Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

9 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Voici plus de 7 ans que Christine D. anime avec compétence et talent le réseau des anciens cadres du BHV.

Le succès de ce groupement ne se dément pas et il faut souligner ce remarquable phénomène de continuité et de participation.

Le bulletin annuel et les nombreux articles que beaucoup d'entre-nous font paraître sur le blog permettent de découvrir d'anciens collègues dans un contexte nouveau où leur expression libre et spontanée révèle des personnalités riches dévoilant de réels talents dans des domaines variés.

Ainsi nous avons pu remarquer que nombre de nos amis possédaient des talents de poètes, écrivains, peintres, critique littéraire, comédiens ou encore miniaturiste, spécialistes culinaires, grands collectionneurs etc...

Dans cet esprit je voudrai vous parler aujourd'hui d'un ancien collègue, talentueux, avec qui j'ai eu le plaisir de travailler pendant plus de 10 ans : Guy CLAUD.

Vous connaissiez son dévouement à notre Entreprise, ses compétences, son sens de la diplomatie. Mais ce n'est pas de cette époque dont je vais vous entretenir mais d'une période, précédant son arrivée au BHV durant laquelle il a exprimé un grand talent dans le domaine du sport de haut niveau.

Guy m'a manifesté quelques hésitations lorsque je lui ai confié mon intention de rédiger un article, avec son assentiment, sur une partie riche et passionnante de sa vie que beaucoup ignorent et que sa discrétion lui interdisait de mettre en avant.

Seuls quelques initiés savaient...

Aussi merci, Guy, de me permettre d'écrire quelques lignes sur ces quelques années de ta jeunesse durant lesquelles tu as été un talentueux coureur cycliste de niveau international.

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

Deux faits me semblent importants pour situer ton talent et ton rang dans la hiérarchie nationale cycliste de l'époque : tout d'abord ta participation aux Jeux Olympiques de Rome en 1960 dans le tournoi de poursuite par équipes de 4 coureurs.

L'équipe de France est battue en demi-finale par le team russe qui remportera la finale et l'Or Olympique. Mais vous terminiez l'épreuve à 3 coureurs contre 4 Russes, votre équipier Nédélec ayant décroché à mi-parcours sur crevaison !

Elle n'était pas loin la médaille...peut-être d'Or !

Egalement ta sélection au championnat du monde cycliste à Zandvoort (Pays-Bas) où une chute, hélas, brisa ton élan.

J'ai retenu ces deux épreuves pour préciser que tes talents cyclistes s'exprimaient aussi bien sur piste que sur route.

Guy assis au milieu, la tête haute.

Guy assis au milieu, la tête haute.

Citer ton palmarès tiendrait du marathon tant il est fourni.

Aussi j'indiquerai, par année, le nombre de victoires et places d'honneur avec quelques commentaires.

1955- 1ere inscription à un club cycliste : l'U.V du XIVe.  2 victoires dans cette première année de compétition

1956- Amateur 2e catégorie.

Déjà une moisson importante de succès : 5 victoires et 3 places d'honneur 3e-4e-6e.

 

1957- Amateur 1ere catégorie.

L'année est prolifique :

- 3 titres de champion de France des Sociétés : route, poursuite et vitesse.

- Champion d'Ile-de-France des Sociétés.

- 2 titres de champion d'Ile-de-France : vitesse et poursuite (devant Michel Vermeulin ).

- 1er de 2 américaines à la Cipale (Vincennes).

- 1er de Paris-Forges-les-Eaux (devant Camille Le Menn, une « pointure »).              

  • 1er du tournoi de vitesse au Vel d'Hiv.
  • 2 succès en poursuite Olympique.
  • 2e du championnat de France de poursuite.
  • 2e de la Médaille au Vel d'Hiv.
  • 2e de 2 courses en ligne- 3e de Paris-Evreux.
  • 4e du critérium de poursuite par équipes de Leipzig ( ex R.D.A ).
  • 4e et 6e de 2 courses en ligne.

 

1958- Champion de France de vitesse par équipes.

  • 2e du championnat de France individuel de vitesse.
  • Sélectionné pour les championnats du monde de vitesse .                                                                            

1959- Champion d'Ile-de-France sur route.

- Champion de France de poursuite par équipes.

- Champion d'Ile-de-France de poursuite des Sociétés.

- Vainqueur de Paris-Rouen, Prix de Zaandam (Pays-Bas ), Puteaux, Houdan, Chartres.

- 1er du kilomètre et de l'Américaine de Sofia (Bulgarie ).

- 2e de l'épreuve préolympique, 2e du championnat de France militaire de poursuite (derrière Joseph Velly, un « avion » à l'époque).        

-2e du championnat d'Ile-de-France des Sociétés sur route et de la poursuite olympique aux Jeux Méditerranéens.                   

- Finaliste de la Médaille au Vel d'Hiv.                                         

- 2 places de 4e, 3 places de 6e en courses en ligne.                    

- Participe au championnat du monde sur route à Zandvoort ou une chute le contraint à l'abandon.                                              

Guy, 1 er à gauche.

Guy, 1 er à gauche.

1960 - Remporte les Prix de St Maur et Fontenay.                              

- 2e de Paris-Verneuil, 3e du G.P de Boulogne.                            

