Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

2014 01 13 Coup de balai à la direction des Galeries Lafayette

16 Janvier 2014 Publié dans #Lu dans la Presse

Les Echos : Par Antoine Boudet 

 La totalité du comité exécutif de la branche Grands magasins a été limogée par Nicolas Houzé, installé à sa tête il y a un an par son père Philippe Houzé, président du groupe.

 

Décidément, le mythique slogan publicitaire «!Il se passe toujours quelque chose aux

Galeries Lafayette!» reste d’actualité pour le groupe de grands magasins. Et quand ce n'est pas sur le plan commercial (avec notamment un développement actif à l’international) ou stratégique (où là s'accumulent plutôt les déconvenues), c’est sur le plan managérial. Ainsi, dix mois quasiment jour pour jour après avoir été installé par son père aux manettes de la direction générale de la branche grands magasins du groupe Galeries Lafayette, Nicolas Houzé –représentant de la cinquième génération familiale depuis le fondateur Théophile Bader– aura liquidé la totalité de son comité exécutif.

Selon nos informations, ces derniers jours, il a en effet débarqué tous les membres du Comex de la branche, qui comprend les Galeries Lafayette et le BHV, soit l’essentiel des actifs commerciaux du groupe présidé par Philippe Houzé. C’est ainsi toute la garde rapprochée de Paul Delaoutre qui est décimée. Prédécesseur de Nicolas Houzé, ce dernier avait été l’artisan d’une décennie flamboyante pour l’enseigne phare du groupe, symbolisé par le magasin du boulevard Haussmann. Seul à sauver sa tête, Michel Rouleau, l’actuel directeur général adjoint, s’est vu proposer un poste de conseiller du président. «!Il connaît tous les patrons du luxe, une rupture avec lui est plus difficile!», commente un cadre du groupe. Il avait pourtant très mal vécu que Nicolas Houzé lui impose il y a six mois une directrice de la mode, la britannique Averyl Oates, ex-directrice des achats chez Harvey Nichols.

Place nette

Les autres ont été priés de partir dans les plus brefs délais : exit Christophe Cann, le directeur général adjoint Ventes et International ; Anne-Marie Gaultier-Dreyfus, la directrice du marketing ; Jean-Yves Rémond, le directeur des ressources humaines ; et enfin, Laurent Singer, le directeur des systèmes d'information. Le comex de la branche avait été réduit de 12 à 8 après le limogeage de Paul Delaoutre, qu’avait suivi une première vague de départs, ceux de la directrice administrative et financière, Catherine Parent du Chatelet, la directrice du BHV, Laurence Heiz, et la directrice des cosmétiques, Christine Mondollot. Puis deux autres dirigeants en avaient été sortis, dont Rémi Lot, le directeur Architecture, technique et travaux (DATT), qui vient de quitter aussi le groupe.

Bref, les Houzé ont fait place nette.

 

D’ailleurs, selon des sources internes, Guillaume, frère cadet de Nicolas, plus connu comme collectionneur d'art contemporain, directeur du Mécénat et président de la fondation d’entreprise Galeries Lafayette, devrait prendre du galon avec la création d’un nouveau poste aux larges prérogatives, directeur de l'image. Contacté, le groupe n’a pas souhaité faire de commentaires.

Lire la suite

2014 01 15 : Galeries Lafayette Nicolas Houzé remanie le comité exécutif

16 Janvier 2014 Publié dans #Lu dans la Presse

Le Figaro ·    Par Anne-Sophie Cathala

·        

Promu en mars à la tête de la branche grands magasins, le petit-fils de la propriétaire, Ginette Moulin, s'entoure pour redonner un élan au groupe.

Le nouveau patron des Galeries Lafayette profite des soldes pour se séparer de sa vieille garde. Nommé en mars à la tête de la branche grands magasins du groupe détenu par sa grand-mère Ginette Moulin et dirigé par son père Philippe, Nicolas Houzé, 39 ans, en a profondément remanié le comité exécutif, comme l'a révélé Les Échos.

Pour le descendant de Théophile Bader, qui a fondé il y a 120 ans les Galeries Lafayette, ce bouleversement ne s'explique pas seulement par une volonté d'affirmer son pouvoir. Le nouvel homme fort du groupe (2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2012) est sur le point d'entamer une profonde mutation de la branche grands magasins, qui comprend les Galeries Lafayette et le BHV.

