Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

Rencontre inattendue par Georges Guyot

26 Août 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Georges

Georges

Quand le téléphone sonne, on a parfois de bonnes surprises
Et ce n'est que du bonheur ... de retrouver un collègue !
 En ce samedi 25 juillet, le téléphone sonne
-Bonjour c'est André (je reconnais de suite cette voix. Et oui ! cette voix je l'ai entendu pendant des années car c'était celle de mon responsable à Rivoli )
-Tu es là  vendredi prochain ?
- Oui mais pas avant 17 heures car je devais m’absenter ce jour là
- Alors samedi
- Oui bien sûr samedi ! avec le plus grand plaisir.
- Mais tu es où ?????
- Je suis chez  mon ami Michel ????
- Oui mais où ???
- A Isigny le Buat  (50 Manche)
- Mais,  moi j'habite à 3 km d'Isigny. Je vais y chercher mon pain tous les  jours
Nous  convenons de nous  voir le samedi après midi, la semaine fut longue de cette  attente. J'attendais avec impatience de le retrouver ce samedi.
Samedi 1 er Août 14h 45 : André est  là avec son ami Michel
André n'a pas  changé toujours  aussi alerte.

La joie de se retrouver fut grande. Jamais, je n'aurais pensé revoir André chez moi, ce fut une belle surprise.
Tous les  souvenirs, les  bons moments, les  anecdotes vécues nous ont replongés dans notre BHV….
Le temps passe trop vite !... Une chose est sûre, aujourd’hui,  je ne peux qu’apprécier cette amitié qui dure depuis si longtemps!
Merci André pour cette agréable visite surprise.

Soyez patient voici André !

Bien beaux, nos deux compères!

Bien beaux, nos deux compères!

Lire la suite

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

20 Août 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Si vous aimez la campagne, le calme, le charme de la province anglaise avec ses habitants aimables, courtois et bien élevés, ne manquez pas de vous rendre à Salisbury, cité du Wiltshire au sud-ouest de l’Angleterre.

Salisbury se trouve à environ 150 km de Londres (un train direct peut vous amener en 1 h 20 à Waterloo Station).Elle compte 50.000 habitants et  est très étendue car lors de la Peste Noire, les habitants sont allés s’installer plus loin et ensuite tous les petits villages ont été regroupés.

La ville remonte à l’âge du fer et les Romains l’appelaient « Sorviodunum ». La ville est dévastée par les invasions des Angles et des Saxons. Elle serait, selon quelques légendes arthuriennes, le lieu appelé « Camlann » où le roi Arthur aurait reçu un coup mortel. Elle est donnée en 1067 à un compagnon de Guillaume le Conquérant, roi d’Angleterre et duc de Normandie. Elle connaît alors une expansion continue jusqu’au XIVe siècle. C’est un important marché local où les éleveurs de moutons viennent vendre les toisons de leurs bêtes.

 

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Elle possède une très belle cathédrale gothique (contemporaine à la cathédrale d’Amiens) avec une flèche de 123 m de haut,, la plus haute du Royaume Uni.

On peut y trouver une horloge qui date au plus tard de 1386, et qui est probablement la plus ancienne horloge existant encore en état de marche. Cette horlogue n’affiche l’heure sur aucune de de ses faces, les mécanismes d’horloges de cette époque sonnant l’heure sur une cloche. Elle était à l’origine située dans le clocher, démoli en 

1792.

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Son cloître est le plus vaste d’Angleterre et on peut également y voir une des quatre copies originales restantes de la Grande Charte (charte de 63 articles arrachée par le baronnage anglais au roi Jean Sans Terre le 15 juin 1215 après une courte guerre civile).

La cathédrale de Salisbury est nommée au générique et a inspiré les décorateurs 3D dela mini-série « Les piliers de la terre « , adaptée du best-seller de Ken Follett.

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Vous pourrez assister dans cet endroit majestueux à un office religieux anglican à 17 h 30, accompagné d’une chorale d’une cinquantaine de personnes, magnifique… Nous avons été autorisés à prendre place à l’endroit ci-dessus.

Vous pourrez vous promener (parfois sous la pluie mais après la canicule ça fait du bien ! et c’est le charme de l’Angleterre …) dans les rues typiques du quartier médiéval.

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Vous pourrez visiter le musée « King’s House », maison médiévale faite de silex et de brique, baptisée ainsi en raison des séjours qu’y a  fait Jacques 1er, et qui renferme une collection d’objets trouvés à Stonehenge   (monument mégalithique composé d’un ensemble de structures circulaires, érigé entre -2800 et  -1100, du Néolithique à l’âge du bronze) une maquette et des reliques de Old Sarum ainsi qu’une section porcelaines et poteries.

J’ai pu voir aussi une exposition du peintre William Turner, c’était très intéressant.

Dans les alentours, beaucoup d’autres sites à visiter : Abbaye de Mottisfont, Bath, Stonhenge … et partout de beaux jardins, sans oublier des randonnées dans les collines pour les sportifs (et même les autres…)

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova
Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Vous aurez sans doute, tout comme moi (mais c’est aussi pour rendre visite à ma correspondante anglaise au lycée que je connais depuis que nous avons 15 ans..), envie de revenir dans cet endroit vraiment charmant et où vous serez très bien accueillis.

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Une jolie véranda avec vue sur Salisbury ...

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

et un jardin à l’anglaise, très fleuri....

Quelques jours de dépaysement à Salisbury par Monique Casanova

Presque 60 ans d’amitié franco-anglaise avec  Irene…

 

Monique et sa correspondante anglaise.

Monique et sa correspondante anglaise.

et j'ajouterai! ...

Autre personnage célèbre (à part Irene) : Ralph Fiennes (Le patient Anglais) y a fait ses études, ainsi que d’autres un peu moins connus en France.

Merci Monique d'avoir partager ces magnifiques photos et ce reportage, on réverait de retrouver sa correspondante anglaise!

Lire la suite

Voitures anciennes par François Clerget

14 Août 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Me revoici, après une petite absence sur ce blog, avec un article un peu plus long, mais tellement intéressant que je vous laisse découvrir. Merci François !  et que les mordus de voitures anciennes n'hésitent pas à assister aux prochains événements....