- 4e de la poursuite par équipes aux Jeux Olympiques de Rome avec Delattre, Nédélec et Suire.                                              

     

1961- Débuts professionnels dans l'équipe ACBB-HELYETT.             

Et déjà de belles performances : 3e du GP de Grasse et du  critérium de Felletin, 5e du critérium de Ploerdut et du Prix de Plougastel.                                                                           - 7e du GP du Parisien ( contre la montre par équipes ).              

- 10e du GP d'Orchies, 12e du GP d'Antibes.    

Participe à Rome-Naples-Rome, Critérium National, ainsi qu'aux classiques Paris-Tours, Paris-Bruxelles et à la course par étapes des 4 jours de Dunkerque.                                              

 

 

Ils ont du talent... Guy Claud ... par Michel Bindault

1962- Intègre l'équipe HELYETT-St RAPHAEL dont le leader était

Jacques Anquetil.                                                                     

- 4e du critérium de Montceau-les-Mines.                                   

- Participe aux GP d'Aix-en-Provence et de Monaco.              

                                                                           

1963- Participe au Critérium National et au Championnat de France   de vitesse.  

Ce brillant palmarès, probablement incomplet, illustre le talent de Guy aussi bien pour les courses sur route que les épreuves sur piste. S'il n'avait décidé d'arrêter sa carrière en 1964, nul doute qu'il aurait pu glaner d'autres victoires, titres et places d'honneur pendant quelques saisons encore...

 
Guy, ici à droite

Guy, ici à droite

Trop beau ce palmares! On reste admiratif!

Suite demain avec l'interview de Michel à Guy.

Lire la suite

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

2 Juin 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Sur « le chemin de la pierre »  Le final sculpté dans la masse....

Ce visage sculpté, comme sortant de son socle de pierre... de Crazannes, Après le château, nous avons emprunté le chemin qui mène au village de Crazannes, puis, après nous avons pris le chemin des carrières, 3500 pas séparent le port de La Touche, des carrières.   

Le conseil général de Charentes maritimes a souhaité en 2005 la création d'un

« Pôle Pierre ».  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

La pierre grandit sur les 1800m qui séparent les carrières d'un site nommé « Les chabossières ».

Sur la dernière ligne droite, en bord de route, espacées d'environ 300m, le visage sculpté, puis une épaule qui se dégage et enfin les bras d'un homme entrain de se sculpter,. Cette « auto-sculpture » de 2 mètres annonce la fin du parcours et l'ouverture de ce site exceptionnel que les initiateurs, dont Alain Tenenbaum le sculpteur des 3 bornes précédentes, ont appelé ; 

 « Les Lapidiales »

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

Les Lapidiales est une association fondée en l'an 2000 par notre sculpteur pré-cité. Région, département, pays, communauté et mairie   ont appuyé et soutenu le projet, Lequel ?...son but ; accueillir des sculpteurs en résidence, du monde entier pour qu'ils créent leurs œuvres à même les fronts de taille de la carrière des « Chabossières », C'est un succès avec plus de 40 sculpteurs, Les visiteurs durant ces années ont pu regarder et voir travailler ces artistes à ciel ouvert,

 Ce qui est extraordinaire, c'est que ce site est libre, ouvert jour et nuit et très important, il est respecté, Un grand salut à ces organisateurs qui de plus  ouvrent des sessions de jours d'ateliers de formation à ciel ouvert et pour tous. Ils ouvrent des rencontres sur pierres, des visites scolaires et des jours de fêtes avec un superbe barbecue géant (en matériaux naturels, mais pas en pierre).

Je cite Alain Tenenbaum « Les thèmes proposés à l'inspiration des artistes devraient donc traduire notre genèse : L'eau, la terre, l'air, le feu et...le temps ».  PHOTOS  67,  64

Je  vous propose des images qui vont vous donner l'aspect général de ce site en pleine nature,

Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres
Sélection d'oeuvres

Sélection d'oeuvres

Le bout du chemin de pierre et d'eau. 

Je ne pourrai pas expliquer chaque œuvre ou citer chaque artiste, mais si ces photos arrivent à vous passionner, vous aurez en fin de récit, tous les éléments qui pourront vous permettre d'aller à la découverte. Les sculpteurs ont presque tous un site perso. Ils ne sont pas tous cités à travers mes photos, qu'ils me pardonnent.

Il y a les sculptures sur les fronts de taille et cavités des carrières, mais aussi des sculptures sur socle composant un théâtre de pierres. 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

« Les Lapidiales »  n’arrêtent pas.                          

 En 2007, un thème sur l'aspect que pourrait prendre les mégalithes de la « galaxie des pierres levées ». Deux sculpteurs se sont mis à l’œuvre et il me reste aujourd'hui à les découvrir, Vous voyez, je n'ai pas encore tout vu de ces artistes créateurs et c'est tant mieux.

Je vais vous citer l'idée levée en 2011-2012.

Je lis « Les Lapidiales travaillent à la création d'un champ de 365 mégalithes dédiés à la diversité des peuples de la terre, Ces hautes pierres seront implantées en spirale autour d'une agora qui sera délimitée par cinq pierres-mères, représentant les 5 continents. Ainsi naîtra « La Galaxie des pierres levées »..Le rêve continue .

Un p'tit coup de Barbecue, promis depuis l'entrée en texte et puis je terminerais par ce que raconte une pierre ; 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

« Qu'il fait froid quand,sous les arbres dénudés, les feuilles humides et mortes de décembre tapissent les Chabossières ».