Cette dernière doit relever de nombreux défis: accélérer le développement de l'e-commerce, poursuivre la montée en gamme du navire amiral du boulevard Haussmann, concurrencé par ses rivaux parisiens et des autres grandes villes touristiques européennes, et inventer un nouveau concept pour la province. Le succès des grands magasins de la chaîne hors de Paris est inégal, et certains pourraient être fermés ou confiés à un franchisé.

Les Galeries Lafayette, déjà présentes à Berlin, Casablanca, Dubaï, Jakarta et Pékin, doivent accélérer à l'international. Le groupe est en négociations exclusives jusqu'à fin janvier pour s'offrir la chaîne écossaise de grands magasins House of Fraser. Ce rachat, qui n'est pas certain, pourrait être suivi d'autres. Le groupe dispose de 1,175 milliard d'euros depuis la vente des 50% qu'il détenait dans Monoprix.

Guillaume Houzé promu

Nicolas Houzé compte enfin revoir tous les process, des procédures d'achats au fonctionnement du siège en passant par la gestion des marques. Ces changements exigent du sang neuf. Sur les sept membres du comité exécutif outre Nicolas Houzé, seuls deux restent: Philippe Pedone, directeur financier, et Marc Riard, directeur de la transformation, nommés il y a quelques mois seulement. Deux autres sont en train de négocier leur départ: Christophe Cann, directeur général adjoint ventes et international, et Anne-Marie Gaultier-Dreyfus, directrice du marketing. D'autres encore avaient démissionné d'eux-mêmes en fin d'année: Franck Zayan, patron de l'e-commerce, a accepté un poste à Londres, chez Condé Nast ; Jean-Yves Rémond, le DRH des Galeries Lafayette, a lui été débauché par le groupe lavallois Lactalis. Homme fort du «comex», Michel Roulleau, directeur général adjoint, le quitte également, mais il reste conseiller de Philippe Houzé.

Pour les cinq postes vacants, la direction du groupe met la dernière main à une série de promotions internes, complétées par deux recrutements externes. Les membres de la famille Houzé ne seront pas oubliés dans la distribution des rôles. Le frère de Nicolas, Guillaume, passionné d'art et directeur du mécénat et président de la Fondation d'entreprise, deviendra directeur de l'image et de la communication de la branche grands magasins. Il intégrera à ce titre le comité exécutif. La directrice de la mode, l'Anglaise Averyl Oates, recrutée il y a quelques mois chez Harvey Nichols, pourrait l'y rejoindre.

 

 

Lire la suite

Réflexions sur 1914-1918 : La Grande Guerre par Alain Degranges

10 Janvier 2014 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

 En ce début d’année tous les membres inscrits au réseau ont reçu le bulletin à leur adresse personnelle. Je reprends donc la tenue de ce blog.

Je remercie notre ami Alain Dégranges, qui pour commencer cette année à accepter à de nous parler en cette année 2014  de la commémoration de la grande guerre. 

 Cet article est extra, clair, non « pompé » sur internet et le style est sans faille.

  Lorsque que l’on évoque la guerre de 1914-1918, et nous allons beaucoup en entendre parler pendant ces 4 prochaines années, chacun voit dans sa tête les clichés incontournables des grands combats de la guerre.

On imagine les soldats partant la fleur au fusil pour quelques mois et cela correspond à une certaine réalité, mais cet enthousiasme de façade était le résultat d’un travail de 40 ans auprès des enfants qui dans les écoles, les collèges et les lycées recevaient une éducation patriotique que l’on a du mal à imaginer en 2014.

1914-zouaves-1.jpg

Il faut lire les cahiers d’écoliers de la fin du 19ème siècle et des premières années du 20ème pour constater que ceux-ci savaient pertinemment que nous avions perdu l’Alsace et la Lorraine en 1870 et que la France était amputée de ses provinces de l’est dont de nombreux réfugiés s'étaient installés  en région parisienne et un peu partout sur le territoire national,  voir en Algérie ,pour fuir l’autorité allemande qui avait annexé leurs provinces.

C’est donc avec l’esprit de revanche que nos soldats partaient au front. Ils ne savaient pas ce qui allait les attendre et chacun pensait être de retour dans quelques mois.

