Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

Découvertes culturelles avec Didier Bouchard

9 Mars 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #Art & Culture

Retrouvons avec plaisir notre guide Didier Bouchard, pour des visites, comme toujours hyper bien commentées et intéressantes.

Didier bouchard

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière 75012 paris. Tel: 01.43.07.09.69

 

Mercredi 14 mars

14h30 : Après-midi à Senlis : cathédrale, musée d’art et d’archéologie rénové dans l’ancien évêché, château capétien, musée de la Vènerie (peintures de Desportes et Oudry) : 

 16€ + entrée.

Quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69. (Et renseignements sur les modes de transport, autocar depuis Rueil-Malmaison ou SNCF)

 

Vendredi 16 mars

15h45 (visite à 16h) exposition Mary Cassatt, une impressionniste américaine, au musée jacquemart-André.

Quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement. 11€+entrée. Rendez-vous :158 boul. Haussmann.

Très belle exposition à découvrir : Repérée par Degas , Mary Cassatt est l’unique  peintre,  féminine américaine du mouvement  Impressionniste.

Découvertes culturelles avec Didier Bouchard

Mercredi 21 mars

15h50  : exposition Corot, le peintre et ses modèles, au musée Marmottan.

Quelques places seulement, sur inscription au 01 43 07 09 69.

(Autre date : le  4-04) Rendez-vous :2 rue louis Boilly. 11€+entrée

Je cite le journal La Croix du 3 mars 2018, qui exprime avec grâce ce beau tableau. 

« La Dame en bleu, peinte par le vieux Corot, à 78 ans, est l’un de ses plus beaux tableaux. On y reconnaît Emma Dobigny, son modèle favori, vêtue d’une robe de jour à la mode, dont l’artiste a retiré les manches pour dévoiler, en dépit des usages, la courbe sensuelle de l’épaule. Le chignon aux mèches un peu folles, la cascade du nœud bleu soulignant la chute des reins trahissent la liberté de ce tête-à-tête intime.

« Dans la pénombre de la vie humaine, une couleur silencieusement fleurie a eu le don de révéler le présent miraculeux d’un beau corps et d’un beau visage, même si, en son for intérieur, l’artiste sait que, pour ce qui est de lui-même, tout est désormais hors d’atteinte », écrit l’académicien François Cheng . Aux détracteurs de Corot, qui lui reprochaient de ne peindre que des paysages et de « ne faire vibrer qu’une corde à sa lyre », La Dame en bleu oppose son éblouissant démenti.

Photo Internet La Croix

Photo Internet La Croix

Mardi 27 mars

15h15 (visite à 15h30) exposition Foujita, les années folles : 1913-1931,

Au musée Maillol.

Rendez-vous :61 rue de grenelle. 20 pers. Inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement. 11€+entrée

 

Mercredi 28 mars

 Inscription à la visite du 12 avril (van Dongen et le bateau-lavoir) :

Tel : 01 43 07 09 69

 

Mercredi 4 avril

14h50 (visite à 15h) exposition Corot, le peintre et ses modèles, au musée Marmottan. 20 personnes, inscription au 01 43 07 09 69

Confirmée par l’envoi du règlement.

Rendez-vous :2 rue louis Boilly. 11€+entrée

 

Vendredi 6 avril

15h15 (visite à 15h30) exposition les Hollandais à paris : Van Gogh, van Dongen, etc. Au musée du petit-palais.

Quelques places seulement, sur inscription préalable au 01 43 07 09 69.

Rendez-vous : entrée des groupes, rez-de chaussée bas, à droite de l’escalier extérieur.

11€+entrée

 

Mercredi 11 avril

14h30  : la maison de Gustave Caillebotte entièrement remeublée, à Yerres.

Rare mobilier empire préempté en vente publique et créé par l’orfèvre Biennais ; nombreux dépôts du mobilier national : meubles et objets d’art  ayant figuré sous Louis-Philippe à  Trianon, et aux Tuileries. Chapelle de l’abbé caillebotte restaurée dans le parc paysager. Evocation de l’œuvre de Gustave caillebotte, et de celle de photographe et compositeur de son frère martial.