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 4/4

Ces extraits proviennent d'un livre « Les Lapidiales » Le livre des 10 ans. J'y ai trouvé les thèmes et les noms des artistes, encore que, sur place ils aient leurs plaquettes,

Ce livre présenté par Alain Tenenbaum est superbe, avec un maximum de photos, I

l a été achevé d'imprimer en avril 2011 sur les presses de Bordessoules imprimeur, France, ISBN 978-2-7466-3426-8.  

Sur la toile demandez simplement « Les Lapidiales ».et continuez à découvrir,

Sur l'autoroute des oiseaux A837, de Saintes à Rochefort, La Rochelle, vous trouverez, au niveau de Crazannes, une aire de service, Sur cette aire, un espace muséographique, avec documentations, vidéos et du 15/02 au 15/09 des départs guidés pour la visite des carrières. Mais, vous serez dans l'obligation de reprendre les routes intérieures pour atteindre Port d'Envaux, le village, le château ,les Lapidiales et bien sûr, les carrières,,

Lire la suite

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

27 Mai 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Retour par voie d'eau à Port d'Envaux.

Avant l'accotement, à votre droite le château de Panloy. Il fait partie du « chemin de la pierre». Il s'agit d'un château du XVème Siècle reconstruit en 1770 en architecture Louis XV. Les visites sont effectuées par les propriétaires eux-mêmes. Famille de Grailly qui gèrent ce bâtiment depuis 300 ans, Ils seraient descendants du Captal de Buch, Jehan de Grailly.  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

 

Leurs armes se retrouveraient sur une stalle de la chapelle St Georges de Windsor. Le titre de Captal vient du nom Captalat, province du sud comprenant, Arcachon, La Teste de Buch et Gujan-Mestras en Gironde.

Le château du " Chat botté"      

 A 4000 pas de Port d'Envaux, nous atteignons au sein de sa bourgade, le château de Crazannes,  Comme je vous l'ai présenté en entrée de sujet, il est du XIV/XVème, construit en Pierres de Crazannes, ce qui s'imposait.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

 

Sa chapelle romane servait de lieu de culte aux habitants avant leur nouvelle église au village en 1874. 

 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

 

Entouré de douves en eau, un super donjon et un pigeonnier. Une aile de 1565 entre le donjon et le château n'a pas été reconstruite au moment de la restauration par le baron Roger de Chaudruc, en 1903. Il est le descendant des Chaudruc du XVIIIème siècle.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Ce château est au palmarès des plus beaux châteaux à visiter en France et il est classé monument historique depuis 1913.

Les visites ont pu commencer en 1962.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Il a accueilli les pèlerins de St Jacques de Compostelle, a été la résidence des évêques de Saintes, François 1er et Édouard de Woodstock, le Prince Noir y ont séjourné (pas ensemble!!).                                                                                     

Dans le courant du XVème siècle et durant 300 ans, le château est tenu par une famille nommée Acarie, en fait jusqu'en 1760 à l'arrivée des Chaudruc de Crazannes.

Une des filles Acarie au XVIIème épouse Jules Gouffier qui va rencontrer un visiteur, Charles Perrault, le bras droit de Colbert et contrôleur général de la surintendance des bâtiments du Roi Louis XIV (1663)

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Perrault l'écrivain, le conteur, va se servir de Jules Gouffier pour créer le personnage du fils du meunier devenu Marquis de Carabas,  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Une autre origine ?

En janvier 1553, le sieur Ancelin achète le château de Garde-Epée à Saint -Brice sur Charente  au Marquis de Caravaz. Ce marquis aurait donc rencontré Charles Perrault du côté du château de Crazannes, puisque celui-ci garde officiellement le titre de « Château du chat botté ».

Il y a d'autres versions sur l'origine, laissons cela. Je crois pour ma part à Jules Gouffier car l'Histoire du Chat Botté dans les « contes de la mère l'oie -1695 » relate que le « Maistre chat » a par ruse obligé le Roi a habiller de ses habits le Marquis de Carabas, qui n'était que le fils du meunier du village propriétaire du dit-chat auquel il avait offert une paire de bottes, donnant les pouvoirs.

De ce fait Charles Perrault n'aurait pas choisi un Marquis de Caravaz existant, comme personnage. Ce raisonnement n'engagera que moi.         

Ce merveilleux château sur « le chemin de la pierre » est donc celui du « Chat Botté ». Rappelons que le meunier devenu Marquis, épousa la fille du Roi ...Bravo le chat. 

Une des moralités :

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

« Si le fils d'un meunier avec tant de vitesse

Gagne le cœur d'une princesse

Et s'en fait regarder avec des yeux mourants,

C'est que l'habit, la mine et la jeunesse,

Pour inspirer de la tendresse,

N'en sont pas des moyens toujours indifférents. »

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Que cette célèbre histoire ne nous empêche pas d'admirer une flamboyante façade gothique, côté nord, conservée en état, malgré les différents sévices des révolutions.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Celle-ci est ornée de sculptures fantasmagoriques ou alchimiques sculptées dans la pierre de Crazannes.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

Les 2 personnages du bas sont des Sarrazins en armes.

Il y a en outre les évocations  de la terre, du feu, de l'air, de l'eau et du temps, genèse que nous allons retrouver plus avant.