Les batailles de la Somme, de Champagne, de Verdun sont celles dont on parle le plus souvent et elles ont atteint des sommets dans l’horreur en faisaient vivre les hommes comme des rats sous la terre.

1914 fantassins

Il s’agit toujours de combats où les troupes à pieds s’affrontaient au prix de pertes considérables.

Il est plus ou moins connu que cette guerre fut la guerre des nouveautés ; L’aviation militaire née en 1909 y faisait ses premières armes. Les pilotes recrutés dans toutes les unités se connaissaient souvent et connaissaient aussi leurs adversaires avec lesquels faisaient un peu partout avant-guerre des exhibitions. Les premiers combats aériens étaient encore très chevaleresques, les pilotes se saluaient avant de s’affronter au fusil où au pistolet en des vols tournoyant. L’avion servait surtout à l’observation mais bientôt ils furent équipés de mitrailleuses servies par un mitrailleur qui tirait sur l’arrière, les côtés et le dessus de l’appareil. Il a fallu que soit inventé le tir synchronisé au travers de l’hélice pour que le tir de face soit possible actionné par le pilote.

image-du-front-premiere-guerre-mondiale-1914-1918

L’infanterie s'est vue appuyée par les chars utilisés également pour la première fois en 1917 par les alliés et à la fin de la guerre par les allemands.

Parmi les autres nouveautés, on ne peut pas ignorer les sous-marins qui furent à l’origine du naufrage de nombreux bâtiments dont des paquebots  français et anglais, le plus connu étant le « Lusitania » parce qu’il a provoqué l’entrée en guerre des Etats-Unis qui est intervenue au moment où les russes se retiraient de la guerre pour faire leur révolution.

Il est bien connu que c’est pendant cette guerre que furent utilisés pour la première fois les gaz par les allemands et chacun sait combien ils étaient dangereux au point d’être après guerre interdits par la convention de Genève.

Bien moins connues sont les prouesses des marins qui dès 1914 sont engagés sur lYser en Belgique où les fusillés marins aidés des troupes belges arrêtèrent les armées allemandes. Qui se souvient des combats de « Dixmude » où nos pompons rouges se couvrirent de gloire.

Les plus renseignés d’entre nous savent que la flotte allemande, très puissante, avec des bâtiments restés célèbres comme le « Bismark » a été neutralisée et a dû rester bloquée dans ses ports grâce à l’action des marines anglaises et françaises qui poursuivaient et coulaient les navires allemands dès qu’ils sortaient en mer, ce qui a obligé les allemands à livrer une guerre sous-marines intense proche d’un travail de corsaire.

C’est pour cela que la marine de surface ennemie, peu engagée pendant la guerre, s’est sabordée après la capitulation plutôt que de se livrer presqu’intacte à l’Angleterre. Il en fut de même pour les sous-marins.

Certains ont entendu parler de combats d’Orient, mais la plus grande partie de ces combats livrés dans le détroit des Dardanelles reposait sur l’efficacité de la marine principalement française qui transportait les troupes en Orient et dont les fusillés marins se battaient contre les turcs alliés des allemands, pour garder ouvert le passage dans le détroit.

Qui a conscience que la vie des soldats au front ne consiste pas à se battre en permanence, mais que le temps passé à attendre est très long et que le soldat à besoin de se distraire. Le courrier à un rôle très important pour le moral et plus la guerre dure, plus ce rôle est capital. On ne peut pas passer son temps à écrire ou à attendre le vaguemestre , alors le soldat « bricole » et les plus artistes se mettent à fabriquer d’objets avec du métal, du bois ou tout ce qui lui tombe sous la main ou qu’il récupère sur le champ de bataille. C’est ce qui explique le grand nombre d’objets dits de tranchée que les poilus rapportaient du front pour leur famille, leurs amis ou leur fiancée.

Vase-douille.JPGCes objets souvenirs de guerre ont suscité un tel engouement qu’après la guerre il en a été fabriqué un grand nombre industriellement pour que toutes les familles des soldats en aient. Qui a le souvenir d’avoir vu chez ses parents ou grands-parents, ces douilles ciselées et sculptées qui servaient de vase et tous les petits objets de cuivre ou d’aluminium faits avec des fusées ou des amorces d’obus. Tous n’ont pas été faits au front mais qui s’en souvient ?

