Cathédrale de Reims.

La cathédrale de Reims et un chef d’œuvre de l’Art gothique

Ses dimensions : 138m de long, largeur de la nef centrale : 12,50m,  hauteur des voûtes : 38 m.

Sur les plus de  2300 figures sculptées, l’ange au sourire, sur le portail principal étonne toujours; comment les sculpteurs de cette époque ont pu oser exprimer la joie !

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

On peut lire ce texte dans la Cathédrale:

 

Toi l'ange du sourire, le messager de Dieu, les tailleurs de pierres ont su si bien exprimer sur ton visage, le sourire même de Dieu, pour dire à tous ceux qui te contemplent, combien Dieu les aiment, combien Il leur est proche.

Toi, l'ange au sourire, tu as bravé toute les destructions pour devenir au milieu de nous le signe d'une espérance joyeuse et tenace: la réconciliation entre les peuples

Je ne vous donnerai pas un cours d'architecture, je vous laisse découvrir.

Sa façade est de style gothique rayonnant

La galerie de rois domine

Ci dessous le portail de gauche

Visiter la Cathédrale de Reims.Visiter la Cathédrale de Reims.

Le portail de droite avec à gauche les apôtres et à droite les prophétes.

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

Quelques détails : Chimères et gargouilles

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

Le portail central était en travaux, mais lors d'un passage à Reims précédemment, j'avais pris en photo la rosace et le couronnement de la Vierge.

Visiter la Cathédrale de Reims.

En haut du portail droit de la façade : le jugement dernier.

 

Sur le côté de ce portail : L'apocalypse

 

Sur le contrefort de la nef : la garde celeste.

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

La façade Nord du transept, le portail des saints

Au centre en bas : St Calixte

A droite Clovis, St Rémi et un ange

A gauche : Ange, Dt Nicaise et St Eutropie

Au milieu en haut : le Christ

2ème niveau : Résurrection d'une jeune fille, miracle du tonneau

3ème niveau : Histoire de Job

4ème niveau : Guérison de l'Ermite et Saint Rémi exhorte les démons.

5ème niveau : Martyr de St Nicaise et Baptême de Clovis

 

Un des portails, façade Nord.

Visiter la Cathédrale de Reims.Visiter la Cathédrale de Reims.

Admirons à présent l'intérieur:

La rosace du revers de la façade, la Nef , ses piliers, les grandes arcades, les fenêtres et vitraux très hauts,  le chœur et son autel.

On ne peut rester insensible à l' envolée de ses lignes qui s'élancent vers le ciel!

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

Les vitraux anciens,

Les vitraux modernes:

Les vitraux de la chapelle St Joseph dessiné par un artiste allemand : Knoebel, aux 4 nuances de bleu, trois de rouge, deux de jaune et un blanc.

Puis les vitraux de Marc Chagall. C'est superbe!

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.

 

 

Voici Jeanne d'Arc,

son visage est en ivoire,

son armure en bronze argenté et

sa tunique de marbre jaune.

 

Chapelle du Rosaire, le retable de la mort et de la résurrection,

En bas la Vierge reçoit son fils,

En haut : le Christ ressuscité.

 

Le grand orgue avec sur le sommet, le Christ Ressuscité, entouré de deux anges.

 

 

 

L'horloge Astronomique :

Buffet du XVe siècle :

11 m de haut et

3,30 m de large.

 

Bien sûr, il y aurait beaucoup d'autres choses à dire sur cette Cathédrale de Reims, mais je vous laisse le soin de faire un tour en Champagne pour ceux qui le peuvent.

Vignobles et dégustations de Champagne! ... avec modération !

La ville est agréable à découvrir.

Pour l'Art... Je vous recommande la basilique Saint Rémi, lieu extraordinaire, je vous en parlerai une autre fois, ainsi que le Palais de Tau, qui abrite des statues originales, les tapisseries de la Cathédrale et le trésor des sacres...

A ne pas manquer.

 

 

Visiter la Cathédrale de Reims.Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.Visiter la Cathédrale de Reims.

Si vous êtes plutôt " shopping", Un petit tour aux Galeries Lafayette, cela vous dit!...

Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Visiter la Cathédrale de Reims.
Lire la suite

Une nouvelle d'Antoine Eminian : Ne t’inquiète pas Fripon

23 Mars 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Antoine, nous surprend toujours par son style. On apprécie la richesse des descriptions.

Lisez ce teste calmement et vous vous y croirez... 

Le soir commençait à tomber, déjà le soleil refluait lentement laissant la place libre aux ombres de la nuit qui ne tarderaient pas à recouvrir le paysage. La route de caillasses grises disparaissait à l’horizon, déserte de toute vie, les criquets abrégeaient leur concert, de rares oiseaux noirs regagnaient leurs nichées dans les arbres feuillus de la forêt proche.

Un mulot qui logeait dans un trou en lisière du champ aurait pu en témoigner si on devait l’interroger, la petite fille et son chien n’avaient pas bougé de leur place depuis le milieu de la matinée.

Il en était certain car dès qu’il avait émergé de son terrier ce matin pour aller quérir son déjeuner, il avait était très étonné, voire contrarié, d’apercevoir des intrus aussi près de son domicile alors qu’il se hâtait de dégotter sa pitance.

Oreilles aux aguets, narines frémissantes, moustaches fébriles, il avait longuement étudié la situation avant d’en conclure qu’il n’y avait aucun danger, la voie étant libre il était parti vaquer à ses petites affaires.

Plus tard, les criquets corroborèrent les dires du mulot mais n’étant eux-mêmes arrivés sur les lieux que lorsque le soleil fût à son zénith, ils étaient incapables de préciser vers quelle heure l’enfant et son chien étaient arrivés. Beaucoup d’autres étaient dans le même cas, les papillons et la majorité des insectes du secteur ne se risquaient dehors qu’après que le soleil se soit imposé. Tous avaient été étonnés par cette présence incongrue, mais tous en avaient déduit qu’aucun péril n’était à craindre, donc chacun s’était livré à ses occupations favorites.

C’est alors que le mulot se permit une intervention. Il suggéra d’interroger le hibou qui nichait dans le chêne à l’entrée de la forêt, oiseau de nuit, il avait certainement des informations de bonne qualité à fournir sur l’activité nocturne des environs.

Un murmure d’approbation flatteuse gonfla d’orgueil notre souris des champs, tout ouïe d’entendre la suite des événements. D’un commun accord il fut décidé de se déplacer au pied du chêne, question de protocole et de confort pour le vieux sage qui n’aurait certainement pas accepté de se déranger pour venir témoigner au milieu d’une maigre clairière faite d’épis de seigle piétinés par un sanglier de passage.

Le recueil de la déposition du hibou ne fut pas une affaire simple. D’abord il fallut le sortir de sa torpeur car à cette heure et à son âge, pépère somnolait yeux ouverts rêvant à quelques agapes passées ; ensuite, expliquée la présence de cet aréopage au pied de l’arbre et le but de leur assemblée interrogative, passé le temps de reprise de ses esprit par l’antique rapace nocturne, évacués les préambules bavards et quelques effets de plumes posant un notable, notre hibou en vint au fait, au soulagement audible de tous les auditeurs. Effectivement, il avait tout vu, certainement il savait tout de cette histoire aussi étrange que mystérieuse qui agitait le petit monde de ce modeste territoire. Enhardi par une intervention précédente, le mulot se risqua à une question brutale, « Et alors ? ».   

Coupé dans son témoignage, le hibou gonfla ses plumes, tournant la tête de droite à gauche, signes évidents d’une contrariété qui se reporta sur l’assemblée et par ricochet sur notre mulot qui aurait souhaité à cet instant – car il l’avait oublié - être une petite souris pour disparaître dans le moindre trou. Dieu merci, car il y a un dieu des mulots – du moins l’avons-nous appris à cette occasion – le hibou profita de cette interruption pour se rengorger et repartir de plus belle dans son discours logorrhéique qui se résumait à ceci, à peu de chose près : le hibou avait passé une mauvaise nuit, la chasse n’avait pas donné, il était rentré assez tard (pour lui) et vraiment tôt (pour vous) et alors qu’il se préparait à se coucher, le bruit de la voiture avait attiré son attention.