 Avant de poursuivre notre chemin de la pierre, portons un regard sur quelques intérieurs de ce château qui je pense mérite son attention.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 3/4

A  suivre...

Lire la suite

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

22 Mai 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

« Le chemin de la pierre …..sur l'eau »

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

Notre Gabarre à « Port d'Envaux » est à quai. Départ vers port « La Touche » où les pierres sont chargées. Nous descendons à présent la Charente, ce petit fleuve qui prend sa source à Chéronnac dans la Haute Vienne-Altitude 295m-Longueur 381 kms-      

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

La gabarre va suivre les méandres du fleuve et vous faire découvrir Saint-Savinien, passer sous le pont, poursuivre jusqu'au pont de l'Houmée, pour atteindre Tonnay-Charente et enfin Rochefort. 

 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

Les ponts traditionnels qui empêchent aujourd'hui la navigation des voiliers sont de la moitié du XXème siècle, comme la fin de l'exploitation des carrières-1948-

En début de siècle, Le pont transbordeur du Martrou-1900-, et des ponts à travée montante sont construits.

Notre Gabare longe les quais de Rochefort et nous pouvons saluer à nouveau « L'Hermione », Un travail superbe, une reconstitution historique qui va enfin connaître son objectif,,,,les Amériques,,,le souvenir La Fayette et ensuite, le prestige.

 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

Nous voici dans l'embouchure et pour terminer cette promenade lançons un dernier regard sur les aménagements défensifs au profit de Brouage, puis de Rochefort, contre nos envahisseurs, « amis » britanniques.

 

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

Il faut constater que nos ancêtres ont fait FORT..S, au pluriel et solide...en pierres de Crazannes...pourquoi pas ? J'ai déjà cité, Fort Boyard, Fort Sommité ou Liédot, Ré, Oléron ; et bien voici  :

Fort Lupin, le plus près de Rochefort,

Fort de la Pointe ou Vasou,

Fort Fouras Vauban,

Fort Enet,

Fort de la Rade sur l'île d'Aix et

La Redoute sur l'île Madame.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 2/4

A suivre.....

Lire la suite

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

13 Mai 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #France 4 Sud-Ouest

Les beaux jours arrivent et notre ami Jean-pierre vous propose de découvrir les sentiers méconnus de la Charente, c'est avec plaisir que nous le suivrons pendant ces 4 semaines à venir. Des idées pour le printemps et pour l'été. CD

La première partie est très historique, la suite est promenade!

Sur la Charente, à 14 kilomètres au Nord-Ouest de Saintes, 

CRAZANNES et PORT-D'ENVAUX,

deux villages « de pierres et d'eaux » nous proposent :                           

 « LE CHEMIN DE LA  PIERRE »        

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

Au cœur de l' « Y » des temps modernes, au creux du « Lance-pierres » de « l'A(10)quitaine » et de « l'A(287) des oiseaux », les carrières blanches  du temps passé. A la rencontre des pierres de Crazannes (...de « crazenn », une hauteur et « craeria », pierre de taille).

Au cœur de l' « Y » des temps modernes, au creux du « Lance-pierres » de « l'A(10)quitaine » et de « l'A(287) des oiseaux », les carrières blanches  du temps passé. A la rencontre des pierres de Crazannes (...de « crazenn », une hauteur et « craeria », pierre de taille).
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

 Il me faut partir du château, construit aux XIVème et XVème siècle, Il est à l'origine la propriété des seigneurs de Tonnay-Charente, puis il va changer souvent par les faits de mariages ou ventes. Je reviendrais sur ce château par la suite, mais pour le moment intéressons-nous à l'arrivée en 1760 Château de Crazannes des châtelains « de Crazannes » qui sont proches du roi, gentilhomme ordinaire de la chambre, chevaliers, capitaines et d'autres postes de gentilshommes.

Pour notre affaire, et bien ce sont eux qui ont apporté leur nom au village et port proche  nommé « La Touche ....de Crazannes »  dans un premier temps, puis, comme le château, Crazannes ...tout court.                                                                                                                 Je cite, de la « revue de Saintonge et d'Aunis » : « De temps immémorial, près de la moitié du territoire de la paroisse de Crazannes a été exploitée en carrières de pierres de taille,…Des villes entières ont été bâties avec la pierre, Hambourg, St-Sébastien notamment, et ce bloc fournit encore sans se lasser......La Belgique a restauré ses monuments et églises dévastés en 1914, » article de 1945.

D'autres réalisations ont été notifiées, le socle de la statue de la Liberté à New-York, une partie de la cathédrale de Cologne, Fort Boyard et le fort Liédot (île d'Aix), tous deux initiés par Napoléon 1er-sans oublier sur l'île sa propre résidence- la maison de l'Empereur.  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

 Voici maintenant, pour situer notre affaire, quelques réglementations....1760, « L'article des carrières est sujet à des variations suivant que le seigneur permet ou non de careyer »... 1768 « de convention expresse, chaque ouvrier qui tire de la pierre à volonté dans un terrain sujet à l'agrière, paye au seigneur trente livres par an »  du fait que le terrain était perdu pour l'agriculture.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

 La particularité de ces carrières est caractérisée par son exploitation en  plein air, la pierre étant traitée en couches sur environ 14 mètres de hauteur. L'emplacement des carrières était deux bancs de roches calcaires au cours de la Charente entre Angoulême et Rochefort.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

La qualité de cette pierre est justement appréciée mais aucune n'a pu rivaliser avec la « Crazannes » autant pour la solidité, la beauté et le choix varié. Sa résistance de 320 K/par cm2 contre 100K pour les pierres des autres extractions.