Sollicité par la Municipalité, je dois organiser pour le 7 juin le 1er rassemblement de voitures anciennes à Croissy sur Seine, la ville où j’habite, dans le cadre de la traditionnelle fête de la Grenouillère et sur le thème des Impressionnistes. Nous sommes dans le haut lieu des impressionnistes, il fallait être à la hauteur car ici on ne plaisante pas avec cette référence culturelle !

La difficulté essentielle par rapport à l’organisation d’un rassemblement normal de voitures anciennes est donc la nécessaire forte présence d’autos de la fin du 19ème et début du 20ème siècle. Car elles sont peu nombreuses à rouler, ne peuvent faire que de courts trajets et sont très capricieuses coté mécanique ! La plus ancienne des voitures inscrites date de 1898, et roule toujours gaillardement, au grand plaisir des spectateurs.

C’est devant la cour d’honneur du château Chanorier que seront alignées ces vénérables ancêtres, tandis que les voitures après-guerre (jusqu’à 1985 puisque la règle veut qu’une voiture soit considérée comme « de collection » à partir de 30 ans d’âge) seront disposées dans le parc à l’arrière.

Voitures anciennes par François Clerget
Voitures anciennes par François Clerget

A part les voitures, d’autres animations pour petits et grands sont prévues, toujours sur le thème des impressionnistes : ateliers peinture et concours, danse quadrille et polka, animation théâtrale, croisière sur la Seine, « silhouettiste », jeux anciens (course en sac, tirage de corde, pèche a la ligne, etc.), voitures à pédales, sulkys, ateliers de maquillage, carrousel retro, ambiance jazz musette.

Voitures anciennes par François Clerget
Voitures anciennes par François Clerget
Voitures anciennes par François Clerget

Dès 9h30 les 1ères voitures inscrites arrivent, et je reste en même temps attentif à la grille d’entrée pour voir les arrivées et accroché à mon téléphone pour recevoir les appels de ceux qui seraient tombés en panne, dont la voiture n’aurait pas démarré ou qui se sont perdus. Au final, sur les 15 voitures fin 19ème jusqu’aux années 20 inscrites, 13 arriveront à bon port. Coup de chance !

Par contre, 1ère anecdote de la journée, une des toutes premières voitures à arriver, une superbe De Tomaso Panthera, va tomber en panne juste devant le château, soit à quelques mètres de son point d’arrivée final. On finira par pouvoir la faire rouler jusqu’à son emplacement pour la journée, mais ensuite c’est sur une dépanneuse qu’elle quittera Croissy le lundi matin.

Voitures anciennes par François Clerget

Dans le parc, les voitures arrivent en bon ordre et vers 11 heures le spectacle commence à être magnifique. En tout une petite centaine de voitures de toutes sortes (populaires, sportives, prestigieuses) et de toutes origines (France, GB, Allemagne, USA, Italie, …) prend place sur la pelouse, face à la verrière du château.

Voitures anciennes par François Clerget

Coté grille et cour d’honneur, les ancêtres arrivent également régulièrement, soit sur des remorques pour celles qui viennent de loin, soit en roulant, au grand plaisir visuel et sonore des spectateurs.

Voitures anciennes par François Clerget
Voitures anciennes par François Clerget

Les applaudissements les plus nourris ont été pour cette Clément de 1898. Elle appartient à un docteur à la retraite qui l’a reçue de son oncle lorsqu’il avait 14 ans, il y a une cinquantaine d’années, et l’a précieusement gardée et entretenue depuis plus de 50 ans.

Voitures anciennes par François Clerget

Parmi la centaine de voitures exposées, je vous en présente quelques-unes parmi celles qui nous ont fait rêver ou qui sont exceptionnelles :

Bugatti type 37 Grand Prix de 1926 : fabriquée de 1926 à 1930, développée par le constructeur automobile français Bugatti, elle est une variante de la 35, conçue à partir de 1924.

 Forte d'un palmarès toujours inégalé, avec plus de deux mille victoires en compétition dont cinq succès consécutifs à la Targa Florio, elle est non seulement la Bugatti la plus célèbre mais compte également parmi les voitures ayant le plus marqué l’histoire de l’automobile. La naissance du mythe des « Pur-Sang » Bugatti date d’ailleurs de cette époque.

Aujourd’hui, une Bugatti de ce type se négocie au prix d’un très bel appartement dans les quartiers très chics de Paris …. Et pourtant la plupart des propriétaires roulent souvent et vite avec, il y a même des courses organisées au cours desquelles ils pilotent toujours à la limite de la voiture, et n’hésitent pas à prendre des risques incroyables ! Des passionnée de voiture avant-guerre, de vitesse et de sensations …. et au portefeuille bien garni !

Voitures anciennes par François Clerget

Cette Talbot K78 de 1930, surement moins sportive, mais peut être plus belle, est arrivée sur un plateau mais fonctionne à merveille. La souplesse et le silence de son moteur sont justes incroyables, le tout dans un luxe et un confort typique « années folles ».

Les voitures françaises construites à Suresnes deviennent suite au rachat par Anthony Lago, des Talbot-Lago.

Voitures anciennes par François Clerget

LA fameuse Aston Martin DB5, celle de James Bond ! Voiture mythique, qui n’a pas rêvé d’en conduire une un jour !

L'Aston Martin DB5 est produite de 1963 à 1965 et réalisée par le carrossier Italien Touring Superleggera. Remplaçante de la DB4, sa devancière, elle est plus connue pour être la voiture de James Bond dans GoldfingerOperation Tonnerre ou plus récemment dans GoldeneyeDemain ne meurt jamaisCasino Royale et Skyfall. La DB5 se décline en coupé ou en cabriolet dès sa sortie en 1963, et une série très limitée en version break est proposée plus tard. 1 021 exemplaires en ont été vendus.

Si cette auto vaut aujourd’hui une petite fortune, il faut savoir que dans les années 90’s, donc il n’y a pas si longtemps, on pouvait s’en offrir une pour le prix d’une voiture neuve haut de gamme française. Certains passionnés ont fait de belles plus-values ….

Voitures anciennes par François Clerget

Jaguar Type E, la encore nous avons tous rêvé un jour devant cette voiture au capot impressionnant et à la ligne intemporelle. Dotée d'un fort tempérament grâce à ses moteurs à fort couple, elle représentait l'archétype des voitures de sport des années '60'.