Accès : RER yerres.  13€+ entrée.

 Quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement. (Autre date : le 8 juin)

 

Jeudi 12 avril

14h30 : exposition Van Dongen et le bateau-lavoir, au musée de Montmartre (œuvres de van Dongen, Modigliani, Picasso) + la chambre de Maurice Utrillo, l’atelier de Suzanne Valadon, et un aperçu de la collection permanente dans la plus vieille maison de Montmartre.

Photo internet Moulin rouge

Sur inscription au 01 43 07 09 69, de préférence avant le 28-03.

Confirmée par l’envoi du règlement.

 Rendez-vous :12 rue Cortot

 

Avant-programme mai et juin

Mercredi 30 mai

15h exposition le Tintoret, au musée du Luxembourg.

La renaissance à Venise : Tintoret, Titien…quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69,

Rendez-vous : Entrée, 19 rue de Vaugirard. 11€+entrée

 

Vendredi 8 juin

14h30 la maison de Gustave Caillebotte remeublée, à Yerres

(voir annonce du 11-04)

Nous vous souhaitons d'agréables moments.

Lire la suite

Que la France est belle : Avignon

16 Février 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #France 6 Sud-Est

En période de congés scolaires, faire découvrir à vos enfants ou petits enfants : Avignon.

En weekend au printemps un petit séjour culturel ou en plein été avec le Festival.

Voici une ville qui mérite un arrêt.

Avignon : Célèbre pour son pont et son festival

Passez voir le Pont Bénezet connu pour sa chanson.

Construit au XIIIème siècle, il ne résista pas aux caprices du Rhône.

Ce pont tire son histoire d’une légende : Un jeune homme Bénezet avait entendu des voix qui lui demandaient de construire un pont sur le Rhône, la légende dit que Bénezet fut conduit à l’évêque par un ange. Mis à l’épreuve, par l'ecclésiastique, il dut soulever une pierre que 30 hommes réunis n’auraient pu soulever ; Bénezet fut alors pris d’une force miraculeuse, il prit la pierre et la déposa à côté du fleuve. C’est ainsi que le pont fut commencé en 1177 et terminé en 1185.

Que la France est belle : Avignon

La ville dont une partie est inscrite au Patrimoine de l’Unesco est impressionnante par ses remparts, ses petites rues et son palais des Papes qui en a fait la Capitale de la Chrétienté au Moyen-âge.

Que la France est belle : AvignonQue la France est belle : AvignonQue la France est belle : Avignon

Les remparts d’environ 5 km sont superbes avec leurs tours, leurs meurtrières …

Les remparts
Les rempartsLes remparts

Les remparts

passage creusé dans la roche

S’il y a un événement  important dans l’histoire de la Provence au Moyen-âge, c’est l’installation des papes à Avignon ; les papes , les cardinaux, les évêques avaient le goût des grandeurs et de l’Art.

En toute logique, les papes depuis les origines siègent à Rome, mais au XIIIème siècle Rome n’était pas sûr.

Le 1er pape Clément V s’installe en 1305, il s’agit d’un archevêque de Bordeaux : Bertrand de Got…. La suite est à découvrir dans l’histoire des papes d’Avignon.

Avignon est l’exemple même de la place Forte du XIVéme siècle : remparts, palais fortifiés et enfin la cité des papes, véritable citadelle ;

Impressionnant le palais des Papes !

avec son allure de forteresse avec ses hautes tours carrées et ses hauts murs appuyés de contreforts ;

Que la France est belle : Avignon

Un coup d’œil sur ce grand édifice gothique avec ses 6000 m² de superficie au sol

(et 15 000m² au total).

Cours intérieures
Cours intérieures
Cours intérieures

Cours intérieures

A l’intérieur, tout a été aménagé pour en faire l’habitation du pape et les occupations liées au sacerdoce du pape : salle d’audience, de justice, chapelle, Consistoire, salle de festins...  

Quelques papes....

de gauche à droite : Clément V, Jean XXII, Benoit XII, Clément VI et en dessous : Innocent VI, Urbain V, Grégoire XI et Benoit XIII

 

Certaines salles sont très originales,avec des fresques intéressantes.