Pour avoir réalisé plusieurs expositions importantes à Étampe ces dernières années sur de nombreux aspects de la grande Guerre, je suis convaincu que ce l’on appelle « le Devoir de mémoire »a de bonnes raisons d’être, ne serait-ce que pour rappeler à tous et surtout au jeunes combien la guerre est une affaire grave et complexe qui entraine des misères et des souffrances dont nos monuments aux morts sont les témoins, que personne n’est épargné et que ce n’est pas le modernisme de moyens d’aujourd’hui y changera grand-chose.

Excusez –moi si je me suis laissé entrainer un court instant à philosopher...

Merci Alain, à un moment où l'actualité nous rappelle chaque jour le devoir de mémoire, nos membres apprécieront certainement. A bientôt pour d'autres sujets...

 

      * Source : Photos ministère de la guerre et livre les grands événements du 20e siècle de Sélection.

 

 

 

 

 

Lire la suite

Nous comptons

10 Janvier 2014 Publié dans #Membres info

Le  01 01 2014
 
600
membres

La liste ne sera pas diffusée sur ce site par

mesure de confidentialité.

Rapprochez-vous des ambassadeurs, ou

de Christine Douchet (Gestionnaire de la liste)

Lire la suite

Courrier client BHV 1968

31 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

En cette soirée de réveillon, et de premier jour de l'année, nous commencerons sur une note d'humour avec un courrier client de 1968. Cela ne s'invente pas!

Très bonne année à tous; Meilleurs voeux de santé et de bonne humeur, et que ceux qui sont dans la peine retrouvent rapidement le réconfort. Au plaisir de vous lire.

Bien à vous. CD

J'avais renoncé à déchiffrer ces courriers très sympathiques d'un client datés de 1968 que Jean Delefosse m'avaient confiés,  lorsqu'une collègue du réseau s'est proposé de me les transcrire dans le même langage, avec en partie, les mêmes fautes. Ce genre de courrier  devait être lu et traité par le service Client. Bonne lecture.

Lettre de Mamadou1 - Blog

 

Mr Mamadou D----- Dactylographe                                                                             DAKAR                                                le 12/9/68

S/C D------ Malamisse

17 rue Blanchot 17

          DAKAR

                                                 à

                                                 Monsieur la Chef du Bazar

                                                 de l'hôtel de Ville Rue de

                                                 Rivoli-Paris à

                                                           FRANCE

 

         

Monsieur,

          J’ai l’honneur de venir très respectueusement sollicitant auprès d’une Correspondance pour vous informer mes nouvelles

Quand a moi Dieu merci, et vous demande une Guitare que je viens de perçevoir dans vos Catalogue  Gratuite d’une photo Géante de vos vedettes préférées. J’aime beaucoup des musiques comme quoi et veux avoir une Guitare mais pas drajent, epuis je ne travaille pas, je suis un Dactylo, mais je me suis pas encore travailler pour le moment. Ici d’un jauneur ne pourra pas acheter d’une Guitare. Y a les guitares qui coutes 10000 frs, 8000 frs et 9000 frs, pas de Guitare moins non n’y a pas plus ici à Dakar.

Cher Chef, je Compte sur vous pour toujours, et pour vous souhaite de faire du bon Dieu de m’aidé une Guitare.Si je reçu l’emploi    je vous envoyerai vos francs que vous déciderez pour vous pays . Oui ou non doit y aura une Grande Correspondance entre nous pour toujours.

          Ayant une formation suffisant à ce métier je crois êtres en mesure de remplir toute tâche qui me sera dérervée. Je Contes sur vous jours et nuits sans dormir ni cesse ni fatigué. Cher Chef oui ou non réponse sera urgente.

Dans l’attente d’une suite favorable, Veuillés agréer.  Monsieur le Chef, l’expression de mon profond respectueux et dévouées.

          Monsieur Mamadou D-----

 Pub Mamadou - Copie

 

Le BHV a envoyé gracieusement la guitare qui n'est jamais arrivée à son destinataire!

Notre client a écrit, à nouveau, voir ci-dessous, et nous n'avons jamais su, s'il avait reçu le deuxième envoi!