La Jaguar Type E est présentée au Salon international de l’automobile de Genève de 1961, elle succède à la série des XK. La production s’étend de 1961 à 1975 et se décline en trois modèles (cabriolet, coupé et 2+2), trois séries et deux éditions limitées.

La Type E, bien que rappelant la Jaguar D-Type du point de vue de sa ligne, est pour l’époque d’une conception très moderne. 72 584 exemplaires de Type E seront produits, constituant ainsi l’un des plus grands succès commerciaux de Jaguar.

Voitures anciennes par François Clerget

Et pour terminer, une voiture « populaire » que tout le monde connait, qui fait partie de l’histoire de l’automobile française : la fameuse Citroën Traction (ici une 11cv).

La Citroën Traction Avant est produite de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle est également le véhicule préféré des gangsters, le fruit de qualités routières exceptionnelles pour son époque.

Cette automobile dispose alors d'une particularité rare sur les automobiles de sa catégorie : les roues motrices sont celles du train avant. La Traction est l'innovation première de cette voiture. Cette technique est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant ». La vraie nouveauté est d'associer sur un même véhicule les solutions les plus modernes de l'époque : en plus du mode de transmission, une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes sur les 4 roues. Toutes ses qualités lui valant une longue carrière et une production de 760 000 exemplaires.

Voitures anciennes par François Clerget
Lire la suite

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

31 Juillet 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end

C'est toujours avec un grand plaisir que nous recevons le programme de notre conférencier.Inscrivez-vous pour une ballade entre amis et vous passerez un moment riche et intéressant.

CONFÉRENCES DIDIER BOUCHARD

Conférencier national, diplômé de l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne

Ancien Élève de l’École du Louvre

Boite 17 Bât. D, 8, rue Cannebière

75012 Paris. Tel: 01.43.07.09.69

Dimanche 2 août

15h Ménilmontant insolite, au fil des  hameaux fleuris et des jardins

Insoupçonnés : la maison des saint-simoniens, le pavillon carré de Beaudouin

 (1771), la bellevilloise, l’immeuble Borel, le passage des soupirs…

Rendez-vous. Métro Gambetta, sortie côté rue des Pyrénées. 11€

Sur inscription au 0143070969

 

Lundi 3 août

15h les salons de l’hôtel de Ganay (visite intérieure):un palais de la belle époque prés des Champs-Elysées, et son voisinage : les hôtels de Caraman et de Wagram (ext.). (Une visite par an)

Rendez-vous : angle av. George v et rue de la Trémoille. (Métro le plus proche : alma-marceau) carte d’identité.11€

Sur inscription au 0143070969.

 

Jeudi 27 août

14h splendeur baroque de l’hôtel de Lauzun (1660), plafonds peints et lambris dorés. Le plus beau décor du grand-siècle dans une demeure parisienne. Histoire de Lauzun et de la grande-mademoiselle, de Baudelaire et du club des Haschischins.

Rendez-vous. 17 quai d’Anjou. 11€+entrée. (15 personnes maximum) .

Sur inscription au 0143070969

http://www.arnaudfrich.com/photographe-du-patrimoine-arnaud-frich.html

 

 

Photo Internet

Photo Internet

Vendredi 28 août

15h jardins et salons des hôtels de Varangéville et Amelot, escalier de l’hôtel de Tavannes, promenade vers l’atelier de Gustave doré. (une visite par an)
Rendez-vous : 217,  boulevard saint-germain. 11€. Carte d’identité

 

Samedi 29 août

15h le village des Batignolles, foyer de l’impressionnisme, sur les traces de Mallarmé, Manet, Zola, Bazille, et Sisley.

Rendez-vous. Sortie du métro Rome. 11€.

Sur inscription0143070969

 

Lundi 31 août

14h30 parties fermées au public de la Sorbonne, salons du rectorat, grand-

Amphithéâtre, chapelle et tombeau de richelieu ; puis découverte d’un collège méconnu.

Rendez-vous. 46 rue Saint-Jacques. 11€+entrée.

Inscription au 0143070969 

 

Mardi 2 septembre

13h50  les salons de l’Hôtel de ville (grand décor 19: Puvis de Chavannes, Dalou, Bonnat, histoire de la municipalité depuis Etienne Marcel.)

Rendez-vous : devant l’entrée du  5 rue Lobau

(Nombre limité) carte d’identité.

Sur inscription au 0143070969  (11 €+entrée)

 

 

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

Jeudi 3 septembre

15h salons fermés au public et œuvre de le Corbusier a la cité internationale universitaire. Quatre pavillons spécialement ouverts, dont la fondation suisse de le Corbusier. Peintures murales par  le Corbusier, décors de Foujita, et deux décors  de fresques art-déco, dont celui de la fondation Biermans-Lapôtre.

Rendez-vous. 19 boul. Jourdan, entrée principale (par le RER cité universitaire). 11€+entrée. (20pers.)

 

 

Avant-programme : automne et hiver  2015

 

Mercredi 7 octobre :

14h30 le  château de Maintenon (appartements de Mme de Maintenon, jardins à la  française et viaduc de Vauban), et le jardin médiéval de Bois-Richeux. (28) Eure et Loire

15€+entrée.

 Sur inscription au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement.

Quelques places disponibles en autocar, au départ de paris, renseignements au 0143070969.

 

Vendredi 9 octobre

13h50  les salons de l’Hôtel de ville (grand décor 19: Puvis de Chavannes, Dalou, Bonnat, histoire de la municipalité depuis Etienne Marcel.)

Rendez-vous : devant l’entrée du  5 rue Lobau

(Nombre limité) carte d’identité.

Sur inscription au 0143070969  (11 €+entrée)

 

Lundi 26 octobre

14h30 parties fermées au public de la Sorbonne, salons du rectorat, grand-

Amphithéâtre, chapelle et tombeau de richelieu ; puis découverte d’un collège méconnu.

Rendez-vous. 46 rue Saint-Jacques. 11€+entrée. Inscription au 0143070969 

 

 

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

Jeudi 29 octobre

14h30 forteresse de Chateau-Gaillard, églises et maisons anciennes du petit et du grand Andelys.