Fresques de Simon Martini

Superbe aussi : la chapelle, la chambre du pape…difficile de tout vous dire sur ce palais incomparable !

Tinel Salle des festinsTinel Salle des festins

Tinel Salle des festins

Salles des conclaves et Chambre du papeSalles des conclaves et Chambre du pape

Salles des conclaves et Chambre du pape

Fresques décoration de chambres
Fresques décoration de chambres
Fresques décoration de chambres

Fresques décoration de chambres

La chapelle et la grande chapelle ClémentineLa chapelle et la grande chapelle Clémentine

La chapelle et la grande chapelle Clémentine

Curiosité : dans la salle des cuisines, une hotte de 18 m de haut !

Salle de la Grande audience

Que la France est belle : AvignonQue la France est belle : Avignon

En face du Palais des Papes, l’hôtel des monnaies avec une décoration de sa façade qui vaut le détour ! et à gauche : le Petit Palais.

Hôtel de la Monnaie et Petit Palais
Hôtel de la Monnaie et Petit Palais

Hôtel de la Monnaie et Petit Palais

Quelques photos vues d’en haut…. le toit de la cathédrale: Notre-Dame des Doms, petit Palais, Hotel de la Monnaie et toits de la Cité des Papes.

Lieu fascinant ! et pourtant...

La cité des Papes fut transformée en caserne pour le 7ème régiment du Génie en 1810. Certains bâtiments furent rasés, abîmés,  jusque l'année 1906 où la ville d'Avignon construit une caserne de taille équivalente en échange de la restitution des lieux.

Que la France est belle : Avignon
Que la France est belle : Avignon
Que la France est belle : Avignon
Que la France est belle : Avignon
Que la France est belle : Avignon

Si l'un d'entre vous pouvait nous parler  du reste de la ville ou du Festival… ce serait sympathique!

CD

Lire la suite

Eric Faye : Eclipses japonaises lu par Antoine Eminian

9 Février 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Livres et poésies

Les XXIIIième Jeux olympiques d'hiver s’ouvrent à Pyeongchang, en Corée du Sud, Ils se déroulent du 9 au 25 février 2018.

 Antoine nous parle d’un roman qui se déroule en Corée du Nord. Il nous en fait une brillante analyse et une critique étonnante. Voici un livre qui va vous passionner.

 

Eric Faye : Eclipses japonaises

 

L’auteur :

Eric Faye, né en 1963 à Limoges, est un écrivain français. Il publie nouvelles et romans depuis 1991. Nagasaki, roman paru en 2010, a obtenu le Grand prix de l’Académie française. Eclipses japonaises, son dernier roman, date de 2016.

Des années 1960 à 1980, la Corée du Nord enlevait des étrangers pour les obliger à former de futurs espions. Les kidnappés devant transmettre leur culture autant que leur langue à des Coréens afin de faciliter leur immersion en pays ennemi. De ces faits avérés et cités en postface avec leurs sources, Eric Faye a tiré une fiction, ce très beau roman.

Le roman :

Pour servir son projet l’écrivain orchestre magistralement une série d’enlèvements ou de faits divers mêlant plusieurs personnages, la trame du roman s’ingéniant à les relier adroitement les uns avec les autres pour créer une émotion démultipliée tout en restant sobre dans la forme. Nous suivrons donc, entre autre, les destinées de Naoko une fillette japonaise enlevée près de chez elle au Japon ou bien, autre cas de figure, le sort réservé à Jim, un soldat américain en poste en Corée du Sud, déserteur de l’armée US en passant au Nord pour s’éviter une mutation au Vietnam alors en pleine guerre…

 

La critique :

Construction habile alliée à une remarquable écriture. Dès les premières pages le lecteur est pris par le rythme paisible, l’empathie de l’auteur pour ses acteurs, sa douce bienveillance, ce style qu’on associe volontiers aux écrivains japonais classiques. Eric Faye aurait pu s’étendre plus longuement sur certains passages, s’attarder sur des scènes, engluer ses lecteurs dans un pathos lourd, non, il préfère nous laisser imaginer ce qui tombe sous le sens. J’appelle ça de la délicatesse car le fond du roman est effroyable : ces gens kidnappés durant plusieurs dizaines d’années, rebaptisés d’un nom coréen pour leur faire oublier leur propre personnalité, leur culture.