Mr Mamadou D---- DActylographe                                                                            

S/C D-----Malamisse

 17 rue Blanchot

17Sénémerger                                    DAKAR le 26/12/68

DAKAR Sénégal

                                                 à

                                                 Monsieur la Chef du Bazar

                                                 de l'hôtel de Ville Rue de

                                                 Rivoli-Paris 4e

                                                    FRANCE

 

          Monsieur le Chef -

Monsieur,

          J’ai un grand plaisir de vous adressé cette  lettre pour vous transmettre de mes nouvelles. Je suis en bonne santé. J’ai reçu vos lettre  sa ceriteriarie (ndlr : secrétariat ?). Je l’ai bien comprise. Je vous remerci beaucoup. J’ai montré la lettre les douaniers et les postiers mais ils ont refuzer complettement.

J’ai ????? est bon. Cher Camarade, jusqu’à présent je pense mettre de m’aidé encore a m’envoyer la Guitare par Bateau au port de Dakar Bel-aire . Je vous donne nom de mon Tuteur douanier, s elle vienné par part il me donneri la Guitare. Mon Tuteur s’appelle Arry Sambon douanier au port de Bel-aire Ché ni père  ni mère ni grand frère faisait du Bon Dieu  de m’aidé, j’ai beaucoup honte de mes Camarades ???

ils entraines de rigoléspas petit, ils ont dit que je *** un faut cadeau, Cher Camarade Si vous m’aiderer pas, au nom du Créateur  chaque jours je fauserai  la Bataille  avec mes camarades sans mantir.

Je veux vous envoyer une photo comme souvenir mais j’ai pas l’argent pour la prendre. Mais Vous la souhaiteris du Créàateur. pardonner moi beaucoup je salue tous tes camarades sans oublier personne Chez Vous, je compte sur vous jusqu’à ma fin de ville. Et Vous permettre de me répondre un peut vite pour que mon esprit sra tranquille  ????? si je vous envoye une lettre tous mer??????  tête et mes oreilles souléves comme celles du lapin. Je pleure sur vous jour et nuit sans cesse ni fatigué ni dormir.

  Veuillez agréer , Cher Camarade de mes sentiments respect

 D----Mamadou

  Adresse de mon Tuteur

 Mr Mamadou Di----

 S/C Airy S----- douanier au port

de Bel-aire Dakar   Sénégal

EnveloppeMamadou

Merci Martine et Alain d'avoir retranscrit ce courrier. Merci Jean pour ce document.

Lire la suite

Publié depuis Overblog et Facebook

31 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Erreur

Lire la suite

Joyeux Noël,

24 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Fêtes ou Saisons

Fête la plus familiale, la plus chaleureuse de l’année.

Du nom latin  « Dies Natalis Domini », nous fêtons le jour de la naissance ou de la Nativité. C’est une fête chrétienne. Jésus ( qui veut dire : Dieu sauve ») nait dans cette crèche de Bethléem, dans l’humilité. Pour les chrétiens, Dieu se lie à l’histoire des hommes.

« Merry Christmas » en anglais évoque cette fête en rapport avec le Christ,

 en allemand : « Frohe Weinachten » évoque aussi la nuit « Nacht »

Selon l’envie ou la tradition de chacun : Réveillon, messe de minuit, réunion et fêtes de famille….

Souvenez-vous lorsque vous étiez enfant, une idée plus ou moins grande d’un sapin de Noël avec ses guirlandes et ses boules qui brillaient de tous leurs éclats.

Au moyen-âge, des sapins étaient installés sous les porches des églises et un cierge était posé au sommet. Au XVIème siècle, On découvre sa venue dans les foyers en Alsace orné de fruits ou de décorations en verre coloré de Venise.

Ce sapin vert symbolise la vie et la Lumière rappelle l’étoile qui guida les Rois Mages.

Aujourd’hui plus qu’hier, ces cadeaux entassés traditionnellement  au pied du sapin crée la joie pour petits et grands.

Nous avons une pensée pour ceux qui seront seul(e) en ce jour de Noël.

Recevez nos vœux de joyeuses fêtes.

 

Et comme Noël est la fête de la lumière, nous partageons avec vous ces quelques photos des grands magasins.


Galeries Lafayette

03 04

08 09

10 12

1513

BHV

20131125 060649

20131125 060716

Printemps

photo 4 photo 3

Rue Ste Catherine Bordeaux

photo 5-copie-1

Lire la suite

Antoine Lindet peintre : encore un membre talentueux !