Quelques places sur inscription au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement

15€+entrée (accès possible par les transports en commun SNCF Gaillon+bus ligne 200)

 

Vendredi 30 octobre

11h15 (visite à 11h30) exposition « Fragonard amoureux » au musée du Luxembourg : l’amour au siècle des lumières, dans les tableaux et les dessins de l’auteur du verrou, prêtés par les plus grands musées européens et américains. (20pers.) (Autre visite : le  7-12 à 16h)

Rendez-vous. 19 rue de Vaugirard. 11€+entrée.

Sur inscription au  0143070969, confirmée par l’envoi du règlement.

 

 

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

Samedi 31 octobre Matinée

10h50 (visite à 11h) exposition de  Manet et Van Gogh à Bonnard et Matisse : la collection privée Hahnloser-Bühler, au musée Marmottan.

Les chefs-d’œuvre d’une grande collection suisse de Winterthur, exceptionnellement prêtés au musée Marmottan-Monet.

 Rendez-vous. 2, rue louis Boilly. 11€+entrée (20 pers)

Sur inscription : 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement.

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

 

Samedi 31 octobre après midi

15h splendeur  baroque de l’hôtel de Lauzun (1660), plafonds peints et lambris  dorés.

Le plus beau décor du grand-siècle  dans une demeure parisienne .Histoire de Lauzun et de la grande-Mademoiselle, de Baudelaire et du club des Haschischins.

Rendez-vous. 17 quai d’Anjou. 11€+entrée. (15 personnes maximum) .Sur inscription au 0143070969

 

Lundi 9 novembre

15h45 (visite à 16h) exposition « Florence, splendeur des portraits a la cour des Médicis ». Au musée  Jacquemart-andré. Bronzino, Pontormo : le 16e siècle florentin.

Prêts exceptionnels des  musées florentins : palais Pitti, musée des offices…

En savoir plus :

http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/evenements/florence-portraits-cour-medicis

Rendez-vous. 158 boul. Haussmann.11€+entrée.

Quelques places sur inscription. Au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement.

 

 

Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard
Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

Vendredi 13 novembre

14h30 (Rendez-vous. à 14h15) le Chanteau d’Anet, chef-d’œuvre de Philibert de l’orme (1550).Joyau de l’architecture de la Renaissance.

Chapelle du château, appartements meublés. Puis chapelle funéraire de Diane de Poitiers, et tombeau de la favorite d’Henri II.

15€+entrée.

Quelques places, sur inscription au 0143070969, confirmée par l’envoi du règlement.

 
Sortir à Paris et ailleurs... avec Didier Bouchard

Jeudi 19 novembre

14h30 le château d’Asnières et ses récentes restaurations.

Quelques places. Rendez-vous sur inscription au 0143070969. 11€+entrée

Lire la suite

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

27 Juillet 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

FLASH sur une ETAPE  en pays CATHARE !

Merci Jean-Pierre pour ce superbe reportage qui nous donne envie de visiter ce village. Cet été vous qui circulez dans la région, près de Narbonne, un crochet s'impose. 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

De retour d'une escapade avec notre petit studio roulant. Déconnectés,  instants ou nos pas ne sont guidés que par le temps-météo.  Le lieu et l'envie et ou nos points de chute ne sont décidés que quelques heures auparavant.

De ce fait, pas de rendez-vous précis ce qui nous donne l'effet d'une relative liberté. La seule date fixée étant celle du retour. Cette soirée là....nous sommes dans le secteur de la côte languedocienne...vers le retour!

Plusieurs possibilités d'accueil sont notifiés sur nos catalogues de la fédération camping-caristes à Gruissan ….Sortie 37 sur l'A9, le hazard a fait que cette sortie est celle notifiée par Christian Vérant, que je salue, lors de son article sur Narbonne.

Nous trouvons un emplacement au Camping Barberousse près du  Cercle Nautique Barberousse et son port qui jouxte le village au pied de la butte de la tour Barberousse quelque peu ruinée.

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN et sa Tour du XIIIème siècle 

La montée de 35 mètres afin de découvrir le panorama à 360°. Là nous voyons bien la circulade du XIème siècle mais aussi l'extension depuis les année 70-80  (du XXème) de cette bourgade, devenue un site de vacances et Tourisme, principale station balnéaire de l'Aude.

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

Le château est du début XIème, ainsi que  les cabanes des pêcheurs.. Il est fortifié, à la fois pour accueillir les habitants en cas d'invasions et surveiller la côte contre les barbaresques.  Au Moyen Age et Renaissance le château est agencé et renforcé par les archevêques de Narbonne, le dernier étant Arthur Richard Dillon. Ensuite le château a donc été principalement militaire et la tour souvent une prison. Après diverses luttes, le château est abandonné, le village dévasté et Richelieu ordonne sa démolition. Les pierres ont servi à la construction de maisons du village et autres édifices dont la cathédrale St Just de Narbonne.

Seule la TOUR Barberousse qui a été construite en 1247 par Guillaume de Broa est restée debout et domine le littoral.

 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN et le nom de Barberousse; il est un qualificatif populaire dont l'origine serait liée à Khizir Khayr ad-Dîn Barbe Rousse , Maître de la flotte ottomane qui, au XVéme siècle écumait et terrorisait tout ce qui flottait et de plus traquait les ports.

GRUISSAN a connu Gaspard  Dot corsaire et pirate dit « Barberoussette » qui, probablement après quelques « exploits » qui auraient pu impressionner la population est devenu Barberousse. 

Ce nom est  reste gravé dans la pierre du village.

 GRUISSAN et le nom de Barberousse; il est un qualificatif populaire dont l'origine serait liée à Khizir Khayr ad-Dîn Barbe Rousse , Maître de la flotte ottomane qui, au XVéme siècle écumait et terrorisait tout ce qui flottait et de plus traquait les ports.

GRUISSAN a connu Gaspard  Dot corsaire et pirate dit « Barberoussette » qui, probablement après quelques « exploits » qui auraient pu impressionner la population est devenu Barberousse. Ce nom est  reste gravé dans la pierre du village.

 

En ce tout début du mois de mai, le village semble bien vivre, Tous les commerces sont ouverts, les rues sont piétonnières au sein de ce village ancien. Il y a une brocante sous les arcades de la Mairie et un marché sur la place du port. Promenade dans les rues anciennes de la circulade.