Au début des années 2000, la Corée du Nord a reconnu après des années de dénégation, l’enlèvement de treize citoyens japonais, un chiffre sans doute largement sous-estimé et qui n’a cessé d’être contesté depuis. Pour ceux qui seront libérés, le plus dur peut-être ( ?) reste à venir, quand on a vécu toute sa vie (mariage, enfants) dans un pays en tant que captif, est-il possible de revenir auprès des siens dans son pays natal ? Et les vôtres, peuvent-ils vous accueillir comme si de rien n’était ?

Un roman étourdissant et poignant à voir ces vies confisquées, falsifiées, pour les victimes des rapts ; vies en suspension éternelle à ne pas savoir ce qui est arrivé, pour leurs proches. Un roman en apesanteur dont on redoute à chaque instant qu’elle ne cesse, ce qui serait synonyme de chute brutale.

P.S. : On notera que l’écrivain semble connaitre parfaitement la culture japonaise et sa langue, et par ailleurs qu’il avait déjà utilisé des sources réelles pour écrire Nagasaki.

  « Revoir le Japon ! Une sensation de malaise innerve ce commencement de joie. Comment ferai-je pour leur expliquer, là-bas au Japon, la vie que j’ai menée ici tout le temps, se dit-elle. Oui, comment comprendront-ils ? Ils ne comprendront pas. Ceux qui nous attendent, préféreraient sans doute que nous revenions décharnés, dans la tenue rayée des survivants des camps, marchant comme des automates… Mais voilà, ils nous ont bien nourris, ici, ils nous ont même mariés, Jim et moi, ils ne nous ont pas fait de mal ; nous étions un peu leur trophée de chasse, qui plus est utiles ; (…) Comment expliquer, au retour, que nous n’avons pas été malheureux tout le temps ? »

Eric Faye  Eclipses japonaises  Seuil – 225 pages -

 

Nous remercions Antoine pour ses critiques littéraires toujours excellentes.

 

Lire la suite

Adieu Hélène, précisions

6 Février 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

Il y 4 jours, je vous annonçais, sur ce blog, la disparition

de notre collègue et amie Hélène Zipfel- Juzan

vous avez été nombreux à vous manifester.

Je vous précise maintenant, comme promis :

Une messe de recueillement aura lieu :
le mardi 13 février à 10h.
En l’église de la sainte Trinité, 
place d’Estienne d’Orves à Paris (75009)

Transport :

Métro ligne 12 Trinité- d’Estiennes d’Orves, RER E : Hausmann-St Lazare

Bus : Arrêt Trinité : 26, 32, 43, 68, 81.

Ses obsèques seront célébrées
en la Cathédrale de Bayonne
le jeudi 15 février à 10h.

Par discrétion l’adresse, pour envoyer vos condoléances, n’est pas portée sur cet article. Vous la recevrez par mail, n'hésitez pas à me la demander si vous ne recevez pas de courriel. 

Les petits mots et courriels reçus seront transmis à ses enfants.Nous pensons bien à eux.

Christine D.

Lire la suite

Adieu Hélène !

3 Février 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Membres info

 

Nous sommes très attristés aujourd'hui. Nous venons d'apprendre la disparition de notre amie et collègue Hélène Zipfel.

Nous l’avons connue, sportive, dynamique, courageuse, disponible, souriante. Elle aimait à se ressourcer dans les voyages et au pays basque.

 

Hélène Zipfel, 54 ans, heureuse avec ses trois enfants vient de nous quitter en ce 2 février 2018.

Jour de la chandeleur : Fête de la lumière ! Elle, qui était un véritable rayon de soleil.