 

« Ne t’inquiète pas Fripon, il va revenir. » La petite fille à la natte, assise sur une mauvaise valise en carton, abritait sous son bras frêle un jeune chien qui n’en menait pas large, inquiet pour ne pas dire effrayé, scrutant l’horizon où avait disparu la voiture de son maître. Depuis dix jours ils étaient en fuite, lui au volant, la barbe lui mangeant le visage chaque jour un peu plus, cramponné à son volant, un œil dans le rétroviseur et l’autre sur un gros sac plein d’on ne savait quoi, posé sur le siège avant à ses côtés. La petite et le chien, recroquevillés à l’arrière de la voiture, ne pipaient mot devinant inconsciemment qu’au moindre borborygme ils en pâtiraient.

Refaire l’historique ne changerait rien à l’affaire, les dés avaient été jetés il fallait continuer la partie, même si la petite savait très bien qu’elle ne maîtrisait rien, qu’elle n’était pour rien dans ce drame mais qu’elle en était un élément central néanmoins.

Le chien en savait encore moins, il n’avait retenu que quelques mots, divorce, chômage, expulsion, précarité, ces derniers mois les mots répétés ad libitum s’étaient introduits dans son cerveau, remplaçant caresses, gamelle, sortir pisser qu’il avait eu pourtant beaucoup de mal à assimiler. Tout s’était précipité avec les mots banque et police, depuis ils n’avaient plus quitté la voiture, roulant sans cesse de nuit et de jour, ne s’arrêtant que dans des endroits déserts, comme ici, pour une pause. 

« Ne t’inquiète pas Fripon, il va revenir » répétait la petite fille, tel un mantra devant porter bonheur.

Calmer le chien évacuait ses angoisses, son père allait revenir, il lui avait juré ; il s’absentait le temps de conclure une affaire en ville et il reviendrait aussitôt la chercher, elle et Fripon son chien adoré ; elle devait être forte et confiante, après ils pourraient espérer un bout de ciel bleu. Il préférait lui laisser une valise avec ses maigres effets, au cas où. Une précaution inutile ma chérie, mais papa doit penser à tout. La voiture s’était éloignée rapidement au petit matin pour disparaître à l’horizon.

 

« Je n’en sais pas plus » conclut le hibou, épuisé par son long discours devant la docte assemblée et pressé de retrouver le calme et le sommeil d’où on l’avait tiré. Le mulot, les criquets, les papillons, tous se retirèrent dans le plus grand silence, troublés par cette révélation qui au final n’aurait aucune répercussion sur leurs propres vies. Entre les herbes folles et les plants de seigle, la vie reprit ses droits, les papillons reprirent leur butinage, les criquets leur concert et notre mulot ses vagabondages en quête de nourriture.

 

Sur la route toujours déserte, la petite fille à la natte, la valise en carton et le chien apeuré, guettaient encore et encore, le retour de la voiture. « Ne t’inquiète pas Fripon, il va revenir ! »       

Tout est bien qui finit bien... nous espérons une fin heureuse.

Antoine nous laisse imaginer la fin!...

Lire la suite

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

16 Mars 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV news, #Art & Culture

La Fondation d’entreprise des GL  a ouvert ses portes le 10 mars.

Définie comme un lieu de création, de production et d’expositions dédiées à l’Art.

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

C’est un lieu bien connu des membres du Réseau, le « 9 rue du Plâtre » !

L'ancien bâtiment fut acquis par Xavier Ruel en septembre 1889, mais ce n’est que le 25 mars 1891 que le Permis de construire pour un nouvel immeuble  au 9 rue du Plâtre par l'architecte Samuel-Jean-Edmond Menjot de Dammartin  fut accordé.

Nombreuses formations furent dispensées de 1970 au  début des années 2000.

C’est au 2éme étage que vous étiez accueillis. La cuisine vous attendait avec un café ou jus de fruit. C’était un moment convivial et de contacts, avant de suivre la formation aux amphis Marine, Corail du 2éme étage ou Soleil du 4éme étage. Ce dernier plus grand était un lieu privilégié pour les CCE.

Au Rez-de- Chaussée les cadres et secrétaires, aux achats ont davantage œuvré dans la partie basse ou la  partie surélevée en bois où s’étalaient les collections que nous préparions,  sur de grandes tables. Le calendrier de réservations,  était très serré!

Ce fut aussi un lieu de rencontres : jeux de cartes  ou bridgeurs, le midi.