 

La conception et la construction circulaire serait due à une famille locale-d'après l'Histoire- fin XI ème début XII ème. Un château central, un cordeau et un tracé d'une succession de cercles. C'est simple et ça se nomme  CIRCULADE terme officiel actuel.

 

  Allons « circuler  y' a tout à voir ».

 

GRUISSAN et son église au pied de la Tour a pour nom « Notre Dame de l'Assomption ». 

   Ses deux cloches se sont mises à tinter. A cet appel, je suis entré, Ce lieu a été édifié au XIIIème siècle, Tout d'abord fortifiée...les meurtrières d'origine ont été élargies afin de laisser pénétrer la lumière. Sa construction est  en pierre de l'île de Sainte Lucie proche du lieu, mais aussi avec les pierres du château.

 

Le sanctuaire, remanié sous Louis-Philippe ; Six colonnes du Baldaquin en marbre rose de Caunes Minervois et une statue en bois polychrome, l'Assomption de Marie.

 

Une chapelle du XIXème consacrée à Marie en lieu et place de l'ancienne porte d'entrée. Au centre, une vierge et l'enfant entourée de St Joseph et de St Dominique, les 3 statues en bois.

 

Enfin , le lieu des baptêmes et des confessions.

 

 

GRUISSAN et sa plage aux chalets fréquemment remis en question, voir démolition mais finalement conservés....Là fut tourné 37°2 le matin film de JJ Beineix sorti en 1986 et primé 8 fois,

 

GRUISSAN et sa pétanque club hissée  championne de l'Aude en doublette masculine.

 

GRUISSAN dont la vigne bénéficie de l'appellation « vins de pays des coteaux du littoral audois ». Vins rouges, blancs et rosés produits par les viticulteurs gruissanais dont un célèbre : Pierre Richard, le comédien, possède sur l'île St Martin une propriété « La cave de Pierre, domaine Bel Evêque ».

 

GRUISSAN et l'or blanc. La production du sel et fleur de sel reste conservée sur l'étang de l'Ayrolle appelé « Le Grau de la Vieille Nouvelle (Nova Vela=Nouez les voiles) » et l'île St Martin, Il y a aussi production d'huile d'olive et miel de romarin. Dans une moindre mesure il y a toujours de la pêche et de l’ostréiculture,

 

GRUISSAN c'est aussi ses ports de loisirs, les activités nautiques les locations saisonnières.

 

Et voici ce que nous aurions pu apprécier avec du temps ; A découvrir

 

GRUISSAN et l'Antiquité. Actuellement 2500m2 de fouilles. Il vient d'être découvert un vaste établissement littoral Gallo-Romain. Gruissan c'est « Grau » en occitan-estuaire ou chenal.

C'était avant ; l'estuaire de l'Aude se déversait dans les 4 étangs de Gruissan et servait ainsi d'entrée de port de Narbonne au transit notifié comme important.....avant son ensablement. D'où les fouilles.

GRUISSAN et « Notre Dame des Auzils », sur le site élevé de la Clape par des moines en 1080, son nom est donné en 1223, puis de nouvelles constructions, l'actuelle de 1635. Auzils du nom latin Auzel- aide ou secours- lien avec Notre Dame et lieu de repérage pour les marins gruissanais.

Sur le chemin il a « le jardin de l'ermite »ou l'ermite guidait et accueillait le passant et au- dessus 26 tombes alignées appelées « cénotaphes » (sans corps) et dressées en hommage aux marins disparus.

Il y a bien entendu tout les étangs, ports, îles et les plages qui se tendent jusqu'à Narbonne-plage. 

 

Là, c'était avant...........    et un tribunal.....une ancre...et le tout peint sur le mur d'en face...En haut, est représenté « Notre Dame d'Auzils », 

 

 

Le PAYS CATHARE , les Corbières, le Minervois que de belles incursions et excursions à prévoir.

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

En ce tout début du mois de mai, le village semble bien vivre, Tous les commerces sont ouverts, les rues sont piétonnières au sein de ce village ancien. Il y a une brocante sous les arcades de la Mairie et un marché sur la place du port. Promenade dans les rues anciennes de la circulade.

 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

La conception et la construction circulaire serait due à une famille locale-d'après l'Histoire- fin XI ème début XII ème. Un château central, un cordeau et un tracé d'une succession de cercles. C'est simple et ça se nomme  CIRCULADE terme officiel actuel.

 Allons « circuler  y' a tout à voir ».

 

 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN et son église au pied de la Tour a pour nom « Notre Dame de l'Assomption ». 

Ses deux cloches se sont mises à tinter. A cet appel, je suis entré, Ce lieu a été édifié au XIIIème siècle, Tout d'abord fortifiée, ses meurtrières d'origine ont été élargies afin de laisser pénétrer la lumière. Sa construction est  en pierre de l'île de Sainte Lucie proche du lieu, mais aussi avec les pierres du château.

Le sanctuaire, remanié sous Louis-Philippe ; Six colonnes du Baldaquin en marbre rose de Caunes Minervois et une statue en bois polychrome, l'Assomption de Marie.

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

Une chapelle du XIXème consacrée à Marie en lieu et place de l'ancienne porte d'entrée. Au centre, une vierge et l'enfant entourée de St Joseph et de St Dominique, les 3 statues en bois.

Enfin, le lieu des baptêmes et des confessions.

GRUISSAN et sa plage aux chalets fréquemment remis en question, voir démolition mais finalement conservés....Là fut tourné 37°2 le matin film de JJ Beineix sorti en 1986 et primé 8 fois.
GRUISSAN et sa pétanque club hissée  championne de l'Aude en doublette masculine.

 

 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN dont la vigne bénéficie de l'appellation « vins de pays des coteaux du littoral audois ». Vins rouges, blancs et rosés produits par les viticulteurs gruissanais dont un célèbre : Pierre Richard, le comédien, possède sur l'île St Martin une propriété « La cave de Pierre, domaine Bel Evêque ».

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN et l'or blanc. La production du sel et fleur de sel reste conservée sur l'étang de l'Ayrolle appelé « Le Grau de la Vieille Nouvelle (Nova Vela=Nouez les voiles) » et l'île St Martin, Il y a aussi production d'huile d'olive et miel de romarin. Dans une moindre mesure il y a toujours de la pêche et de l’ostréiculture,

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN c'est aussi ses ports de loisirs, les activités nautiques les locations saisonnières.