16 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

 

Nous vous faisons régulièrement découvrir nos membres du réseau, que de talents cachés!....Aujourd'hui, Place à Antoine Lindet. C'est de l'ART à l'état pur! ...Bluffant!...

Toutes nos félicitations!


Antoine, je découvre un artiste de talent !

Tes œuvres sont vraiment très belles, Peins-tu depuis longtemps ?

AL 08

Je crois que j’ai toujours aimé peindre. Lorsque je travaillais au BHV, (Loisirs intérieurs & extérieurs de Montlhéry, Belle-Epine, Créteil et acheteur-adjoint au rayon Télé) c’était déjà le commencement d’une passion.

Peindre ! Ce n’est pas l’envie qui me manquait à cette époque-là, mais le temps passé dans mon job et dans d'autres activités de loisir, ne me laissait que trop peu de temps pour la peinture.

 AL 06

Pour moi, Antoine Lindet, c’était le pêcheur à la ligne ?

Oui, c’est vrai, j’étais un passionné de pêche à la mouche. Le contact avec la nature était et est toujours pour moi très important. Souvent, je suis en osmose complète avec le paysage qui m'entoure. La nature est pour moi une vraie passion.

La santé m’ayant joué quelques tours, et ne pouvant plus continuer à courir les rivières.

Je me suis alors tourné vers la peinture et y consacre désormais beaucoup plus de temps.

Comme on peut le voir dans mes tableaux, ma source d’inspiration est la nature … Il n’y a pas d’interventions humaines dans mes œuvres, pas d'architecture ni de personnages, la nature à l’état pur.

AL 01 AL 03

AL 05

 

Où et quand peins-tu ?

Je peins chez moi, et deux fois par semaines dans un atelier au Mans. Ce travail en atelier est pour moi très important. Il me permet d'aller toujours un peu plus loin, de progresser.

 AL 07  AL 04

Exposes-tu souvent ?

Je viens de terminer ma deuxième exposition, la première était en mars 2013.

 

Tu as un souhait particulier pour l’avenir ?

Oh, oui : Autours du Mans, il est difficile de trouver de bons endroits pour exposer, je suis donc disposé à étudier toutes les propositions émanant de la région parisienne ou autre.

AL 09

Nous formulons le même souhait pour toi Antoine ;

Autre chose à ajouter Antoine ?

Oui, je profite de cette interview, pour saluer tous les collègues qui m’ont connu et leur souhaiter au passage une bonne année 2014.

AL 02

Merci Antoine et toutes nos félicitations pour tes superbes tableaux.

Préviens-nous de tes prochaines expositions un peu plus tôt, afin que nous puissions prévenir les collègues de ta région.

Pour en savoir plus :

www.antoine-lindet.odexpo.com



 AL 10

 

Lire la suite

Michel Bindault : No 4711 ou l'origine de l'Eau de Cologne.

9 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Beaucoup d'anciens Acheteurs du BHV connaissent la ville de Cologne (Köln) où se déroulent de nombreux salons et foires destinés aux professionnels.

Nous avons été nombreux à ramener de ce déplacement le fameux flacon " Kolniisch Wasser " ou Eau de Cologne, l'un des symboles de la ville.

 

En connaissez-vous l'origine et l'histoire ?

Ses racines historiques remontent au 18e siècle. A cette époque ce produit était utilisé non seulement pour se rafraichir mais aussi comme remède contre les maux de tête.

En 1792 un moine donna à un jeune chimiste Wilhem Muelhens un cadeau de mariage : la formule secrète d'une " aqua mirabilis ", eau admirable, à usage interne et externe.

Muelhens eut alors l'idée d'exploiter la formule et créa une petite fabrique à la Glockengasse à Cologne.

 

DSC01410 

La Glockengasse

Le magasin aujourd'hui où mon épouse Doris et notre petit-fils font leurs emplettes !

 DSC01413

L'effet revitalisant de l'Eau de Cologne "Kolnisch Wasser " en fit un produit très vite apprécié non seulement du grand public mais aussi des notables de l'époque tels Von Goethe ou encore la famille royale des Pays-Bas.