 

Son message du 26 janvier à ses amis :

 

 

 

Qui veut dire : Paix ! (1er cours de calligraphie chinoise)

 

Sa vie au BHV :

Hélène est entrée en 1988 comme Chef de département mode au BHV, successivement dans les magasins de Belle Epine, Parly 2 et Flandre,

Hélène a ensuite rejoint Montlhéry comme sous-directrice Mode et  Equipement Ménager.

En 1999, elle devient acheteuse-chef de rayon du secteur femme.

En 2001, sous-directrice univers Décoration du magasin Rivoli.

De 2005 à 2007, elle est Chef de projet pour Rivoli, ensuite de la Direction Réseau.

Elle fut très active et participa aux ouvertures des deux BHV Déco de Rives d’Arcins et Rosny, des évolutions de Parly 2 et du pilotage du chantier Veille Concurrentielle pour la Centrale d’Achats.

 

Hélène Zipfel  est promue au poste de Directeur de Département du Lafayette Maison d’Haussmann au 1er décembre 2007 où elle restera jusqu’à ce jour.

 

Hélène restera présente au fond de nos cœurs.

Je ne manquerai pas d'ajouter le lieu et la date de ses funérailles dès que j'en aurais pris connaissance. Pensons et prions pour sa famille.

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Que la France est belle : En Limousin : Collonges la Rouge

19 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest, #Randonnée-Week-end

Non loin de Sarlat la Canéda

Quittons le Périgord noir pour un petit crochet vers le bas Limousin à 50 km de Sarlat par des petites départementales étroites et sinueuses où la mousse pousse, au milieu de la chaussée, vu le peu de fréquentation ! Un vrai plaisir que beaucoup d’étrangers nous envient !

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Arrivons à Collonges la Rouge. Joli village bâti en grès rouge des carrières locales au milieu de la verte nature et des châtaigniers.

L’église St Pierre a été construite au Xème et XIème siècle. Son tympan de calcaire blanc  permet d’être sculpté, car plus difficile dans le grès rouge.

 

Observez bien ce clocher qui passera d’une base carrée, à une forme octogonale pour finir sur un cône pointu. 

 

 

 

 

 

Superbe Piéta du XVIIème. beau retable en bois sculpté.

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Au XIIIème siècle des pèlerins se rendant à St Jacques de Compostelle empruntent ce parcours et s’arrêtent dans la cité. La fin du XVIème siècle troublée par les guerres de religion verra l’église se partager entre les Catholiques et les Protestants.la fin du XIXème siècle marquera un coup d’arrêt dans le développement de Collonges, car après une période d’appauvrissement de la population (lorsque la Vicomté de Turenne fut vendu à la couronne de France alors que depuis 844 Collonges, elle en faisait partie et bénéficiait d’une autonomie fiscale). Marquée par des persécutions contre les Réfractaires, Collonges se meurt peu à peu et s’éteint avec le phylloxéra qui décimera ses vignes vers 1880.

Mais un homme en 1982, Charles Ceyrac, émet une idée géniale : créer une association des plus beaux villages de France, cette idée enthousiaste permettra de mettre en valeur et sauvegarder un patrimoine architectural et culturel extraordinaire.

La Halle abritait le marché au vin  et un four à pain.

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Lauzes ou ardoises extraites localement couvrent la plupart des maisons.

Maison Ramade de Friac aux deux tours

       le porche de l’ancienne forge 

 

 

 

 

 

 

 

le castel de Benges ,                                                     Mairie

 

 

 

 

 

 

La chapelle des pénitents 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croix des pénitents noirs
Croix des pénitents noirs

Croix des pénitents noirs

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la RougeQue la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Promenons nous dans le village....

Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge
Que la France est belle : En Limousin  : Collonges la Rouge

Collonges! Classé parmi les plus beaux villages de France est un trésor qui mérite le détour !

Lire la suite

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

12 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Bonjour, merci de m'envoyer vos articles et photos à partager sur des beaux coins de France ou d'ailleurs!...En attendant... poursuivons notre petit tour dans le Périgord noir!...

Les jardins du manoir d’Eyrignac

Le manoir d’Eyrignac est aussi surnommé le manoir d’Artaban.