Bien entendu, le village s'est développé de par l'habitation des carriers et l'apport de main d’œuvre après 1918, italienne en particulier. Les sociétés coopératives se sont développées dès la disparition des droits seigneuriaux.    Charrette de transport  

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4
Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

 Le port de La,Touche connaît une grande activité. Un port, sur la Charente n'est souvent qu'un modeste quai de bois, voir seulement des berges herbées propices et adaptées à l'accotement. Port d'Envaux qui se trouve à environ 9000 pieds est le village des armateurs et constructeurs de navires et barques.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

Il y a bien entendu la célèbre « Gabare ou Gabarre » une barque à fond plat « sole », de 20m de long environ, avec mât (rabattable), ou sans. Elle est construite à clins, des planches superposées les unes par rapport aux autres et chevillées par pièces de bois,

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

Son faible tirant d'eau lui permet le transport de lourdes charges, entre autres, pierres, barils de vins et cognacs. Compte tenu d’absence de ponts,(bas) jusqu'au début du XXème siècle, des goélettes à huniers, des sloops et les plus gros, des bricks venaient accoster à La Touche et à Port d'Envaux. 

Le transport va bien du fait qu’entre 1870 et 1900 la demande s'accentue.

 

Après la 1ere guerre mondiale, les voiliers...détruits sont remplacés par des navires à vapeur « Le Vigilant » et le « Ville de Rochefort ».

En 1934, le commerce continue avec 2 ports avancés : Bayonne pour distribuer en Espagne et Gand en Belgique, pour les pays du Nord.

Crazannes en Charente par Jean-Pierre Franssens 1/4

C'est fini pour la présentation.

Maintenant nous allons nous  promener. Pourquoi pas ? ; un tour de Gabare sur la Charente,  le long des 10 kilomètres du « chemin de pierre » découvrir le château du « Chat botté », la résidence des descendants du captalat de Buch et en repassant par les carrières,  le final...

Un site inattendu, privilégié, rare et exceptionnel qui clôturera ce sujet,
« Le chemin de "pierre…et d'eau. "

 

Merci, Jean-Pierre. Nous avons hâte de continuer ce petit tour avec toi.

Lire la suite

De retour de la Ville Rose… par Antoine Eminian

5 Mai 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Encore une fois, on adore le style d'Antoine, sa présentation de Toulouse, mêlée aux impressions...Vous allez vous délecter à lire ce qui suit!

Quand on regarde rapidement le plan de Toulouse fourni par l’Office du Tourisme, ce qui saute aux yeux (aux miens en tout cas), c’est que la ville ressemble à une tête de canard tournée vers la gauche ! Celui dont on fait les confits certainement. La pointe du bec est à la jonction du canal du Midi et de celui de Brienne, tandis que l’œil serait la coupole du Palais des Sports. Maintenant, si on se contente d’un regard plus géographique qu’humoristique, Toulouse est cernée par « l'eau verte du canal du Midi »* et la Garonne.

N’ayant séjourné dans la Ville Rose que le temps d’un week-end, je n’ai pas la prétention d’en avoir tout vu, bien évidemment, et je n’en donnerai qu’un avis de touriste de passage. Point de chute obligatoire dès qu’on arrive, « voici le Capitole, j'y arrête mes pas ». (Citation Nougaro)

Place du Capitole

Place du Capitole

La célèbre grande place toulousaine et rectangulaire est ornée d’une immense croix occitane entourée des signes du zodiaque. 

Place du Capitole

Place du Capitole

Le grand côté opposé au bâtiment de l’Hôtel de Ville, accueille les terrasses des restaurants et salons de thé, où l’on s’attable à l’ombre des parasols devant une boisson fraiche ou une énorme glace, tandis que le plafond de la Galerie des arcades, dans votre dos puisque logiquement vous êtes assis à mater les jeunes filles  qui déambulent sur la place, est décoré d’œuvres très colorées de Raymond Moretti illustrant l’histoire de la ville.

Place du Capitole

Place du Capitole

Quand j’étais jeune, les petits trains touristiques sur pneus me semblaient le comble de la ringardise, réservé à des petits vieux pas très costauds sur leurs jambes. Ayant transité d’une catégorie d’âge à l’autre, comme les choses sont étranges, je ne vois plus cela du même œil. Je trouve même un intérêt certain à ce mode de locomotion qui permet, dès qu’on arrive dans une ville inconnue, d’en avoir une vue d’ensemble rapide éclairée par les commentaires du guide. Libre à vous ensuite, d’aller explorer plus profondément, tel ou tel quartier.

J’ai visité rapidement ou admiré quelques monuments incontournables. L’église Notre-Dame du Taur, la Basilique Saint-Sernin telle « une fleur de corail », l’une des plus importantes basiliques romanes conservées en Europe, le couvent des Jacobins au gothique méridional, remarquable par ses voûtes intérieures nervurées et très hautes dont la plus renommée est appelée palmier, une colonne formant une étoile de onze clés de voûtes. 