Et voici ce que nous aurions pu apprécier avec du temps ....A découvrir

 

 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

GRUISSAN et l'Antiquité. Actuellement 2500m2 de fouilles. Il vient d'être découvert un vaste établissement littoral Gallo-Romain. Gruissan c'est « Grau » en occitan-estuaire ou chenal.

C'était avant ; l'estuaire de l'Aude se déversait dans les 4 étangs de Gruissan et servait ainsi d'entrée de port de Narbonne au transit notifié comme important.....avant son ensablement. D'où les fouilles.

GRUISSAN et « Notre Dame des Auzils », sur le site élevé de la Clape par des moines en 1080, son nom est donné en 1223, puis de nouvelles constructions, l'actuelle de 1635. Auzils du nom latin Auzel- aide ou secours- lien avec Notre Dame et lieu de repérage pour les marins gruissanais.

Sur le chemin il a « le jardin de l'ermite »ou l'ermite guidait et accueillait le passant et au- dessus 26 tombes alignées appelées « cénotaphes » (sans corps) et dressées en hommage aux marins disparus.

Il y a bien entendu tout les étangs, ports, îles et les plages qui se tendent jusqu'à Narbonne-plage. 

 

Là, c'était avant...........    

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

et un tribunal.....une ancre...

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens

et le tout peint sur le mur d'en face...En haut, est représenté « Notre Dame d'Auzils », 

24 heures à GRUISSAN en AUDE , par JP Franssens
Le PAYS CATHARE , les Corbières, le Minervois que de belles incursions et excursions à prévoir.
Lire la suite

Mémoire du BHV : exercices Incendie par Alain Dégranges

16 Juillet 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Alain Dégranges a eu l’occasion de nous raconter quelques anecdotes du BHV. Voici à nouveau une page « Mémoire » : L’exercice Incendie. (dans les années 1970)

Mémoire du BHV : exercices Incendie par Alain Dégranges

Comme dans toutes les grandes entreprises et les grandes surfaces, nous avions régulièrement des exercices d’incendie qui se déroulaient le plus souvent avant l’ouverture du magasin. Nous arrivions un peu plus tôt. Chaque membre du personnel avait un chemin d’évacuation à connaître ou un rôle à jouer pour diriger la clientèle, vers les sorties disponibles. Ces jours là, l’un des accès au magasin était supposé en feu et devait être proscrit.

Au cours de ces exercices, mais dans la journée, nous montions sur le toit par petit groupe, par sous rayon ou par service, pour apprendre à maitriser les flammes à l’aide d’extincteurs, à éteindre par étouffement une bassine d’huile en feu ou, comment éteindre de l’essence ou d’autres produits inflammables. Ce qu’il faut faire ou ne pas faire…

 

Angle BHV actuel Rue de la verrerie-rue des archives

Angle BHV actuel Rue de la verrerie-rue des archives

J’ai souvenir d’avoir participé à l’un de ces exercices où l’on devait évacuer depuis le toit du magasin, côté Verrerie en fixant sur un cadre métallique, solidaire du toit, un long tuyau de tissus qui descendait jusque sur le trottoir.

On y entrait par un Sas en toile également et l’on devait s’asseoir au bord du tube de tissus en y introduisant les jambes ; après quoi, il suffisait de faire le geste de se lever pour glisser dans le tube en position verticale.

Auparavant chacun des volontaires avaient été briefé et nous avions appris que pour freiner notre descente, il fallait simplement écarter les genoux et les coudes. Je me suis donc à mon tour assis au bord du toit dans le Sas et suis descendu en contrôlant ma chute jusque devant la porte par laquelle j’entrais tous les matins. Ce fut une expérience intéressante que je n’ai jamais eu l’occasion de renouveler.

sur cet angle était accroché un anneau

sur cet angle était accroché un anneau

Merci à Alain  Dégranges et à Jean-Baptiste G, pour ses photos et son commentaire  ci-dessous qui permettent le souvenir aux anciens et la découverte d'une époque ....pour les personnes arrivées après cette période.

"Ici se trouvait autre fois les anneaux pour installer la chaussette d'évacuation.

Cette chaussette servait à évacuer les personnes des étages. Ces personnes arrivaient au dessus de la marquise.

Comme les normes ont changé, ce type d'évacuation est interdite de nos jours. C'est pourquoi après avoir effectué un ravalement de la façade les anneaux ont été retirés. Un ancien pompier toujours de service m'a raconté, il se souvient très bien de cela, car  il participait à cette exercice en ce temps là. Malheureusement, il n'existe plus de photo de cette période." JBG

Lire la suite

Une nouvelle Cathédrale à Créteil, par Cécile Pierard de Maujouy

8 Juillet 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France Ile de France

Campanile ou clocher de la Cathédrale

Campanile ou clocher de la Cathédrale

Bonjour Cécile,

Nous avons entendu parler de la nouvelle Cathédrale de Créteil. Peux-tu nous en dire un mot ?

Certains nous diront que la Cathédrale se redéploye… Pour moi, c’est plutôt une nouvelle Cathédrale.

Vous êtes sans doute venus à Créteil sans la voir. C’était une Cathédrale moderne, peu visible, implantée dans une … ville multiculturelle, multi confessionnelle : synagogues, églises catholiques, mosquées, temples protestants etc. . Ne cherchez pas à retrouver une cathédrale… à la silhouette bien connue comme celle de Paris, Chartres ou Laon dont Christine vous a parlé sur ce blog.

Ici, notre diocèse est tout jeune puisqu’il date de 1966, lorsque les nouveaux départements d’Ile de France furent créés et que Créteil devint la préfecture du Val de Marne… (1,342  millions d’habitants).

Pour agrandir et repenser la Cathédrale, le cabinet « Architecture-Studio » a conçu une forme particulière de 2 coques en bois, en lamellé-collé, qui se rejoignent comme les mains en prière. Les 2 coques sont reliées par un vitrail.

Maquette de la Cathédrale

Maquette de la Cathédrale

Elle sera inaugurée le 20 septembre, en présence de toutes les autorités civiles et religieuses, avec, comme il se doit, une œuvre musicale nouvelle : un  « Te Deum » de Richard Dubugnon, créé pour l’occasion dans l’esprit de la Cathédrale (avec orchestre et choristes…).

Originale!

Originale!