C’est en effet à un ancêtre  des propriétaires : la famille Sermadiras  que l’on doit la célèbre expression : « Fier comme Artaban ».

Le plus beau jardin du Périgord : 4 ha, 7 sources, un manoir, des fontaines est celui que nous avons décidé de visiter .Si vous aimez les sculptures végétales figuratives ou géométriques : boules, spirales, alors vous aimez l’art topiaire. Des ifs, des buis et de charmes, taillés à la main par six jardiniers, toute l’année.

Les jardins différents sont tous merveilleux et les photos parleront mieux que des textes !

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

Ces sculptures végétales perpétuent la tradition des jardins à la Française. Elles sont taillées avec des cisailles à main. Quant aux bordures, elles sont découpées avec des coupe-bordures et des ciseaux à gazon minutieusement, 12 fois par an (7 km linéaires)

Les jardins : fleuriste et potagerLes jardins : fleuriste et potager
Les jardins : fleuriste et potagerLes jardins : fleuriste et potager

Les jardins : fleuriste et potager

Admirez la basse-cour « Art Topiaire » :  moutons, poules, oies, lapins dans toutes les positions … écureuils...

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

Je vous laisse découvrir.... le jardin d'Ivresse avec ses vignes de toutes les régions, le jardin des files du vent… les jardins aux fontaines…

Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac
Que la France est belle : le Périgord noir 6- Les jardins du manoir d'Eyrignac

A bientôt pour vous faire découvrir Collonges la rouge pas très loin de ce Périgord noir! mais en Limousin!

Lire la suite

2018 janvier et février : nouvelles sorties prévues avec Didier Bouchard

8 Janvier 2018 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end, #Art & Culture

Très belles découvertes sur Paris bien expliquées avec notre guide Didier Bouchard!

Inscrivez-vous vite, ces visites sont remarquables. Voici son programme.      

Conférences Didier Bouchard

Conférencier national, diplômé de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue Cannebière 75012 Paris.

Tel: 06 43 63 35 73                                       

Jeudi 11 janvier

16h15 : exposition «Rubens, portraits princiers», au musée du Luxembourg. Tableaux de Rubens, Velasquez, Champaigne, Vouet.

Visite supplémentaire, et derniers jours.

Sur inscription : Au 01 43 07 09 69,

Rendez-vous :19 rue de Vaugirard. 11€+entrée

Vendredi 12 janvier

14h30 : Exposition « Monet collectionneur » au musée Marmottan (Renoir, Sisley, caillebotte, Pissarro…) derniers jours.

Rendez-vous :2 rue louis Boilly. 11€+entrée.

Quelques places seulement sur inscription. Au 01 43 07 09 69.

Lundi 15 janvier

 

16h : La conciergerie restaurée : salles gothiques, cuisines médiévales, et nouvelle scénographie de la conciergerie révolutionnaire.

Rendez-vous :2 boulevard du Palais. 11€+entrée

 

Jeudi 18 janvier

16h : Conférence-goûter dans le décor Art-nouveau du restaurant Vagenende. Histoire des Bouillons Chartier, et évocation des grandes heures de Saint-Germain des Près. 11€ (+goûter) quelques places sur inscription : Au 01 43 07 09 69.

Rendez-vous :142 boul. Saint-germain.

Vendredi 19 janvier

14h30 la bibliothèque polonaise et ses trois musées (Chopin, Mickiewicz, Biegas) au sein de l’hôtel Moreau.

Rendez-vous : 6 Quai d’Orléans. 11€+entrée (20 pers.)

Jeudi 25 janvier

15h15 la monnaie de Paris et son tout nouveau musée (+l’escalier d’honneur, et un aperçu du grand salon et des ateliers).

Rendez-vous : 11 Quai Conti. 20 pers. Max. Sur inscription préalable, de préférence avant le 15-01 au 01 43 07 09 69, et sous réserve de confirmation.

Vendredi 26 janvier

15h la dernière œuvre de Gustave Eiffel : le laboratoire aérodynamique d’Auteuil. Groupe complet, inscription sur liste d’attente : 01 43 07 09 69.