 

Saint Sernin et le Palmier
Saint Sernin et le Palmier

Saint Sernin et le Palmier

Difficile de ne pas aller voir la Basilique Notre-Dame-de-la-Daurade – qui attire certainement les pêcheurs, mais ne doit son nom qu’à un terme signifiant, recouverte d’or – car on peut y admirer une Vierge noire vêtue d’une luxueuse robe (il en existe huit, utilisées selon les évènements liturgiques ou autres, crées par des couturiers célèbres comme Jean-Charles de Castelbajac). 

Vierge noire

Vierge noire

Mais une ville, se sont aussi ses rues et la déambulation piétonne pour mieux humer l’atmosphère locale. Ici les cyclistes, nombreux, m’ont paru moins respectueux du code que les parisiens, ce qui n’est pas peu dire, à moins que les piétons, entre ceux qui glandent sur place et ceux qui marchent le nez en l’air, ne soient responsables de ce gentil foutoir ?

Ce qui m’a le plus frappé, ce sont les commerces de bouche extrêmement présents, trop peut-être, entre les kébabs innombrables, pizzérias, vendeurs de sandwiches-frites divers et bars à tapas au coude à coude, il y en a pour tous les goûts et petits budgets ce qui tombe bien car les étudiants y sont nombreux ainsi que les SDF et tendeurs de sébiles. Pas besoin d’être devin pour imaginer une vie nocturne intense. Heureusement, on peut aussi ailleurs, se sustenter d’un cassoulet, une étape obligatoire à Toulouse, y a pas d’pet !

De retour de la Ville Rose… par Antoine Eminian
De retour de la Ville Rose… par Antoine Eminian

De petites rues piétonnes et « je revois ton pavé, ô ma cité gasconne » (Nougaro), des maisons austyle architectural diversifié, cariatides en façade d’un bel hôtel particulier ici, balcons en fer forgé évoquant l’Espagne par-là, des volets bleus là-bas.

Vue de la terrasse de GL

Vue de la terrasse de GL

et de la terrasse des Galeries Lafayette, une belle vue sur les toits de tuiles et les murs de briques donnant cet aspect rosé à la ville. Sans oublier les plaques des rues en deux langues, français et occitan (Rue de Périgord/Carrièra de Peiregord). Langues chères à Claude Nougaro, le toujours vivant poète sous forme d’une statue derrière la place du Capitole ou en photo murale près du pont Saint-Pierre.

Nougaro

Nougaro

La Ville Rose sait aussi se faire verte. Les vélos mis à disposition par la mairie, des tramways, le métro tout neuf avec ses deux lignes A et B, dans le même esprit que la ligne parisienne n°14, entièrement automatique et ses énormes tickets jaunes, format carte de visite ou presque. 

 

Le métro

Le métro

Nombreux espaces verts dans les quartiers et surtout les bords du canal du Midi ou de la Garonne, aménagés pour la promenade ou le jogging. Et puisqu’il est question de Garonne, évoquons le Pont Neuf, ce vieux pont astucieusement conçu avec ses dégueuloirs, d’énormes trous dans les piles du pont qui laissent passer l’eau quand la crue accroit la pression sur l’édifice.   

De retour de la Ville Rose… par Antoine Eminian

Voilà ce qu’on peut voir à Toulouse en peu de temps et encore, j’ai oublié mille choses, la place Wilson et son square grouillant de monde, les rues commerçantes avec toutes les enseignes internationales, la boutique de marchandising du Stade Toulousain, les rues désertes du dimanche matin, les marchés bio ou genre puces, mais les heures tournent et le train en gare Matabiau ne m’attendra pas…

Toulouse

Lire la suite

Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges

3 Mai 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Alain Dégranges nous raconte la rencontre CE qui a eu lieu cette année.

J'accompagne ce texte avec les 2 photos jointes par Alain ainsi que celles de Bernard Gallet.

Merci à tous les deux.

Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges

Visite à Giverny organisée par le CE de Rivoli pour les retraités.

Le 3 avril à huit heures et quart, le car démarrait de la place Lobau après que les organisatrices aient procédé à l’appel. Au bout d’une heure et demie de route par un temps griset sombre, nous étions à Giverny au Musée où un petit déjeuner fut servi et pendant lequel les conversations commencées dans le car se sont poursuivies. Ces retrouvailles annuelles sont toujours très chaleureuses et montre bien l’amitié sincère qui unit tous les anciens du magasin.

 

Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges
Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges
Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges
Giverny … Une journée originale , par Alain Dégranges

Visite du Musée de Giverny après un très intéressant exposé sur la vie du peintre Monet, puis en route pour Fourges où nous déjeunons dans le magnifique site du Moulin de Fourges.

Après un repas fort bon, une animation musicale réussie a fait danser tout le monde pendant la seconde partie de l’après-midi.

Vers 17h30, retour en car vers la place Lobau où nous nous séparons heureux de cette bonne journée passée en bonne compagnie et en évoquant le « BHV de notre jeunesse 

Giverny … Une journée originale , par Alain DégrangesGiverny … Une journée originale , par Alain Dégranges
Lire la suite

Antoine Lindet expose jusqu'au 16 mai

29 Avril 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar

Avec les Ponts de mai, voilà une occasion de vous déplacer un peu vers la Bretagne. 