Tout se veut résolument contemporain. Le clocher, l’intérieur en mezzanine avec ses gradins.

Photos de la Cathédrale par Cécile
Photos de la Cathédrale par Cécile
Photos de la Cathédrale par Cécile

Photos de la Cathédrale par Cécile

Des sculptures originales!

Nous avons pu découvrir par la presse que sur le parvis va être installée une sculpture du « Christ accueillant » de Benoit Mercier, prix Pèlerin du Patrimoine 2014.

Projet,( photo du diocèse de Créteil)

Projet,( photo du diocèse de Créteil)

Dans le chœur est déjà installée la statue en bronze de Marie de l’Apocalypse de Françoise Bissara-Fréreau .

(Peintre et sculpteur, née au Caire et d’origine Grecque, membre élu de l’Académie des Arts du Dessin de Florence, section sculpture, et de la Royal British Society of Sculptors, Londres.) Cette artiste est à découvrir, je citerai… un passage d’une interview : L’’Art est un combat pour protéger la vie car « chaque être humain est une source de richesse qui doit être protégée » (Saint Bernard).

Marie de l'Apocalypse

Marie de l'Apocalypse

La reconstruction de cette Cathédrale a pour but de la rendre « + visible, + vaste, + lumineuse, + accueillante. » nous dit Michel Santier,  Evêque de Créteil.

La première messe paroissiale devrait être célébrée le 12 juillet ; pendant les travaux une cathédrale éphémère avait été installée sous une tente, sur un parking voisin.

 

Merci Cécile pour cette information culturelle.

Que ceux qui passeront à Créteil, n’hésite pas à aller la voir et nous envoyer des photos de l’intérieur.

Lire la suite

Marciac, ma ville, Capitale du Jazz par Jean Bourlon

2 Juillet 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 6 Sud-Est

Au cœur du Gers, au sud-ouest d’Auch, à côté de Mirande, une jolie petite ville retient toute notre attention, c’est celle où habite Jean Bourlon  qui se nomme Marciac.

Marciac, ma ville, Capitale du Jazz par Jean Bourlon

Jean nous en parle : J’adore mon village, Marcianais par ma mère et parisien par mon père…lorsque je me promène dans Marciac et ses environs, je dis : Merci mon Dieu pour ces racines gasconnes.

Jean Bourlon

Jean Bourlon

Marciac est une ville Bastide mais cette cité historique déboutée de sa position historique à la fin de la guerre de Cent-ans est aujourd’hui une merveilleuse ville d’où s’élancent des remparts l’été des folles et heureuses notes de musique de son festival de Jazz.

Vous ne le saviez pas ? Et bien, c’est ici qu’il faut venir pour appréciez le Jazz. Les Marcianais en sont si fiers !

De la fin juillet à la mi-août, en matinée, l’après-midi, jusqu’au soir, Vous entendrez des orchestres étonnants. Ici la Louisiane rencontre Cuba, pour embraser le jazz plus moderne ou contemporain.

Ce sont de grands virtuoses, Saxo : Kenny Garret, piano…des Chanteuses comme Virginie Teychene ou Lisa Simone (fille de Nina), (je vous laisse découvrir sur internet le programme.)Ils sont là pour vous faire vivre des moments exceptionnels avec des tendances pour tous.

Je crois que je commence à vous faire aimer Marciac.

Le Vélum  du Festival “OFF” installé sur la Place centrale

Le Vélum du Festival “OFF” installé sur la Place centrale

A l’année c’est un village tranquille, un peu plus de 1200 habitants, mais l’été 2014  nous avons accueilli 225 000 visiteurs au Festival de Jazz !

Vous ne serez pas déçu, si vous passé en période plus calme. La Bastide de Marciac  remonte à 1298.

Photo : Place de l’Hôtel de ville: à g: maison des abbés de La Caze Dieu (fondateurs) au centre: maison du Roi (Philippe Le Bel , fondateur)...aujourd’hui Mairie, à droite: Office de tourisme

Photo : Place de l’Hôtel de ville: à g: maison des abbés de La Caze Dieu (fondateurs) au centre: maison du Roi (Philippe Le Bel , fondateur)...aujourd’hui Mairie, à droite: Office de tourisme

L’abbé de la puissante abbaye de la Case Dieu, le comte de Pardiac et le roi de France Philippe IV le Bel y conclurent un acte de paréage.

Une charte des coutumes fut avalisée par le roi en 1300, réglementant par une cinquantaine d’articles la vie de la commune, dont l’existence d’un marché une fois par semaine qui subsiste encore.

Marciac, ma ville, Capitale du Jazz par Jean Bourlon

Caractéristiques :

Le plan de la Bastide est un plan en damier de plus de 600 m sur plus de 400m, ovalisé aux extrémités. Une grande place entourée d’arcades appelées : « Garlandes » (Guirlandes). C’est la plus grande place du Sud-ouest, (des 350 bastides), ainsi pouvait se tenir le Padoüen : le marché à Bestiaux. C’est sur cette place que se tient le festival de Jazz.

 Arcades nord avec vue sur la rue St Jean

Arcades nord avec vue sur la rue St Jean

Le 1er étage des couverts qui ceinturent la place sur ces quatre faces décrit mon ami historien est soutenu par 85 piliers, les uns en pierre de taille et les autres en bois. Ces arcades constituaient un espace de vente avec étal pour les commerçants.

Porche :Ancien couvent des Augustins,(Territoires du Jazz), statue de Winton Marsalis, le parrain

Porche :Ancien couvent des Augustins,(Territoires du Jazz), statue de Winton Marsalis, le parrain

Marciac est une ville très marquée par le courant religieux. Vous y verrez encore certaines églises : Saint Pierre du XVIIème siècle, Notre-Dame de style gothique, deux couvents, quatre hôpitaux ou Hospices qui accueillaient les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, deux clochers dont un de 87 m. Vous serez ravis de vous promener dans ses huit rues principales, bien larges et d’époque ! Vous aurez plaisir à découvrir le chemin de ronde. Bien sûr, une marque de notre région : les arènes rénovées en 1900 sont le théâtre de courses landaises.

 

promenades

promenades

Je ne vous en dis pas plus… il faut voir !

J’adresse à mes anciens collègues mon amical souvenir.