 

En 1794 les troupes françaises occupent la Rhénanie et Cologne.

Le général Daurier, chef militaire des troupes d'occupation, ordonne que tous les bâtiments de Cologne portent des numéros consécutifs pour mettre fin à la confusion des adresses.

Pour cette raison les soldats français attribuèrent à la Glockengasse le numéro 4711.

 DSC01412

 

Au début de son règne, Napoléon 1er édicta un décret imposant la publication de toutes les formules secrètes des produits utilisés comme remèdes.

Pour protéger sa formule Wilhelm Muelhens déclara que sa "

Kolnisch wasser " était destinée uniquement à un usage externe.

Ainsi depuis cette époque " 4711 Original Eau de Cologne " est vendue comme un parfum.

Son succès est tel que l'appellation Eau de Cologne est entrée dans le langage commun pour désigner les eaux de toilette parfumées.

Aujourd'hui encore la composition exacte de " 4711 Original Eau de Cologne " n'est toujours pas divulguée.

Le flacon a également une histoire. Il fut réalisé en 1820 par Peter Heinrich Molanus

 DSC01417

DSC01560Sa forme hexagonale était destinée à en faciliter le stockage et le transport.

En outre elle permettait d'y apposer une étiquette de grand format.

 

Depuis " 4711 Original Eau de Cologne " est conditionnée et vendue dans ce même flacon.

A noter que tous les flacons comportent la double appellation :

"Kolnisch Wasser et Original Eau de Cologne " suite au décret de l'Empereur Napoléon 1er.

 

J'ai découvert grace à toi Michel l'origine de cette eau que j'ai ramenée à mes enfants lors d'une foire Arts Ménagers de Cologne. Merci et bravo pour ce reportage.

Lire la suite

Quand Jacques Bouloc nous surprend!

2 Décembre 2013 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Les membres du réseau ont du talent et nous avons tojours plaisir à vous les présenter. En Peinture, nous avons  Jean-Luc Lesueur, Jacques Boissin, Ginette Goma et Ginette Gusmaroli  (avec ses aquarelles). (Il y avait aussi notre ami Louis Guével qui nous a quittés).

J BOULOC -2

Mais aujourd’hui,  deux retraités du BHV  exposent : Antoine Lindet au Mans et nous en reparlerons sous peu et Jacques Bouloc présentent ses toiles à Rebais en Seine et Marne.

0012

Le grand Jacques !…

Vous le connaissez déjà ! Ancien acheteur du BHV (Arts de la Table et Animaux).

Nous en avions parlé pour ses 2 records du monde (Guiness) en cuniculiculture (élevage de lapins nains) et le plus petit mouton au monde. 11 titres de champion de France et international en ornithologie (Canaris rouge, race anglaise), 9 titres de champion de France en Aviculture etc….

BoulocTrès  sportif, avec tout cela …depuis son plus jeune âge, Aimé Calandri nous en a déjà parlé avec l’US BHV:  International d'athlétisme : 400 m haies équipe de France, Vice-champion de France du 110 m Haies…..

Jacques, souvenez-vous : c’est aussi celui qui devient chercheur d’or en Guyane….

 

Jacques l'intrépide continue la chasse et la randonnée....

 

Quand il s’assagit avec l’âge… Il se demande ce qu’il pourrait faire de nouveau !...Il se promène avec son ami André Michelin à Sanary, voit des peintres devant la mer….Il achète du matériel de peinture dans une Boutique sur place et se lance…. On ne l’arrête plus….

0014

En 6 mois, Jacques Bouloc crée 50 tableaux, à l’acrylique et à l’huile.

Il expose à l’office de Tourisme de Rebais, petite ville au nord-est de Coulommiers (au sud de la Ferté sous Jouarre).

0016 0015

N’hésitez pas à aller voir cette exposition, jusqu’au 16 décembre.

0011 0013

Office de Tourisme de Brie-Champagne à REBAIS : 7 jours sur 7 de 9h à 12h.

 

Jacques confie au Journal local : le Pays Briard : « Pour moi, ce fut incroyable de sensations, les pinceaux me semblaient guidés par un esprit moqueur, puis cette réalisation surprit mes copains….. » 

2013-Peintures 2392 2013-Peintures 2399

  Bravo Jacques, tu nous étonneras toujours !...


Lire la suite