Dans la Sarthe, à côté du Mans notre collègue Antoine expose et il sera  heureux de vous accueillir à l'occasion de sa nouvelle exposition

Chez DALBE
magasin d'Arts Créatifs
ZAC du Vivier - 72700 ALLONNES

 

du 27 avril au 16 mai - du lundi au samedi

de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

Vernissage le samedi 2 mai à 11h00

 

Encouragez le, ses oeuvres sont dignes d'un grand Talent. Merci à ceux qui habitent tout près d'y faire un tour!

CD

Antoine Lindet expose jusqu'au 16 mai
Lire la suite

Un bonjour de Mougins par Guy Claud

22 Avril 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Echos des membres

Un vent du sud souffle sur le blog et c’est avec joie qu’après l'article de Christian Vérant qui nous a fait découvrir Narbonne, c’est à présent Guy Claud  qui nous envoie le soleil de Provence.

Entre Cannes et son festival et Grasse pays des parfums se situe Mougins où Guy et son épouse aiment à s’y promener.

Un bonjour de Mougins par Guy Claud

Mougins se situe dans les Alpes Maritime, à 2km au nord de Cannes.

C’est une petite ville par le nombre de ses habitants mais grande par sa surface, en effet ce petit village possède de grandes forêts, des étangs plantés de lotus qui font la fierté de ses habitants.

Elle est un lieu idéal de promenade au calme dans la douceur méditerranéenne.

Remparts

Remparts

La particularité de cette commune est le très pittoresque vieux village, fondé au Moyen-âge, par l’Abbaye des moines de Lérins qui à cette époque était le pôle économique de cette région.

Un bonjour de Mougins par Guy Claud

Ce village est un tissu de ruelles envahi par les peintres et artisans de toutes sortes.

Un bonjour de Mougins par Guy Claud

Celui-ci se situe sur un pic qui domine la région. Par beau temps d’un côté on voit les montagnes enneigées des Alpes Maritime dont les sommets dépassent 3000m et de l’autre côte la mer méditerranée à 2km.

Un bonjour de Mougins par Guy Claud

Si vous explorez le pays, peut-être découvrirez vous la Chapelle Notre Dame de Vie nichée en pleine nature et fondée au Moyen-âge.

« Notre Dame de Vie », parce que au 15eme siècle les enfants morts-nés étaient « ressuscités » pour être baptisés et inhumés dans le jardin de l’abbaye. Les sépultures y sont toujours visibles.

N’hésitez pas si vous passez dans la région faites un petit détour pour visiter ce village.

          Guy CLAUD    

Merci Guy de ce partage, nous avons vraiment envie d'y aller faire un petit tour...                                                     

Lire la suite

Sortir à Paris avec Didier Bouchard

15 Avril 2015 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Randonnée-Week-end

Nouveau programme de notre guide pour ce deuxième trimestre.

 A suivre absolument !

 

Conférences Didier Bouchard

 Conférencier national, diplômé

 de l’institut d’art et d’archéologie de la Sorbonne

Ancien élève de l’école du Louvre

Boite 17 bât. D, 8, rue cannebière

 75012 paris. Tel: 01.43.07.09.69.

Sortir à Paris avec Didier Bouchard
Sortir à Paris avec Didier Bouchard
Sortir à Paris avec Didier Bouchard

MARDI 21 AVRIL

LES SALONS DE L’HOTEL DE VILLE (GRAND DECOR 19: PUVIS DE CHAVANNES, DALOU, BONNAT, HISTOIRE DE LA MUNICIPALITE DEPUIS ETIENNE MARCEL.)

Rendez-vous 14h (obligatoire à13h50) : devant l’entrée du  5 rue Lobau (Nombre limité.) Carte d’identité. Inscription au 01 43 07 09 69. (11 €+entrée)

 

LUNDI 27 AVRIL

15h SALONS FERMÉS AU PUBLIC A LA CITÉ INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE : DECORS ART-DECO AMERICAINS ET JAPONAIS. (Peintures murales de T. Foujita et R. La Montagne-Saint-Hubert, accès à la bibliothèque. )

Rendez-vous   : entrée principale, 19 boul. Jourdan (face au RER Cité Universitaire. Tarif 11€+entrée. 25 pers.

 Inscription au 01 43 07 09 69.

Verrerie Barillet

Verrerie Barillet

JEUDI 30 AVRIL

14h30 L’ATELIER ART-DECO DU VERRIER LOUIS BARILLET, Nouveau Musée Mendjisky- des Ecoles de Paris.

(Atelier de 1932 par Robert Mallet-Stevens, 2 verrières de Louis Barillet in situ ; importante collection d’œuvres de Maurice Mendjisky, peintre de la Ruche, et de ses contemporains.

Rendez-vous : 15, square de Vergennes. (Par le métro Vaugirard, et au niveau du 279 rue de Vaugirard)

11€+entrée.

Inscription au 01 43 07 09 69.

Tableaux Roberto LonghiTableaux Roberto Longhi

Tableaux Roberto Longhi

VENDREDI 1erMAI

14h30 : EXPOSITION, DE GIOTTO A CARAVAGE, LES CHEFS-D’ŒUVRES ITALIENS DE LA COLLECTION ROBERTO LONGHI : Au Musée Jacquemart-André

Des primitifs à la Renaissance et aux débuts du Baroque : la collection de l’historien de l’Art Roberto Longhi et   des prêts de plusieurs grands musées.