Mercredi 31 janvier

15h : une adresse de Talleyrand, l’hôtel de Galliffet.

Rendez-vous : 50 rue de varenne. (carte d’identité.)

Quelques places sur inscription au 01 43 07 09 69

Vendredi 2 février

14h30 : le site Richelieu de la bibliothèque nationale : restaurations et nouveaux aménagements, aperçus des salles de lecture (salle Labrouste, manuscrits), petit musée des arts du spectacle.

Rendez-vous : 58 rue de richelieu. 12€ entrée comprise. 25 pers.

Inscription : 01 43 07 09 69

Samedi 3 février  (sous réserve de confirmation)

14h30 : les appartements privés de Thiers et la bibliothèque Dosne-Thiers au sein d’une fondation de l’Institut de France.

Visite de l’hôtel particulier : mobilier, tableaux, évocation d’Adolphe Thiers, du quartier de la nouvelle Athènes ;

 Rendez-vous : 27 place Saint-Georges. 11€+entrée.

 Inscription :01 43 07 09 69

Mardi 6 février

15h15 : Exposition l’Art du Pastel, de Redon à Degas, au musée du Petit-Palais. Groupe complet  quelques places le 14-02 à 15h30, sur inscription Au 01 43 07 09 69. 11€+entrée.

Rendez-vous : à l’entrée des groupes

Mardi 13 février

14h30 un lieu « hanté » : la maison d’Auguste Comte.

(Intérieur meublé  Louis-Philippe ; Auguste Comte, fondateur du positivisme et de la religion de l’humanité, son égérie Clotilde de Vaux...

Rendez-vous :10 rue Monsieur le Prince. 11€+entrée. 20 pers. Max.

Inscription : Au 01 43 07 09 69

Mercredi 14 février

 

10h45 : Exposition « Degas, danse, dessin » au musée d’Orsay. 

Sur inscription au 01 43 07 09 69, de préférence avant le 4-02, et sous réserve de confirmation. 11€+entrée.

Rendez-vous : à l’entrée des groupes

 

15h15 : Exposition l’Art du Pastel, de Redon à Degas, au musée du Petit-Palais. Quelques places, sur inscription :Au 01 43 07 09 69. 11€+entrée. Rendez-vous :à l’entrée des groupes

Jeudi 15 février

14h30 une visite par an : les salons de l’arsenal, hôtel du grand-maître de l’artillerie. Décors 17ème et 18ème

Rendez-vous : métro Sully-Morland, côté rue de Sully.15 pers. (15€ entrée comprise). Sur inscription confirmée par l’envoi du règlement.

16h30 rare visite de la « Chapelle de l’humanité », spécialement ouverte dans la maison de François Mansart.

Découverte du seul temple positiviste d’Europe, à l’étrange décor néo-gothique. Evocation de la religion positiviste fondée par a. Comte, et de son calendrier.

 Rendez-vous :5 rue Payenne.

11€+entrée. Inscription au 01 43 07 09 69

 

Vendredi 16 février

 

 

15h : Exposition Corot et la figure humaine au musée Marmottan

(quelques places seulement, sur inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement)

voir annonce du 21-03.

 

 

 

Lundi 19 février

14h30 : la villa la Roche de Le Corbusier (visite intérieure), et les villas et ateliers d’artiste de la rue Mallet Stevens. (15pers.)

11€+entrée.

Rendez-vous : 10, square du Docteur Blanche (16ème arr.)

Mardi 20 février

14h30 :  l’appartement de Clemenceau et son musée : dans l’intimité du tigre. Mobilier, objets d’art, présentation de la vie et de l’œuvre de Georges Clémenceau.

(20 pers.)11€+entrée.

Rendez-vous : 8, rue franklin.

Vendredi 23 février

14h30 : Salon impérial, chapelle et jardin de la fondation Eugène-Napoléon, ou « le collier d’Eugénie ». Et cour de l’industrie restaurée

 (ISMH, 1855).

 Rendez-vous : 254 rue du faubourg-Saint-Antoine. 11€+entrée. Carte d’identité)

Samedi 24 février

14h : les salons du Conseil d’Etat.(sur inscription préalable au 01 43 07 09 69). 11€+entrée) carte d’identité.