Au 1er étage se trouvait un Institut supérieur de Gestion.

Au 3éme étage : des bureaux.

Derrière le Service «  comparaisons »,en principe fermé :  un passage permettait d’ accéder au Service Technique du BHV, dont l’entrée principale était  face au Restaurant d’entreprise, rue Sainte Croix de la Bretonnerie.

Je citerai ce commentaire , Souvenir d’Alain B, responsable du Service Formation.

« En 1970, la direction décide de créer un véritable service Formation qui succède au service des Stages. ….

Un nouveau  projet fut accepté par tous et le Président proposa de l’installer au 9 rue du Plâtre qui était occupé  par des ateliers des services techniques. C’est ainsi que je découvrais une véritable petite usine du XIXe siècle avec des machines-outils reliées à un unique moteur par des arbres de transmissions. Je me souviens qu’au 4e étage il y avait un atelier de peinture avec de véritables artistes.

Le nouvel ensemble s’appela l’INSED, institut de formation de droit privé qui compta pendant plusieurs années plus de 50 collaborateurs. »

 

Retour aux sources !!! Nous voici, à nouveau, avec un atelier d’artistes !

C’est un concept étonnant où l’architecte Rem Koolhass et son agence OMA, ont réalisé un  lieu lumineux, à dimensions variables, aux nombreuses possibilités (49 configurations possibles).

Derrière la façade inchangée, car protégée, (Quartier du Marais oblige !) Nous ne pouvions imaginer la découverte de cette  surprenante cage de verre et de métal, la tour de verre de 18 m de haut, en son cœur et le plancher mobile.

Le bâtiment  consacre 875 m2 pour ses expositions.

 

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

 

 

 

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

Rem Koolhaas : Un architecte et urbaniste néerlandais, dont les œuvres sont reconnues dans le monde entier.

A Floirac près de Bordeaux, on connait «  la maison Lemoine », construite selon Rem Koolhaas. JF Lemoine ancien PDG du Sud-ouest, blessé  et devenu handicapé à la suite d’ un accident de voiture fait appel à l’architecte afin de lui construire une maison facile à vivre ! voir la vidéo à la fin de cet article.

La Fondation d’Art  n’est pas un musée comme les autres, car le rez -de -Chaussée permet à des artistes de réaliser leurs œuvres, sur 350 m2.

Première Exposition : Celle de Lutz Bacher (américaine)  avec des photos et vidéos sonores des plages de la côte atlantique ; vous y entendrez le vent … Là, pour l’exposition « The silence of the sea » les photos sont projetées sur les trois niveaux

Une mini- exposition avec vidéos et bruit des vagues, d'un autre artiste, avait déjà surpris, à l’Institut Bernard Magrez, en septembre 2015.

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

Un café-Snack vous permettra de faire la pause .

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

Un passage vers la rue sainte croix de la Bretonnerie

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...
Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

 

Et, côté service Technique disparu, rue Sainte Croix de la Bretonnerie, une boutique très particulière s’est implantée : A REBOURS.

Je citerai le magazine AD : rédactrice Marina Hemonet, qui en parle aisément.

« Le propos d’À Rebours ? Dénicher des objets rares imaginés par des créateurs qui envisagent leur métier et leurs pratiques différemment, dans une démarche de proximité et de petites séries. Pensé par l’agence Ciguë, l’espace de 100 mètres carrés propose des objets contemporains drôles, poétiques ou franchement décalés…., on trouve les bougies-glaciers de l'Islandais Brynjar Sigurðarson, les cuillères en bois gougé de Ferréol Babin, les pochettes en cuir d’Isaac Reina ou encore les séries limitées d'artistes éditées par We do not work alone. La boutique est également dotée d’un espace livres, avec une sélection autour de l'art contemporain, du design et de la mode du libraire Yvon Lambert. De quoi satisfaire toutes les envies. »

Voilà, qui mérite votre détour, que vous habitiez la région Parisienne ou la Province ! Un petit tour au 9 rue du Plâtre,  vous plongera dans un nouvel univers.

Tous mes remerciements à O.B et M.B  pour les photos accompagnant cet article.

CD

Vous connaissez Lafayette Anticipations ?!...

Vidéo de la maison Lemoine à Floirac.

Lire la suite