Rendez-vous : 158 boul. Haussmann. 20 pers.11€+entrée.

Inscription au 01 43 07 09 69.

 

SAMEDI 2 MAI

14h  LES SALONS BAROQUES DE L’HOTEL DE LAUZUN.

 Le dernier grand décor Louis XIV d’une demeure parisienne ouvert à la visite. Plafonds peints, lambris dorés. Histoire de l’hôtel : Lauzun et la Grande Mademoiselle, Baudelaire et le club des Haschischins.

Rendez-vous : 17 quai d’Anjou. 11€+entrée. 15 pers.

Réservation Inscription au 01 43 07 09 69.

 

Château de Pierrefonds

Château de Pierrefonds

MARDI 5 MAI

15h LE CHATEAU DE PIERREFONDS : Quelques places.

Sur Inscription au 01 43 07 09 69.

Rendez-vous : sur place : 15€+entrée

(Si un membre du réseau y va, je serais ravie d’avoir un reportage pour ce blog.)

 

MERCREDI 6 MAI

14h30 (Rendez-vous : à 14h15)

LE MUSEE PICASSO ROUVERT ET AGRANDI, DANS L’HOTEL SALĖ.

Quelques places seulement: sur Inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement.

Rendez-vous : 5 rue de Thorigny. 11€+entrée.

 

LUNDI 25 MAI

11h15 (Rendez-vous : à 11h) « LES TUDORS », EXPOSITION au Musée du Luxembourg.

Nombreux prêts des collections publiques britanniques : portraits, miniatures, objets d’art. L’Angleterre de  la Renaissance et ses deux monstres sacrés, Henri VIII et Elisabeth 1ere…Unique visite.

Rendez-vous : 19 rue de Vaugirard.11€+entrée.

Sur Inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement.

 

EN JUIN : DATE A CONFIRMER : L’HOTEL DE KERGORLAY-LANGSDORFF. Demeure privée présentée par ses propriétaires, visite-conférence suivie d’un goûter. Souvenirs napoléoniens, tableaux, mobilier.

Préinscription : 01 43 07 09 69.

 

MARDI 9 JUIN

15h (Rendez-vous : à 14h50) :

 VIENNE ET LA SECESSION,  AU TEMPS DE KLIMT : A La Pinacothèque de Paris.

 Quelques places sur Inscription au 01 43 07 09 69, confirmée par l’envoi du règlement.

Rendez-vous : 8 rue Vignon. 11€+entrée

 

LUNDI 22 JUIN (Sous réserve de confirmation)

14h30 : parties fermées au public de LA SORBONNE, SALONS DU RECTORAT, GRAND-AMPHITHEATRE, CHAPELLE ET TOMBEAU DE RICHELIEU ; puis COUR-JARDIN D’UN COLLEGE MECONNU.

 Rendez-vous : 46 rue Saint-Jacques. 11€+entrée.

 Inscription au 01 43 07 09 69.

Sortir à Paris avec Didier Bouchard

JEUDI 25 JUIN (Sous réserve de confirmation)

15h EXPOSITION

« THÉ, CAFÉ OU CHOCOLAT : LES BOISSONS EXOTIQUES AU 18e SIÈCLE » au musée Cognacq-Jay.

Tableaux (F. Boucher, E. Liotard,), porcelaines, argenterie, mobilier…La sociabilité du siècle des Lumières et l’usage des boissons exotiques.

18 pers. Unique visite.

 Sur Inscription au 01 43 07 09 69.

 

VENDREDI 26 JUIN

14h30 EXPOSITION

« PIERRE BONNARD, PEINDRE L’ARCADIE », AU MUSEE D’ORSAY

20pers. Sur Inscription au 01 43 07 09 69 confirmée par l’envoi du règlement. 11€ (+entrée et écouteurs)

Rendez-vous : devant l’entrée des groupes sur le parvis (côté gauche).Unique visite

Plafond Hôtel de Lauzun

Plafond Hôtel de Lauzun

SAMEDI 27 JUIN

15h30 VISITE INTERIEURE DE L’HOTEL DE LAUZUN : PLAFONDS PEINTS, LAMBRIS DORÉS, ET QUELQUES EXTERIEURS DE L’ILE SAINT-LOUIS. Le dernier grand décor Louis XIV d’une demeure parisienne ouvert à la visite. Lauzun et la Grande Mademoiselle, Baudelaire et le club des Haschischins.

Rendez-vous : métro Pont-Marie. 11€+entrée. 15 pers.

Réservation au 01 43 07 09 69

 

DIMANCHE 28 JUIN (Sous réserve de confirmation)

15h LE PAVILLON VENDÔME RESTAURÉ, UNE FOLIE RÉGENCE AUX PORTES DE PARIS.

Le pavillon de chasse du duc de Vendôme à Clichy la Garenne : frontons sculptés, escalier, rare décor du Grand salon (Claude III  Audran et François Desportes). Puis, quelques souvenirs de Saint Vincent de Paul.

Rendez-vous : par métro Mairie de Clichy, sortie côté rue du Landy. 11€

Sur Inscription au 01 43 07 09 69 confirmée par l’envoi du règlement.

 

AVANT PROGRAMME :

JEUDI 2 JUILLET à 14h30

 LE CHATEAU DE LA ROCHE-GUYON

Renseignements au 01 43 07 09 69

Lire la suite