 Rendez-vous : 1 pl. Du palais-royal

 

Avant-programme (inscriptions au 01 43 07 09 69) :

03-03 à 15h l’hôtel de Lauzun.

06-03 à 15h,  21-03 à 15h45 et 4-04 à 15h: exposition Corot.

14-03 à 14h30 : Senlis.

27-03 à 15h15 : Exposition Foujita (quelques places).

06-04 à 15h15 : Exposition Van Gogh, Van Drongen …les Hollandais à Paris

Lire la suite

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

31 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons, #BHV news

Bonne année 2018

       aux lecteurs et aux membres du réseau: 

Bonheur, joies, sérénité et santé !

Nous finirons l’année sur une note BHV, avec un magasin que nous aimons bien et non le moindre, celui de Parly 2.


Pour mémoire quelques photos du BHV Parly2 d'hier!

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

« Le BHV Parly 2 se réinvente

Dans le parisien du 20 octobre on pouvait lire l’article de Laurent Mauron :

Didier Chesnel, le directeur du magasin, a conduit la rénovation du BHV Parly 2. Les travaux ont duré 24 mois.

Photo du Parisien

Photo du Parisien

La célèbre enseigne de bricolage, mode et maison s’inspire de son magasin parisien historique pour se rénover.

Il fait peau neuve après 48 ans de bons et loyaux services.

Sous la houlette de son propriétaire, le groupe Galeries Lafayette qui a injecté 24 M€ dans l’opération, le BHV Parly 2 (220 collaborateurs) opère une mue en profondeur. « Il va ressembler comme deux gouttes d’eau à notre navire amiral, le BHV Marais, et devenir la deuxième vitrine française de l’enseigne. Ce sera une signature très importante pour nous », souligne une responsable du groupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

 

Les 9 000 m2 des trois niveaux du magasin auront subi une refonte totale durant les 24 mois de travaux.

 

Le chantier aura été d’envergure avec un désamiantage complet.

 

« C’est un tour de force car nous avons tout bougé sans fermer un seul jour au public », se félicite le directeur, Didier Chesnel.

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

 

Le nouveau BHV Parly 2 se définit comme « multispécialiste » des « styles de vie ». Derrière cette formulation un peu pompeuse, il faut comprendre que la mode (45 % de l’activité commerciale) se rapprochera de la maison (55 %), pôle historique du BHV.

Ainsi, deux niveaux seront dévolus à la mode femmes (rez-de-chaussée) et hommes (1er étage avec le bricolage).

La maison se réserve le 2e étage….

Le BHV se dote aussi d’un Starbucks pour le petit-déjeuner ou grignoter un encas. »

 

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.

Un grand merci  à Annette pour les photos. 

Bonne année à Didier Chesnel et aux collègues de Parly 2.

Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Bonne année 2018 sur une note d'un BHV Parly 2 tout rénové.
Lire la suite

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

24 Décembre 2017 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

JOYEUX NOËL !

Message lointain ....Plein de fraîcheur…Un plaisir de contempler ses superbes photos qu’Alfred a bien voulu partager avec nous.

Nous lui souhaitons un joyeux Noël avec sa famille et tous nos remerciements.

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

"Que serait la période des Fêtes sans les foyers chaleureux et illuminés qui abritent les retrouvailles. On se fabrique tous ensemble de nouveaux souvenirs à faire déborder les bas de noël accrochés à nos cœurs!

 

Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu

Au Québec comme ailleurs, les maisons se parent et brillent de mille feux dans tous les quartiers. Si vous regardez dans notre direction, peut-être même pourrez-vous nous voir vous saluer de loin, ou comme on dit ici "flasher nos lumières". 

 

Les cousins enneigés vous souhaitent à tous un merveilleux temps des fêtes. "

 

Alfred et Danielle

Ambiance de Noël au Canada par Alfred AndrieuAmbiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Ambiance de Noël au Canada par Alfred AndrieuAmbiance de Noël au Canada par Alfred Andrieu
Lire la suite