(Sources : de mon ami Historien Maurice Serres qui a  en plus contribué aux photos de cet article et le livre J.d’Arnouin : le fabuleux destin de Marciac)

J’en connais dans ce réseau qui adore le Jazz…

Notez bien ce lieu et si vous ne pouvez pas cet été, prévoyez d’y passer à un autre moment!

Nos amis plus historiens pourront contacter Jean pour en savoir plus.

Merci Jean de nous faire vivre un aussi beau coin de France !

Lire la suite

Aimé Calandri rend hommage à Jean Pieters

17 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Notre doyen Jean Pieters a fêté ses  95 ans en mai dernier.

Ils étaient 56 autour de lui, à dire à renouveler leur amitié.

Aimé Calandri nous dit : « Ce fut un grand moment que j’aimerais faire partager aux membres du réseau car beaucoup l’ont connu. »

 

Aimé Calandri et Jean Pieters

Aimé Calandri et Jean Pieters

Oui Aimé, Jean avec son expression joviale qui donne l’impression de toujours sourire à la vie est « Un grand ! »

En novembre 2014, je vous signalais la sortie du livre qui raconte des faits historiques, mais surtout les fabuleuses aventures de Jean et d’Aimé Calandri. Ce que fit Aimé au Vel d’hiv, je n’en parlerai pas ici…Lisez le livre (p 126 & plus…). 

Quant à Jean, c’est un Titi de Belleville, avec son franc parlé. Après avoir enthousiasmé le public du Vel d’Hiv, il rentrera au BHV où il soutiendra avec force l’US BHV.

Au temps du Vel d'Hiv. Auteur Dominique Grandfils. Edition Gremese.

Formidable livre où nous apprenons des choses bien sympathiques sur ces deux personnages qui firent carrière au BHV

Jean Pieters et Dominique Grandfils étaient présents à la rencontre du Réseau de fin 2014

Place à Aimé !

Jean Pieters et Dominique Grandfils
Jean Pieters et Dominique Grandfils
Jean Pieters et Dominique Grandfils

Jean Pieters et Dominique Grandfils

A mon Ami Jean

Soixante-sept ans !!! Ce n’est hélas plus notre âge à l’un et à l’autre. C’est le nombre d’années qui me séparent de mes premières rencontres avec Jean.

A cette époque, adolescent, je trainais dans les vélodromes parisiens en quête de petits boulots. Lui avait 28 ans. Il était au faîte de sa gloire sportive, une vedette au Vel’ d’Hiv.

Ses adversaires dans les courses à l’américaine se nommaient : Shulte-Boein, Kint-Vanstembergen, Bruyland-Adrienssens, Rigoni-Teruzzi, Koblet-  Vonburen, Carrara-Goussot, Seres-Lapebie. Une victoire sur tout ce beau monde lui ouvrira les portes des célèbres « 6 Jours ».

A ce moment-là je ne me doutais pas que je serais un jour son équipier et ferais quelquefois la course en tête avec lui.

Son équipier à l’époque était Georges Roux qu’il surnommait «  le séminariste » tant il était ascète dans sa préparation sportive.

Jean sacrifiait volontiers une victoire contre une nuit d’amour ; il  aimait raconter ses « safaris » avec un luxe de détails !!!

J’évitais son premier cercle afin d’échapper à ses railleries mais néanmoins j’écoutais avec attention pensant que çà pourrait me servir un jour

Si Jean avait un gros cœur de cycliste, il a toujours eu un grand cœur d’homme. La vie ne l’a pas ménagé : des chutes à vélo, des accidents, des deuils tragiques et douloureux dont le dernier le laisse encore ébranlé.

Toujours digne et courageux il fut pour ses proches en difficulté toujours prêt à apporter son aide : une démarche pour l’un, un transport et des courses pour tant d’autres… « C’est normal de rendre service » répondait-il !

Tous ceux qui sont ici aujourd’hui sont heureux de t’avoir rencontré un jour ou l’autre et ne peuvent que te dire

MERCI MONSIEUR JEAN PIETERS

Jean Pieters : un champion!Jean Pieters : un champion!

Jean Pieters : un champion!

Lire la suite

Ils ont du talent...suite, Guy Claud ... par Michel Bindault

11 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Ils ont du talent...suite,  Guy Claud ... par Michel Bindault

Comment as-tu découvert le sport cycliste ?

 A cette époque le vélo était un moyen de transport très répandu et j'ai vite remarqué que j'étais plus à l'aise que mes camarades de promenade.                                        

 

Tu as connu des succès aussi bien sur piste que sur route.

Laquelle des deux spécialités préférais-tu ?

Bien qu'ayant plus de qualité sur la piste que sur la route je préférais la route, jugeant beaucoup plus agréable l'entraînement dans la campagne plutôt que de tourner sur une piste. 

                                

La piste et la route me semblent bien différentes.

Quelle était ta méthode d'entraînement pour réussir dans ces 2 spécificités ? 

C'était bien là le problème, j'ai été obligé de mener conjointement ces 2 entraînements, ce qui ne m'a vraisemblablement pas aidé à devenir un vrai spécialiste dans l'une ou l'autre de ces 2 disciplines.

 

 Enfin quels sont les coureurs qui t'ont le plus marqué dans ta carrière ?

En carrière professionnelle, indéniablement JACQUES ANQUETIL sur la route et sur la piste MICHEL ROUSSEAU champion Olympique et champion du Monde en vitesse.

                                                                                    

Enfin quels sont tes meilleurs souvenirs de sportif ?

Je n'en citerais qu'un : Ma deuxième victoire dans la première année de compétition : la Finale des Espoirs de France qui était une course fin d'année réservée aux coureurs qui avaient acquis au moins une victoire dans leur première année de compétition.

J'ai reçu comme prix une coupe en métal argenté. J'en ai gagné de nombreuses autres, mais c'est la seule que j'ai conservée et que je possède toujours.

Ils ont du talent...suite,  Guy Claud ... par Michel Bindault

Merci Guy, à-travers cet article et tes réponses à nos questions, de nous avoir permis de connaitre un moment intense de ta vie de sportif de haut niveau.

Tu nous as ainsi révélé ton grand talent.

 Michel B

 

Nous te remercions Michel de nous avoir fait découvrir Guy Claud sous un côté que nous ignorions.

Bravo à ce grand sportif !

 
Lire la suite